Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
3 commentaire(s)
Yu Miyake confirme presque la localisation de Dragon Quest XI et parle de la popularité de Dragon Quest en Occident

 Par klaus,
 le 03/01/2017 à 14H30

Dans le numéro du mois dernier du magazine EDGE, le producteur exécutif Yu Miyake a été interviewé afin de parler du succès de Dragon Quest. Il a tout d'abord comparé la grande popularité de Final Fantasy en Occident avec celle de Dragon Quest, qui est donc moins prononcée.

Mais avant de passer aux explications du producteur, nous allons nous concentrer sur une déclaration très intéressante qui confirmerait la localisation de Dragon Quest XI : Sugisarishi Toki o Motomete. En effet, Miyake a déclaré que Square Enix essaye de faire plus d'efforts pour promouvoir ses jeux sur le plan international, notamment avec Dragon Quest Heroes et Dragon Quest Buildersafin de préparer le terrain pour Dragon Quest XI. Miyake ne confirme pas directement la localisation du jeu, mais donne clairement de l'espoir. Il n'y a plus qu'à attendre une annonce officielle, en espérant qu'il ne faudra pas attendre plus d'un an avant de pouvoir y jouer.

Si l'entreprise a décidé de sortir des épisodes dérivés comme Heroes et Builders en dehors du Japon, il ne serait donc pas étonnant de voir débarquer Dragon Quest XI en Occident. Concernant Dragon Quest X, étant donné qu'il s'agit d'un MMORPG, cela est plus compliqué, mais nous pouvons toujours espérer une localisation puisqu'une version définitive sortira sur PlayStation 4 et Switch.

 

 

Miyake a donné plusieurs raisons qui peuvent expliquer les différences en termes de succès pour Final Fantasy et Dragon Quest en Occident. Par exemple, la source de nostalgie est différente, puisque Final Fantasy a commencé à devenir très populaire en dehors du Japon depuis la sortie de Final Fantasy VII sur PlayStation. Concernant Dragon Quest, il a fallu attendre Dragon Quest VIII : L'odyssée du roi maudit sur PlayStation 2 pour que la saga commence à avoir du succès en Europe et aux États-Unis.

Pour Miyake, l'autre raison qui peut expliquer le manque d'intérêt pour Dragon Quest en Occident est la direction artistique "cartoon-like" qui ne peut pas plaire à tous les joueurs occidentaux. Au Japon, cela est très différent, puisque le style d'Akira Toriyama n'est pas considéré comme « enfantin ». Les fans japonais de la série sont des adultes, des adolescents et même des enfants, et ce depuis la sortie du tout premier épisode. En Occident, la plupart des personnes qui découvrent la série pour la première fois sont souvent étonnées par les thèmes matures, car la majorité se focalise plus sur la direction artistique et la considère comme enfantine.

 

 

Selon Miyake, cette « déconnexion » n'existe donc pas au Japon, puisque les fans savent déjà que la série est mature et n'ont pas la même approche en ce qui concerne la direction artistique. C'est dans ce passage de l'interview que Miyake indique que le travail réalisé par Square Enix pour promouvoir Dragon Quest Builders et Dragon Quest Heroes en Occident a servi afin de préparer le terrain pour Dragon Quest XI. En effet, malgré le manque de popularité par rapport à des licences comme Final Fantasy et les ventes qui restent faibles, Square Enix a remarqué que de plus en plus de personnes sont intéressées par la série et que le nombre de joueurs ne cesse de grandir

Dans l'interview, Miyake va un peu plus loin et avoue que Square Enix aurait dû faire plus d'efforts pour localiser les jeux Dragon Quest en dehors du Japon. Pour le producteur, la société ne ferait pas face au problème du manque de succès de Dragon Quest en Occident si elle avait décidé de travailler plus sérieusement la localisation des premiers jeux de la saga. Aujourd'hui encore, de nombreux titres ne sont toujours pas sortis chez nous, mais depuis l'année dernière, Square Enix s'est engagé à sortir plus de jeux Dragon Quest en Occident.

Le manque de popularité et les faibles ventes (respectivement, Dragon Quest VII : La Quête des vestiges du monde et Dragon Quest Heroes n'ont pas réussi à atteindre les 40 000 ventes lors de leur premier mois de commercialisation aux États-Unis) ne semblent plus gêner l'entreprise, d'autant plus que la franchise compte de nombreux fans, surtout en France. Pour preuve, la version 3DS de Dragon Quest VIII : L'odyssée du roi maudit sera disponible le 20 janvier en Europe et aux États-Unis et Square Enix sortira Dragon Quest Heroes II sur PS4 le 25 avril aux USA et le 28 avril en Europe.

 

 

Miyake a également parlé du design de Final Fantasy qui change constamment au fil des épisodes alors que celui de Dragon Quest conserve toujours une expérience plus traditionnelle. Pour Final Fantasy, Square Enix doit relever le défi de ne pas écarter les fans de longue date en changeant la formule, tandis que pour Dragon Quest, les développeurs doivent faire attention à ce que les joueurs ne s'ennuient pas en découvrant une formule similaire pour chaque épisode. En fait, au lieu de changer le jeu lui-même, l'équipe de développement essaye de changer la façon de jouer. Pour Dragon Quest IX, Square Enix a décidé de créer un jeu sur DS, car c'est ce support qui était prédominant auprès des joueurs à l'époque.

Mais pour Dragon Quest X, Square Enix a voulu essayer de nouvelles choses et a décidé de créer un jeu en ligne. C'est ainsi que les développeurs des Dragon Quest fonctionnent pour proposer une expérience différente et rafraîchissante à chaque épisode. En réalité, comme pour Final Fantasy, ils ont dû relever le défi de ne pas écarter les fans de longue date avec Dragon Quest VIII, puisque la direction artistique en pixel-art a dû être mise de côté. Cela n'a pas posé problème, contrairement à Dragon Quest X, car de nombreux joueurs n'ont pas aimé le fait qu'il soit jouable en ligne. Cependant, d'après Miyake, peu importe les nouveautés au fil des épisodes, on ressent les mêmes choses en commençant le jeu. Cela restera toujours une caractéristique unique de Dragon Quest.

Dragon Quest XI sera disponible en 2017 sur 3DS, PS4 et Switch au Japon. Square Enix prévoit de le sortir avant le 27 mai 2017. Les dernières informations sur le jeu se trouvent dans cet article.


Support
  • Nintendo 3DS
Genre
  • RPG

Afficher / Masquer les commentaires

3 commentaire(s)
COMMENTAIRES
a dit le mardi 03 janvier 2017 à 14:43

A la bonne heure !! Ou c'est acquis ou alors il nous la fait à l'envers pour voir si cette info soulève une grosse demande de la communauté et si ça vaut le coup de le localiser ! Alors si c'est ça, écoute moi bien Miyake san , je suis prêt à en acheter 4 rien que moi si ça peut le faire sortir
a dit le mardi 03 janvier 2017 à 14:57

Franchement je pourrais envisager l'achat de deux copies si les version 3Ds et Switch sortent chez nous.
En attendant je jouerais VIII.
a dit le mardi 03 janvier 2017 à 16:02

Comme RZ, je me vois bien prendre la version PS4 et 3DS car je trouve que les deux ont leur charme !

DQ, ma licence préférée !!!

En tout cas c'est hyper rassurant.

Newsletter
LES DERNIERES SORTIES

Sondage
Parmi ces series, lesquelles reveriez-vous de revoir ?


Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016