Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
Super Mario Land 2 : 6 Golden Coins est devenu au fil du temps un classique sur la vieillissante Gameboy, et c’est un plaisir de pouvoir encore une fois botter le train de Wario dans cette réédition sur 3DS. Le jeu est agréable, maniable et les niveaux sont suffisamment variés pour ne pas se lasser. Bien loin de l’austère Super Mario Land premier du nom, sa suite directe est assez amusante pour se détendre un après-midi… mais pas plus.
Verdict !

Les +


  • Lisibilité à l’écran
  • Une aventure prenante
  • La première apparition de Wario
barre

Les -


  • La faible durée de vie
  • Trop facile.
0 commentaire(s)
Super Mario Land 2 : 6 Golden Coins
Par Artemus, le 14 Jan 2012

An de grâce mille neuf cent quatre vingt douze… le monde est au bord d’une crise d’ampleur internationale. L’Irak sème le chaos dans les diplomaties et l’Otan doit proposer des mesures. Alors que Saddam Hussein est à l’apogée de sa puissance et devient le GRAND MÉCHANT à abattre, Nintendo ne trouve rien de mieux à faire que d’inventer un nouvel antihéros dans un climat de terreur où la population cherche quelques figures emblématiques et rassurantes ! Faute de goût ? Erreur d’appréciation ? Nul ne le sait… toujours est-il qu’en ce début des Nineties, Wario venait de franchir les circuits imprimés de la Game Boy et il revient à présent sur votre écran 3DS par le truchement de la Virtual Console.



Lord Mario

Saviez-vous que Mario possède un château à son nom ? Alors qu’une grande partie des gamers le voyait plus dans une maison de style « fermette berrichonne » ou un appartement new-yorkais, Nintendo dévoile enfin l’habitation de son personnage fétiche. Comme quoi, la plomberie nourrit son homme… Or, son château médiéval perdu en pleine cambrousse vient d’être pris d’assaut ! L’ignoble et infâme Wario a subtilement fait main-basse sur l’habitation pendant que Mario volait au secours de Daisy dans Super Mario Land 1. De là à penser que le plombier devrait plutôt investir dans un gardien plutôt que de se mêler des affaires des autres, il n’y a qu’un pas… Cet habile scénario (hum...) va donc servir de prétexte au joueur pour explorer le monde qui entoure la propriété dans une quête haute en couleur (malgré l’écran monochrome de la Game Boy). En effet, Wario a scellé la porte du château avec six pièces d’or que Mario devra retrouver au fil de son aventure.


Bros+World= Land ?

Super Mario Land 2, bien qu'étant la suite directe du premier opus, ne propose pas le même mode de progression que son ainé. Au contraire, il se rapproche plus d’un Super Mario Bros 3, ou même plus récemment, de Super Mario World.#row_endCela signifie donc que le jeu n’est pas linéaire et que Mario peut entrer dans différentes zones à sa guise. Cette méthode permet de choisir son ensemble de niveaux dès le départ, le tout dans un monde ouvert. Toutefois, il faut ensuite passer par différentes étapes pour arriver au boss qui garde jalousement l’une des six pièces nécessaires au déverrouillage de la porte du château, et pour finir affronter enfin le ventripotent Wario. Les chefs de fin de zone donnent lieu à des combats mémorables durant lesquels il faudra sauter trois fois sur la tête des ennemis. Mention spéciale à la Space Zone et son boss qui rappelleront de bons souvenirs à ceux qui ont terminé l’épisode précédent.



A l’instar de ses prédécesseurs, Super Mario Land 2 est un jeu classique, dans le pur style « plombier italien », avec son lot de plates-formes, d’ennemis tirés du bestiaire de la série, et de pièces à récolter. Mario peut toujours ingurgiter des champignons pour grandir, des fleurs pour tirer des boules de feu, mais la nouveauté de cet opus est la carotte. Mazette ! Serait-ce les prémices de Cooking Mama ? Que nenni ! La récolte de l’apiaceae orange permet au joyeux drille en salopette de se voir pousser des oreilles de lapin sur le crâne afin de voler. L’idée est certes intéressante, mais gâche quelque peu le gameplay, car il est alors possible de survoler les niveaux d’une traite. Comme dirait feu Steve Jobs, « Il y a concept et application du concept ». L’autre nouveauté sur portable vient du fait que Nintendo a recyclé le système de saut tourbillonnant, permettant de frapper les blocs depuis le dessus. Et mine de rien, cela apporte du souffle et du rythme au déroulement des niveaux.

En noir et blanc

Techniquement, le jeu est irréprochable pour l’époque. La firme nippone a eu l’intelligence d’agrandir les sprites par rapport au premier épisode et l’écran est dorénavant bien plus lisible. Le graphisme en devient plus clair et plus détaillé. Les niveaux sont agréables à l’œil, variés et vous feront visiter du pays. Le son n’est pas en reste, avec une bande originale sympathique qui vous fera fredonner les airs une fois la console éteinte. Au final, le seul problème se situe donc au niveau de la durée de vie du soft. Un joueur averti, outre le fait qu’il en vaut deux, pourra ainsi boucler Super Mario Land 2 en une bonne après-midi. A l’inverse du premier épisode, un système de sauvegarde a été implanté et il n’est plus nécessaire de faire le jeu d’une traite pour en voir la fin.


Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Game Boy
Editeur
  • Nintendo
Développeur
  • Nintendo
Genre
  • Plate-formes
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   28 janvier 1993
   courant novembre 1992
   21 octobre 1992

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016