Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #79
Nintendo Switch : nos avis pour un débat enflammé
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
10 commentaire(s)
Nintendo : le résumé de la conférence avec les actionnaires

 Par Psychic,
 le 27/10/2016 à 11H52

Après avoir discuté chiffres en exposant les résultats financiers du groupe, Tatsumi Kimishima a fait face aux actionnaires pour évoquer le présent ainsi que le futur de Nintendo.

Tout d'abord, la Wii U fut évoquée avec la confirmation que Nintendo espère écouler 800 000 unités d'ici la fin de l'année fiscale (en mars prochain). Les graphiques présentés par le président de la firme à ses investisseurs montrent que les ventes de consoles sont en baisse d'une année fiscale à l'autre et plus encore sur l'année fiscale en cours. Concernant les titres Wii U, la dynamique de vente reste plutôt stable, même si la tendance est à la baisse comparée à l'année fiscale précédente (qui a vu l'arrivée de titres majeurs tels que Super Mario Maker ou Splatoon). Nintendo explique que cette stabilité est due notamment au fait que certains titres populaires ont été vendus à des prix attractifs (les jeux de la collection Nintendo Selects).

 

 

À propos de la famille de consoles Nintendo 3DS, le graphique suivant montre que les ventes de consoles (d'avril jusqu'à la seconde semaine d'octobre) au Japon en 2016 finissent un peu en deçà de celles de l'année 2015. En avril, le nombre total de consoles vendues atteignait les 21 millions uniquement au Japon. Concernant les ventes de jeux, elles diminuent plus significativement d'année en année. Une des raisons évoquées par Nintendo est la commercialisation de titres phares l'année fiscale précédente comme Pokémon Méga Donjon Mystère ou Fire Emblem Fates.

 

 

Concernant les États-Unis, les ventes de consoles 3DS sont en hausse vis-à-vis de l'année fiscale précédente et plusieurs raisons expliquent cette augmentation. Si des promotions et la réduction du prix de la Nintendo 2DS ont été bénéfiques aux chiffres de ventes, c'est la sortie de Pokémon GO (application issue du travail de Niantic en collaboration avec The Pokémon Company) qui est une des raisons majeures expliquant cette nette progression.


 

Le graphique suivant montre la tendance des ventes de jeux dédiés à la console portable de Nintendo. Là aussi, les chiffres sont en hausse, notamment grâce à la commercialisation de titres sous la bannière Nintendo Select (avec un prix plus bas qu'à la sortie originale) comme The Legend of Zelda : Ocarina of Time 3D. Encore une fois, l'effet Pokémon GO a été bénéfique pour Nintendo qui a vu une augmentation de ventes de ses titres et plus précisément Pokémon Rubis Oméga et Saphir Alpha.

 

 

Pour l'Europe, les ventes sont comparables à celles des États-Unis et encore une fois, Nintendo peut remercier Pokémon GO. Grâce à l'application, les consoles ont vu leurs ventes augmenter mais les jeux dédiés aussi. En effet, les titres de la série Pokémon ont contribué à cette hausse, mais pas seulement : de nouveaux titres tels que Kirby : Planet Robobot, Fire Emblem Fates ou Monster Hunter Generations ont eux aussi participé à l'augmentation du nombre de ventes de jeux 3DS.

 

 

Toujours en Europe, le premier titre de la série Yo-kai Watch est disponible à la vente depuis le 29 avril dernier. Alors que la commercialisation du titre a été entièrement gérée par Nintendo of Europe, le titre montre un gros démarrage en termes de ventes dépassant même les chiffres japonais (et atteignant quasiment les 400 000 exemplaires écoulés). Kimishima a ensuite précisé que les jouets relatifs à la série Yo-kai Watch se « vendent bien » en Espagne et en France et que Nintendo anticipait la demande à l'approche des vacances de fin d'année calendaire.

