Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #83
La Switch sur son petit nuage
Accueil podcast Télécharger le podcast
Mignon, intelligemment conçu et très plaisant à jouer, Captain Toad : Treasure Tracker aurait pu devenir un incontournable de la Wii U s’il avait fait preuve de davantage d’ambition et de générosité dans son contenu. Le jeu est certes vendu à bas prix, mais sa grande simplicité impacte indéniablement sur la durée de vie et il faut vraiment se lancer à fond dans les objectifs annexes pour espérer rentabiliser son achat, d’autant que l’aventure se pratique uniquement en solo. Cela étant, il faut reconnaître que ce premier coup d’essai reste plutôt réussi, et laisse entr’apercevoir de belles choses pour l’avenir.
Verdict !

Les +


  • Visuellement charmant
  • Level design de qualité
  • Une vision originale de l’univers de Mario
  • Pas mal de petits objectifs annexes
  • Utilisation pertinente du GamePad
  • Prix raisonnable
barre

Les -


  • Manque de challenge
  • Assez court en ligne droite
  • Quand même pas mal de recyclage
  • Pas de multijoueur
  • On aurait aimé davantage de niveaux
0 commentaire(s)
Captain Toad : Treasure Tracker
Par Kayle Joriin, le mardi 17 février 2015

Il n’est pas toujours facile de vivre dans l’ombre d’une célébrité, surtout lorsqu’il s’agit de la plus grande mascotte du jeu vidéo. Pourtant, plusieurs membres de la bande à Mario ont déjà eu droit à leurs propres aventures, qu’il s’agisse de séries désormais bien installées, comme Wario Land, Yoshi’s Island et Luigi’s Mansion, ou d’expériences plus ponctuelles comme Super Princess Peach. Même le terrible Bowser a réussi à voler la vedette aux célèbres plombiers le temps d’un épisode de Mario & Luigi. Il ne restait donc guère que ce pauvre Toad qui n’avait pas encore eu le droit à son propre titre. Une injustice désormais réparée grâce à un Captain Toad : Treasure Tracker fort sympathique qu’on espère être le début d’une nouvelle carrière pour le petit aventurier.

Les champignons, c'est bon...

Pour être exact, le nouveau titre de Nintendo ne propose toutefois pas réellement d’incarner le Toad « historique », mais plutôt deux de ses compatriotes. Cela dit, ce sont bien les Toads, de manière générale, qui sont mis ici à l’honneur, et il s’agit d’une sacrée revanche pour ces petits êtres trouillards qui constituent l’un des piliers du Royaume Champignon. Dans les faits, Treasure Tracker nous offre ainsi la possibilité d’incarner le capitaine Toad et sa partenaire Toadette, tout en croisant régulièrement la route des membres de la Brigade Toad, généralement occupés à glander dans un coin d’un niveau. Pour la petite histoire, le personnage du capitaine est apparu pour la première fois dans Super Mario Galaxy et s’est rendu célèbre fin 2013 en squattant quelques stages bonus de Super Mario 3D World. Quant à Toadette, elle a fait ses armes dans Mario Kart : Double Dash avant d’effectuer de nombreuses apparitions dans différents titres de l’univers Mario. Une fine équipe, donc, même si la présence de deux héros n’a en fin de compte qu’un intérêt purement cosmétique et scénaristique. En effet, non seulement ils se jouent exactement de la même manière, mais en plus, le jeu ne propose ni mode multijoueur, ni interactions entre les personnages. On se contente de les incarner à tour de rôle en fonction des niveaux, et c’est tout...

