Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
9 commentaire(s)
switch
Le plein d'infos pour Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli, quelques précisions sur les prochains jeux de la série principale

 Par klaus,
 le 03/06/2018 à 03H23

Durant la conférence de presse organisée à Tokyo cette semaine par The Pokémon Company avec Game Freak et Niantic (où étaient présents Tsunekazu Ishihara, le PDG de The Pokémon Company, Shigeru Ohmori et Junichi Masuda de Game Freak ainsi que Tatsuo Nomura, le représentant de Niantic), plusieurs jeux Pokémon développés par Game Freak ont été annoncés : Pokémon Quest (sortie surprise le jour même de l'annonce sur le Nintendo eShop de la Switch avec une version iOS / Android prévue pour fin juin) ainsi que Pokémon : Let's Go, Pikachu et Pokémon : Let's Go, Évoli avec le nouvel accessoire Poké Ball Plus pour le 16 novembre prochain sur Switch (ce qui a confirmé une grande partie des rumeurs de ces derniers jours). De nouveaux jeux de la série principale sont aussi en développement depuis 2017 au sein de Game Freak et sont maintenant confirmés pour une sortie fin 2019.

Pendant la conférence et après l'annonce des jeux, de nombreuses informations ont été dévoilées, notamment au sujet de Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli. Tout d'abord, étant donné que cela ne paraissait pas assez clair lors de l'annonce, il faut savoir que Game Freak, The Pokémon Company et Nintendo décrivent ces jeux comme un « grand RPG Pokémon classique de la série ». Ces deux titres font donc bien partie de la série principale, mais contrairement aux nouveaux jeux prévus pour fin 2019 qui seront les successeurs de X, Y, Soleil et Lune, Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli permettront de découvrir la série sous un nouveau jour avec une prise en main simplifiée et des façons différentes de jouer pour les personnes qui découvriront Pokémon avec ces titres ou qui ont découvert la licence avec Pokémon GO sur iOS et Android. Nintendo promet aussi que suffisamment de profondeur sera proposée pour que l'expérience plaise aux fans de longue date.

Avant de passer au récapitulatif de toutes les informations qui ont été dévoilées au sujet de Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli, voici l'enregistrement complet de la conférence de presse avec des sous-titres en français :

 

 

Pour commencer, The Pokémon Company a bien confirmé que Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli auront des fonctionnalités en ligne. Il y avait eu une confusion à ce sujet lors de l'annonce des jeux. Il sera donc bien possible de combattre d'autres joueurs et de faire des échanges en ligne. Cependant, pour cela, il faudra payer un abonnement au Nintendo Switch Online (plus de détails sur le service ici). Toutefois, cette clarification, faite officiellement par The Pokémon Company, entre en contradiction avec ce que Tsunekazu Ishihara et Junichi Masuda ont déclaré après la conférence de presse. En effet, ils ont bien précisé que pour le moment, les développeurs ne prévoient pas d'utiliser ce service. Toutefois, la clarification de The Pokémon Company est arrivée après ces déclarations.

Dans tous les cas, il y aura bien des fonctionnalités en ligne, mais en ce qui concerne le Nintendo Switch Online, cela paraît confus. Nous préférons donc attendre plus de détails à ce sujet, qui arriveront dans les mois à venir. Il faut savoir aussi que les fonctionnalités en ligne ne seront pas exactement similaires aux derniers jeux Pokémon sur 3DS. Par exemple, la Global Trade Station, le Coin Combats et l'Échange Miracle ne seront pas inclus. Il faudra alors s'attendre à une expérience en ligne plus simplifiée que dans les derniers épisodes parus sur 3DS.

Après la conférence, les membres de la presse ont eu l'occasion de poser des questions au président de The Pokémon Company, Tsunekazu Ishihara, et aux réalisateurs Junichi Masuda et Shigeru Ohmori de Game Freak, ce qui nous a permis d'apprendre quelques détails supplémentaires. The Pokémon Company a sélectionné plusieurs réponses intéressantes, et nous apprenons donc officiellement que Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli contiendront uniquement les 151 Pokémon de Kanto (première génération), étant donné que les jeux permettront de visiter seulement cette région qui aura d'ailleurs essentiellement des différences graphiques (les cartes des villes, routes et autres zones ne seront pas modifiées), avec de nouvelles façons de jouer.

Ainsi, il ne sera pas possible d'avoir toutes les évolutions d'Évoli et les autres évolutions, bébés ou autres formes de Pokémon qui sont apparus dans les autres jeux. Masuda précise tout de même que l'on trouvera plusieurs Formes d'Alola (apparues pour la première fois dans Soleil et Lune sur 3DS), mais il ne précise pas si toutes les formes apparaîtront. On imagine que cela sera similaire pour Pokémon GO, où le Noadkoka d'Alola a récemment été ajouté avec d'autres formes à venir dans les prochains jours. Par ailleurs, il n'y aura aucun lien entre Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli et Soleil / Lune.

 

 

Comme dans Pokémon GO, il n'y aura pas de combats contre les Pokémon sauvages. Masuda explique qu'avec ces jeux, Game Freak a voulu se concentrer essentiellement sur l'utilisation du Joy-Con, qui permettra de lancer les Poké Balls pour attraper des Pokémon. Même si les développeurs ont décidé de se débarrasser des combats contre les Pokémon sauvages, on retrouvera bien sûr les combats contre les Dresseurs avec une difficulté qui sera différente en fonction des Pokémon utilisés. On pourra bien sûr entraîner les Pokémon et gagner des points d'expérience pour monter leur niveau.

