Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #85
Nintendo Direct du 13 février, le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
Activision réussit donc son pari pourtant très risqué. Le résultat global est très satisfaisant et nous offre une alternative tout à fait intéressante à la série des GTA. Les défauts sont là et peuvent être gênants mais il serait injuste de blâmer tant de bonne volonté de la part de cet éditeur.
Verdict !

Les +


barre

Les -


0 commentaire(s)
True Crime: Streets of LA
Par Suliven, le 28 Novembre 2003

True Crime vient remplir un manque dans la ludothèque Gamecube, celui des jeux de…. hummm GTA like ? Il est très difficile de donner un nom à ce genre qui a connu son véritable envol avec l’apparition de GTA3 sur PS2. Des scores de ventes tout simplement phénoménaux (record sur les consoles de nouvelle génération) que seul GTA Vice City a pu égaler. Alors devant un tel engouement il est logique que la concurrence tente de percer dans ce type de jeu apparemment très prolifique…. Quitte à s’y casser les dents.

Un pari audacieux

Il y a quelques mois, on nous annonce « Activision se lance dans un jeu pour concurrencer la série mythique de Rockstar : GTA ». Là le doute est permis : Activision n’est pas connu pour pondre des chefs d’œuvres à la chaîne et s’attaquer à GTA c’est limite du suicide, un peu comme si on nous disait que UBI Soft faisait un jeu pour rivaliser avec Zelda…ridicule… Non peut-être pas, du moins UBI a réussi ce pari avec Beyond Good and Evil. Alors en est-il de même avec Activision ?
Quoiqu’il en soit, moins bon ou meilleur que GTA, True Crime est ambitieux et l’ambition mérite d’être récompensée. Loin d’être une simple repompe de GTA, le titre d’Activision ose et se permet de remettre en question les solides bases établies par Rockstar.

Un héros : Nick Kang




Tout le jeu est basé autour de cet homme. Au début il n’est rien… ou alors pas grand-chose. Viré de la police à cause de ses méthodes un peu trop expéditives (je tire d’abord, je pose les questions ensuite) il se retrouve détective …. Jusqu’au jour où une de ses connaissances ira le chercher pour le sortir de son trou et le faire rentrer dans une unité top secrète de Los Angeles : l’EOD. Ce n’est pas le FBI, ni la CIA mais c’est déjà pas mal. De plus à LA ils sont vraiment dans la mer** : série de meurtres suspects, limite guerre de gangs, bref rien ne va plus et Nick apparaîtra rapidement comme l’unique solution à ces problèmes. Il aura alors carte blanche… et cela veut tout dire.
Nick Kang est donc au centre de l’histoire mais le jeu va bien au-delà : il en fait un véritable symbole avec son passé, son caractère et tout ce qui l’entoure (famille, relation….). Ainsi son frère sera très présent dans le jeu et Nick tentera parallèlement à sa quête de comprendre ce qui a pu arriver à son père il y a quelques années.
Bref Activision nous offre un background riche qui sort un peu des routines habituelles.

Je pose mes colts.


True crime est divisé en missions, elles sont nombreuses (une centaine), variées et sont toujours logiques vis à vis de la tournure que prend les évènements. Chacune apporte une pierre à l’édifice faisant de ce jeu un titre au scénario très riche même si globalement sans surprise. On reste dans le classique film d’action mais cette fois-ci c’est vous le héros.
Le problème de ce système de mission, c'est qu'il vous empêche d’être vraiment libre puisque vous aurez constamment un objectif à atteindre. De nombreuses missions en voiture vous diront d’aller à un point précis et c’est donc pendant ces missions qu’il faudra se promener dans LA, résoudre des petits délits et s’entraîner. Oui l’entraînement est très important dans TC puisqu’il vous permettra d’upgrader votre personnage et sa voiture; on en distingue 3 types différents.
  • Pour s’améliorer au combat.
  • Pour être plus performant au volant.
  • Pour être plus doué avec les armes à feu.

