Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
8 commentaire(s)
Podcast Nintendo-Difference : E3, ce qu'il ne fallait surtout pas manquer

 Par Draco,
 le 18/06/2017 à 11H12

Nouveau podcast Nintendo-Difference.com, entièrement consacré à l'E3 2017 et au Nintendo Spotlight ! Si vous n'avez pas tout suivi du salon et de ses annonces, rassurez-vous, nous l'avons fait pour vous ! Au programme, le détail de l'ensemble des jeux annoncés présenté par Draco avec la présence de ses deux acolytes : Manmedaz & Blayrow (montage Mr Godjira) !

Bonne écoute à tous.

> Téléchargez le podcast ! (format MP3)

Note : Nous précisons que Manmedaz se trompe lorsqu'il dit que la saga XCOM est éditée par Ubisoft, elle l'est par Take 2 et nous invoquons votre pitié pour ce monsieur qui n'a plus toute sa tête.



Afficher / Masquer les commentaires

8 commentaire(s)
COMMENTAIRES
a dit le dimanche 18 juin 2017 à 19:00

Draco a toujours autant de mal avec le concept d'open world on dirait ...
Concernant Monolith, le fait qu'ils ne soient pas trop doués pour les moteurs de jeu ... WTF ?
C'est les techniciens de Nintendo depuis leur rachat, ils sont sur tous les gros jeux où Nintendo a du mal en first party, Zelda et autres Mario Kart. C'est tout le contraire de ce que vous racontez ... enfin il me semble, à moins qu'on m'ait menti ...


Sinon je suis globalement d'accord avec les avis mitigés sur la prestation de Nintendo, sauf que les annonces pour dans perpèt' ça ne m'a pas plus rassuré que ça sur l'avenir. On sait que Nintendo sortira des gros jeux par la suite, la question c'est surtout de savoir quand (on a bien attendu Zelda pendant quatre ans "sur WiiU").
Et +1 pour Manmedaz sur le DLC de Zelda, la ceverne des défis en mode survival ça m'a l'air hyper sexy finalement, même si je n'ai toujours pas raqué pour le DLC.

En tout cas bon podcast !
Et franchement ça ne me gênerait pas plus que ça que la durée s'allonge, tant que ce que vous racontez est intéressant.
a dit le lundi 19 juin 2017 à 00:12

Par contre, je pense que vous vous méprenez sur les intentions de Game Freak pour la version Switch de Pokémon. "Enfin un jeu principal sur console de salon, depuis le temps qu'on attendait ça". Ca c'est plus un effet collatéral du côté hybride de la Switch... qui fait que c'est finalement une console portable. Sans cela, vous pouviez vous le carrer bien profond. Car Pokémon est beaucoup plus adapté aux consoles portables, ne serait-ce que par son côté compétitif.

Et puis le fait qu'ils n'aient rien montré... d'une part, y'a pas forcément grand chose à montrer pour l'instant et d'autre part, vous savez qu'ils veulent vendre Ultra Soleil/Lune sur 3DS (avec si possible des ventes de 3DS ou de New 3DS) en fin d'année, hein? Pas la peine de trop monter la mayonnaise sur la version Switch avant d'avoir sorti la prochaine fournée.


Pour Zelda, je ne prendrai pas les DLCs. Pas envie de relancer BoTW avant de nombreuses années. Si j'ai envie de me refaire un Zelda, autant recommencer une partie de Skyward Sword que je n'ai fait qu'une seule fois.


Pour Xenoblade, très déçu du design manga générique enfantin. C'est limite une régression, il faut espérer que les autres qualités du jeu feront oublier rapidement ce détail. Mais ce premier contact est plutôt repoussant.
a dit le lundi 19 juin 2017 à 00:40

Citation (Firebrand @ lundi 19 juin 2017, 00:12)
Par contre, je pense que vous vous méprenez sur les intentions de Game Freak pour la version Switch de Pokémon. "Enfin un jeu principal sur console de salon, depuis le temps qu'on attendait ça". Ca c'est plus un effet collatéral du côté hybride de la Switch... qui fait que c'est finalement une console portable. Sans cela, vous pouviez vous le carrer bien profond. Car Pokémon est beaucoup plus adapté aux consoles portables, ne serait-ce que par son côté compétitif.

En quoi c'est incompatible ? L'intérêt d'un Pokémon "principal" sur console de salon concerne surtout l'aspect technique. Avec la Switch, on est donc susceptible d'avoir les avantages d'un Pokémon de salon tout en conservant la dimension portable inhérente à la série.