Le réalisateur explique également que si Game Freak a décidé de créer une version avec Évoli en vedette, c'est parce que dans Pokémon Version Jaune : Édition Spéciale Pikachu, en débutant avec Pikachu, le rival choisira automatiquement Évoli au commencement de l'aventure.

Étant donné que les jeux se basent sur Jaune, il paraissait évident pour Game Freak de choisir Évoli pour l'autre version, d'autant plus que ce Pokémon est devenu de plus en plus populaire au fil des années, avec des tonnes de fan art, des goodies officiels et plus encore, dont même un compte Twitter officiel : Project Eevee.

D'ailleurs, Masuda adore le côté mignon d'Évoli, et précise aussi qu'il a appris récemment que les fans ont officieusement dédié la date du 21 novembre en tant que journée spéciale pour Évoli. En effet, la façon dont se prononce la date en japonais ressemble clairement à « Eevee » avec les nombres 1-1-2-1. D'ailleurs, sur le compte Project Eevee, il y a souvent des Tweets postés à 11:21 le matin et la nuit pour signaler qu'il y a « l'Eevee Time ». Ainsi Masuda a pensé que c'était un Pokémon assez populaire pour qu'il puisse être considéré comme un homologue de Pikachu.

 

 

Ensuite, Ohmori confirme que les jeux utiliseront la technologie Bluetooth pour se connecter à Pokémon GO. Il précise aussi que le tout nouveau Pokémon « spécial » évoqué à la fin de la première bande-annonce sera complètement inédit et n'a jamais été vu auparavant. Il devrait donc faire partie de la huitième génération, qui sera certainement introduite dans les prochains jeux de la série principale prévus pour fin 2019.

Masuda continue et confirme qu'en plus de pouvoir capturer des Pokémon, explorer Kanto et combattre des Dresseurs avec un autre joueur, il sera possible de participer à des combats et des échanges en local. Bien sûr, pour cela, chaque joueur devra posséder une Switch et le jeu. Ohmori indique également qu'il sera bien possible d'avoir plusieurs parties en utilisant différents comptes Nintendo. Cela sera très utile pour les personnes d'un même foyer, car elles pourront avoir leur propre partie sur une seule console, puisque chaque compte aura son propre fichier de sauvegarde.

C'est ensuite au tour d'Ishihara de répondre aux questions. Cela n'est pas étonnant, mais il confirme tout d'abord officiellement que le RPG de Game Freak prévu pour fin 2019 sera divisé en deux jeux, comme les épisodes précédents (Platine reste donc toujours le dernier jeu de la série qui est sorti en une seule version). C'est la première fois que cette confirmation est faite. Il s'agira bien de deux jeux inédits comme l'ont été X et Y ainsi que Soleil et Lune, et non pas de versions améliorées / complémentaires de Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli. The Pokémon Company a préféré faire cette précision, étant donné que les derniers jeux de la série principale sont Ultra-Soleil et Ultra-Lune. Nous imaginons que chaque version correspondra à un Pokémon légendaire emblématique de la huitième génération, bien que nous ne savons toujours pas officiellement si elle sera bien introduite l'année prochaine.

Ishihara explique aussi que The Pokémon Company considère la Switch comme un mélange entre une console portable et une console de salon. Elle a des caractéristiques qui correspondent à la fois aux consoles de salon et aux consoles portables, et les développeurs espèrent arriver à bien tirer parti de tout ce qu'ils avaient maîtrisé avec les consoles portables et de l'utiliser sur Switch.

Pour revenir aux prochains jeux de la série principale, Ishihara précise que l'équipe se concentrera davantage sur les fonctionnalités et l'expérience de jeu d'une console portable, ce qui n'est pas le cas de Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli qui se focalisent plutôt sur l'expérience de jeu d'une console de salon. Il insiste donc bien sur le fait que les nouveaux jeux de 2019 seront plus « traditionnels » que ceux de cette année, et ne seront pas directement influencés par Pokémon GO. On devrait retrouver les combats contre les Pokémon sauvages, les Pokémon de toutes les générations et plus encore. 

 

 

Illustrations pour les 20 ans des Pokémon Centers

 

Masuda pense qu'avec Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli, l'une des choses qui va probablement être très amusante est que les enfants qui pourraient ne pas être capables de jouer seuls à Pokémon GO par leurs propres moyens (étant donné que la plupart d'entre eux ne possèdent pas encore de smartphone, et qu'ils doivent donc jouer avec leurs parents ou leurs frères et sœurs ou amis plus âgés), pourront profiter de l'expérience offerte par Pokémon GO sur une console comme la Switch.

