Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
13 commentaire(s)
switch
Nintendo Switch : de nouvelles informations révélées sur les fonctions et spécifications

 Par klaus,
 le 14/02/2017 à 03H56

C'est avec surprise que nous avons découvert il y a quelques heures que plusieurs documents provenant du Nintendo Developer Portal ont fuité via Reddit, avec de nombreuses informations et des images intéressantes concernant les fonctions et les spécifications de la Nintendo Switch. Cependant, les détails provenant des kits de développement SDEV et EDEV datent de juillet et septembre 2016. Certains points peuvent être légèrement erronés ou déjà connus, d'autant plus que les fichiers utilisent encore le terme NX. En fin d'article, nous avons également évoqué quelques détails assez intéressants provenant d'une interview de Yoshiaki Koizumi et Shinya Takahashi accordée à melty (ici et ).

Nous avons décidé de garder les informations principales, mais vous pouvez toujours consulter le récapitulatif sur Reddit (voir le lien dans le premier paragraphe). N'hésitez pas à consulter notre récapitulatif de la présentation du 13 janviernotre article concernant les caractéristiques de la console ainsi que les différentes pages sur le site officiel, dont le service en ligne (plus de détails ont été donnés ici) et le contrôle parental.

Au total, trois fichiers ont fuité : une présentation complète de la console, un guide des fonctions et un guide de lancement rapide pour le kit de développement SDEV.

 

 

La présentation de la console confirme qu'il existe un écran de verrouillage pour la Switch en mode portable, comme pour les smartphones et les tablettes. Il y a aussi un menu rapide qui se lance en restant appuyé sur le bouton HOME, cela affichera les options avec le menu HOME, les logiciels qui n'ont pas été fermés et les applications. Contrairement à la 3DS, lorsque le menu rapide sera utilisé, le logiciel actif ne sera pas suspendu. Sans surprise, nous apprenons aussi qu'il existe une fonction de saisie prédictive comme sur iOS et Android (il y en avait aussi pour les consoles précédentes de Nintendo, mais celle-ci semble plus avancée). Voici la liste des options que l'on pourra modifier :

 

Mode avion

Bluetooth

Wi-fi

NFC

Luminosité de l'écran 

Verrouillage de l'écran 

Paramètres de l'utilisateur

Éditeur Mii

Thème 

Manette

Mise à jour de la console

 

 

 

Comme Nintendo l'avait confirmé à Kotaku le mois dernier, l'éditeur Mii aura plus d'options pour les cheveux, les sourcils, les yeux, le visage, la bouche et la peau. Toutefois, le nom du créateur, les favoris, l'anniversaire, la copie et l'option « public » ne seront plus présents. En outre, tout le monde pourra modifier les Mii. Autre élément intéressant à noter : il est possible de brancher la prise jack d'un casque audio à la console, même lorsqu'elle est placée dans la station d'accueil.

Les kits de développement confirment que les développeurs pourront créer des pass saisonniers pour leurs jeux et que la version finale de la console utilise un processeur graphique Tegra X1 comme la puce graphique Maxwell. Nous le savions déjà, mais il n'y aura pas de navigateur web au lancement. Néanmoins, les développeurs peuvent accéder à un programme web pour afficher des sites spécifiques dans leurs jeux ou applications. Autre reconfirmation : il est possible de créer jusqu'à 8 comptes utilisateurs sur une même console (on pourra d'ailleurs accéder à chaque compte directement sur le menu).

