Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
Namco a réussi le pari de proposer un nouveau challenge plus long et intéressant que celui du premier épisode. Les nouveautés sont très nombreuses et la sélection musicale, bien que perfectible, est tout à fait correcte. L’intérêt est donc renouvelé et le fun est toujours présent, que ce soit tout seul ou à plusieurs (et ce même avec un seul Bongo DK). Les fans du premier opus peuvent l’acheter sans hésiter, et j’invite les autres à découvrir sans plus tarder un des jeux les plus amusants du Cube.
Verdict !

Les +


barre

Les -


  • une sélection musicale perfectible
0 commentaire(s)
Donkey Konga 2
Par Pierre, le 01 Août 2005

Alors que Donkey Konga 3 est déjà sorti depuis un certain temps au Japon, c'est le deuxième épisode qui vient de débarquer il y a peu sur le vieux continent, quelques mois après le succès mérité de son aîné. Après un Donkey Kong Jungle Beat sympathique mais un peu court, Donkey Konga 2 arrive pour rentabiliser le Bongo DK, autant pour Nintendo que pour les joueurs… Objectif atteint ? Réponse tout de suite.



Des nouveautés intéressantes

Que les amateurs se rassurent tout de suite, ce deuxième opus propose assez de nouveautés pour ne pas être qualifié de simple add-on payé au prix fort. Les mauvaises langues diront que globalement il n'y a aucune révolution dans le concept, et ils auront raison, mais ce Donkey Konga 2 a le mérite de renouveler totalement le challenge. Ainsi, outre les nouvelles musiques, dont je parlerai plus tard, beaucoup de nouveaux modes ont fait leur apparition, et certains anciens ont été remaniés.
Ainsi, on retrouve le mode Donkey Bongo, qui vous permet de gagner des pièces afin de débloquer de nouveaux morceaux en mode Expert, mais qui propose cette fois-ci un sous-mode très intéressant, le Bongo Chaos. Ici, à chaque fois que vous jouez, les notes changent ! Il est donc impossible d'apprendre par cœur un morceau dans ce mode, et cela renouvelle le défi à chaque nouvelle partie. Une bonne initiative qui manquait cruellement au premier épisode. Ensuite, le classique mode Défi se constitue d'une suite de plusieurs morceaux qu'il faut réussir de bout en bout.




Fort heureusement, ce n'est pas tout, car on trouve également de nombreux autres modes comme le Duel, le Concert, le Studio (avec des mini-jeux beaucoup plus intéressants que ceux de DK1), la Jam-Session (session libre, en français), etc etc. Vous aurez aussi toujours la possibilité d'acheter de nouveaux sons pour vos Bongos, dont certains issus de jeux Nintendo (Zelda et Mario en tête), mais il faut bien avouer que l'intérêt est ici minime. Autre nouveauté, la présence de badges permettant de vous identifier dans le classement des meilleures performances. De nombreux badges, en plus de ceux de base, sont à débloquer, ce qui rallonge également la durée de vie pour ceux qui voudraient absolument finir le jeu à 100%. Concernant le gameplay en lui-même, de nouveaux petits bonus font leur apparition, pendant le jeu, comme par exemple la Banana-Fée qui fait augmenter votre nombre de pièces à la suite d'un important combo, etc. A noter enfin que tous les menus ont été repensés, arborant dorénavant des couleurs plus chaleureuses, mais malheureusement l'ensemble est assez confus au premier abord.

Donkey Konga 2 n'est donc pas un foutage de gueule en ce qui concerne les nouveautés, puisque pas mal de défauts du premier épisode ont bel et bien été pris en compte, même si d'autres subsistent. C'est un véritable nouveau jeu et non une simple adaptation avec des musiques différentes. Ceci dit, les nouveautés ne s'arrêtent pas là…


#row_end

Laaaaa musiqueuhhhh, oui, laaa musiiiiqueuh !!


Après cette entrée en matière plutôt ridicule, parlons de ce qui intéresse le plus les joueurs susceptibles d'acheter le jeu, à savoir la sélection musicale. Encore une fois, il y en a en gros « pour tous les goûts » même si la sélection est moins variée que celle du premier épisode. Je pense en toute honnêteté (et non pas parce que j'aime ce style de musique) que ça manque de chansons rock/metal assez burnées et rapides, car il faut avouer que la sélection rock est ici assez mollassonne. Alors que dans le premier épisode on nous servait du Queen et du Supergrass première époque, on a droit à du Supergrass plus récent (donc plus mou) et du Good Charlotte, entre autres. C'est pas la même classe. On peut regretter aussi qu'encore une fois la sélection soit très orientée 'charts anglais', car il y a pas mal de chansons qui n'ont jamais eu un gros succès en France. Par exemple, Supergrass n'est pas un groupe à grosse notoriété de par chez nous. Namco aurait plutôt eu intérêt à trouver une sélection plus internationale. Ceci dit, on retrouve évidemment de gros tubes interplanétaires comme entre autres I'm A Slave 4 U de vous-savez-qui (NDLR : je connaissais pas la chanson avant d'y jouer et p'tain qu'est-ce que c'est naze ma parole !), Losing My Religion de REM, Enjoy The Silence de Depeche Mode (en version originale, s'il vous plaît)...

