Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #80
Nintendo Switch & Zelda : questions & réponses
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
13 commentaire(s)
switch
Nintendo Switch : Kimishima pense que la console se vendra autant que la Wii, des détails sur les services en ligne, un successeur pour la 3DS

 Par klaus,
 le 02/02/2017 à 04H05

Tatsumi Kimishima a confié d'autres informations assez intéressantes au quotidien japonais Nikkei, en indiquant tout d'abord encore une fois que les précommandes de la Nintendo Switch sont très bonnes. La console offre une nouvelle façon de jouer et une expérience inédite grâce à son mode portable et à ses manettes Joy-Con compatibles avec la reconnaissance de mouvement, mais Kimishima pense que la Switch est similaire à la Wii sous plusieurs aspects (car les deux consoles proposent une façon unique de jouer). Il pense donc que la Switch a le potentiel de se vendre autant que la Wii.

Kimishima a également donné quelques détails supplémentaires sur les services en ligne de la Switch. Pour rappel, l'abonnement coûtera entre 2000 et 3000 yens par ansoit environ 15 € - 25 € chaque année ou 17,50 $ - 26,50 $. Le président de Nintendo a déclaré que des options de paiement seront proposés pour un (ou plusieurs) mois, ou bien un an, sans donner plus de précisions. En fait, cela signifie qu'il sera possible de payer un abonnement mensuel ou annuel.

Ensuite, Kimishima a parlé de Super Mario Run en indiquant que Nintendo espérait que 10 % des joueurs achètent le jeu, mais l'application a finalement été achetée par 5 % des joueurs. Cependant, 90 % du bénéfice provient des 20 premiers pays où le jeu a été le plus acheté, et Nintendo a donc réussi, dans ces pays, à atteindre son but. Kimishima reste donc optimiste concernant le succès de Super Mario Run. Pour finir, il a précisé qu'il comprend qu'il est nécessaire pour Nintendo de commencer à entrer dans l'industrie du cinéma, mais il ne peut pas en dire plus pour le moment. Concernant le projet Quality of Life, Nintendo doit encore réfléchir à la sortie du produit, on ne peut donc pas savoir s'il sortira finalement cette année ou plus tard.

Kimishima insiste encore sur le fait que la 3DS et la Switch vivront côte-à-côte. Toutefois, dans une interview accordée à Kyoto Shinbun, le président aurait déclaré que Nintendo considère que la 3DS aura un successeur. Nous attendons une traduction plus claire.

 

 

Mise à jour du 3 février : en réalité, les propos de Kimishima ont été légèrement mal compris. Durant la session de questions-réponses (désormais récapitulée à cette adresse), il a simplement déclaré qu'il y a une demande différente pour la 3DS et la Switch, et que pour la prochaine console portable, Nintendo continuera à prendre en compte les demandes du public. Shinya Takahashi a précisé que Nintendo réfléchit toujours à sa prochaine console portable, sans confirmer que la 3DS aura un successeur.

 



Afficher / Masquer les commentaires

13 commentaire(s)
COMMENTAIRES
a dit le jeudi 02 février 2017 à 08:13

Une toute nouvelle console portable ? Il ne devrait pas en parler aussi tôt... sauf si cette nouvelle console sort l'an prochain.

Bref, ça me semble étrange... On dirait adieux au Double-Screen ?
a dit le jeudi 02 février 2017 à 09:51

C'est un message pour les investisseurs surtout. Pour les rassurer.

En réalité, je pense qu'ils ont un projet de console portable, mais qui ne sera pertinent que si la Switch se plante. En plus, j'imaginerais bien une version "mini" de la switch, plus "plastoc" et purement portable mais compatible avec les mêmes jeux.
a dit le jeudi 02 février 2017 à 12:17

Citation (Timinou @ jeudi 02 février 2017, 09:51)
C'est un message pour les investisseurs surtout. Pour les rassurer.