 

 

Pour en revenir à Pokémon GO, il a donc permis d'augmenter les ventes de jeux de la série de manière significative. En effet, les titres Pokémon X et Y, Pokémon Rubis Oméga et Saphir Alpha, et les titres de la première génération : les versions Bleue, Rouge, Jaune (et Verte, uniquement au Japon) ont vu leur ventes subir une forte hausse grâce à l'engouement créé par l'application développée par Niantic et ce, partout dans le monde. De même, les ventes de consoles ont aussi augmenté grâce à Pokémon GO. Concernant l'accessoire Pokémon GO Plus, la demande a été bien plus forte que ce que Nintendo attendait. Après s'être excusé du retard du lancement du bracelet connecté, Tatsumi Kimishima a annoncé qu'il était prévu que la production soit augmentée, pour combler entièrement la demande.

 

 

Au niveau des prévisions de la firme concernant sa console portable, Nintendo projette de continuer l'augmentation des ventes en y incluant des titres majeurs et augmenter son panel de consommateurs, y compris femmes et enfants. La 3DS continuera d'être soutenue avec de nombreux jeux jusqu'à l'année prochaine et Miitopia, le mystérieux titre inédit annoncé pendant le 3DS Direct, est toujours prévu pour cette année au Japon. Ce jeu fait partie des titres majeurs qui sortiront pendant les fêtes de fin d'année au Japon, avec Momotaro Dentetsu 2017 : Tachiagare Nippon !!. Bien évidemment, Kimishima a évoqué la Nintendo Classic Mini : NES et indique que l'annonce a été très bien reçue dans le monde entier. 

 

 

Ensuite, le président de Nintendo a souhaité évoquer les ventes de contenus dématérialisés sur Nintendo 3DS et Nintendo Wii U. Cette année, ces chiffres montrent une baisse notamment due aux mauvais chiffres de ventes des jeux Wii U. Alors que l'année fiscale précédente proposait des contenus additionnels pour Mario Kart 8 ou Super Smash Bros. for Wii U et Nintendo 3DS, cette année n'a permis à Nintendo d'engranger que 14,7 milliards de yens pour le contenu téléchargeable. Néanmoins une bonne nouvelle vient égayer ces données : de plus en plus de joueurs préfèrent acheter les versions téléchargeables que les jeux vendus en boutiques.

 

 

Concernant les figurines amiibo, les chiffres sont là aussi en baisse. Alors qu'un peu moins de 11 millions de figurines ont été vendues dans le monde l'an passé, cette année fiscale n'enregistre même pas 4 millions d'unités vendues.

 

 

Tatsumi Kimishima a ensuite parlé de deux titres phares à venir : Pokémon Soleil et Pokémon Lune. Alors que les deux nouveaux épisodes de la série sont attendus pour le mois de novembre dans le monde entier, l'actuel PDG de Nintendo a avoué qu'il y aura de nombreuses fonctionnalités excitantes. Ces ajouts permettront de rendre la série accessible pour « tous les types de joueurs, incluant ceux qui ont connus leur première expérience Pokémon avec le titre Pokémon GO » selon lui. En outre, il explique aussi que Pokémon Soleil et Pokémon Lune contiennent de nombreux éléments rappelant la première génération, comme certaines des créatures possédant une allure alternative : la Forme d'Alola. Avec ces titres, il espère pouvoir contenter autant les joueurs débutants que les habitués de la série.

Concernant les précommandes pour Pokémon Soleil et Pokémon Lune, les chiffres sont très favorables. En effet, le nombre de précommandes déjà réalisé surpassent celles des titres précédents, Pokémon Rubis Oméga et Saphir Alpha (spécialement en Occident). Kimishima espère améliorer encore ces données, notamment grâce à la communication effectuée autour de ses titres.

La communication concerne aussi la Version démo spéciale dédiée à ces prochains épisodes qui a déjà atteint les 3,5 millions de téléchargements en seulement une semaine, ce qui correspond au plus gros démarrage pour une démo dans l'histoire de la console Nintendo 3DS. Aussi, il rappelle que pour célébrer le lancement de Soleil et Lune, Nintendo va commercialiser différentes consoles (2DS et 3DS) à l’effigie de la série (et plus particulièrement Pokémon Soleil et Lune).