Ces jeux sont encore plus pensés pour la famille quand on pense au fait que les Pokémon capturés dans Pokémon GO pourront être transférés dans Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli, ce qui permettra par exemple aux enfants de s'occuper des Pokémon à leur façon, tout en les capturant eux-mêmes chez eux, sans avoir à utiliser un smartphone. Masuda avoue aussi que les développeurs ont des idées (qui n'ont pas encore été détaillées) qui plairont aux joueurs de Pokémon qui sont intéressés par Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli et vice versa

Ishihara tient à s'excuser auprès de Nintendo, car à une époque, il était vraiment sceptique quant à la réussite de la Nintendo Switch (il ne le précise pas, mais cela a très certainement un rapport avec la Wii U). Cependant, grâce à de grands jeux comme The Legend of Zelda : Breath of the Wild, la Switch a eu beaucoup de succès, avec de fortes ventes, et c'est là qu'Ishihara s'est rendu compte que la Switch était une bonne plateforme. Il avoue tout de même que The Pokémon Company et Game Freak comptaient soutenir Nintendo dès le début sans attendre de connaître les chiffres de vente de la console. L'équipe avait déjà le sentiment que ces jeux allaient permettre d'aider Nintendo pour les ventes de la Switch. En y pensant, les développeurs se sont sentis « obligés » à travailler encore plus dur pour arriver à créer ces jeux.

 

 

The Pokémon Company et Game Freak ont également vu cela comme une opportunité de créer un RPG Pokémon pour tout le monde, et de proposer un autre jeu Pokémon pour les personnes qui ont commencé avec Pokémon GO et qui recherchaient depuis tout ce temps un autre « endroit » pour poursuivre leur aventure. C'est pour cela que Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli utilisent autant d'éléments de Pokémon GO. Ishihara et son équipe ont vu cela comme un défi vraiment intéressant à relever.

Ainsi, Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli représentent le point de vue de The Pokémon Company et Game Freak pour ce que sera l'expérience Pokémon sur une console de salonCela ne sera pas le cas pour les jeux qui sortiront en 2019. En effet, les développeurs ont vu comment les gens utilisent la Switch en tant que console portable, et ils veulent donc voir ce que leur vision de l'expérience portable de Pokémon apportera sur une console comme la Switch. Les prochains titres disponibles l'année prochaine sont en développement depuis longtemps, bien avant la sortie de la Switch en mars 2017

Concernant la Poké Ball Plus, Masuda révèle que son développement a débuté après la sortie du Pokémon GO Plus. The Pokémon Company et Game Freak ont commencé à penser à quoi ressemblerait le meilleur accessoire Pokémon en discutant avec l'équipe hardware de Nintendo. L'idée était de créer la Poké Ball ultime pour les joueurs. Par la suite, ils ont commencé à discuter de ce que cela pourrait signifier, et il fallait donc que cette Poké Ball ultime permette aux Pokémon d'entrer dedans, comme une véritable Poké Ball, ce qui a été réussi avec Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli.

En tant qu'accessoire ultime pour les jeux Pokémon, Masuda pense qu'ils ont bien réussi à montrer la polyvalence de la Poké Ball Plus, étant donné qu'on pourra l'utiliser avec les deux jeux à venir sur Switch, à la fois en tant que manette, mais aussi comme un Pokémon GO Plus avec Pokémon GO. Masuda termine en indiquant qu'en plus de pouvoir choisir un Pokémon de Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli, de l'ajouter dans la Poké Ball Plus, de marcher et d'interagir avec lui, il y a encore d'autres fonctionnalités intéressantes qui sont prévues. Bien sûr, il ne peut rien dire de plus à ce sujet pour le moment, et nous devrons donc attendre quelques jours de plus pour enfin savoir tout ce que cache ce fameux accessoire.  

 

 

En dehors des réponses données par The Pokémon Company, nous avons appris d'autres informations grâce à plusieurs journalistes qui étaient présents pour les sessions de questions / réponses après la conférence de presse. Cela nous a tout d'abord permis d'avoir la confirmation qu'il ne sera pas possible de faire évoluer le partenaire Pokémon (Pikachu ou Évoli). Cela était déjà le cas pour Pikachu dans Jaune. Cependant, il sera bien possible de capturer des Pikachu et Évoli sauvage, et de les faire évoluer. Au cours de l'aventure, on marchera toujours aux côtés du partenaire, mais aussi, si on le souhaite, avec n'importe quel Pokémon de notre équipe, comme l'a montré la première bande-annonce.

Certains Pokémon marcheront simplement derrière l'avatar et trouveront parfois des objets (comme dans Or : HeartGold et Argent : SoulSilver), tandis que d'autres pourront porter le personnage sur leur dos pour traverser des lieux plus facilement, voler ou aller sur l'eau. Les Pokémon suffisamment grands pourront donc être utilisés automatiquement comme des montures, ce qui rappelle les Poké Montures de Soleil et Lune. Sans surprise, on apprend bien sûr qu'il n'y aura pas de CS (capsules secrètes). Les développeurs avaient d'ailleurs l'idée de pouvoir monter sur les Pokémon de n'importe quelle taille, mais elle a finalement été abandonnée. 

 

 

Le partenaire Pokémon prendra bien sûr l'une des six places dans l'équipe, et il sera possible de le mettre une boîteLes boîtes PC fonctionneront différemment des anciens épisodes, puisqu'il sera maintenant possible de mettre une boîte PC dans le sac. Il reste à savoir combien de Pokémon pourront être ajoutés dans une boîte (30 normalement, si Game Freak conserve la même possibilité que celle introduite dans la troisième génération).

On apprend également que la possibilité de transférer les Pokémon de Pokémon GO vers Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli sera disponible à peu près à la moitié de l'aventure. Après cela, on pourra faire des transferts librement. Il y aura aussi des mini-jeux qui permettront de transférer plusieurs Pokémon à la fois (ce qui rappelle les jeux de la quatrième et de la cinquième génération). Toutefois, il ne sera pas possible de transférer les Pokémon des événements (comme les Pikachu avec les chapeaux). Quant aux bonbons de Pokémon GO, nous savons qu'ils seront inutiles dans Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli. Cependant, nous ne savons pas s'il sera possible de transférer des Pokémon de Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli vers Pokémon GO, puis de les transformer en bonbons. En outre, si un Pokémon a été transféré dans Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli, il sera impossible de le renvoyer dans Pokémon GO.

