Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
BackTrack est un bon jeu, mais à réserver quand même aux fans du genre...
Verdict !

Les +


barre

Les -


  • Les Graphismes !
  • Les Animations
0 commentaire(s)
BackTrack
Par Remi, le

Ah les FPS (pour "First Person Shooter", jeu de tir à la première personne, également appelés "Doom-like") ! On croyait ce genre réservé aux PC, puis il y a quelques années ce genre a fait son arrivée sur console de salon (avec notamment le remarquable Goldeneye sur Nintendo 64). Le 5 Octobre 2001 restera une date importante dans le monde du jeu vidéo, puisque c'est l'arrivée du tout premier FPS sur une console portable ! Alors le genre est-il toujours aussi intéressant sur une console de poche ? Réponse dans ce test...


Un Scénario ? Pour quoi faire ?


Il est vrai que le scénario était loin d'être la chose primordiale dans les premiers FPS sur PC, mais quand on voit la complexité et l'ingéniosité du mythique Half-Life (sur PC), on se dit que c'est quand même assez important. BackTrack propose donc un scénario, même s'il est vrai qu'on a plus l'impression qu'il est juste prétexte pour shooter de l'alien...

Bob, un agent secret, a voyagé 400 années lumières dans le futur pour prévenir les Terriens d'un terrible danger qui les menace : les extra-terrestres et les robots-mutants, ont pris le contrôle du projet BSBODSOM (pour Build Secret Base on Dark Side of Moon, ou la Construction d'une Base Secrète sur la Face Sombre de la Lune). Les extra-terrestres commencent alors peu à peu à exterminer la race humaine, transformant les corps en de nouveaux robots. Heureusement, Bob arrive à vous faire infiltrer dans la base secrète... Vous, Jim Track, un des espions les plus réputés de la planète, et un des derniers espoirs de l'humanité pour s'en sortir.

Et c'est là que vous entrez en scène dans l'univers de BackTrack... Avant cela, le jeu propose une petite séquence en images de synthèses, pas spécialement intéressante (on voit simplement votre vaisseau approcher de la Lune) mais quand même appréciable (c'est la première fois que je vois un jeu avec une vidéo d'introduction sur GBA). Le scénario interviendra par la suite de temps en temps au cours du jeu. Au deuxième niveau par exemple, un homme couché par Terre vous donnera des conseils pour progresser dans votre quête. Ce n'est qu'un détail mais c'est appréciable quand même.

Votre véritable mission est de sauver les 120 humains prisonniers des aliens. Ces humains sont en fait emprisonnés dans de grands blocs de verres roses... Il vous suffira de vous en approcher et d'appuyer sur A pour les délivrer. Seulement ces 120 humains sont répartis à travers les 12 "niveaux" du jeu. Pourquoi "niveaux" entre guillemets ? Parce qu'en fait, tout le jeu se déroule dans un seul même batiment, vous évoluerez simplement entre les 12 étages de ce batiment, grâce à des ascenseurs. Mais évidemment la difficulté est croissante, et vous rencontrerez à chaque nouvel étage de nouveaux ennemis et de nouveaux pièges et enigmes. Il vous faudra même souvent revenir à un étage inférieur pour rechercher un objet ou accomplir une action qui était préalablement impossible à effectué. Seulement voilà ces 12 niveaux sont quand même très peu diversifiés, et on a un peu l'impression d'être tout le temps au même endroit, ce qui est fort dommage...



C'est quoi les touches ?


Quand on a su qu'un FPS allait sortir sur GameBoy Advance, on s'est tout de suite inquiété à propos de la maniabilité. J'avais eu l'occasion de jouer à BackTrack lors du Nintendo Show, et j'avais été assez surpris par la qualité du gameplay. Et cette surprise s'est confirmée après plusieurs heures de jeux. On dirige donc notre personnage avec la croix directionnelle, on tire avec A et on change d'arme avec B. Les Gachettes permettent d'avancer de côté (de "strafer" comme on dit dans le milieu). Pour mieux illustrer mes mots, voici une petite image assez explicite.



La prise en main est donc assez rapide, et on maîtrise assez rapidement la bête. On ne se prends pas la tête avec ça dans BackTrack, et c'est tant mieux !

#row_end

Beurk ! C'est pas beau !