 

 

Les demandes d'ami et les invitations pour faire des parties - sur des jeux en ligne par exemple - pourront être envoyées directement depuis la console. Une fonction nommée "Friend Presence" permettra d'utiliser Internet pour envoyer et recevoir des informations en temps réel, ce qui permettra de consulter les statuts des amis et les applications qu'ils utilisent. Au total, on pourra enregistrer jusqu'à 300 amis. Ensuite, nous apprenons qu'il existe plusieurs variations pour les cartes de jeu : 1 Go, 2 Go, 4 Go, 8 Go, 16 Go et 32 Go

En ce qui concerne les fonctions en ligne, on trouve le matchmaking qui est compatible avec les jeux proposant des modes multijoueur. Grâce à cette fonction, plusieurs joueurs pourront être regroupés selon certains critères (le nombre d'utilisateurs par exemple) et des groupes pourront être créés temporairement pour une partie en multijoueur. Des communautés (non temporaires) pourront également être créées. Cela avait déjà été expliqué par Nintendo officiellement le 1er février dernier. Bien évidemment, la Switch contiendra un classement en ligne qui calculera uniquement des scores pour une certaine période, ou seulement pour les joueurs faisant partie d'un groupe spécifique. 

Autre fonction importante : le stockage des données en ligne (ou en réseau). Toutes les données (sauvegardes de jeux par exemple) pourront être sauvegardées vers un serveur de stockage en réseau. On pourra aussi les rechercher, les marquer pour les trouver plus facilement et les regrouper avec des notes. À noter qu'un compte Nintendo pourra être lié à plusieurs Switch, mais les données de sauvegarde ne seront pas automatiquement synchronisées. La Switch proposera également une fonction « Abonné » basé sur le mécanisme publish-subscribe pour poster des messages sur certains topics, faire des sondages et bien plus encore. Tout cela nous permet donc de mieux comprendre pourquoi le service en ligne sera payant.

 

 

Enfin, en ce qui concerne le thème, il sera possible de modifier le fond d'écran et la couleur du texte pour les menus de la console (menu HOME, écran de démarrage...), les applications et les dossiers. Les fichiers ne mentionnent pas de thèmes créés par les développeurs, mais nous pouvons imaginer qu'il y en aura comme sur 3DS ou d'autres consoles comme la PlayStation 3, la PS Vita ou la PS4. Au lancement, deux couleurs seront disponibles : noir et blanc (le blanc étant choisi par défaut). D'autres couleurs seront ajoutées plus tard.

Les images que vous pouvez consulter ci-dessous montrent tous les documents et images des kits de développement qui ont fuité. On peut voir par exemple des prototypes de la console, des Joy-Con (on remarque par exemple que le bouton de partage devait ressembler à l'origine à un appareil photo), etc., le clavier avec la saisie intuitive, le menu de la console, l'écran qui s'affiche en appuyant sur le bouton de partage, l'application mobile qui proposera plusieurs options intéressantes, un journal de jeux, l'eShop et bien plus encore.

 

Voir la galerie

 

Images : source 1, source 2, source 3

 

 

L'interview de Koizumi accordée à melty confirme que Nintendo travaille bel et bien sur la console virtuelle GameCube (mais pour le moment, la société ne semble pas être prête à faire une annonce officielle et préfère se concentrer sur les nouveaux jeux et fonctions qui seront disponibles au lancement) : « Nous ne pouvons pas vraiment répondre avec précisions, car nous n'avons rien annoncé à ce sujet pour l'instant. Ce que je peux vous dire, c'est que nous travaillons sur des choses qui vont dans ce sens. » Attention, cela ne signifie pas officiellement qu'une console virtuelle GameCube verra bel et bien le jour sur Switch. Dans tous les cas, des informations provenant de sources sûres confirmaient que la Switch aura bien une console virtuelle GameCube (voir cet article).

Le site melty a aussi eu la bonne idée de demander à Koizumi s'il sera possible de disposer des Joy-Con sous la forme de manettes GameCube sur la Switch. Le concepteur a répondu que pour le moment, cela n'est pas prévu mais que « la technologie est suffisamment ouverte pour qu'à l’avenir, d’autres accessoires viennent se greffer sur la console ». Takahashi a déclaré que si Nintendo décide un jour de créer des Joy-Con ressemblant à une manette GameCube, ils disposeront de gâchettes analogiques.