Bien que l'interface soit différente, on obtiendra des points d'expérience en attrapant des Pokémon et en participant aux combats contre les Dresseurs. Nous n'avons pas plus de détails à ce sujet, mais les développeurs n'ont pas encore décidé comment les points d'expérience seront distribués exactement (de façon égale pour tous les Pokémon, individuellement par Pokémon qui se trouvent dans l'équipe, en fonction de leur place etc.). Masuda confirme néanmoins qu'il y aura des différences sur la façon dont on augmentera le niveau des Pokémon, mais aussi des différences en ce qui concerne l'élevage et l'entraînement des créatures.

Ensuite, The Pokémon Company et Game Freak ont révélé que les contrôles pour le mode portable demanderont de déplacer la console et d'appuyer sur un bouton pour lancer la Poké BallLes contrôles tactiles ne seront pas compatibles, et le gyroscope sera toujours requis. Nous n'avons pas de détails au sujet de la présence des capacités Z, des Méga-Évolutions et de la personnalisation de l'avatar (toutefois, il sera possible de personnaliser Pikachu ou Évoli avec différents accessoires et vêtements à débloquer dans le jeu), mais nous savons qu'il n'y aura aucune différence pour le scénario en fonction des jeux et qu'il y aura comme d'habitude des Pokémon qui apparaîtront dans une version, mais pas dans l'autre

 

 

Une interview de Junichi Masuda accordée à IGN nous a permis d'en savoir encore plus sur les jeux et leur développement. Il confirme à nouveau que le but de la création de Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli était de simplifier encore plus les choses. Pour les premiers jeux sur Switch, Masuda voulait personnellement produire quelque chose de plus accessible et simplifié, une expérience qu'absolument tout le monde pourrait apprécier. Les développeurs savent qu'en sortant ces jeux, les plus jeunes et les joueurs occasionnels auront de grandes chances d'obtenir ou acheter une Switch, et c'est pour cela que l'accessibilité était un aspect très important dans le développement de ces jeux.

Ensuite, Masuda reste assez vague sur certaines questions. Par exemple, il demande d'attendre plus de détails pour savoir si les EV / EP (effort values / points d'effort) et les IV (individual values / le potentiel seront de retour et que tout sera simplifié. Il n'a pas commenté une éventuelle compatibilité avec Banque Pokémon et il n'a rien dit lorsque IGN lui a demandé si les Pokémon de Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli pourront être transférés vers les jeux prévus pour fin 2019. 

Masuda déclare également que lui et son équipe continuent à travailler vraiment très dur pour que Pikachu et Évoli soient aussi mignons et expressifs que possible. Au sujet de la coopération à deux, Masuda avoue que le deuxième joueur aura plutôt un rôle de soutien. L'idée est que cela sera toujours l'aventure du premier joueur. En ayant une seule Switch, si une autre personne veut jouer, il faudra qu'elle joue elle-même à sa propre partie, car il faudra toujours avoir deux Switch pour jouer à deux. Masuda voulait vraiment ajouter une option permettant de pouvoir jouer avec les parents, frères / sœurs ou amis. John Hanke, le fondateur et PDG de Niantic, révèle que lorsque l'on connectera Pokémon GO à Pokémon : Let's Go, Pikachu, il y aura bien plus de choses à faire en dehors du transfert de Pokémon et des récompenses à obtenir, mais il ne préfère pas en dire plus pour le moment. 

Masuda confirme que si un Pokémon chromatique est attrapé dans Pokémon GO, il sera toujours chromatique dans Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli. Cependant, il est impossible de savoir pour le moment comment les statistiques d'un Pokémon de Pokémon GO seront traitées lors du transfert. Nous ne savons pas si elles resteront les mêmes, ou bien si elles seront modifiées. Dans la suite de l'interview, Masuda indique que d'autres choses se produiront en utilisant la Poké Ball Plus, en plus de pouvoir l'utiliser comme une manette, transporter un Pokémon et interagir avec lui, mais il n'a pas voulu entrer dans les détails. Il explique aussi que son équipe a travaillé dur sur l'utilisation des six capteurs gyroscopiques du Joy-Con pour s'assurer que tout se passe bien lorsqu'un Pokémon est attrapé. D'ailleurs, il promet que les Pokémon de type Roche pourront être « sentis de façon réaliste » dans la Poké Ball Plus lorsqu'ils seront capturés.

 

Pokémon GO

 

En parlant avec Polygon, Masuda a confirmé que Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli sont inspirés de Jaune et qu'ils sont bien basés sur cette version. À l'époque, les développeurs avaient ajouté des éléments de l'anime, comme Jessie (Musashi) et James (Kojiro) de la Team Rocket, et cela avait beaucoup attiré les enfants. Lorsque Game Freak et The Pokémon Company se sont mis à réfléchir à l'inspiration de leurs premiers jeux sur Switch, ils pensaient que Jaune était la version la plus appropriée. Masuda pense que Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli vont être très attractifs pour le public de Pokémon GO, notamment grâce à la mécanique de capture. Avec les jeux sur Switch, il suffira simplement d'utiliser le Joy-Con pour lancer les Poké Balls, et les développeurs sont donc très confiants puisque selon eux, cela plaira à un grand nombre de personnes, surtout les enfants, les joueurs occasionnels ou ceux qui ont découvert la série avec Pokémon GO.