 

 

Ensuite, Kimishima a tenu a évoquer le marché mobile, où Nintendo a pour ambition de sortir quatre titres d'ici la fin du mois de mars 2017 (Miitomo est déjà sorti, il ne reste donc plus que Super Mario Run puis les applications Fire Emblem et Animal Crossing). L'objectif de la firme est « d'utiliser les smartphones afin d'atteindre un maximum de consommateurs » avec ses licences. Kimishima ajoute qu'il est aussi espéré que le business du marché mobile d’auto suffise, tout en « générant une synergie » avec les consoles de jeux de Nintendo. La prochaine étape de la stratégie de la firme de Kyoto concernant ce marché, c'est Super Mario Run.

Annoncé en septembre dernier, ce titre est prévu pour le mois de décembre (sur iOS, puis plus tard sur Android). La popularité de Mario permettra d'attirer des gens du monde entier avec Super Mario Run, considère Kimishima qui ajoute que plus de 20 millions de personnes se sont inscrites sur la page de demande de notifications du titre. Super Mario Run sera disponible dans environ 150 pays au lancement de la version iOS. Le PDG de Nintendo confirme aussi que si le titre sera bien disponible gratuitement, seulement une petite partie du jeu sera disponible. Pour profiter pleinement du contenu du jeu, il faudra débourser un prix qui sera communiqué plus tard.

 


 

Concernant Miitomo, la première application de Nintendo sur smartphones devrait bientôt atteindre les 15 millions d'utilisateurs uniques (depuis le lancement, en mars dernier) mais n'aurait pas eu l'impact espéré sur le plan financier par la firme de Kyoto. Néanmoins, Miitomo est une « application qui permet aux joueurs d'être connectés avec leurs amis » et Kimishima annonce que les contacts effectués avec Miitomo pourront être retrouvés sur Super Mario Run. Le message est clair : Miitomo était axé communication, Super Mario Run ira plus loin en « permettant d'affronter ses amis ». En outre, une « mise à jour majeure » est prévue pour Miitomo qui rendra « les communications beaucoup plus amusantes » qui ajoutera notamment un système d'expressions faciales sélectionnables par l'utilisateur.

 

 

Pour conclure, Tatsumi Kimishima a évoqué la Nintendo Switch et annonce que sa présentation a reçu un « retour fantastique du monde entier » et en guise de preuve, il ajoute que le nombre de vues de la vidéo atteint les 23 millions et que les réactions sont à 95 % positives. Aussi, il annonce qu'une présentation spéciale (et complète) de la console aurait lieu en janvier prochain. Il confirme également à Bloomberg que l'on pourra se procurer de nombreux accessoires pour la Switch, la console faisant partie d'un grand « écosystème ». Par conséquent, il était surpris et n'a pas compris la baisse de l'action Nintendo suite à l'annonce de la Switch. En ce qui concerne la réalité virtuelle, Nintendo n'est pour le moment pas prêt à adopter cette technoligie, mais l'entreprise est tout de même intéressée. Kimishima a répondu à quelques questions supplémentaires dans une autre interview accordée à Bloomberg que vous trouverez à cette adresse.

 

 

Une réunion avec les investisseurs en demi-teinte pour le PDG de Nintendo, Tatsumi Kimishima. Malgré une Wii U à l'agonie, les chiffres concernant la console portable de Nintendo sont quant à eux plutôt rassurants, même s'ils sont (en partie) dus au succès de Pokémon GO. À voir, dès janvier donc, si la Switch saura faire mieux que son aînée en attirant un nombre de consommateurs bien plus élevé.



Afficher / Masquer les commentaires

10 commentaire(s)
COMMENTAIRES
a dit le vendredi 28 octobre 2016 à 07:00

Je comprends Kimishima quand il a dit qu'il etait etonne de voir que les actionnaires n'aimaient pas la console alors que la video de presentation fait deja plus de 23 millions de vues. Ca montre quand meme un interet certain pour la console ! Ca prouve une nouvelle fois que les investisseurs ne sont pour la majorite que des connards qui n'y connaissent rien au jeu video et qu'ils ne font que parier.
a dit le vendredi 28 octobre 2016 à 09:36

Citation (Donax @ vendredi 28 octobre 2016, 07:00)
Je comprends Kimishima quand il a dit qu'il etait etonne de voir que les actionnaires n'aimaient pas la console alors que la video de presentation fait deja plus de 23 millions de vues. Ca montre quand meme un interet certain pour la console !


