Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
TimeSplitters 3 s'impose comme la référence des FPS sur le cube, même si la concurrence est faible. Fun, accessible et bien fait, il ravira tous types de joueurs et surtout ceux qui cherchent un jeu pour s'amuser à plusieurs. Par rapport à son prédécesseur on pourra lui reprocher un relatif manque de nouveautés, un mode Ligue plus court et éventuellement un manque de variété au profit d'un scénario plus construit. Mais sinon, c'est du tout bon.
Verdict !

Les +


barre

Les -


  • Mode Ligue plus court
  • Certains défis très difficiles
  • Déçoit un peu face à Timesplitters 2
0 commentaire(s)
TimeSplitters: Future Perfect
Par Blayrow, le 16 Avril 2005 à 19:55



Le jeu de tir à la première personne (appelé plus couramment FPS pour First Person Shooter) est peu présent sur GameCube, c'est pourquoi TimeSplitters Future Perfect arrive à point nommé pour représenter le genre sur la console de salon de Nintendo. Suite logique de TimeSplitters 2 qui avait agréablement surpris les joueurs à sa sortie grâce au fun qu'il dégage mais aussi à sa maniabilité parfaite et son mode multijoueur très complet et convivial, TimeSplitters 3 a donc la lourde tâche de nous séduire au moins autant que son prédécesseur. Mais la vraie question est de savoir s'il le surpasse ou non ! La réponse dans ce test.



Un pedigree qui en dit long


Mais tout d'abord un peu d'histoire. La série des TimeSplitters s'est faite remarquer par ses similitudes avec le monument du FPS, GoldenEye 64 sorti en 1998 sur... Nintendo 64, bien joué. En effet la plupart des développeurs du studio à l'origine de GoldenEye, Rareware (plus tard passé aux mains de Microsoft), ont quitté le navire pour fonder leur propre studio de développement, Free Radical Design, à l'origine des jeux TimeSplitters. C'est donc sans surprises que l'on y a retrouvé un contenu de qualité, surtout au niveau du mode multijoueur qui a fait la renommée de la série. TimeSplitters 2, arrivé sur GameCube en automne 2002 et édité par Eidos, ne dérogeait pas à la recette magique : un gameplay efficace, mêlant infiltration et réflexion parfois, mais le plus souvent de l'action musclée dans son mode solo et du fun à gogo dans le mode multijoueur. Le tout servi par une excellente maniabilité paramétrable à souhait, une fluidité déconcertante même à plusieurs et une durée de vie extraordinaire : on sent bien la trace de son aîné sur Nintendo 64. Sauf que là, les développeurs se sont véritablement lâché, fini le cantonnement à une licence, TimeSplitters frappe fort dans tous les styles. Après le succès du précédent volume, Free Radical Design remet le couvert avec cette nouvelle version de TimeSplitters, cette fois-ci éditée par (le méchant pas beau) Electronic Arts, j'ai nommé TimeSplitters Future Perfect, plus couramment appelé TimeSplitters 3 (TS3).



De tout et pour tous les goûts


L'histoire des TimeSplitters, même si elle paraît simple et classique, ouvre sur de nombreuses possibilités de jeu. Les TimeSplitters sont une race d'extra-terrestres belliqueux ayant pour but de détruire l'humanité et tout ce qui va avec. Pour cela ils voyagent, depuis un futur lointain, dans le temps, à différentes époques de notre Histoire pour préparer des mauvais coups. Vous incarnez le sergent Cortez, troupe de choc du 25ème siècle (que l'on retrouvait déjà dans TS2), et vous devrez poursuivre le créateur des TimeSplitters à travers le temps et l'espace pour sauver le monde. Ce scénario a priori nul, osons le dire, est en vérité un prétexte pour revisiter les plus grands clichés du cinéma et les tourner en dérision. Dans TimeSplitters 3 vous aurez ainsi affaire à des zombies issus d'étranges expériences faites dans un manoir lugubre, mais vous devrez aussi contrecarrer les plans diaboliques d'un tyran fou et de ses acolytes dont le rêve est de contrôler l'univers dans les années 60, participer à une guerre des machines dans un futur proche... Bref les références ne manquent pas, mais elles sont toutes bien retranscrites avec humour et autodérision. L'ambiance loufoque de la série des TimeSplitters est donc toujours au rendez-vous dans ce troisième volet, tout comme la diversité des armes rencontrées dans le jeu : pistolets, mitrailleuses et fusils en tous genres et de toutes époques, lance-roquettes, mais aussi des grenades et des mines de proximité, hommage fait aux fans de GoldenEye. Toutes agréables à utiliser grâce à une maniabilité au poil, qui allie précision, simplicité et efficacité, avec la possibilité de frapper au corps à corps (une petite nouveauté), elles vous permettront de zigouiller les hordes d'ennemis parsemant les niveaux du jeu.



