Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
En quelques mots

Sondage


0 commentaires
Soul Bubbles
Par Manmedaz, le 05 Mai 2008

que le résultat est surprenant !

Jaquette de Soul Bubbles
Commençons par resituer les événements ayant amené à la création du soft. Il s’agit en quelque sorte de l’histoire du rêve d’indépendance d’un homme, Olivier Lejade. Après l’expérience déçue de Ryzom avec son précédent studio – Nevrax -, l’homme fonde Mekensleep avec d’anciens collègues. Olivier étant un fondu de jeu en ligne avec univers persistant, c’est logiquement que le développeur commence par se faire les crocs sur un jeu de poker en ligne. Cependant, rapidement des envies de créations, refoulées lors du premier projet, commence à faire surface. Naît alors l’idée de Soul Bubbles, partie d’une simple démo technique permettant de tracer des bulles. Nous sommes il y a trois ans, la DS vient à peine de sortir, et tout est encore flou pour Olivier et ses collègues. La seule chose leur étant claire est cette liberté de création qu’ils possèdent et veulent garder, à tout prix. Le bébé grandit peu à peu et les parents commencent à le montrer à divers éditeurs, donnant leur conditions – encore et toujours la liberté totale et l’indépendance. Des nombreuses boîtes démarchés, sera retenu la plus respectueuse de leur travail, Eidos, déjà responsable, rappelons-le, de l’édition de Nervous Brickdown du petit studio indépendant français Arkedo – un succès à l’époque de sa sortie en septembre dernier. De cette relation respectueuse avec l’éditeur, Mekensleep pourra se consacrer pleinement au développement de son bébé et le peaufiner, sans contraintes.

Image 1 de Soul Bubbles Image 2 de Soul Bubbles

Maintenant que le cadre est placé, attardons-nous un peu plus sur le produit en lui-même. Partant de la démo technique, les développeurs ont expérimenté, pendant plusieurs mois, divers concepts pour enrichir le futur gameplay du soft. Rapidement, les bulles pouvaient être coupées, assemblées, puis remplies de gaz colorés, avec toutes les expériences de mélanges de couleur possibles et imaginables. Puis vint l’heure du passage sur DS et l’apparition de nouvelles contraintes. Impossibilité de gérer un grand nombre de particules, besoin de réduire les calculs au maximum. C’est de ces contraintes qu’est né le design du jeu, sa forme. L’idée première était de déplacer un gaz, il n’en restera finalement plus qu’un nombre restreint de particules. Au nombre de quinze dans un premier temps, elles seront sept dans la version finale du jeu, sept esprits à transporter d’un monde à l’autre. Le héros, apprenti chaman, doit apprendre à maitriser la création et le déplacement de bulles, seul moyen de déplacer en sécurité les esprits égarés pour les mettre en sécurité – sa mission. Le jeu s’articule donc autour de la manipulation de bulles dans des mondes hostiles. Vous devrez en conséquence souffler sur les bulles pour les déplacer, mais vous pourrez également les créer, les couper pour les faire passer dans des passages étroits, les réassembler, les dégonfler ou encore les percer grâce aux pouvoirs de trois masques chaman, le masque du tigre, celui de l’éléphant et celui de l’oiseau. Tout au long d’une quarantaine de niveaux répartis sur huit mondes très variés et tous liés à une civilisation chamanique – les civilisations africaine, indienne, tibétaine par exemple – le jeu vous mènera, de façon très bien pensée, grâce à des mécanismes de jeu et un level design toujours excellent, de part et d’autre de la terre.



Image 3 de Soul Bubbles Image 4 de Soul Bubbles

Pour conduire vos sept esprits en sécurité, vous devrez veiller à ce qu’ils soient constamment à l’intérieur de l’une de vos bulles, sur lesquelles vous soufflerez d’un pressé-déplacé sur l’écran de la DS, tout simplement. L’utilisation d’un des masques se fait par la pression d’un bouton en même temps que l’utilisation de l’écran de la DS et le tout est simplement tellement intuitif qu’on ne pense plus à ce que l’on fait une fois passé le petit instant nécessaire à l’assimilation des contrôles – qui dure le temps du tutoriel, bien pensé. Parfois relaxant, parfois très exigeant en rapidité et en précision, le jeu alterne les phases corsées et celles plus reposantes pour offrir un plaisir assez rare sur DS. Se classant aisément dans la catégorie des jeux zen par principe – ambiance éthérée et manipulation de fragiles petites bulles – Soul Bubbles sait régulièrement surprendre le joueur en le confrontant à des situations corsées. Dès lors, le choix s’offrira à vous : parcourir les niveaux d’une traite, laissant derrière vous étoiles et calebasses, ou bien choisir la difficulté en explorant le niveau de fond en comble. La décision sera fonction de votre niveau de jeu, le nombre de calebasses nécessaire pour finir le soft étant assez faible pour permettre à tous les chamans en herbe de voir le bout de l’aventure un jour ou l’autre. Pour les autres, l’exploration risque d’être longue, et c’est tant mieux. A raison de trois calebasses et cent étoiles par niveaux, faites le calcul.

Citation Manmedaz

Image 5 de Soul BubblesArtistiquement et graphiquement parlant, l’ensemble est tout simplement magnifique. Chaque monde dispose de sa touche et de couleurs prédominantes en fonction de l’élément auquel il correspond. Le jaune et le vent du désert, le rouge et la chaleur de l’Afrique et le bleu et la glace de l’Antarctique seront causes de variété dans l’ambiance autant que dans les défis auxquels vous serez confrontés. Plus spécifiquement, la physique du jeu est tout simplement hallucinante, au point qu’on a peine à croire que l’on joue sur DS. C’est un pur plaisir que de s’amuser à couper et déplacer les bulles, les voir s’aplatir pour épouser les formes d’une faille, éclater au contact d’une flamme ou d’un pic, vaciller lors d’un choc contre un mur. On a de cesse de s’étonner devant les prouesses réalisées par Mekensleep. De même, les décors en 2D sont d’une finesse et d’un détail enthousiasmant, alors que l’interaction avec le décor est vraiment grisante. Couper des lianes d’un coup de griffe grâce au masque du tigre ou encore plus simplement souffler sur les fleurs et voir leur pétales s’envoler, le tout de façon très réaliste est assez grisant. Vous apprendrez également rapidement à vous défaire de vos ennemis, tels ces corbeaux que vous anéantirez d’une pression sur l’écran, avant de les voir se réincarner en fleurs dont vous pourrez bien entendu souffler les pétales. Artwork Soul BubblesLe jeu dégage une forte impression de cohérence et d’harmonie sur tous les plans, en faisant une expérience unique et assez procurant un plaisir difficilement explicable par écrit. Il faut simplement y jouer pour comprendre la joie qu’on y prend.

Pour résumer, Soul Bubbles est la concentration de tout ce qu’on attend sur DS. Un projet ambitieux, original, bourré de bonnes idées et faisant excellente utilisation du support, c’est de plus un jeu rempli de poésie, très intelligent et à la réalisation impeccable tant sur le point technique que dans la forme. Véritable illustration du développement indépendant tel qu’il s’affirme depuis peu et de plus en plus fort, voici le genre de soft qui élève le jeu vidéo au rang d’art. Chapeau bas, messieurs les frenchies de Mekensleep ! Rendez-vous le 13 juin pour pouvoir vous aussi apprécier la qualité du titre.
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Nintendo DS
Editeur
  • Eidos
Développeur
  • Mekensleep
Genre
  • Réflexion
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   13 juin 2008
   10 juin 2008
   Non prévue

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016