Cela reste l'annonce d'une nouvelle console, Nintendo ou non. Donc, que la vidéo suscite une certaine curiosité est normal. Maintenant, 23 millions de vues ne signifie pas 23 millions de convaincus.
a dit le vendredi 28 octobre 2016 à 11:28

Citation (Xeen @ vendredi 28 octobre 2016, 09:36)
Citation (Donax @ vendredi 28 octobre 2016, 07:00)
Je comprends Kimishima quand il a dit qu'il etait etonne de voir que les actionnaires n'aimaient pas la console alors que la video de presentation fait deja plus de 23 millions de vues. Ca montre quand meme un interet certain pour la console !


Cela reste l'annonce d'une nouvelle console, Nintendo ou non. Donc, que la vidéo suscite une certaine curiosité est normal. Maintenant, 23 millions de vues ne signifie pas 23 millions de convaincus.


Bien entendu, mais les retours sont quand même en grande majorité positifs.

Après, les actionnaires ne voient que le profit à court terme et veulent du jeu mobile, donc c'est "normal" qu'ils ne soient pas contents. En tout cas, je suis content que Kimishima continue à ne pas les écouter, comme Iwata en son temps.
a dit le vendredi 28 octobre 2016 à 11:33

On doit pas fréquenter les mêmes sites, j'ai vu une grosse majorité de commentaires négatifs. Bon ceci dit le Nintendo bashing est dans l'air du temps chez les Kevins de moins de 25 ans donc je n'y ai pas prêté trop attention mais même niveau presse c'était de loin pas la grosse excitation.
a dit le vendredi 28 octobre 2016 à 12:03

Peut-être faudrait-il aussi arrêter d'avoir des idées toutes faites sur les "actionnaires" et de vouloir à tout pris interpréter les variations du cours d'une action (surtout quand on y connait pas grand chose). En l'occurence, il ne semble pas être question ici d'un quelconque mécontentement d'actionnaires (exprimé par exemple lors d'une scéance de questions-réponses), mais d'une simple baisse de l'action Nintendo. Ce qui n'est pas la même chose. C'est juste une réaction du marché boursier à une annonce et le marché boursier est parfois (souvent ?) très con. Il suffit de voir ce qui s'est passé avec l'action Nintendo lors du lancement de Pokémon Go.

Après, certains analistes ont expliqué cette baisse par le fait que nous n'avons finalement pas appris grand chose lors du trailer d'annonce de la Switch, vu qu'il s'est contenté de confirmer des rumeurs qu'on connaissait déjà. Ceux qui n'étaient pas convaincus par ces rumeurs savent donc désormais à quoi s'en tenir, alors que les autres ne sont pas forcément plus avancés. Cela peut expliquer la réaction "négative" du marché.

Concernant la réaction du public, ça fait bien longtemps que je ne m'en soucie plus. De toute manière, on entend toujours plus les mécontents que les autres. Et il est évident qu'avec un concept comme celui de la Switch, il va y en avoir des mécontents. Notamment ceux qui attendaient une concurrence sérieuse pour la PS4 et la Xbox One. Au final, la réaction qui compte, c'est celle du porte-monnaie. Et pour cela, il faudrait ouvrir les préco.
a dit le vendredi 28 octobre 2016 à 12:26

Citation (Timinou @ vendredi 28 octobre 2016, 11:28)
Bien entendu, mais les retours sont quand même en grande majorité positifs.


Ok, mais rien ne dit que derrière chaque avis positif, tu as un achat à la clef.

Une partie des retours doit quand même être reliée à la fanbase de Nintendo. Là, on a un public acquis d'avance qui répondra toujours positivement et achètera normalement la console, rien que pour les jeux Nintendo. Mais après, tu peux avoir une partie des avis qui sont positifs à cause du côté emballant du concept, mais qui déboucheront sur que dalle suivant ce qui va être proposé par la suite (ludothèque hors jeu Nintendo par exemple, aspect multimédia, etc...).