Masuda affirme que Pokémon GO continuera d'évoluer. En plus de ce jeu, il travaille activement sur Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli pour le game design. Il considère Pokémon GO et les jeux de la série principale (surtout Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli dans le cas présent) comme des séries différentes, et lui et son équipe feront tout pour trouver un bon moyen afin que les deux séries trouvent les points forts de chacune d'elles pour qu'ils soient appliqués à tous les jeux dans l'avenir. Par exemple, si les développeurs arrivent encore à faire des améliorations pour Pokémon GO, alors elles devraient être appliquées à d'autres jeux de la série. 

 

 

Enfin, dans une interview accordée à Eurogamer, a donné d'autres explications, où il rappelle qu'il a été le réalisateur de la plupart des RPG Pokémon de la série principale, et qu'il y a beaucoup de règles et de principes qui ont toujours été respectés. Jusqu'à présent, il n'avait jamais voulu rompre avec ces règles et principes, comme l'idée d'aller combattre des Pokémon sauvages en les affaiblissant afin de les attraper. C'était l'une des choses en particulier que les développeurs ne voulaient pas du tout changer, mais suite au succès de Pokémon GO, Masuda voulait créer des jeux pour les enfants et proposer une nouvelle expérience plus « légère » et « décontractée » que les autres jeux principaux. Masuda avoue en quelque sorte qu'il voulait se détacher de plusieurs aspects importants des jeux principaux. De plus, avec Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli, on pourra voir directement les Pokémon apparaître dans les hautes herbes, les grottes etc. L'expérience proposée sera plus dynamique et consistera surtout à chercher des Pokémon.

Masuda affirme que tous les fans sont importants pour lui, que ce soit les joueurs occasionnels, les personnes qui ont découvert Pokémon avec Pokémon GO, les experts ou ceux qui découvriront la série avec les jeux sur Switch. L'une des choses qu'il veut vraiment accomplir, c'est faire en sorte que les joueurs de Pokémon GO et les joueurs sur consoles n'aillent pas dans des directions entièrement différentes. Le but est de les réunir. Le rêve de Masuda serait de voir les joueurs de Pokémon GO et des RPG Pokémon traditionnels en train de jouer et s'amuser ensemble, en lançant des Poké Balls dans Pokémon GO ou dans Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli. De même, il aimerait que ces jeux permettent aux parents et aux enfants de jouer ensemble. Par exemple, les parents pourraient donner les Pokémon qu'ils ont attrapés dans Pokémon GO en les transférant dans Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli pour que les enfants puissent en profiter. 

 

 

Les développeurs voulaient créer une autre « série » de Pokémon avec Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli (qui n'est pas vraiment une autre série à part entière, puisque les jeux font bien parte de la série principale), dédiée à tous les fans qui ont vraiment apprécié les jeux Pokémon jusqu'à présent, que ce soit les fans de Pokémon GO essentiellement ou d'autres qui connaissent Pokémon depuis très longtemps. Concernant les jeux prévus pour 2019, Game Freak travaille dessus depuis un certain temps (avant le lancement de la Switch en mars 2017), de même pour Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli. Si Game Freak et The Pokémon Company ont décidé de créer ces jeux, c'est parce qu'il y a beaucoup de fonctionnalités de la Switch qu'ils voulaient utiliser pour que de nombreux joueurs puissent en faire l'expérience. C'est aussi pour cela qu'ils ont eu l'idée de concevoir des jeux différents en même temps, deux titres avec de toutes nouvelles idées, et deux autres plus traditionnels. L'objectif personnel de Masuda, c'est de faire en sorte que de nombreux enfants puissent s'amuser avec la Switch.  

En ce qui concerne la possibilité d'offrir un gameplay plus ouvert avec la franchise au niveau de l'exploration et de la liberté, Masuda affirme tout d'abord que les développeurs essayent toujours de rendre les jeux amusants pour un grand nombre de joueurs, pas seulement pour les plus âgés ou juste pour les enfants. Pour le moment, il ne peut pas dire s'ils pourraient changer la formule de la série en proposant un monde encore plus ouvert, mais il déclare tout de même que, s'ils trouvent un moyen (et il pense que cela est possible) de préserver le plaisir et l'intérêt de Pokémon, tout en ayant un gameplay encore plus ouvert, alors cela reste une possibilité.

Masuda avoue qu'il est toujours préoccupé par le fait qu'ils pourraient aller « trop loin » en développant de nouveaux jeux, et que cela pourrait les empêcher d'être accessibles. Il donne l'exemple de R-Type (Masuda était fan de shoot them up à défilement horizontal il y a quelques années), dont les jeux étaient de plus en plus difficiles, au point que les gens ne pouvaient plus en profiter à cause de leur manque d'accessibilité. Il veut donc juste s'assurer qu'avec Pokémon, lui et son équipe ne parviennent pas à faire ce genre d'erreur, et qu'ils suivront toujours une direction stable tout en proposant de nouvelles idées.  

