Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
13 commentaire(s)
Nintendo explique le revirement esthétique de Zelda suite à la vidéo promotionnelle du Nintendo Spaceworld 2000

 Par Eupsylone,
 le 19/02/2017 à 14H03

L'interview qui suit, interrogeant Yoshiki Haruhana et Satoru Takizawa, est tirée de l'artbook The Legend of Zelda : Art & Artifacts qui paraîtra le 21 février 2017 en Europe et aux États-Unis (grâce à l'éditeur Dark Horse) et que nos confrères de Nintendo Everything on pu se procurer à l'avance. Il aborde le choix du cel-shading qu'arbore The Legend of Zelda : The Wind Waker, en lieu et place du réalisme que laissait présager le clip promotionnel diffusé le 24 août 2000 pour le Nintendo Spaceworld 2000.

 

 

Art & Artifacts : Avant d'aborder la manière dont la version cartoon de Link est arrivée, parlons d'abord du clip promotionnel présenté à l'occasion du Nintendo Spaceworld 2000. Il mettait en scène un Ganondorf et un Link réalistes, luttant l'un contre l'autre. Cette vidéo à bien été créée par Mr Haruhana et Mr.Takizawa, n'est-ce pas ?

Haruhana/Takizawa : Oui.

AA : Tous ceux qui ont vu ces images croyaient que le nouvel épisode de Zelda sur GameCube adopterait une esthétique réaliste, alors dites-nous : que s'est-il passé ?

Haruhana : Eh bien, alors que nous étions en train de créer cette vidéo, nous avons pris conscience que l'aspect réaliste n'était pas le bon chemin à prendre.

Takizawa : [acquiesce]

AA : C'est donc la création de cette vidéo qui vous a fait réaliser que l'esthétique réaliste n'était la bonne route à suivre ?

Haruhana : C'est tout à fait cela. On se demandait à nous-même, « si l'on prenait la bonne direction ? » et « est-ce que réalisme rime avec bon jeu ? ». À l'époque, à mesure que les spécifications matérielles de la console augmentaient, de nombreux jeux se dirigeaient dans une direction plus photoréaliste.

AA : Ils l'étaient.

Haruhana : Et, à cette époque, lorsque je feuilletais les magazines de jeux, tout ce que je voyais était des jeux avec un traitement visuel très similaire, et je commençais à m'inquiéter que nous fassions de même. Alors nous avons réfléchi à ce que nous avions à apporter avec notre art pour le faire sortir du lot. Comment allions-nous faire pour que les lecteurs de ce magazine s'arrêtent et regardent notre projet ? Nous avions décidé que de faire un Ganondorf et un Link réaliste n'y mènerait pas.

AA : Vous aviez donc senti qu'un Zelda aux allures réalistes se perdrait dans la masse de tous les autres jeux ?

Haruhana : Tout à fait. Alors nous avons vidé nos esprits de tout, et avons repensé à tous les autres jeux de la série Zelda. Link Cartoon n'y figurait pas.

 

Lien direct !

 

Ce qui s'est passé avec cette démo technique a en tous cas tourné en leur faveur, The Legend of Zelda : The Wind Waker est un opus très apprécié encore à ce jour, et s'est inscrit dans les grands succès de la licence avec plus de 3 millions d’exemplaires vendus. Le jeu est d'ailleurs ressorti sur Wii U dans un épisode remastérisé que nous avions d'ailleurs testé à cette adresse !

 

Lien direct !