Disons que le nombre de vue ou de retours positifs peut certes un indicateur d'intérêt, mais ce n'est pas pour autant qu'il faut être confiant ou penser que c'est gagné. Et en général, trop d'attente sur quelque chose peut aboutir sur des sanctions si des conneries sont faîtes.
a dit le vendredi 28 octobre 2016 à 13:12

Je doute que quiconque pense aujourd'hui que "c'est gagné" pour la Switch. Il n'est question ici que des premières réactions sur Youtube et de la manière dont elles sont mises en avant par Kimishima. Vu les tollés qu'ils se sont pris l'année dernière, notamment avec Federation Force, ils doivent être contents de pouvoir s'appuyer sur une première réaction globalement très positive. Malheureusement, il n'est pas rare qu'ils cassent cette première bonne impression avec des annonces à la con derrière. C'est peut-être pour ça que cette fois-ci, ils vont annoncer les détails à la dernière minute.

Et contrairement à ce que tu sembles croire, outre le fait qu'elle s'érode de génération en génération, la fanbase de Nintendo n'est pas un public acquis d'avance. Surtout après l'abandon prématuré de la Wii U qui a quand même été achetée par quasiment 14 millions de joueurs, parmis lesquels se trouvent les fans les plus fidèles de la firme. Je connais de vrais fans qui l'ont bien en travers de la gorge et qui n'achèteront la Switch qu'à certaines conditions.
a dit le dimanche 30 octobre 2016 à 11:01

Compte-tenu de l'aspect catastrophique de la Wii U, Nintendo s'en sort vraiment très bien. Ils ont su capitaliser sur d'autres segments ce qui leur permet d'affronter sans problème l?avenir là ou d'autres se seraient écroulé. Et encore, ils n'ont pas amorcé de lancement sur la branche santé, ce qui, lorsque ca va arriver, leur rapportera certainement beaucoup d'argent.

Pour terminer sur ce que tu dis KJ ce n'est pas faux, il y a une fanbase importante mais elle est largement échaudée par la Wii U ou on a été pris pour des cons avec une console totalement à l'abandon alors même qu'il y avait encore moyen de sortir pas mal de titres et le pire c'est que l'entreprise ne propose toujours et encore aucune réduction de prix... on aurait aussi pu espérer les voir brader via des Nintendo classics la totalité des jeux First et Second sortis sur Wii U mais que neni, ils tentent encore de tous les vendre au prix fort... Nintendo n'a de toute façon JAMAIS eu le sens du commerce et je ne crois pas qu'ils l'auront un jour ! Les japonais sont des pinces
a dit le dimanche 30 octobre 2016 à 13:48

Citation (Draco @ dimanche 30 octobre 2016, 12:01)
on aurait aussi pu espérer les voir brader via des Nintendo classics la totalité des jeux First et Second sortis sur Wii U mais que neni, ils tentent encore de tous les vendre au prix fort... Nintendo n'a de toute façon JAMAIS eu le sens du commerce et je ne crois pas qu'ils l'auront un jour ! Les japonais sont des pinces


Plus ça va plus j'ai l'impression qu'ils ne veulent pas vendre de WiiU pour ne pas diminuer l'attractivité d'éventuels portages sur NX.
Si Smash et Mario Kart 8 et Splatoon étaient aussi dispo à 25€ sur une console bradée à disons 150€ ce serait assez dur d'en faire des arguments pour vendre des Switch,

Sinon pour le domaine QoL j'ai l'impression qu'on ne va pas en entendre reparler de si tôt.
a dit le dimanche 30 octobre 2016 à 19:47

Citation (R.Z. @ dimanche 30 octobre 2016, 13:48)
Plus ça va plus j'ai l'impression qu'ils ne veulent pas vendre de WiiU pour ne pas diminuer l'attractivité d'éventuels portages sur NX.
Si Smash et Mario Kart 8 et Splatoon étaient aussi dispo à 25€ sur une console bradée à disons 150€ ce serait assez dur d'en faire des arguments pour vendre des Switch.

C'est probable, en effet. Il y a déjà un certain nombre de titres qui sont sortis en Nintendo Selects sur Wii U, mais ceux qui restent (comme Super Smash Bros ou Mario Kart) peuvent être considérés comme des cibles potentielles pour des portages Switch. Et on a déjà entendu des rumeurs à ce sujet.

Concernant la console en revanche, je pense que cela s'explique juste par une question de rentabilité.

Newsletter
LES DERNIERES SORTIES

Sondage
Parmi ces series, lesquelles reveriez-vous de revoir ?


Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016