Ensuite, Koizumi a précisé que l'USB Type-C permettra de recharger la console quand elle sera en mode portable « mais pour tout ce qui concerne la vidéo, vous êtes obligé de passer par le dock (NDLR : station d'accueil en français) pour l'affichage à travers la TV ». Cependant, d'après Koizumi, il sera possible d'utiliser un casque Bluetooth avec la console, ce qui sera certainement très utile pour jouer en mode portable. Comme nous l'avons précisé plus haut, le concepteur confirme également que l'on pourra utiliser un casque audio en branchant la prise jack sur la station d'accueil lorsque la console y sera placée à l'intérieur.



Afficher / Masquer les commentaires

13 commentaire(s)
COMMENTAIRES
a dit le mardi 14 février 2017 à 06:52

Intéressant ! En admettant que tout ça soit vrai, ils devraient en parler, surtout à deux semaine de la sortie.
a dit le mardi 14 février 2017 à 10:54

"À noter qu'un compte Nintendo pourra être lié à plusieurs Switch"

C'est la plus grande nouvelle, ca signifierais qu'il sera possible de jouer à ses jeux non pas en fonction de sa console mais de son compte. Donc, si on revend une Switch pour un nouveau modèle on pourra récupérer ses jeux, c'est en tout cas ce qui se laisse comprendre. C'est également pratique quand tu achètes des jeux en démat' avec ton frère ou un pote et que tu veux partager un compte à deux !
a dit le mardi 14 février 2017 à 11:55

Voila le genre de choses auxquelles je faisais référence en parlant d'expérience utilisateur supérieure chez la concurrence. Heureusement, Nintendo semble enfin décidé à rattraper son retard. Par contre, cela signifie qu'ils devront être plus que jamais vigilants sur la sécurité de leurs bases de données utilisateurs. Avec la fin du compte inféodé à une machine donnée, le vol de compte devient en effet un risque.

Il est en outre franchement dommage que Nintendo ne communique pas officiellement sur ces aspects à deux semaines de la sortie alors que ce sont des "détails" importants pour beaucoup de joueurs. Avec tout le boulot réalisé ces derniers temps sur le compte Nintendo, le site officiel (où il est désormais possible d'acheter des jeux) et le programme My Nintendo, on pouvait évidemment s'attendre à de ce genre d'évolutions. Mais il serait quand même bon de présenter ces nouvelles fonctionnalités de manière claire dans la mesure où elles font partie intégrante de l'expérience proposée.

En tout cas, j'ai hâte de voir si des jeux eShop / Virtual Console actuellement associés à mon identifiant Nintendo Network seront directement accessibles sur Switch. :believe:
a dit le mardi 14 février 2017 à 12:11

Citation (Kayle Joriin @ mardi 14 février 2017, 11:55)
En tout cas, j'ai hâte de voir si des jeux eShop / Virtual Console actuellement associés à mon identifiant Nintendo Network (seront directement accessibles sur Switch. :believe:


Idem et en tout cas ce serait une nouvelle enculerie de leur part si ce n'était pas le cas ! Ces jeux on les as payés, ils sont compatibles avec la Switch à n'en pas douter (ou au pire une MAJ à la con le permettrait) donc moi j'exige de pouvoir avoir ma Switch et tous les jeux achetés à ce jour avec mon compte Nintendo Network punk.gif J'exige vous m'entendez ?? ph34r.gif
a dit le mardi 14 février 2017 à 12:41

Espère pas trop quand même. nerd.gif

Après, les jeux Virtual Console peuvent sans problème être rendus compatibles. En revanche, pour les jeux eShop, cela reste peu probable. A la base, ce sont des jeux conçus pour la Wii U et/ou 3DS. Or la Switch n'est pas rétrocompatible. C'était le même problème avec la PS4 à son lancement. Au final, seuls les jeux eShop proposant un version Switch pourront éventuellement bénéficier du cross buy.
a dit le mardi 14 février 2017 à 13:33

Citation (Kayle Joriin @ mardi 14 février 2017, 12:41)
Espère pas trop quand même. nerd.gif

Après, les jeux Virtual Console peuvent sans problème être rendus compatibles. En revanche, pour les jeux eShop, cela reste peu probable. A la base, ce sont des jeux conçus pour la Wii U et/ou 3DS. Or la Switch n'est pas rétrocompatible. C'était le même problème avec la PS4 à son lancement. Au final, seuls les jeux eShop proposant un version Switch pourront éventuellement bénéficier du cross buy.