En réalité, je pense qu'ils ont un projet de console portable, mais qui ne sera pertinent que si la Switch se plante. En plus, j'imaginerais bien une version "mini" de la switch, plus "plastoc" et purement portable mais compatible avec les mêmes jeux.


si c'est pas ça et que c'est des jeux completement différents, ils vont se planter violemment.
c'est tellement évident que je doute qu'ils fassent une erreur aussi énorme.
a dit le jeudi 02 février 2017 à 12:27

Autant de Switch que de Wii ? Il a de l'espoir le Kiki. mario.gif

Quant aux déclarations sur une nouvelle console portable pour succéder à la 3DS, je veux en effet croire que Nintendo envisage d'ores et déjà la possibilité d'une Switch Mini compatible avec les jeux du modèle hybride. Car si malgré les déclarations sur le succès attendu de la Switch, ils sont en train de développer une portable totalement différente, cela signifie qu'on pourra s'asseoir sur la ludothèque unifiée.

Citation (Darque @ jeudi 02 février 2017, 12:17)
c'est tellement évident que je doute qu'ils fassent une erreur aussi énorme.

Il faut s'attendre à tout avec Nintendo...
a dit le jeudi 02 février 2017 à 23:37

J'ose espérer qu'ils imaginent les deux scénarios :
- la Switch est un carton et ils unifient les consoles en ne sortant pas de descendance à la 3DS (voir par la suite une Mini New Switch Lite pour les purs nomades)
- la Switch fait un bide (ou se vend moyennement) et ils sortent donc une nouvelle console portable pour succéder à la 3DS afin d'assurer leur survie

Et donc dans ce 2e cas ils faut bien que la R&D bosse sur cette hypothétique 4DS
a dit le vendredi 03 février 2017 à 00:32

Citation (Koobiac @ jeudi 02 février 2017, 23:37)
J'ose espérer qu'ils imaginent les deux scénarios :
- la Switch est un carton et ils unifient les consoles en ne sortant pas de descendance à la 3DS (voir par la suite une Mini New Switch Lite pour les purs nomades)
- la Switch fait un bide (ou se vend moyennement) et ils sortent donc une nouvelle console portable pour succéder à la 3DS afin d'assurer leur survie

Et donc dans ce 2e cas ils faut bien que la R&D bosse sur cette hypothétique 4DS


Ben en fait le problème c'est que Nintendo n'est absolument plus capable d'alimenter de manière satisfaisante deux consoles différentes en même temps
(Quatre ans plus tard je l'attend encore le gros jeu qui bute de la WiiU, heureusement il arrive en Mars, sur Switch).
Je pense que pour la portable l'hypothèse "Switch Mini" est la seule viable, sinon on va encore se retrouver avec un support zombie.
a dit le vendredi 03 février 2017 à 12:48

Citation (R.Z. @ vendredi 03 février 2017, 00:32)
Ben en fait le problème c'est que Nintendo n'est absolument plus capable d'alimenter de manière satisfaisante deux consoles différentes en même temps

En fait, ce constat n'est valable que s'ils sont les seuls (ou presque) à devoir alimenter les dites consoles (ou au moins l'une des deux). Mais si la Switch rencontre un gros succès (ce qui est à mon avis loin d'être gagné), les tiers viendront développer dessus et laisseront davantage de latitude à Nintendo pour gérer deux ludothèques, comme ce fut le cas à l'époque Wii / DS.

Quelque part, le souhait de Nintendo de continuer à distinguer le marché salon et le marché portable est donc une manifestation d'optimisme, ou du moins le rejet d'un fatalisme qui constiterait à penser qu'ils sont condamner à alimenter seuls leurs futures consoles. Si on considère en outre qu'il existe sans doute encore un marché pour une machine plus "portable" (et moins chère) que la Switch, et on peut en effet comprendre la position actuelle de Nintendo.
a dit le vendredi 03 février 2017 à 14:56

Citation (Kayle Joriin @ vendredi 03 février 2017, 13:48)
Citation (R.Z. @ vendredi 03 février 2017, 00:32)
Ben en fait le problème c'est que Nintendo n'est absolument plus capable d'alimenter de manière satisfaisante deux consoles différentes en même temps

En fait, ce constat n'est valable que s'ils sont les seuls (ou presque) à devoir alimenter les dites consoles (ou au moins l'une des deux). Mais si la Switch rencontre un gros succès (ce qui est à mon avis loin d'être gagné), les tiers viendront développer dessus et laisseront davantage de latitude à Nintendo pour gérer deux ludothèques, comme ce fut le cas à l'époque Wii / DS.


Oui et non.