Après, je ne vois pas en quoi une console portable serait forcément plus adaptée au côté "compétitif" de Pokémon. Il y a un truc qui s'appelle internet de nos jours. leo.png
a dit le lundi 19 juin 2017 à 01:35

Le format compétitif officiel (WCS/VGC) n'a justement pas lieu par Internet mais en communication locale avec des vrais gens face à face. Imagine une centaine de joueurs alignée sur des tables avec leur console de salon + TV... sachant que tu dois apporter ton matériel (dans les grands événements, TPCi ne fourni rien en dehors de la chaise et de la table, à part pour les matchs qui sont streamés qui ont droit à des 3DS de cast). Et que dire des compétitions d'envergure locale (les Premier Challenge avec en général 10 à 30 personnes pour les tournois parisiens) dans des locaux que les organisateurs (qui doivent passer un examen mais restent bénévoles) doivent trouver eux mêmes sans aide de TPCi (et c'est déjà galère).
Pokémon, c'est aussi ça. Et TPCi en fait grandement la promotion via le programme Play! Pokémon: http://www.pokemon.com/fr/play-pokemon/

Et de toute façon, même de manière moins spécifique, Pokémon est avant tout pensé pour réunir les joueurs entre eux, il suffit de regarder leur promotion. Evidemment, l'arrivée du jeu en ligne avec la 4ème génération a grandement amélioré la connectivité des joueurs mais n'a en rien remplacé la volonté de garder du contact humain. C'est plus pratique avec des consoles portables. Et par chance, la Switch réunit les 2 mondes.
a dit le lundi 19 juin 2017 à 12:18

Citation (Firebrand @ lundi 19 juin 2017, 01:35)
Le format compétitif officiel (WCS/VGC) n'a justement pas lieu par Internet mais en communication locale avec des vrais gens face à face. Imagine une centaine de joueurs alignée sur des tables avec leur console de salon + TV... sachant que tu dois apporter ton matériel (dans les grands événements, TPCi ne fourni rien en dehors de la chaise et de la table, à part pour les matchs qui sont streamés qui ont droit à des 3DS de cast). Et que dire des compétitions d'envergure locale (les Premier Challenge avec en général 10 à 30 personnes pour les tournois parisiens) dans des locaux que les organisateurs (qui doivent passer un examen mais restent bénévoles) doivent trouver eux mêmes sans aide de TPCi (et c'est déjà galère).
Pokémon, c'est aussi ça. Et TPCi en fait grandement la promotion via le programme Play! Pokémon: http://www.pokemon.com/fr/play-pokemon/

T'es vraiment en train d'essayer de m'expliquer qu'on ne peut pas faire de "compétitif" sur des jeux de salon ? huh.gif

La compétition officielle se passe comme ça car historiquement Pokémon est d'abord une franchise portable. Cela ne signifie aucunement qu'elle ne pourrait pas conserver son aspect compétitif sur une console de salon. A la limite, c'est même ce qui serait le plus facilement transposable.

Citation (Firebrand @ lundi 19 juin 2017, 01:35)
Et de toute façon, même de manière moins spécifique, Pokémon est avant tout pensé pour réunir les joueurs entre eux, il suffit de regarder leur promotion. Evidemment, l'arrivée du jeu en ligne avec la 4ème génération a grandement amélioré la connectivité des joueurs mais n'a en rien remplacé la volonté de garder du contact humain. C'est plus pratique avec des consoles portables. Et par chance, la Switch réunit les 2 mondes.

Si tu me parles de tradition et de dimension "sociale", OK.
C'est comme pour Monster Hunter. La série n'a jamais mieux fonctionné que sur portable.
a dit le lundi 19 juin 2017 à 15:50

Citation (Kayle Joriin @ lundi 19 juin 2017, 12:18)
T'es vraiment en train d'essayer de m'expliquer qu'on ne peut pas faire de "compétitif" sur des jeux de salon ? huh.gif

La compétition officielle se passe comme ça car historiquement Pokémon est d'abord une franchise portable. Cela ne signifie aucunement qu'elle ne pourrait pas conserver son aspect compétitif sur une console de salon. A la limite, c'est même ce qui serait le plus facilement transposable.


D'un point de vue organisationnel, ce serait probablement un cauchemar.

Il faut savoir que le système compétitif officiel se joue dans un système de rondes suisses avec appariement entre chaque ronde (en best of 3 ou best of 1 suivant l'importance de l'événement, le nombre de participants qui va déterminer le nombre de rondes à faire et le temps de salle disponible) selon tes résultats ce qui signifie que jusqu'aux phases finales (top cut), tous les joueurs jouent en même temps (ce qui permet aussi une gestion du temps dans la compétition qui est cruciale). Ce système a ses failles, mais il permet de lisser les niveaux lors des différentes rondes, donne sa chance à plus de joueurs et n'est globalement pas contesté. Vouloir en changer est compliqué.