 

 

Masuda affirme également qu'il y aura toujours la même région et la même carte que Jaune, et qu'elles sont très fidèles à ce jeu. Le scénario contiendra bien sûr des éléments propres à Jaune (avec des protagonistes différents, mais des personnages emblématiques de la série qu'on reverra, comme le Professeur Chen). La progression sera similaire, et Masuda explique que cela permettra par exemple aux parents, qui avaient peut-être joué à Jaune lorsqu'ils étaient enfants, pourront aider leurs enfants en leur donnant des conseils ou astuces. Il y aura d'ailleurs peut-être des choses amusantes, comme par exemple le premier champion d'arène, Pierre, avec qui de nombreux enfants ont grandi grâce à l'anime, mais qui ne savent pas du tout qui il est dans Rouge, Bleu / Vert ou Jaune. Masuda promet donc des découvertes amusantes à ce sujet (avec sûrement des références subtiles à l'anime ?). 

L'interview contient également une déclaration très intéressante. Lorsque Chris Tapsell lui a demandé s'il y aura à l'avenir deux séries de jeux Pokémon (une série Let's Go et toujours la série principale qui suivra Soleil et Lune), ou si Game Freak et The Pokémon Company reviendront uniquement à la série traditionnelle, Masuda a répondu qu'il y a bien une possibilité pour que les développeurs continuent à créer des jeux Let's Go, avec à côté des RPG de la série principale similaires aux anciens. Cependant, pour cela, il faudrait que les premiers Let's Go se vendent vraiment bien, et évidemment que beaucoup de gens y jouent.

Pour le moment, les développeurs ne pensent pas à l'avenir des Let's Go et préfèrent se concentrer entièrement sur le développement de Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli. Le but est avant tout d'attirer le plus grand nombre de joueurs pour qu'ils jouent aux nouveaux jeux. Concernant l'avenir, même si Masuda avoue qu'il y a une possibilité pour que d'autres titres Let's Go voient le jour dans les prochaines années (avec peut-être Pokémon : Let's Go, Marill & Togepi pour la deuxième génération ?), Game Freak et The Pokémon Company y réfléchiront après la sortie de Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli et des prochains titres disponibles pour fin 2019.

 

 

Rappel des premières informations : Pokémon : Let's Go Pikachu & Évoli et la Poké Ball plus seront disponibles le 16 novembre prochain dans le monde entier. Le jeu dont Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli tirent leur inspiration est bien évidemment Pokémon Jaune, sorti sur Game Boy en 1998 au Japon. Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli peuvent donc être considérés comme des remakes. Cela se remarque grâce à la possibilité d'être accompagné par Pikachu (dans Let's Go, Pikachu) ou Évoli (dans Let's Go, Évoli) et d'autres Pokémon, dont certains en tant que montures comme DracaufeuOnix et Lokhlass. On pourra même personnaliser Pikachu et Évoli avec différents accessoires et vêtements à débloquer dans le jeu. Seuls les 151 Pokémon de la première génération seront présents avec des Formes d'Alola apparues pour la première fois dans Soleil et Lune. Toutefois, il sera possible d'obtenir un tout nouveau Pokémon jamais vu auparavant, qui fera probablement partie de la huitième génération.

Une des grandes nouveautés de ces deux jeux sera la technique de capture des Pokémon, entièrement inspirée de Pokémon GO. En effet, pour attraper un Pokémon, il n'y aura pas de combat. Il faudra lancer des Poké Balls en utilisant les Joy-Con (grâce à la reconnaissance de mouvements) et utiliser des objets pour pouvoir attraper des Pokémon. Pour la première fois dans un épisode principal de la série, les Pokémon sauvages apparaîtront directement sur la carte. Bien sûr, les combats contre les Dresseurs seront bien présents. Autre nouveauté importante : la possibilité d'être accompagné par un autre joueur en local, ce qui incitera beaucoup aux familles et aux amis de se rejoindre pour jouer ensemble. En étant accompagné par un autre joueur, on pourra combattre d'autres Dresseurs en coopération, attraper des Pokémon à deux et plus encore. Il sera également possible d'échanger des Pokémon avec un autre joueur en ligne et en local. Bien sûr, on aura aussi la possibilité de participer à des combats contre une autre personne en local et en ligne.

Game Freak et The Pokémon Company se sont associés à Niantic pour développer une compatibilité avec l'application Pokémon GO. Ainsi, il sera possible de transférer les Pokémon originaires de Kanto capturés dans Pokémon GO vers Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli pour les voir apparaître dans un parc. Cela permettra d'obtenir des récompenses spéciales, dont visiblement le tout nouveau Pokémon évoqué dans la première bande-annonce. À noter qu'on retrouvera de nombreux éléments emblématiques de la saga, comme des personnages (le Professeur Chen, la Team Rocket...) et les Arènes.

 

 

La Poké Ball Plus pourra être utilisé dans Pokémon GO à la place du Pokémon GO Plus et pourra remplacer le Joy-Con dans Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli afin de capturer des Pokémon. Son concept est très simple, il s'agit d'une Poké Ball et d'une manette réunies. Cet accessoire permet bien sûr de détecter des mouvements et peut s'illuminer de plusieurs couleurs, vibrer et émettre des sons. Des fonctionnalités inédites seront aussi de la partie, comme la possibilité de sentir un Pokémon bouger dans la Poké Ball après l'avoir attrapé. On pourra donc passer du temps avec le Pokémon de notre choix en interagissant avec la Poké Ball. On pourra même entendre son cri. De plus, en se déplaçant, on pourra même obtenir de nombreuses récompenses qui seront ajoutées dans Pokémon : Let's Go, Pikachu & Évoli. Plus de détails sur l'accessoire peuvent être consultés ici.