Sur WiiU Nintendo a été presque seul a éditer les jeux, mais ils ont quand même du "commander" beaucoup des exclus marquantes de la console à des tiers (W101, Bayonetta, Lego City, Hyrule Warriors, TMS#FE ...). Si on enlève ces jeux et qu'on regarde la production First party, il n'y a quasiment que des "petits" jeux sans grande envergure (platformers 2D, party games, remasters) ou des projets visiblement rushés et manquant de contenu (au lancement pour certains tels MK8, Splatoon et Mario Maker et tout court pour d'autres comme Starfox Zero ou Mario Tennis). Il y a de très bons jeux dans le tas, mais c'est loin d'être Nintendo au meilleur de sa forme et c'est à mon avis très insuffisant pour rendre une console Nintendo attractive (c'est quand même pour la production first party qu'on les achète).
Du coup si la production de Nintendo revenait à ce niveau après la période de lancement (Zelda BotW et Mario Odyssey ridiculisent déjà toute la période WiiU) à cause de la sortie d'une nouvelle portable, ce serait quand même très décevant, même avec des jeux tiers pour étoffer.

Après si Nintendo arrivait à sortir disons deux gros jeux par an sur Switch (ce qui serait le sogne qu'ils ont enfin réussi à s'adapter à la génération post 128 bits) avec des jeux tiers en plus ça pourrait peut être le faire.
a dit le vendredi 03 février 2017 à 16:52

Au-delà du fait que je ne partage pas du tout ta vision de la ludothèque Wii U, qu'est-ce qui te fait croire que la baisse de qualité et/ou d'ambition que tu sembles percevoir dans les productions Nintendo est due à des problèmes de gestion de ludothèques et pas tout simplement à une crise de créativité ou de talent ?

Et si c'est vraiment un problème de gestion de ludothèques, il faut obligatoirement l'analyser au regard de l'échec commercial de la Wii U. C'est dans ce contexte que Nintendo n'a pas eu les moyens d'alimenter ses deux machines en temps (et encore, on a quand même eu ce qu'il faut comme jeux de qualité). En cas de succès de la Switch, les choses pourraient être bien différentes. N'oublions pas d'ailleurs que la Wii U a été sacrifiée pour offrir de meilleures chances à la Switch. C'est grâce à cela que des titres comme BotW et Super Mario Odyssey peuvent déjà "ridiculiser" la ludothèque Wii U (même si je ne vois pas trop en quoi). Et cela n'empêche pas la 3DS de continuer à accueillir des titres.
a dit le vendredi 03 février 2017 à 20:16

Citation (Kayle Joriin @ vendredi 03 février 2017, 17:52)
Au-delà du fait que je ne partage pas du tout ta vision de la ludothèque Wii U, qu'est-ce qui te fait croire que la baisse de qualité et/ou d'ambition que tu sembles percevoir dans les productions Nintendo est due à des problèmes de gestion de ludothèques et pas tout simplement à une crise de créativité ou de talent ?

Et si c'est vraiment un problème de gestion de ludothèques, il faut obligatoirement l'analyser au regard de l'échec commercial de la Wii U. C'est dans ce contexte que Nintendo n'a pas eu les moyens d'alimenter ses deux machines en temps (et encore, on a quand même eu ce qu'il faut comme jeux de qualité). En cas de succès de la Switch, les choses pourraient être bien différentes. N'oublions pas d'ailleurs que la Wii U a été sacrifiée pour offrir de meilleures chances à la Switch. C'est grâce à cela que des titres comme BotW et Super Mario Odyssey peuvent déjà "ridiculiser" la ludothèque Wii U (même si je ne vois pas trop en quoi). Et cela n'empêche pas la 3DS de continuer à accueillir des titres.


Pour moi l'echec commercial de la WiiU est avant tout dû à la performance médiocre de Nintendo sur cette console, pas l'inverse, sur les deux-trois premières années en tout cas. Après c'est sûr que la pauvreté de la quatrième année est liée à l'echec de la console.
Concernant la crise de créativité/talent, non, je ne pense pas spécialement, même si Nintendo a eu tendance à faire de l'ultra-classique ces derniers temps. Mon problème c'est surtout dans les moyens qu'ils n'ont pas été capables de mettre pour faire des jeux dignes de la WiiU, aussi classiques qu'ils aient été. Ils ont mis plus de cinq ans à pondre un Zelda et un Mario qui ressemblent à quelque chose (le Mario 3D World hyper itératif à base de blocs n'a pas du les mobiliser bien longtemps aussi "bon" soit-il).

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016