  • C’est donc sur la carte de LA que vous trouverez, au fur et à mesure de vos promenades, quelques centres d’entraînement et il est fortement conseillé d’y faire un tour. Par exemple réussir une épreuve se rapportant au combat à main nue vous donnera droit à de nouvelles combos.

    Parlons maintenant des 4 grands axes autour desquels se construit le gameplay de True Crime :

  • La voiture : de nombreuses missions vous demanderont d’aller d’un point A à un point B, parfois dans un temps limité. Comme dit précédemment, ces missions sont l’unique moyen de visiter la ville, de s’entraîner, de mettre la main sur divers malfrats… Il ne faut pas foncer tête baissée vers l’objectif puisque c’est à ce moment seulement où vous pourrez augmenter les capacités de votre perso (indispensable puisque les adversaires sont de plus en plus coriaces) mais aussi monter (ou descendre) votre niveau de « bon ou mauvais flic » mais ça on en reparlera après.
    Niveau conduite c’est du classique : logiquement vous vous déplacez à bord de votre voiture, mais vous pouvez aussi très bien piquer les véhicules des citoyens de LA. Petit problème (mais logique) : vous gardez la même voiture en passant à la mission suivante… ça ne paraît pas gênant en soit mais si vous avez décidé de finir votre mission en bus et que la suivante est une course poursuite… hé bien vous la commencerez en bus ce qui est, vous l’avouerez, peu pratique. Le temps de descendre et de trouver un autre véhicule, il y a de fortes chances que votre suspect soit déjà trop loin.

  • #row_end
  • Le combat à mains nues : généralement après être arrivé à destination il y aura un événement qui fera que vous devrez vous battre. Dans ce cas, tant que vos adversaires ne sortiront pas leurs armes, Nick ne pourra que se servir de ses poings. 4 boutons du pad GC seront mis à contributions (A, B, X et Y) : 3 pour donner des coups et 1 pour chopper pour adversaire. Il est à noter que ceux-ci ne sont pas stupides et contreront rapidement vos coups si vous faite toujours la même chose. Une jauge vous indiquera aussi l’état de « KO » de votre adversaire, quand celle-ci est remplie celui-ci sera sonné et vous pourrez alors en profiter pour sortir une combo bien plus puissante que les coups classiques.
    Ces séquences sont très réussies : les coups sont variés, ça bouge bien et surtout les décors sont très interactifs; après un combat dans un restaurant vous pouvez être sûr que la majorité des tables et chaises seront cassées sans oublier les vitres brisées, et les bouteilles de Whisky détruites.

  • Le combat armé : les scènes de gunfight sont aussi présentes dans True Crime (étonnant non ?). Celles-ci sont peut-être les plus brutales du jeu : ça va très vite, le système de visée est bien pensé, l’interactivité des décors est encore mise à contribution… bref tout va bien… ou presque. L’unique détail vient de la vue subjective : parfois il sera indispensable de passer à cette vue à la première personne (pour par exemple neutraliser une personne tenant un otage) mais là rien ne va plus : la visée est hyper imprécise alors que c’est à ce moment où on a besoin d’un maximum de précision. De plus le passage de la troisième à la première personne est tout sauf intuitif et parfois le jeu nous remet à la troisième personne sans trop nous avoir demandé notre avis.

  • L’infiltration : soyons franc, ce mode sert surtout à varier le gameplay mais n’est jamais justifié. On nous impose d’être discret parce qu’il y a une dizaine de gardes alors que dans les séances de gunfight on en abat une vingtaine (voir plus) sans problème. Quoiqu’il en soit c’est globalement réussi. Vous aurez à votre disposition 3 moyens pour arriver à votre objectif : le premier est une arme contenant 3 tirs tranquillisants… qui ne servent à rien car totalement imprécis : la visée automatique ne marche pas avec et on ne peut pas passer à la vue à la première personne avec cette arme. Les deux autres solutions sont des coups : un mortel, l’autre qui assomme. Pourquoi s’embêter à assommer alors que l’on peut faire notre lot de meurtres ? Réponse au prochain paragraphe.