Pokémon GO

 

Chaque version coûtera 5 980 yens / 59,99 $, tandis que la Poké Ball Plus sera vendue séparément au prix de 4 980 yens / 49,99 $Aucune connexion à Internet ne sera requise pour jouer, hormis pour les combats et échanges en ligne.

  

Le réalisateur Junichi Masuda a déclaré : « La sortie de Pokémon GO en 2016 a été un véritable phénomène qui a initié des millions de nouveaux joueurs à l'univers des Pokémon. Pour de nombreuses personnes, Pokémon GO a été le premier contact avec Pokémon. Nous avons donc conçu ces deux nouveaux opus pour rendre la série principale de jeux de rôle accessible au plus grand nombre tout en offrant aux fans de longue date une nouvelle manière de jouer à Pokémon. »

 

Pour finir, voici des vidéos de comparaison avec Rouge Feu et Jaune : 

 

 

 

Sources : The Pokémon CompanyFamitsuSuriel VazquezIGNGameSpot, Polygon, Eurogamer



Afficher / Masquer les commentaires

9 commentaire(s)
COMMENTAIRES
a dit le dimanche 03 juin 2018 à 08:42

Merci pour ce résumé hyper complet ! Klaus fait vraiment des merveilles c'est sur ce genre de news que ND est vraiment un site à part

Pour revenir à ces jeux, bien que toujours un poil sceptique j'ai envie de croire que ça sera de bons jeux, de bons rpg "à la Pokemon" (et puis je n'ai jamais fait rouge/bleu/jaune)

Et c'est surtout enfin un jeu ambitieux "entre 2 générations" car souvent Gamefreak ne savait pas trop comment combler les 3 (voire 4) années entre 2 générations, le schéma était souvent ainsi :
- Année 1 : nouvelle génération
- Année 2 : version amélioré de la nouvelle génération
- Année 3 : (l'année qui nous concerne) un jeu très moyen à la Poken ou un Donjon mystère (enfin il y a quelques quelques bons jeux dans le lots mais pas de quoi générer de grosses ventes)
- Année 4 : nouvelle génération si on a du bol ou un autre croute

Bref c'est plutôt positif, cette fin d'année promet quand même pas mal, plus qu'à avoir des nouvelles du Fire Emblem...
a dit le dimanche 03 juin 2018 à 12:00

Très bon article en effet !
J'ai du voir des infos réinterprétées par différents sites ici où là et certains aspects restaient flous mais là au moins on sait tout ce qui a été dit officiellement et où on en est.

Concernant le jeu je continue à le voir comme un spin-off, ou du moins comme un opus appartenant à une catégorie parallèle où se trouve aussi Pokémon Go (qui est peut être trop "gros" pour être considéré comme un simple spin-off). Maintenant je me demande si le jeu de 2019 fera le lien entre les deux ou si les deux "univers" resteront séparés (ce qui laisserait ces Pokémon Let's Go dans une position étrange).

Sinon je suis un peu déçu d'apprendre que l'Evoli de départ ne pourra pas évoluer.
J'envisageais de choisir cette version si je me décidais à acquérir les jeux, mais être obligé de se coltiner un pokémon sans capacités élémentaires dans son équipe jusqu'à la fin du jeu (à moins qu'il ne puisse apprendre certaines techniques ?) apparaît comme un gros handicap.

Enfin je continue à penser que 2019 sera l'année d'une première révision de la Switch (le fait qu'il soit encore un peu tôt en 2018 faisait partie des éléments me faisant douter de la sortie d'un "vrai" Pokémon cette année) et que le jeu devrait être proposé en pack avec la Pokéball, le combo restant un peu trop cher à mon goût, de même que chacun des éléments séparés.
a dit le dimanche 03 juin 2018 à 13:15

Je prédis des jetage de pokéball dans les tronches Bon ça sent quand même le succès ce jeu, et une bonne rampe de lancement pour promouvoir Pokémon avant la sortie du pokémon RPG l'an prochain ! Et en effet, ND surpasse tout le monde
a dit le dimanche 03 juin 2018 à 14:29

Le fait (prévisible) que les Pokémon de départ ne puissent pas évoluer va faire qu'Evoli sera rapidement un poids mort dans l'équipe. Surtout si les talents sont aux abonnés absents et qu'il n'a pas accès à Adaptabilité pour renforcer son stab Normal. Evoli est surtout fait pour évoluer, et son ensemble de capacités pue un peu la merde.

Pour les statistiques, je pense que c'est déjà grillé: on voit apparaître les CP sur le trailer, qui est le système de Pokémon Go. On peut donc facilement imaginer que les IVs seront les PV, l'Attaque et la Défense et qu'ils vont varier de 0 à 15. En plus, aucune conversion particulière ne serait à effectuer en transférant un Pokémon de Pokémon Go.
Maintenant, ils peuvent aussi changer leur fusil d'épaule et un système d'EVs peut compléter le tout. Mais vu que le but est de simplifier au maximum le jeu et faire de l’œil aux joueurs de Pokémon Go, je ne suis pas certain qu'ils l'ajoutent.

