Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
Support Développeur Nombre de joueurs Sorties
 Switch  Sectordub  1 à 2 2018
2018
Non prévue
Editeur Genre Divers
 Devolver Digital  Puzzle     Site officiel
0 commentaire(s)
switch
Le créateur de Pikuniku s'exprime sur les origines et les choix de réalisation du jeu

 Par Chozo,
 le 12/09/2017 à 19H52

Le jeu de puzzle et d'exploration « absurde » Pikuniku, développé par Sectordub et édité par Devolver Digital, propose l'histoire dystopique de Piku, un petit personnage sans bras qui va devoir aider le maire excentrique et les citoyens étranges, très inquiets et agités d'un village, dont le petit monde parfait semble au bord du chaos. Piku sera aidé de son ami Niku, avec qui il pourra explorer des niveaux conçus exclusivement pour jouer en coopération locale. Jouable à l'occasion de la PAX West de Seattle entre le 1er et 4 septembre, ce jeu de plateforme 2D très sympathique se voit présenté par son créateur français, Arnaud De Bock, à l'occasion d'un entretien avec le site Nintendo Life.

 

 

Nintendo Life : Nous avons d'abord découvert le jeu il y a environ un an au Japon. Y a-t-il une influence japonaise sur tous les aspects du jeu ?

Arnaud De Bock : « Pikuniku trouve son origine dans le mot « pique-nique » en japonais. Nous aimons l'idée qu'un pique-nique soit quelque chose que tout le monde apprécie, un moment à partager avec les amis et la famille. J'ai été beaucoup influencé par les bandes dessinées, les animations et les jeux japonais depuis mon enfance. »

 

NL : Le jeu se déroule dans une « dystopie ». Comment en êtes-vous arrivé à cette idée ? Les visuels sont indéniablement magnifiques et charmants, mais quels thèmes ou idées font réellement dystopiques ?

ADB : « Nous ne voulons pas gâcher l'histoire, il est donc difficile d'expliquer pourquoi c'est une dystopie... Mais en jouant au mode histoire, le joueur découvrira les raisons de cette approche, derrière cet univers minimaliste et coloré. »

 

NL : Les différents personnages se déplacent et interagissent chacun avec un sens de la personnalité semble-t-il profond. Quelle est l'importance de ces éléments pour le récit ?

ADB : « Si j'ai décidé d'avoir une telle esthétique minimaliste, j'ai voulu garder l'accent sur les apparences physiques de chaque personnage et leur langage corporel. Quelques règles existent dans Pikuniku : le Permalife (il est impossible de tuer ou de mourir) et le principe des scores non conservés. »

 

Lien direct

 

NL : Qu'est-ce qui vous a poussé à développer sur Nintendo Switch ?

ADB : « Je n'ai rien à dire en particulier sur la Switch, si ce n'est que j'adore vraiment la taille des Joy-Con et que vous pouvez jouer n'importe où avec vos amis. C'est parfait pour Pikuniku! Dès que j'ai découvert la Switch, nous avons décidé d'ajouter le mode coopératif. »

 

NL : Comment avez-vous vécu les rumeurs de la « NX » ?

ADB : « À partir de la première semaine de développement, je savais déjà que Pikuniku devait sortir sur la nouvelle console de Nintendo. J'étais excité par l'idée de développer un jeu pour une console qui, à ce moment-là, n'existait pas. »

 

NL : Cela doit être intéressant de se lancer sur une nouvelle plateforme Nintendo qui a une énorme popularité en ce moment.

ADB : « Oui. Nintendo est également la maison des jeux vidéos basés sur la réflexion. C'est la philosophie des expériences familiales, jouables de 7 à 77 ans. »

 

NL : Y a-t-il des jeux que tu as grandis en jouant comme un gamin ?

ADB : « J'étais un grand fan de Day of the Tentacle, Flashback et Another World. Ces deux derniers je les ai particulièrement appréciés parce qu'ils combinaient la plateforme et la narration. »

 

NL : Quels jeux ont influencé Pikuniku ?

ADB : « Des jeux comme Noby Noby Boy, LocoRoco, Animal Crossing ou Portal 2. En outre, Keita Takahashi (créateur de Katamari Damacy) est un concepteur de jeux qui m'a beaucoup influencé, ainsi que Chris Crawford (Balance of Power). Parce que tous les deux pensaient qu'il n'y avait pas de « bonne façon » de faire un jeu vidéo et que nous devons explorer le potentiel de nos créations en prenant des risques et en rompant les conventions. » 

 



Afficher / Masquer les commentaires

0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Newsletter
LES DERNIERES SORTIES

Sondage
Parmi ces series, lesquelles reveriez-vous de revoir ?


Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016