Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #84
Switch, Pokémon et indés : la Triforce
Accueil podcast Télécharger le podcast
NEWS
Support Développeur Nombre de joueurs Sorties
 Switch  Nintendo  1 à 4 11/01/2019
11/01/2019
11/01/2019
Editeur Genre Divers
 Nintendo  Plate-formes     Site officiel
0 commentaire(s)
switch
[Hands-On] Nous avons joué à New Super Mario Bros. U Deluxe

 Par Draco,
 le 22/12/2018 à 20H46

Nintendo poursuit son recyclage de titres maison ayant subi les galères de l'infortunée Wii U et, après Mario Kart et Pokkén Tournament, c'est au tour du classique des classiques de la plateforme 2D made in Kyoto que la firme s'attaque, avec le bien longuement nommé New Super Mario Bros. U Deluxe. Prévu pour le 11 janvier 2019 et représentant la première sortie phare du début de l'année, cette réédition d'un titre de 2012 sur la console hybride apporte son frêle lot de nouveautés, sans prendre le moindre risque. On ne rigole pas avec les bases, gamin.


Un article rédigé par Chozo.


Rien de New sous le soleil

 Le joueur retrouvera ainsi l'exact même habillage graphique très agréable à l'œil au demeurant, avec des niveaux colorés et animés de partout, rendant l'ensemble très vivant et dynamique, que ce soit en mode téléviseur ou portable. Cette dernière configuration est bien entendu le gros argument de vente de ce portage, avec un rendu totalement maîtrisé, que ce soit seul, à deux, à trois ou à quatre joueurs en mode sur table, sans aucune chute de framerate.


New Super Mario Bros. U Deluxe dispose de tout le contenu de New Super Mario Bros. U et de New Super Mario Luigi U, ce DLC payant sur Wii U et ici directement inclus. Il faut bien justifier l'acquisition du jeu au prix fort. Le tout cumule à 164 niveaux, tous jouables au Joy-Con seul ou à la manette Pro. L'ensemble est agrémenté des modes Mii repris de la version Wii U, avec les Défis, ces petits niveaux aux enjeux restrictifs (éviter un maximum de boules de feu, atteindre l'arrivée sans toucher le sol, etc.), la Ruée vers l'Or, où le scrolling est automatique et dont la vitesse dépend du nombre de pièces accumulées, et la Course aux Pièces qui, comme son nom l'indique, consiste à attraper plus de pièces que ses acolytes. À noter que les fonctionnalités de personnalisation des niveaux de ce dernier mode sont toujours d'actualité, avec un tactile intuitif et agréable pour ajouter les pièces dans les niveaux sélectionnés. Pour les moins habitués de la plateforme, l'assistance aidera les débutants à franchir les niveaux problématiques, une option déjà présente dans d'autres New Super Mario Bros.


Peach be humble, sit down

Côté réelles nouveautés, notons l'ajout de deux personnages et demi pour ce portage. D'une part, Carottin le lapin voleur, déjà jouable sur Super Luigi U en mode multijoueur, devient ici un personnage à part entière, mais aussi le plus pété de toute la clique, la faute à sa totale invulnérabilité. Entre cette facilité et l'assistance dans les niveaux, on peut se poser la question d'inclure Carottin dans l'aventure, celle-ci devenant pour le peu insipide, même pour les plus jeunes. D'autre part, la « grosse » mise à jour provient du personnage de Toadette et son « non-chapeau » champignon rose, parce que les filles, c'est rose. Toadette possède les mêmes animations de déplacement que les autres membres de l'équipe, mais bénéficie aussi du pouvoir de se métamorphoser en la fameuse Peachette après avoir touché une super couronne (coucou Bowsette). 


D'apparence très similaire à Peach, ce nouveau personnage se différencie par son gros nœud rose sur sa robe... Rose, sa queue de cheval ro... Blonde, ses chaussures ressemblant à celles de Toad et sa couronne rappelant la tête de Toadette. Sous cette forme, Peachette a la capacité de flotter un court instant dans les airs, pouvoir octroyé à Peach dans certaines aventures vidéoludiques, et d'effectuer un double saut. Si par malheur elle chute dans un ravin, l'héroïne peut faire appel à un boost de saut pour remonter à la surface, comme le rattrapage après une éjection de Super Smash Bros. Et... C'est tout. Un personnage rose qui se transforme en un autre personnage rose qui a des capacités déjà vues ailleurs... Les 60 euros paraissent bien chers, même si la foison de niveaux mérite l'attention des joueurs n'ayant pas profité de l'aventure il y a quelques années, surtout qu'en mode classique, le challenge est au rendez-vous.


Après plusieurs heures de jeu, le premier constat est dans la lignée des impressions de ces portages économiquement safe. Très mignon, technique et exigeant par moment, agréable sur portable, New Super Mario Bros. U Deluxe fait le job mais assume difficilement son titre. Si Deluxe est égal à un DLC et un personnage inédit peu novateur, la note peu paraître salée, notamment pour tous ceux qui ont fini le jeu et son extension sur Wii U. Pour les autres, tout est mis en place pour assurer une accessibilité à n'importe quel type de joueur, même un peu trop, avec des fonctionnalités venant mâcher abondamment le travail. Nous reviendrons plus en détail sur ce premier titre Nintendo du début d'année, dans un test complet peu avant sa sortie, en janvier.



Afficher / Masquer les commentaires

0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016