Quand tous les joueurs jouent ensemble, cela signifie qu'il faut le matériel nécessaire pour que cela ait lieu. Avec des consoles portables, tout le monde apporte son propre matériel et en est responsable. Chaque joueur a donc sa console, sa cartouche (ou sa version dématérialisée du jeu) avec son équipe de Pokémon préparée à l'avance (quoiqu'on a vu des mecs modifier leur équipe dans la file d'attente de l'inscription ou dans les chiottes avant de rendre leur team list damnerd.gif ), et son chargeur (c'est important car la console qui s’éteint = défaite, c'est dans le règlement).
Sur une console purement de salon, soit on doit se trimballer console et écran dans son sac, soit l'organisation doit fournir le matériel requis (ou du moins en partie, comme les écrans).

Pour les tournois locaux (Premier Challenge, Mid-Season Showdown), organisé par des bénévoles (qui ont passé l'examen d'organisateurs de tournois) mais validés par TPCi, c'est juste impossible. D'une part pour des raisons de locaux qui sont en général prêtés pour la compétition; l’organisateur doit se bouger le cul pour trouver un endroit qui acceptera de céder une salle pendant une journée. Dans mon expérience personnelle, j'ai fait des compétitions l'an passé dans la salle en sous-sol d'un bar à jeux et on était bien serrés. Ce n'est de plus pas gratuit car il y a un tarif d'inscription qui doit rester raisonnable pour attirer des joueurs, sachant que 90% ira au gérant de la salle pour le dédommager (le reste va à l'organisation pour servir à acheter des lots pour les vainqueurs et éventuellement un petit goodie pour l'ensemble des participants... et il n'est pas rare que l'organisateur y mette de sa poche pour boucler le tout s'il n'y a pas eu assez de participants). Un salle beaucoup plus grande = un tarif bien plus élevé. Le gain en points de championnat pour ces événements n'est pas suffisant pour justifier un tarif élevé, et il n'y a pas non plus de cash prize à la clef.
Tu peux difficilement demander aux joueurs d'emporter avec eux un écran si tu veux avoir un nombre de participants suffisant, et tu ne peux pas non plus demander à l'organisateur (je rappelle bénévole qui fait ça sur son temps libre) d'aligner les écrans pour tous les joueurs. Ah oui, TPCi ne file pas un rond pour ces événements.
Avec des consoles portables apportés par les joueurs, tu n'as pas besoin de grand chose: des tables, des chaises et quelques prises de courant pour recharger les consoles. Avec des consoles de salon, tu as besoin d'un organisation professionnelle entre la place et le matériel nécessaire.


Et les grands événements organisés par TPCi me diras-tu? Là, tu peux avoir des centaines de joueurs. Ils ont beau louer de grands centres de convention pour ces événements, il faut aussi caser tout le monde avec le matériel. Et puis quel coût si on aligne des centaines d'écrans (sachant que le nombre participants n'est jamais certain)? Surtout qu'en parallèle dans ces grands événements, tu as les (très nombreux) participants pour le Trading Card Game mais aussi Pokkén Tournament (qui lui se fait sur console de salon, mais avec un système de brackets et au mieux une dizaine de pélos qui viennent jouer... pas la même organisation quoi damnerd.gif ). Et éventuellement le public/accompagnants.
Et quid des joueurs qui ont acheté une version dématérialisée? Comment on les fait participer sur une console non portable sans une organisation compliquée? Le démat' c'est le cancer, mais les joueurs ont le choix et ces versions sont légitimes.

Organiser une compétition Pokémon, ce n'est vraiment pas pareil qu'une compétition de Street Fighter que ce soit au niveau des pré-requis (SF: il faut juste des consoles avec des jeux qui ont les DLCs, les mecs apportent leur manette/stick et basta; Pokémon: l'équipe de Pokémon est faite à l'avance, calibrée selon ton style de jeu ton anticipation des dangers à venir et toute cette optimisation en amont fait partie de la stratégie... bref, c'est tellement personnalisé qu'on ne peut pas juste filer au joueurs un jeu où tout est débloqué) ou au niveau de la gestion du temps (SF: un match en Bo3 ne dure que quelques minutes; Pokémon: une ronde en Bo3 peut durer une heure, voire plus si on doit passer à la mort subite).
a dit le lundi 19 juin 2017 à 16:34

Comme je le disais, une compétition officielle se passe comme ça parce qu'historiquement Pokémon est d'abord une franchise portable. Si elle passait durablement sur console de salon, les compétitions s'adapteraient. L'eSport, c'est né sur PC à la base.
a dit le lundi 19 juin 2017 à 22:27

Et puis bon, tout ce que décrit Firebrand, ça marche complètement avec une Switch, non ?
Il n'y a plus que Nintendo pour croire que ce n'est pas une portable.

Newsletter
LES DERNIERES SORTIES

Sondage
Parmi ces series, lesquelles reveriez-vous de revoir ?


Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016