    Good or bad cop ?


    Telle est la question que vous vous poserez en permanence dans ce jeu : suis-je un gentil flic cherchant à arriver à mes fins par des méthodes légales, où suis-je un dingue prêt à tout pour finir ma mission?
    La méthode expéditive est souvent la plus pratique, mais à long terme ses conséquences sont négatives. Tout se résume à votre indice de « bon ou mauvais flic » que vous verrez en permanence à l’écran. A vous de le faire monter et de le faire descendre quand le besoin s’en fait sentir.
    Les missions tout d’abord seront un bon moyen pour faire varier cet indicateur, surtout en infiltration où chaque garde assommé donne un point de bon flic et chaque meurtre vous enlèvera un point. De même dans la rue vous pourrez résoudre divers crimes et délits; tuer le fautif qui n’a pas sorti son arme : vous perdez un point. Tuer le fautif qui sort son arme : rien de gagné, rien de perdu. Arrêtez le sans le tuer et c’est un point de gagné. Le meurtre est donc sanctionné et il existe un cas où il sera presque impossible de faire autrement : en voiture ! Quand vous devrez aller le plus vite possible à un lieu de rendez-vous, vous n’aurez pas forcément le temps de faire attention aux passants et à chaque piéton écrasé c’est un point de perdu. Ceci vous oblige à une certaine morale puisque qu’avec un score trop négatif vous aurez la police de la ville sur le dos ce qui risque de considérablement vous gêner en mission.

    Le jeu est donc orienté autour de ce choix et vous offre ainsi une réelle liberté d’action; d’ailleurs l’enchaînement des missions est pensé de la même façon : un bon paquet parmi elles peuvent être échouées, l’unique sanction sera une suite un peu différente des évènements. Bien entendu pour finir le jeu dans les meilleures conditions et voir la meilleure fin il vaut mieux toutes les réussir ce qui ne posent pas d’énormes problèmes puisque qu’après chaque échec, on nous propose de la retenter.

    Chargement mon ami…


    Ou plutôt mon pire ennemi. Voici le problème majeur de ce jeu, limite la honte du titre. Sans cesse la console vous interrompera dans votre élan vous forçant à attendre pendant un chargement. Pire encore, après un échec la mission à besoin d’être rechargée pour pouvoir être retentée… stupide ? Oui vraiment. Surtout que ces chargements ne se limitent pas à quelques petites secondes… en fait tout dépendra de l’environnement à charger. En intérieur c’est souvent rapide mais quand il s’agit de mettre en mémoire les rues de Los Angeles c’est une toute autre affaire. Dire qu’on est passablement énervé à cause des chargements intempestifs après avoir échoué 10 fois de suite une mission en extérieur n’est pas exagéré.

    Pour finir


    Le jeu n’est pas parfait, loin s’en faut. Le système ultra dirigiste des missions est excellent pour mettre en place un scénario efficace mais est très mauvais pour nous donner une véritable sensation de liberté. A côté de cela le système « good or bad cop » est vraiment excellent et responsabilise le joueur… loin, très loin de la violence gratuite d’un GTA. Mais qu’en est-il entre ces deux jeux ? Le titre d’Activision arrive-t-il au niveau du hit de Rockstar ? Les possesseurs de GC n’ont-ils aucune raison d’être déçu de ne pas voir la série des GTA adaptée sur le cube ? Ca c’est une question auquel un comparatif, disponible dans quelques jours, vous apportera la réponse ! En attendant True Crime est une valeur sûre et à défaut de GTA sur le cube, la question du choix ne se pose pas.
  • Afficher / Masquer les commentaires
    0 commentaire(s)
    COMMENTAIRES
    
    Support
    • GameCube
    Editeur
    • Activision
    Développeur
    • Luxoflux
    Genre
    • Action
    Nombre de joueurs
    • 1
    Evaluation PEGI
    • 7
    Sorties
       21 novembre 2003
       4 novembre 2003
       Non prévue

    Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016