Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
Au final, on reste un peu sceptique et on ne pourra conseiller Sega Superstars Tennis qu’aux plus grands fans de Sega, ceux qui dépoussièrent tous les matins leur exemplaire de Segagaga. Loin d’être une arnaque non plus, le jeu souffre hélas de beaucoup trop de carences pour pouvoir satisfaire les amateurs de tennis. A prendre éventuellement en occasion mais le vieux sage avisera au petit scarabée d’attendre patiemment la sortie de Top Spin 3 qui se profile à l’horizon.
Verdict !

Les +


  • Le fanservice à son paroxysme.
  • Une maniabilité intuitive.
  • De jolis courts de tennis.
  • La culotte d’Ulala.
barre

Les -


  • Durée de vie limitée
  • Un mode superstar bancal.
  • Jouabilité au stylet à revoir.
  • Beaucoup trop de mini
  • jeux par rapport au reste.
0 commentaire(s)
Sega Superstars Tennis
Par CooLJeDi, le 16 Mai 2008

Avant de se frotter à un nouveau jeu de tennis, on garde toujours à l’esprit une petite pensée pour Final Match Tennis, ce petit bijou d’Human, sorti sur Nec PC-Engine et qui reste après plus de vingt ans une des références en la matière. Bien des titres sont depuis passés par là et peu d’entre eux peuvent prétendre rivaliser avec ce monstre sacré du jeu de tennis. Sur DS, pour l’instant, on ne peut pas dire que les bons jeux de tennis soient légions. On ne pouvait donc que se réjouir de l’arrivée d’un Sega Superstars Tennis pour combler ce vide dans la ludothèque DS. Mais attention, est-ce que le dernier titre de Sega n’est-il pas qu’un subterfuge visant à dépouiller quelques euros aux deux ou trois fans irréductibles de la firme ?

Premier service, le casting


Passée une sympathique intro entièrement faite en image de synthèse, la première chose que l’on zieute dans Sega Superstars Tennis est bien entendu son casting. S’étalant de la Master System à aujourd’hui, Sega ne s’est pas loupé en piochant judicieusement une brochette de stars qui devrait satisfaire tout le monde. Les fans du hérisson seront donc heureux de retrouver sur le court Sonic, Tails et Dr Eggman tandis que les amoureux de l’ère Dreamcast seront aux anges avec les retours d’Ulala de Space Channel 5 et du très virevolté Beat de Jet Set Radio. Politique oblige, on a aussi le droit aux venues de Nights dont le second épisode vient de sortir en fin 2007 sur Wii et du fiévreux Amigo de Samba de Amigo que l’on retrouvera aussi très prochainement sur Wii. Last but not the least, vous pourrez aussi échanger quelques revers avec AiAi de Super MonkeyBall. Bien entendu, d’autres personnages viendront par la suite compléter ce casting de rêve, mais pour garder votre plaisir de la découverte intact, on préférera ne pas vous dévoiler leur identité. Sega Superstars Tennis est décidément une grande ôde offerte aux nostalgiques de Sega. Que ce soit à travers les différentes aires de jeu reprenant chacune un monde propre à chaque personnage mais aussi avec les musiques, toutes des remix des jeux de Sega, qui sont d’excellente qualité, comme Samba de Janeiro de Bellini ou la musique du premier niveau de Sonic Adventure 2. On se demande juste où sont passées les voix digitalisées annonçant les scores durant une partie.

Mais la grande particularité de ce Sega Superstars Tennis est d’offrir au joueur toute une floppée de mini-jeux inspirés bien entendu de l’univers de Sega. A coup de revers bien placés, vous pourrez dégommer du zombi dans The House of the Dead, rediriger les souris de Chu-Chu Rocket, attraper des anneaux avec Sonic, sauver des otages dans Virtua Squad…Dans l’ensemble, les mini-jeux disponibles sont loin d’être mauvais mais manquent de variété et d’originalité. Mais le plus gros hic est que ces mini-jeux représentent bien 70% de la durée de vie de la cartouche. Car hormis ce mode de jeu, Sega a été plutôt flemmard en ne proposant que trois tournois en simple, trois tournois en double et puis c’est tout !#row_end

Double Faute ?


Le jeu de Digital Sumo ne s’en sort pas trop mal à ce niveau là. Après deux trois parties, on se familiarise avec les commandes. Chaque personnage dispose d’un talent comme la vitesse pour Sonic ou la puissance pour Dr. Eggman. Avec les boutons A et B, on peut soit faire un coupé, soit envoyer une patate. Déjà vu mille fois aussi, en anticipant la trajectoire d’une balle et en maintenant le bouton A ou B enfoncé, le coup devient plus puissant. Avec la croix multidirectionnelle, on peut croiser les balles avec gauche ou droite ou encore faire des amortis et des lobs en maintenant la flèche du haut ou du bas enfoncée. La grosse nouveauté dans Sega Superstars Tennis est qu’en enchaînant une série d’échanges, un spécial, propre à chaque personnage, est disponible. En appuyant sur L ou R, on assiste à une petite cinématique présentant la transformation du personnage qui désormais sera capable d’envoyer des super coups pendant une durée limitée. Mais les pouvoirs en question sont pour la plupart assez nazes et il faut en compter trois ou quatre véritablement différents. A part envoyer des balles en zigzags ou à trois cent mètres du sol, au final, l’endroit de l’impact n’est jamais alterné. Et tel un chevalier d’or, la même attaque ne marche jamais deux fois, du coup on ne se refait plus jamais avoir. Au bout d’un moment, on se demande même si ce système de spéciaux n’alourdit pas plus le jeu plus qu’autre chose. C’est sûr qu’après s’être tapé plus de trente fois les mini-cinématiques dans un match, on trifouille vite dans les options pour se débarrasser des spéciaux. Juste deux mots sur le mode de jeu avec le stylet, hélas trop imprécis, on reviendra donc très vite au maniement classique à la croix.



Le bagage technique de Sega Superstars Tennis divise aussi. Les terrains sont très bien réalisés même si on perd forcément beaucoup de détails par rapport aux versions de salon. Par contre, la modélisation des personnages est assez pauvre et on s’en aperçoit surtout une fois sur le roster ou durant des cuts scenes qui sont comme par hasard très timides en zoom sur les personnages. On pestera encore une fois sur un écran du bas ne servant strictement à rien si ce n’est qu’à afficher en police 40 le score et forcément le jeu manque de visibilité en tenant juste sur l’écran du haut. Autant dire que le personnage au fond du court se distingue vraiment à peine. A vous donc de voir si vous voulez à tout prix investir dans ce Sega Superstars Tennis malgré tous ses petits défauts. Les amateurs de simulation passeront bien entendu leur chemin et on conseillera pour les quelques uns restants d’opter plutôt pour les versions consoles de salon, offrant un bien meilleur confort visuel.


Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Nintendo DS
Editeur
  • Sega
Développeur
  • Sumo Digital Ltd
Genre
  • Sport
Nombre de joueurs
  • 1 à 4
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   28 mars 2008
   18 mars 2008
   2008

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016