Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
1 commentaire(s)
Reggie exhorte les joueurs à ne pas utiliser les sites d'enchères pour se procurer la Nintendo Classic Mini : SNES

 Par Draco,
 le 11/09/2017 à 10H23

Alors que la Nintendo Classic Mini : Super Nintendo Entertainment System sera disponible en Europe et aux États-Unis le 29 septembre prochain, Reggie Fils-Aimé (le président de Nintendo of America) est revenu sur la console et son système de production soulignant que l'entreprise ne savait pas encore exactement quel succès serait réservé à la console. Plusieurs millions de consoles seront mises sur le marché, mais Nintendo ne connaissant pas la demande exacte, il est possible que la console souffre de ruptures de stock (c'est en fait déjà le cas, mais les réapprovisionnements seront nombreux d'ici décembre). Bien sûr, il semblerait facile de régler cette solution par l'augmentation de la production, mais ce serait parler sans connaître les problématiques dont souffre l'entreprise. Reggie n'a pas voulu en dire plus, mais il souligne que ce n'est pas seulement lié à un problème précis : « il n'y a pas de point d'étranglement, il y a plusieurs points d'étranglement. Je n'entrerai pas plus dans les détails, mais ce n'est pas seulement un problème de composant » a-t-il souligné auprès du Financial Times (voir le résumé de l'article sur GameSpot).

 

 

Reggie a tenu à remettre les choses au clair, notamment avec l'épisode de la Nintendo Classic Mini : NES qui avait subi de lourdes pénuries et fait monter en flèche les prix, pour lui Nintendo n'a jamais voulu jouer avec les pénuries pour rendre l'objet rare et créer le buzz. Ils se sont tout simplement basés sur les ventes d'autres consoles rétro ressorties des placards pour baser leurs prévisions. Pour sa défense, il semblait en effet très compliqué de prévoir un tel succès pour cette réédition de la NES. Pour la SNES, il semble que les stocks soient bien plus importants, mais la rupture au delà des fêtes de Noël est possible, Nintendo n'a pas de vision claire sur les précommandes des différents revendeurs mondiaux, mais demande de ne surtout pas acheter sa console plus de 79,99 € et d'éviter les sites d'enchères. On ne peut qu'appuyer sa recommandation, les marchands de rêve abusant des fans doivent être boycottés pour les écoeurer définitivement. 

Pour en savoir plus sur cette console, nous vous renvoyons vers notre dernier article (photos, vidéos, liste des jeux inclus dans la console, etc...). Vous pouvez aussi lire notre article complet sur Star Fox 2.

 



Afficher / Masquer les commentaires

1 commentaire(s)
COMMENTAIRES
a dit le lundi 11 septembre 2017 à 18:30

"Marchands de rêve" est bien joli nom pour ces résidus de chiasse de rhinoceros que sont les scalpers. Quant à Nintendo, ils auraient un moyen assez simple de connaitre les stocks exacts et d'éviter la spéculation : distribuer eux-même les machines aux utilisateurs finaux.

Newsletter
LES DERNIERES SORTIES

Sondage
Parmi ces series, lesquelles reveriez-vous de revoir ?


Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016