Et ils sont de toutes sortes : militaires, hommes de main, extra-terrestres, mutants, machines, androïdes, animaux, il y en aura pour tous les goûts. Dans vos missions vous serez épaulé par un personnage provenant de l'époque visitée, mais les développeurs ont intégré une autre nouveauté : au cours du jeu votre "vous" dans un futur très proche (de l'ordre de cinq minutes) viendra vous prêter main forte au cours d'un événement de la mission, en traversant un mini portail temporel ! Un concept original mais pas sans conséquences puisque logiquement, cinq minutes plus tard, à votre tour vous viendrez aider votre "vous" du passé. Originalité intéressante qui aboutit à des situations cocasses utilisant le concept du voyage spatio-temporel, thème principal du jeu. Le mode Histoire de TimeSplitters 3 est donc réussi : divertissant, défoulant et varié, il vous scotchera pas mal de temps devant l'écran, surtout si vous désirez le finir en mode difficile. Et vous pouvez même le faire en coopération avec un ami ! De plus, le jeu comporte un mode Défi, qui comme son nom l'indique vous proposera de remplir diverses missions réparties en plusieurs catégories telles que des courses de chat motorisé chronométrées, éliminer le plus de zombies possible, traverser un niveau en abattant des cibles en carton, et autres défis loufoques mais surtout très difficiles et qu'il vous faudra probablement recommencer plusieurs fois si vous voulez décrocher la médaille d'or. Autre mode intéressant : le mode Ligue, qui vous proposera de participer à des matchs contre l'ordinateur dans des conditions prédéfinies : le plus de victimes avec une arme précise dans un temps imparti, par exemple. Les situations rencontrées sont variées là aussi et ce mode, tout comme le mode Défi, s'avère long et vous donnera du fil à retordre, surtout pour décrocher les médailles d'or et débloquer divers bonus : personnages, niveaux, modes de jeu, etc, utilisables dans le mode multijoueur.


#row_end

Plus on est de fous, plus on rit


Justement passons maintenant au coeur du jeu, ce qui rend TimeSplitters Future Perfect vraiment intéressant : le jeu à plusieurs. Tout comme celui de TimeSplitters 2, le mode multi de TimeSplitters Future Perfect est le gros morceau du jeu. Jouable jusqu'à quatre en écran splitté, très fun et ultra complet, il vous permettra d'affronter vos amis et/ou l'ordinateur dans plus d'une dizaine d'arènes aux thèmes variés : les meilleures arènes de TimeSplitters 2, déjà, auxquelles viennent s'ajouter une crique de pirates, des rues de Venise, un hôpital lugubre, un monde virtuel à la "Tron", un camp d'entraînement sibérien, etc, avec des thèmes musicaux assez réussis qui collent bien à l'ambiance. Mais si vous n'êtes pas satisfait des arènes proposées ou que vous trouvez qu'il n'y en a pas assez, le jeu intègre un éditeur de cartes très bien fait qui vous permettra de laisser libre cours à votre créativité. Vous aurez droit également à de nombreux modes de jeu, certains étant des classiques du FPS : Deathmatch chacun pour soi ou en équipe, Capturer Le Sac, Survie, mais aussi des modes plus originaux mais toujours bien pensés pour jouer à plusieurs. Bref, tout ce qu'il faut pour varier les plaisirs. Les matchs sont entièrement paramétrables : le temps imparti, le nombre de points pour la victoire, les armes disponibles dans l'arène, les éventuels bots (ennemis contrôlés par l'ordinateur), la présence ou non du tir ami, tous les paramètres sont réglables à souhait. Vous pourrez incarner jusqu'à 150 personnages issus de la série TimeSplitters, ayant leurs caractéristiques propres : les personnages rencontrés dans le mode Histoire, mais aussi des personnages loufoques et pas très crédibles comme des singes, des clowns grotesques et la plupart du temps des individus qui n'ont rien à faire dans une arène avec un fusil d'assaut dans les mains. Mais ça reste amusant, fun et accessible à tous, que vous soyez fan du genre ou non, et TimeSplitters s'impose ainsi aisément comme la référence des FPS sur GameCube, et une valeur sûre pour s'éclater entre amis.



