Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
Support Développeur Nombre de joueurs Sorties
 Switch  Nintendo / Sora Ltd. / Bandai Namco Studios Inc  1 à 8 07/12/2018
07/12/2018
07/12/2018
Editeur Genre Divers
 Nintendo  Combat     Site officiel
0 commentaire(s)
switch
Super Smash Bros. Ultimate : Reggie Fils-Aimé et Masahiro Sakurai parlent de Joker, de l'annonce des futurs DLC et plus

 Par klaus,
 le 12/12/2018 à 05H49

Suite à l'étonnante révélation de Joker de Persona 5 pour le premier set de DLC de Super Smash Bros. Ultimate sur Nintendo Switch aux Game Awards 2018, Reggie Fils-Aimé et Masahiro Sakurai ont donné quelques informations à ce sujet, mais aussi sur le futur des DLC. Tout d'abord, revenons à ce que Reggie a déclaré aux Game Awards, dont les propos avaient été légèrement mal interprétés sur les réseaux sociaux. Après avoir rappelé que le jeu allait sortir très bientôt et qu'il s'agit du plus grand crossover dans l'histoire du jeu vidéo, le président de Nintendo of America a indiqué que les sets de DLC offriront des personnages nouveaux dans la série Super Smash Bros., à commencer par Joker de Persona 5. Il s'agira vraiment de personnages inattendus. Toutefois, cela ne signifie pas forcément que ces sets de DLC comprendront des personnages qui ne sont pas apparus sur consoles Nintendo. D'après Reggie, ils seront tout simplement nouveaux et étonnants pour la série. D'ailleurs, concernant Persona 5 en particulier, il pourrait sortir sur Switch si l'on se fie aux récentes rumeurs (en plus de la collaboration entre Nintendo, Atlus et SEGA pour Super Smash Bros. Ultimate), voir notre article à cette adresse.

Par la suite, Reggie s'est entretenu avec IGN. Il a déclaré que l'annonce de Joker est emblématique pour l'approche adoptée par Sakurai et son équipe avec les DLC, qui se sont donc basés sur le planning proposé par Nintendo. En se basant sur les propos de Reggie, on note tout de même que Sakurai a une liberté même sur les DLC, puisqu'il souhaite que des personnages soient uniques, différents, soient introduits dans l'environnement de Super Smash Bros., et visiblement, Nintendo l'a bien pris en compte. Reggie a hâte pour les futures annonces et promet que cela va être très excitant. Il a aussi ajouté qu'il n'y aura pas un facteur limité pour les personnages des DLC, il n'y aura pas juste des héros qui ne sont pas généralement associés avec Nintendo. Reggie précise que Nintendo étudie les franchises de Nintendo et en gère quelques-unes, mais il étudie aussi les jeux vidéo sous un angle total. C'est lui qui a vraiment réfléchi à l'inclusion du type de personnage qu'il faudrait vraiment ajouter à Super Smash Bros. Ultimate, de même pour le projet des DLC proposé par Nintendo. L'approche et la réflexion était d'offrir, pour le joueur, un tout nouveau niveau de fun et d'amusement. 

Reggie espère que les fans seront excités par l'annonce de Joker (ce qui est bien le cas face à toutes les réactions sur les réseaux sociaux) et qu'ils attendent avec impatience les futures annonces. Il espère également que cela leur donnera confiance pour acheter simplement le Fighters Pass sans connaître tout son contenu à l'avance. Ainsi, il sera possible d'obtenir le dernier combattant ajouté dès qu'il sera disponible, et cela continuer à augmenter le nombre de joueurs de Super Smash Bros. Ultimate. Concernant le portage de Persona 5 sur Switch, Reggie reste bien sûr discret et dit, sans surprise, qu'il ne peut rien commenter à ce sujet. Il évite la question en disant que du point de vu de Nintendo, ils ont été clairs : ils veulent le meilleur contenu sur leur plateforme. Tout le meilleur contenu, tous les meilleurs développeurs, et leur travail est de continuer à agrandir la base installée sur Switch, d'encourager les joueurs à continuer à jouer et accroître l'audience. C'est à ce moment-là que les développeurs eux-mêmes verront l'opportunité de sortir ou ressortir leurs titres sur Switch.

 

 

De son côté, Sakurai a accordé une interview à EDGE, où il a notamment parlé de son travail avec les tiers (Bandai Namco, Square Enix, Capcom, SEGA, Konami...). Il précise que parfois, il rencontre par lui-même une ou deux fois les créateurs originaux, mais en général, la communication se fait par l'intermédiaire de Nintendo. De plus, ce n'est pas nécessairement le créateur d'origine qu'il rencontre (il compare cela au fait qu'il a créé Kirby, et que ce n'est pas toujours lui qui est interrogé pour les collaborations par exemple). Pour Super Smash Bros. Ultimate, les développeurs ont apporté diverses modifications pour que des personnages « cartoon » et réalistes puissent apparaître sur le même écran avec un rendu naturel, tout en restant toujours cool, avec un style faisant bien penser à Smash Bros. Pour chaque personnage, le résultat final de l'opération était transmis aux autres sociétés pour qu'elles examinent ce qui a été réalisé, afin qu'elles puissent signaler à l'équipe de développement des problèmes à résoudre. Bien qu'il puisse y avoir des différences entre ce qui est considéré comme acceptable entre Smash Bros. et la série originale dont provient chaque combattant, Sakurai affirme qu'ils ont essayé de trouver quelque chose pouvant satisfaire les deux côtés. Ce que le réalisateur a toujours pensé tout au long de son travail sur la série, c'est que si ce qu'il créé est de bonne qualité, alors plus de gens le soutiendront. Il a pu ressentir les attentes pour Super Smash Bros. Ultimate, qu'elles soient internes ou externes à l'entreprise, et cela lui a permis d'être capable de tout faire correctement.