Afficher / Masquer les commentaires

13 commentaire(s)
COMMENTAIRES
a dit le dimanche 19 février 2017 à 17:29

Putain les souvenirs... quand j'avais vu ce jeu Zelda ultra réaliste qui défonçait tout et que j'avais vu la tronche de Wind Waker... après il fallait reconnaître que les graphismes de Wind Waker étaient bien trouvés et fantastiques, je trouve justement qu'ils ont eu raison de ne pas suivre la voie forcément du tout réaliste mais je crois qu'on aurait aimé voir ça à l'époque.
a dit le dimanche 19 février 2017 à 17:48

Wind Waker, c'est 4,6 millions d'exemplaires sur GameCube et 2,11 millions sur Wii U. On reste quand même loin des épisodes les plus populaires comme Ocarina of Time (plus de 12 millions cumulés sur N64 et 3DS) et Twilight Princess (presque 10 millions entre les versions GC, Wii et Wii U). En revanche, cela reste un épisode très apprécié par les fans qui a fait de bonnes ventes si on les rapporte au parc de machines installé.
a dit le dimanche 19 février 2017 à 17:54

C'est bien le souci, Wind Waker ne peut se comparer sur les ventes vu le four que s'est pris la GameCube ! Ocarina of Time était quand même sur une machine vendu à plus de 40 millions d'unités, soitp lus du double, donc en convertissant bêtement on peut se dire que Wind Waker aurait pu se vendre 9 millions.

Après OOT à sa sortie c'est quand même un jeu qui révolutionne le genre, qui révolutionne le jeu vidéo qui met une claque monumentale a tout ce qui s'est fait dans le domaine... l'un des premiers à proposer un jeu en monde ouvert, la gestion du jour et de la nuit, une aventure totalement libre avec des espaces... sincèrement c'était le jeu du siècle et avec le recul quel jeu aujourd'hui pourrait encore proposer ça ? Une autre époque, un autre temps
a dit le dimanche 19 février 2017 à 17:58

J'ai toujours été freiné par les graphismes de Link cartoon. Ayant connu la licence avec OoT, voir que l'opus GC avait pris une toute autre direction artistique... ce fut la douche froide pour moi.

Par contre, je suis un grand fan de la DA de BotW
a dit le dimanche 19 février 2017 à 18:28

Ce revirement est un point sur lequel j'en veux toujours à Nintendo. Je n'ai toujours pas digéré la gueule de Wind Waker qui m'a fait gerbé par les yeux à l'époque (plus supportable sur la version Wii U, mais toujours pas mon kif) ainsi que les tentatives humoristiques qui m'attristaient plus qu'autre chose.

Maintenant, vues les explications, faudra m'expliquer pourquoi ils ont retourné leur veste avec Twilight Princess. leo.png
a dit le dimanche 19 février 2017 à 18:37

Personnellement je ne suivais pas suffisamment l'actualité à ce moment-là pour avoir vécu cette affaire. Mais je peux dire que Wind Waker est mon Zelda favori, visuellement y compris, donc ça me va très bien ce revirement biggrin.gif
a dit le dimanche 19 février 2017 à 19:03

Personnellement je suis très content qu'ils aient eu cette approche avec The Wind Waker et je regrette amèrement qu'ils aient cédé aux critiques des joueurs pour la suite, la série ne s'en est pas encore remise d'après moi (mais j'ai de gros espoirs pour BoTW).
Je considère qu'ils ont réussi à transcender les tendances de l'époque pour proposer quelque chose de vraiment original et de magique, un jeu vraiment fait avec le coeur (pas juste selon un cahier des charges comme le regrettable Twilight Princess taz.gif ). Tant pis pour ceux qui n'ont pas été capables d'apprécier.
a dit le lundi 20 février 2017 à 17:46

halala ce trailer a l'américaine avec la voix d'un trailer de rambo 6 tellement en décalage avec l'ambiance du jeu smurf.gif
a dit le lundi 20 février 2017 à 21:25

Le cell shading est une idée géniale, c'est surtout l'aspect super derformed qui est discutable.

Pour ma part, je crois que c'est le dernier zelda de salon qui m'a agréablement surpris (autant dire que j'attends Breath of the wild de pied ferme)
a dit le lundi 20 février 2017 à 21:28

Citation (Sir Deck @ lundi 20 février 2017, 21:25)
Le cell shading est une idée géniale, c'est surtout l'aspect super derformed qui est discutable.

Pourquoi ça ? huh.gif

Newsletter
LES DERNIERS TESTS
LES DERNIERES SORTIES

Sondage
Parmi ces series, lesquelles reveriez-vous de revoir ?


Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016