"Perfect" ou pas ?


TimeSplitters Future Perfect est donc un très bon jeu, exhaustif, fun, bien réalisé et qui fourmille de bonnes idées. On pourrait s'arrêter là, mais les aficionados de l'opus précédent, à savoir TimeSplitters 2, se demanderaient si cette nouvelle version range son prédécesseur au placard. A vrai dire, la réponse n'est ni oui, ni non. Concernant les nouveautés proposées par ce nouveau volume de TimeSplitters, elles sont plus ou moins intéressantes : de meilleurs graphismes bien entendu (mais qui n'atteignent pas non plus des sommets), toujours avec cet aspect "cartoon" fidèle aux développeurs. On notera également l'apparition du sang, élément absent du 2 mais qui dans le 3 apporte un peu plus de réalisme, mais aussi la possibilité de frapper au corps à corps avec une arme, ce qui est déjà plus utile. Et bien entendu de nouvelles armes, de nouveaux personnages et de nouvelles missions.



Mais là où le bât blesse, c'est que premièrement, le mode Histoire de TS3, bien qu'il bénéficie d'une plus grande scénarisation, est moins réussi que dans TS2. En effet on y traverse moins d'époques différentes, et ce malgré la présence de 13 missions. Certaines d'entre elles, pour les besoins du scénario, vous amèneront une deuxième fois dans une époque déjà visitée dans une mission précédente et vous y retrouverez les mêmes ennemis et armes. Alors bien entendu la mission se déroulera dans de nouveaux décors avec de nouveaux objectifs, mais cela peut s'avérer frustrant et ennuyeux à la longue. Même si ces missions sont intéressantes, on aurait aimé traverser plus d'environnements différents, comme dans TimeSplitters 2 où, même s'il était peu scénarisé, le mode solo était plus varié et plus divertissant.



Ensuite, deuxième reproche que l'on peut faire à TS3, c'est son mode Ligue solo plus court. Alors que dans l'opus précédent ce mode était long, accrocheur avec de nombreux matchs à remporter et pleins de bonus à débloquer, ici il se voit raccourci et le nombre d'épreuves est quasiment divisé par deux ! Même s'il reste intéressant et est un bon complément du mode Histoire, on est là encore déçu par cette initiative des développeurs. En revanche, le mode multijoueur est toujours aussi bon, voire même meilleur si l'on considère les nouveautés apportées en termes de gameplay.
Au final TimeSplitters Future Perfect est un bon jeu, certes, mais la comparaison avec son excellent prédécesseur joue en sa défaveur. Plus scénarisé, plus cohérent, plus abouti et plus beau que TimeSplitters 2, TS3 contentera le joueur du dimanche tout comme le "hardcore gamer" accroc des FPS. Mais après avoir goûté au 2, ce nouvel opus paraît bien fade et quelque peu décevant, surtout face au mode Histoire moins varié et au contenu moins exhaustif, la qualité étant privilégiée à la quantité. Par conséquent les deux jeux ne jouent pas dans la même cour, et on ne peut pas dire que l'un est meilleur que l'autre. Si vous n'avez jamais joué à TS2, vous ne serez pas déçu par son successeur, mais si vous considérez que TimeSplitters 2 est votre jeu culte, ne passez pas non plus à côté de sa suite qui vous satisfaira, sans plus... mais gardez quand même TS2 dans un coin pour le ressortir de temps en temps, d’abord parce qu’il ne fait pas figure d’antiquité face à TS3 et que malgré le fait qu'il soit "officiellement" dépassé, on prend toujours autant de plaisir à jouer. Bref, le mieux est de posséder les deux !

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • GameCube
Editeur
  • Electronic Arts
Développeur
  • Free Radical Design
Genre
  • FPS
Nombre de joueurs
  • 1 à 4
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   25 mars 2005
   21 mars 2005
   Non prévue

Site officiel
http://www.ea.com/official/timesplitters/timesplitters/us/index.jsp
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016