 

 

 

Voici également des publicités américaines consacrées à Mario : 

 

 

 

 

Super Smash Bros. Ultimate est maintenant disponible pour 69,99 € sur l'eShop et le site de Nintendo13,6 Go étant l'espace requis (avec la possibilité de recevoir deux fois plus de points or jusqu'au 9 décembre et ainsi économiser 9,50 € sur le prochain achat en se procurant le jeu + le pack Fighters Pass). Un nouveau combattant, la Plante Piranha, sera distribué en tant que bonus de précommande un ou deux mois après le lancement du jeu. En achetant la version physique et en collectant les points or My Nintendo avant le 31 janvier 2019, on pourra recevoir gratuitement la Plante Piranha. Le bonus pour les premiers acheteurs est prévu autour du mois de février 2019 (il se peut que la période de sortie change). Bien sûr, pour les personnes qui n'auront pas pu profiter de cette offre, il sera possible de se procurer la Plante Piranha plus tard. À noter que l'amiibo Plante Piranha est déjà prévu pour le 15 février 2019

 

Le jeu aura droit à des DLC payants jusqu'en février 2020. Il y aura cinq sets, chacun d'eux proposant un combattant inédit, un nouveau stage et de nouvelles pistes audio. Il y aura donc au total cinq nouveaux combattants, cinq stages et leurs musiques associéesJoker de Persona 5 sera le combattant offert avec le premier set de DLC.

Le prix de chaque set est fixé pour le moment à 5,99 €. On pourra les acheter individuellement ou bien en pack avec le Fighters Pass au prix de 24,99 €. Les sets seront disponibles petit à petit jusqu'à février 2020Le Fighters Pass donnera accès progressivement à tous les sets à mesure qu'ils sortiront. Il est possible de se procurer le jeu + le Fighters Pass pour 94,98 €. De plus, en achetant le Fighters Pass, on obtiendra un costume d'épéiste Mii basé sur Rex de Xenoblade Chronicles 2. Plus de détails sur les DLC se trouvent à cette adresse.

 

 

Les amiibo Inkling, Ridley et Wolf sont déjà disponiblesLes amiibo King K. Rool et Ice Climbers sortiront le 15 février prochain, et les figurines de Marie, Pichu, Ken, Link enfant et Daisy, sortiront courant 2019 (la date de sortie pouvant varier).

 

Pour rappel, Nintendo a commercialisé le 16 novembre un pack Nintendo Switch édition Super Smash Bros. Ultimate qui contient une station d'accueil où figurent les combattants du jeu, des manettes Joy-Con uniques aux couleurs de Super Smash Bros. et Super Smash Bros. Ultimate en version dématérialisée (sur un code de téléchargement). La version japonaise du pack contient un abonnement de 90 jours au service Nintendo Switch Online. Le prix est de 359,99 $ / 36 980 yens. Nintendo a aussi vendu une manette Nintendo Switch Pro aux couleurs du jeu au prix de 74,99 $. Une édition spéciale est proposée aux États-Unis, contenant un Steelbook officiel et la manette Pro en plus du jeu, au prix de 139,99 $. Le Nintendo Official UK Store propose en précommande une édition contenant le jeu et le Steelbook pour 59,99 £ (seulement livrable au Royaume-Uni).

Pour toute l'Europe, Nintendo a également sorti une édition limitée en parallèle de la version standard. L'édition limitée contient une manette Nintendo GameCube édition Super Smash Bros. et un adaptateur pour manettes Nintendo GameCube en plus du jeu en physique. La manette et l'adaptateur sont vendus séparément (respectivement pour 29,99 $ et 19,99 $). Chaque nouveau combattant (y compris les combattants écho) a droit à un amiibo coûtant 15,99 $, et les figurines des anciens personnages sont petit à petit recommercialisées. Aux États-Unis, elles coûtent 12,99 $Les données des anciens amiibo Smash Bros. peuvent être transférées.

Le jeu est développé par Nintendo, Sora. Ltd. et Bandai Namco Studios sous la supervision de Masahiro Sakurai. Super Smash Bros. Ultimate propose de jouer avec les manettes GameCube (celles d'origine ou de nouvelles spécialement conçues pour la Switch), les Joy-Con et les manettes Pro. Bien sûr, on peut jouer en ligne en mode portable ou sur table, à condition de payer un abonnement à Nintendo Switch Online. Le jeu tourne en 1080p et à 60 images par seconde en mode téléviseur, et en 720p et à 60 ips en mode portable.

Au Japon, la manette Pro (7 480 yens), la manette GameCube (2 000 yens) et l'adaptateur (2 500 yens) sont sorties le 16 novembre. Sur My Nintendo Store (boutique accessible uniquement au Japon), il est possible de commander tout séparément (y compris le contenu du bundle Nintendo Switch). Une carte de téléchargement pour le Fighters Pass est également vendue pour 2 500 yens. Nous proposerons dans quelques jours un autre article récapitulant les dernières informations ainsi que d'autres images et vidéos. En attendant, vous pouvez consulter nos anciennes news à cette adresse.



Afficher / Masquer les commentaires

0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016