Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
En quelques mots

Sondage


0 commentaires
MySims
Par Kiklox, le 15 Jun 2007

sur un certain Animal Crossing…



MySims, c’est l’apogée d’un genre qui fait le sourire de l’éditeur Electronic Arts, car quel jeu mieux que Les Sims a su glaner autant de fortune en si peu de temps et rassembler un nombre de non-joueurs affolant sur PC et consoles… ? Pokémon, oui peut-être. On était habitué aux sempiternels addon Les Sims en vacances, Les Sims et Compagnie, Les Sims font des sushis, et voilà qu’aujourd’hui les développeurs jugent bon reprendre de zéro une série qui jusque là en signait beaucoup, de zéros. Comme l’indique le producteur du jeu Tim Letourneau, MySims s’attaque à un tout nouveau public, bien plus large encore qu’auparavant. La Wii y est pour quelque chose, et quand on questionne le monsieur du pourquoi et du comment concernant le choix graphique et l’absence de connotations « sexuelles ou violentes », on s’étonne très peu du « C’est sur Wii », avec tout ce que ça implique.
Bref ! Quid du jeu ? Eh bien de première allure, même s’il ne paye pas de mine car extrêmement simpliste et enfantin, il serait injuste de ne le juger que par son apparence, quand on voit les possibilités offertes dans ce petit monde. A l’instar d’un Animal Crossing, vous êtes aux commandes d’un petit avatar que vous créez de toute pièce, de la tête aux pieds (tout en l’accessoirisant de quelques gadgets inutiles mais qui le rendent attachant). Et cet avatar est en quelque sorte votre portail entre son monde et votre Wiimote. Dirigez-le à l’aide du Nunchuk via le joystick, laissez sa maison derrière lui et visitez la ville !
Cette ville est d’ailleurs soumise à divers facteurs changeant. Tout d’abord elle est suffisamment vivante pour que l’on y croise d’autres petits Sims suivre leur routine, comme aller à la salle d’arcade, faire les courses, rentrer chez eux etc. Secundo, et c’est le plus non-négligeable de ce MySims, elle est entièrement modifiable selon vos goûts et couleurs. Planter des arbres à l’aide de graines récupérées lors d’échanges sociaux avec d’autres Sims, ou en terminant quelques mini-jeux et les faire pousser pour pouvoir ensuite se constituer un véritable jardin à base d’arbres tous autant différents que l’on possède de graines différentes.



L'image “http://document.nintendo-difference.com/9159/imgs/3.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.
Cependant les jardins et forêts sont des zones délimitées par des terrains de verdures spécifiques, ils est donc impossible de planter un arbre en face de sa maison, mais en revanche, celle-ci est entièrement customisable, de l’intérieur comme de l’extérieur, et ce grâce à un système de construction très accessible et bien pensé, même si l’on regrette la complexité du modèle PC, abandonnée pour le coup. Tout fonctionne par blocs, de multiples formes (carrés, ronds, rectangles, triangles, ou des formes prédéfinies pour des statues par exemple) qu’il est possible de positionner entre-eux selon nos envies, afin de créer des maisons ou des objets uniques. Certaines constructions demandent parfois un certain nombre d’éléments pré-requis : par exemple en se rendant dans la salle d’arcade du coin, le dirigeant nous commandera une borne à rajouter chez lui, en échange seulement de quelques « jetons » de jeu vidéo. Pour remporter ces jetons et s’ouvrir ainsi un accès vers une nouvelle création, il faut remporter des parties aux jeux vidéo entreposés dans la salle, réussite aléatoire car il n’est pas question ici de mini-jeux, c’est la console qui décide si oui ou non on gagne. Une fois les jetons en possession, il est facile de construire son propre modèle de borne d’arcade, en choisissant sa forme, sa couleur, sa texture (différents papiers peints sont disponibles) et lui apporter une touche personnelle avec un ou deux tuyaux parsemés ci-de-là.

L'image “http://document.nintendo-difference.com/9159/imgs/4.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Le mode construction est sans nul doute l’aspect le plus intéressant du jeu, qui reste à approfondir afin de connaître ses limites. Quant à l’aspect social du Sims, il est réduit à néant ou presque, car plus question de gérer hygiène ou relations, ici tout se résume à content ou pas content. Parler avec un individu et décider de le bouder, afin de récolter des points de « méchanceté » ou inversement. Cependant les résultats et réactions varient selon le type de personne qui fait face à notre avatar, un bon gros geek du cinéma ou du jeu vidéo prendra tout au troisième degré tandis qu’une fillette à papa sera plus sensible à vos moqueries.
Dans l’aspect, ce jeu ressemble énormément à Animal Crossing, tout est assez propre et « géométrique », c’est mignon donc mais pas transcendant, et les petites musiques qui changent en fonction de l’endroit où se trouve notre personnage sont assez sympathiques et s’accordent parfaitement avec les différents lieux.

En gros, MySims est un Sims simplifié mais ne ressemblant plus vraiment à son aîné, un bon point qui est cependant terni par quelques manques, comme l’idée d’un mode multijoueurs Internet permettant de visiter les villes des autres, ou une connexion avec l’opus DS qui au final est un stand alone plus orienté aventure que cette version Wii plus libre, plus ouverte.
On attendra de pouvoir vraiment s’y attarder avant d’émettre un avis plus concret.
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Wii
Editeur
  • Electronic Arts
Développeur
  • Maxis
Genre
  • Simulateur de vie
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   20 septembre 2007
   18 septembre 2007
   27 septembre 2007

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016