Et on arrive maintenant au plus gros défaut de BackTrack : ses graphismes ! Je pense qu'il n'y pas 36 façons de le dire : c'est laid ! Toutes les textures sont plus pixélisées les unes que les autres ! Et le pire dans tout ça, c'est que la visibilité est quasi-nulle ! On ne voit même pas à dix mètres devant soit ! On entre dans une salle, et on ne voit même pas le mur du fond ! Bref c'est la déception la plus totale... On est vraiment loin de la finesse d'un Tony Hawks 2 ou d'un Rayman Advance (certes ce sont des genres bien différents mais quand même...). Je pense que même Doom, sorti sur PC il y a presque une décenie (et qui sortira très prochainement sur GBA), est plus beau !

Et au niveau des animations, ce n'est pas vraiment mieux... Certes les animations des armes sont assez réussies, mais alors celles des personnages : quelle catastrophe ! On dirait des gifs animés ! Bref tous ces défauts graphiques enlèvent quand même un énorme plaisir au jeu, et c'est vraiment dommage.
Niveau sonore, c'est pas trop mal... Les musiques sont d'assez bonnes qualités, avec de bons effets de stéréos (avec un casque ou des enceintes évidemment !). Toutefois je reprocherais qu'on ne puisse pas couper les bruitages, qui à la longue peuvent donner un peu mal à la tête (on peut seulement enlever la musique ! Dommage !).





Pan ! Pan ! Pan ! Kaboum !


Je n'en ai pas encore parlé pour l'instant, mais c'est pourtant un des points essentiel du jeu : les armes. Elles sont au nombre de 9, et sont vraiment toutes plus loufoques les unes que les autres. Ainsi vous retrouverez un couteau suisse, un pistolet de base, une grosse mitraillette, une matraque, un pistolet beaucoup plus puissant, un aspirateur (excellent !^^), une bombonne qui lance des flammes, un lance pierre explosif, et un étrange appareil qui forme des bulles explosives. Les munitions sont assez nombreuses dans le jeu pour les armes de bases, il en va autrement pour les armes plus puissantes, à utiliser plus rarement donc.

Plus on est de fous...


... Plus on rit ! Et là est un des gros points forts de BackTrack : le Multi-Joueur ! Le jeu comporte deux modes différentes : Death Match ou Matrix Assault. Les deux modes comportent chacun 6 niveaux différents, inspirés du mode solo de BackTrack. Dans le premier, vous devrez arrivez le premier à un certain nombre de personnes tuées ("frags" comme disent les jeunes). Le mode Matrix Assault est par contre très original. Vous devrez en fait réaliser un certain nombre de frags avec tous les personnages présents dans la carte. Pour changer de personnage, il suffit de se présenter près d'une borne spéciale au milieu de la carte. Même si ca ne change pas beaucoup, ce mode original est fort amusant.

Vous pourrez donc jouer à BackTrack de 1 à 4 (mais malheureusement avec une cartouche par joueur). Pourquoi à partir de 1 ? Tout simplement parce que vous pourrez jouer contre des bots, contrôlés par l'ordinateur. Bref BackTrack en multijoueurs "c'est d'la bombe" !



Les Petits Détails "kissonbien"

BackTrack fourmille de petits détails fort appréciables... Le plus intéressant d'entre tous est sans conteste l'option qui permets de régler les contrastes du jeu ! Ainsi, vous pourrez jouer dans n'importe quelle situation (enfin quand même pas dans le noir), et éviter d'avoir à tourner sa GBA dans tous les sens sans arrêts.

De la même manière, vous pourrez ajuster la vitesse de rotation de votre personnage. Ainsi si vous trouvez que vous tournez trop lentement, un petit réglage dans les options et c'est fini !
Le jeu dispose de deux modes de difficulté : Normal et Hard. En Hard, les adversaires sont plus agressifs et les munitions et soins plus rares. C'est assez banal mais ca permets quand même de ralonger sacrément la durée de vie du jeu.
Les ennemis sont assez intelligents... Par exemple certains robots n'hésiteront pas à prendre la fuite quand vous les aurez sévérement endommagé ! Cela apporte un petit peu de réalisme dans ce monde de brut...

En Conclusion


BackTrack est le tout premier FPS sur GBA, alors forcément il n'est pas parfait... Ses graphismes hideux en sont le meilleur exemple ! Pourtant sa jouabilité, ses modes multi-joueurs et pleins d'autres petits détails en font un titre intéressant. A reserver avant tout aux fans du genre.

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Game Boy Advance
Editeur
  • Telegames
Développeur
  • JV Games
Genre
  • FPS
Nombre de joueurs
  • 1 à 4
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   Non prévue
   21 septembre 2001
   Non prévue

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016