Passé cette petite déception, il faut néanmoins reconnaître que la Team Mario a plutôt fait du bon boulot pour enrichir la formule initiale proposée dans les niveaux bonus de 3D World. Le principe de base reste le même, avec des héros qui ne peuvent pas sauter et doivent donc faire preuve d’astuce pour progresser. Mais Treasure Tracker propose désormais des situations bien plus variées, et si les environnements proposés ne sont pas spécialement vastes, ils s’avèrent souvent tortueux et demandent un minimum d’exploration. Surtout lorsqu’il faut dénicher les trois Super Diamants planqués dans la plupart des niveaux ou remplir des objectifs annexes, comme ne pas se faire toucher, éliminer tous les ennemis d’un même type, récupérer un certain nombre de pièces, ou finir un niveau dans un temps limite. En outre, bien que de nombreux éléments soient directement repris des derniers Mario 3D, Nintendo a également été piocher dans des titres plus anciens histoire de varier les plaisirs. On retrouve ainsi avec nostalgie les navets de Super Mario Bros. 2, à déterrer et à balancer sur la tronche des ennemis, ou encore la Super Pioche qui s’inspire clairement du marteau utilisé par Mario en 1981 dans Donkey Kong (le jeu, pas le singe).

... mais ça réduit à la cuisson

Alors évidemment, tout cela sent un peu le recyclage, mais vu que le résultat est aussi efficace que plaisant à jouer, difficile de s’en plaindre. L’impossibilité de sauter est en effet un changement tout sauf anodin qui permet de redécouvrir l’univers si familier de Mario d’une manière assez inédite. Et on ne s’en rend d’ailleurs jamais autant compte que lorsque le jeu nous propose, en bonus, de refaire quelques niveaux de Super Mario 3D World légèrement remaniés. Des passages sympathiques, mais un poil longuets, qui témoignent paradoxalement de l’excellent travail de level design réalisé sur les stages classiques dont la petite taille apparente est en fait extrêmement bien adaptée aux capacités physiques limitées de nos deux héros. Pour ne gâcher, le titre fait de plus un usage très pertinent des fonctionnalités du GamePad avec une vraie mise en avant de l’écran tactile dans certains niveaux et l’intégration de phases de shoot en vue subjective utilisant le gyroscope. Seule la caméra pourra éventuellement nous jouer quelques tours, mais les développeurs ont eu la bonne idée d’ajouter une fonction zoom qui permet de se repérer un peu mieux dans les passages un peu exigus. Un bon moyen également d’apprécier les qualités visuelles d’un titre toujours aussi charmant, dont la réalisation s’est même affinée depuis 3D World.

Au final, le seul réel problème de ce Captain Toad : Treasure Tracker reste donc sa grande facilité et son contenu un peu chiche. Il dispose certes d’une rejouabilité satisfaisante assurée par des objectifs annexes relativement nombreux offrant même parfois un certain challenge. Malheureusement, la plupart des niveaux traversés n’opposent que très peu de résistance et on les enchaîne d’autant plus trop vite qu’ils s’avèrent fort agréables à parcourir. Il faudra ainsi environ six heures pour finir le jeu en ligne droite, et une bonne trentaine pour atteindre les 100 %, ce qui n’est pas forcément aberrant pour un jeu vendu entre 30 et 40 €. Toutefois, on reste bien loin de la générosité d’un Super Mario 3D World qui compensait son manque de difficulté par une véritable profusion de contenu. De ce côté-là, Captain Toad manque en effet clairement d’ambition, et si les niveaux bonus font leur job, ils ne sont au final que des déclinaisons un brin paresseuses de ceux déjà traversés dans le mode principal. Couplé à une interface très sobre, et à l’absence de petits à côté sympathiques, comme les habituels tampons Miiverse à collectionner, l’impression laissée par Treasure Tracker est donc celle d’un spin off un peu léger. Un petit jeu efficace, plaisant, bien fini, mais qui manque de corps, d’enrobage. Et si cela n’empêche évidemment pas de l’apprécier, on espère que Nintendo sera un peu plus généreux dans une éventuelle suite.

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Wii U
Editeur
  • Nintendo
Développeur
  • Nintendo
Genre
  • Action - Réflexion
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 3
Sorties
   vendredi 02 janvier 2015
   vendredi 05 d?cembre 2014
   jeudi 13 novembre 2014

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016