Ce qui m'étonne le plus en fait, c'est le cafouillage sur le Nintendo Switch Online. Ils avaient pourtant été très clairs sur le sujet lors de la conférence. Il y aurait eu quelques frictions et un petit recadrage par Nintendo à la suite que ça ne m'étonnerait pas. Se priver d'une licence essentielle pour leur nouveau service n'est pas une bonne idée commercialement parlant. hibouc.gif
a dit le dimanche 03 juin 2018 à 15:18

Eh ben ça en fait de l'info fear2.gif
a dit le dimanche 03 juin 2018 à 15:19

Citation (Firebrand @ dimanche 03 juin 2018, 14:29)
Ce qui m'étonne le plus en fait, c'est le cafouillage sur le Nintendo Switch Online. Ils avaient pourtant été très clairs sur le sujet lors de la conférence. Il y aurait eu quelques frictions et un petit recadrage par Nintendo à la suite que ça ne m'étonnerait pas. Se priver d'une licence essentielle pour leur nouveau service n'est pas une bonne idée commercialement parlant. hibouc.gif


Les rumeurs sur ce sujet font état d'un Gamefreak de plus en plus "distant" de Nintendo, d'où l'annonce de ce jeu avec une présence de Nintendo insignifiante (on est loin du crade d'un "Pokemon direct")
Aussi étonnant que ça puisse paraître, les gars de Gamefreak n'aurait eu connaissance du Nintendo Online que dans la presse, sans s'être franchement penché sur le sujet et sur l'impact de leur futur jeu Pokemon.
Au minimum ils auraient retenu que le Nintendo Online n'était pas indispensable et chaque développeur l’ut liserait selon leur envie.
Bref c'est de la grosse rumeur mais assurément ce ratage à une quelconque raison plus ou moins avouable et indique clairement que le président de Gamefreak n'avait pas communiqué préalablement sur ce point avec Nintendo.
Cette news laisse d'ailleur planer un petit doute suite à ce cafouillage, pour moi c'est clair : ce jeu sera 100 % online (sauf peut être pour consulter des classements ou autres choses mineurs)
a dit le dimanche 03 juin 2018 à 19:15

C'est gros tout de même, surtout que ça fait plus d'un an que le service a été annoncé par Nintendo. huh.gif Difficile de croire qu'ils n'en ont entendu parlé qu'après la conférence et que même s'ils ne l'ont pas su avant les toutes premières annonces officielles ils ne se soient pas rapprochés de Nintendo pour en savoir plus après et s'être adaptés.
Maintenant pour les frictions, je sens bien qu'Ishihara aurait bien quitté la 3DS pour embarquer directement sur mobile sans passer par la case console. Sauf que Nintendo a ses billes dans The Pokémon Company (et peut être même en partie dans ses autres composantes que sont Game Freak et Creatures) et n'a pas du l'entendre de cette oreille. mario.gif

Quant au online, je pense que ce sera un service basique avec échange et combat direct. Comme avec un câble Link en fait. Pas de fonctions avancées, pas de GTS ou d’événements compétitifs (qui n'auraient pas grand sens avec une simplification des combats). La compatibilité avec la Banque Pokémon? Pas certain.
a dit le dimanche 03 juin 2018 à 19:45

Citation (Firebrand @ dimanche 03 juin 2018, 14:29)
Le fait (prévisible) que les Pokémon de départ ne puissent pas évoluer va faire qu'Evoli sera rapidement un poids mort dans l'équipe. Surtout si les talents sont aux abonnés absents et qu'il n'a pas accès à Adaptabilité pour renforcer son stab Normal. Evoli est surtout fait pour évoluer, et son ensemble de capacités pue un peu la merde.

J'imagine qu'il y aura quand même un équilibrage et des capacités propres rendant ce Pokémon un minimum intéressant sur le long terme, mais ouais, ça craint un peu à priori.

Sinon je me demande si Pokémon Let's Go ne deviendra pas une licence parallèle à part entière avec des remakes successifs de chacune des générations rattrapant idéalement l'inclusion des pokémon correspondant dans Pokémon Go.

Si la prochaine génération sur console ne fait pas le lien avec Pokémon Go pour les différentes raisons technico-statistiques évoquées par notre expert en Pokémonie local aka. Firebrand ce serait assez malin que Nintendo récupère ces millions de joueurs mobiles via des jeux proposant une aventure où l'on pourrait jouer avec ses pokémon attrapés via géolocalisation et gesticulation, un peu comme Pokémon Stadium à l'époque mais dans l'autre sens.

J'ai tendance à penser que faire le lien entre Pokémon Go et les jeux canoniques serait plus malin qu'une telle ségrégation mais le scénario que j'évoque plus haut me paraît être une alternative plausible aussi.
a dit le lundi 04 juin 2018 à 11:21

Autant j'étais content lors de l'annonce, autant j'ai vite été refroidi en constatant que ce jeu était plutôt un Pokémon Go sur Switch.
J'en ai parlé à mon cousin (on a partagé les aventures des versions bleu/rouge et or/argent ensemble), quand je lui ai donné quelques détails sur l'épisode à venir en fin d'année, il était déçu aussi. Il a joué à Pokémon Go à son lancement, était à fond dessus les premières semaines mais il a rapidement laissé tomber.
J'avais dit à ma femme que je n'attendrai pas Noël pour avoir un Let's Go... Mais finalement je crois que cet épisode peut attendre quelques semaines. A vrai dire je crois que ma curiosité n'est même pas piquée au point de vouloir ce jeu.

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016