Les jeux Virtual Console, s'ils rende pas la possibilité de les télécharger depuis notre compte Nintendo Network sur notre Switch c'est vraiment des escrocs ptdr.gif le pire c'est qu'ils sont capables de te les revendre une seconde fois ptdr.gif Sachant qu'en plus on les pour certains déjà achetés au prix fort dans les années '90 whistle.gif

Pour les jeux Wii U et cie, tu sais comme moi qu'une mise à jour peut régler l'histoire, ok on ne l'aura certainement pas de suite mais j'espère bien que c'est dans les cartons et pour dans pas trop longtemps histoire de motiver certains à passer à la caisse.
a dit le mardi 14 février 2017 à 14:27

Mouais... j'espère que les fonctions cloud seront désactivables...
a dit le mardi 14 février 2017 à 15:15

Citation (Draco @ mardi 14 février 2017, 14:33)
Pour les jeux Wii U et cie, tu sais comme moi qu'une mise à jour peut régler l'histoire, ok on ne l'aura certainement pas de suite mais j'espère bien que c'est dans les cartons et pour dans pas trop longtemps histoire de motiver certains à passer à la caisse.

On ne rend pas une machine rétrocompatible via une "simple mise à jour". Surtout quand le hardware est à ce point différent (entre la Switch et la Wii U). Pour faire tourner les jeux Wii U sur Switch, il faudra soit les recoder, soit les émuler.
a dit le mardi 14 février 2017 à 18:39

Citation (Kayle Joriin @ mardi 14 février 2017, 15:15)
Citation (Draco @ mardi 14 février 2017, 14:33)
Pour les jeux Wii U et cie, tu sais comme moi qu'une mise à jour peut régler l'histoire, ok on ne l'aura certainement pas de suite mais j'espère bien que c'est dans les cartons et pour dans pas trop longtemps histoire de motiver certains à passer à la caisse.

On ne rend pas une machine rétrocompatible via une "simple mise à jour". Surtout quand le hardware est à ce point différent (entre la Switch et la Wii U). Pour faire tourner les jeux Wii U sur Switch, il faudra soit les recoder, soit les émuler.


Mon cul, et la MAJ des jeux Xbox 360 sur Xbox One ? Et pour émuler comme tu dis, une simple mise à jour de la console rajoutant une machine virtuelle invisible pour le joueur suffit.
a dit le mardi 14 février 2017 à 18:59

Draco qui croit qu'on émule une console en claquant des doigts. smurf.gif

Quand Nintendo fait de la rétro-compatibilité, ils n'émulent jamais la console de la génération précédente. Ils embarquent juste le hardware de la console d'avant et basta, pas besoin d'émulation. La Wii contenait le hardware de la GC, tout comme la Wii U contenait celui de la Wii (et du fait, aussi celui de la GC, vu qu'on peut utiliser Nintendont pour jouer à des jeux GC sur Wii U). Pareil pour les portables : la GBA embarquait le hardware de la GB, la DS celui de la GBA, et la 3DS celui de la DS.

Donc, à moins que la Switch embarque bien caché le hardware de la Wii U, y'aura pas de rétro-compatibilité. Et faut pas espérer une émulation : pour émuler une console de la génération précédente, faut un hardware énormément plus puissant. C'est possible pour la One parce qu'elle est bien plus puissante qu'une 360, mais pas pour une Switch qui ne s'éloigne pas tant que ça de la Wii U.

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016