A part ça, la sélection propose toujours des morceaux issus de jeux Nintendo (Pokémon, SMB3, Kirby et F-Zero), des morceaux de musique classique ré-arrangés et souvent très intéressants, beaucoup de pop, un peu de disco, et un morceau dance dont on se demande ce qu'il fout là. Enfin, on regrettera encore une fois que les musiques proposées ne soient que des reprises, puisque cela aurait coûté trop cher à Nintendo de payer les droits de chaque artiste, et qu'il soit impossible de débloquer de nouveaux morceaux, même si en finissant le mode Défi on peut découvrir un morceau inédit, injouable dans les autres modes.

La sélection musicale de Donkey Konga 2 est donc sympathique mais manque un tantinet de variété dans les tempos et dans les styles pour pouvoir plaire à 'tout le monde'. Enfin, on se plaît à imaginer sur Revolution un jeu similaire, livré avec une sorte de séquenceur utilisable sur PC afin de pouvoir programmer ses propres morceaux, téléchargeables depuis la connexion internet de la console… Qui sait ? On peut toujours rêver. Dans tous les cas, avec un truc pareil, le succès du jeu serait assuré. Mais cessons donc la science-fiction et revenons à nos moutons…



Le rythme dans la peau, les graphismes deviennent beaux


Au niveau de la difficulté, le tout est assez bien dosé, puisque même à l'intérieur des modes Facile, Difficile et Expert, les musiques sont classées selon leur difficulté (une banane = facile, 6 bananes = difficile, dingue non ?). Alors que certains galéreront sur le mode Facile car ils n'ont aucun sens du rythme, d'autres arriveront sans peine à finir le mode Difficile. Quant au mode Expert, c'est une autre paire de manches car il faudra ici avoir de bons réflexes et surtout avoir un excellent sens du rythme. Et je peux vous dire que quand on est musicien à la base, ça aide pas mal. Ceci dit, ce n'est pas pour ça que le jeu doit être réservé à cette catégorie de personnes. Bien au contraire, Donkey Konga 2 permet justement de développer son sens du rythme, et de ce point de vue éducatif, les jeux musicaux sont très intéressants. En tout cas, quand j'élèverai mes gosses, je les ferai jouer à Donkey Konga pour leur faire développer leurs qualités musicales ! Ahahah.



Pour terminer, un dernier mot s'impose concernant l'aspect graphique du soft. Dans le titre de ce paragraphe, j'ai exagéré car je voulais simplement faire une rime, mais force est de constater que les graphismes de DK2 sont beaucoup plus agréables que ceux de son aîné. Ainsi, fini les fonds d'écran fixes, place aux décors en 3D (oui, oui) qui défilent derrière. Ca n'a pas grand intérêt mais ça prouve là aussi que Namco ne s'est pas contenté de nous pondre du réchauffé. Alors, entre autres, vous visiterez un parc d'attraction de nuit, un village campagnard, une ruche, etc. Mis à part les décors, les experts remarqueront également que les notes ont changé elles aussi : ce sont dorénavant des tonneaux, et donc on peut les voir rouler en perspective. Comment ça, tout le monde s'en fout ? Bon ok, je voulais être précis, c'est tout…

Alors, je l'achète ou pas ?


En conclusion, on peut tout d'abord rassurer ceux qui craignaient avoir affaire à du réchauffé : il n'en est rien ! De nombreux nouveaux modes font leur apparition, les bonus sont plus nombreux, et la durée de vie n'en est que rallongée. La sélection musicale est bonne, même si elle aurait pu être meilleure, et ce jeu reste un must à plusieurs (et ce même avec un seul Bongo DK, c'est l'éclate assurée, je vous le garantis sur parole). Donkey Konga 2 mérite largement une place dans votre ludothèque, et il constitue très certainement un des jeux les plus fun du GameCube. Les fans du premier épisode peuvent se le procurer sans hésiter, tandis que les autres peuvent s'y lancer les yeux fermés, pour peu qu'ils adhèrent un minimum au concept.
Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • GameCube
Editeur
  • Nintendo
Développeur
  • Namco
Genre
  • Musique
Nombre de joueurs
  • 1 à 4
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   3 juin 2005
   9 mai 2005
   1 juillet 2004

Site officiel
http://194.192.82.242/donkeykonga/flash/player.asp?language=fr
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016