Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #83
La Switch sur son petit nuage
Accueil podcast Télécharger le podcast
Autant le dire tout de suite, ce crossover mêlant l’univers de Mario avec le gameplay de Puzzle & Dragons est plutôt réussi. La difficulté de la série d’origine est bien présente et le gameplay est respecté. Si l’on oublie cette interface, le titre est d’ailleurs très agréable et reposant à jouer. Cependant, il possède des défauts qui n’étaient pas présents dans Puzzle & Dragons Z, dont un bestiaire manquant sérieusement de variété, de la répétitivité bien présente et une progression qui ne se remarque même pas. Malgré ses quelques faiblesses, le crossover parvient toutefois à proposer une formule efficace qui peut réellement plaire à un public assez large.
Verdict !

Les +


  • Deux jeux en un pour un prix abordable en Occident
  • Du challenge
  • Gameplay et dimension RPG efficaces
  • Durée de vie satisfaisante
  • Réalisation soignée
  • Le mode course au score intéressant…
barre

Les -


  • … mais assez pauvre en contenu
  • Répétitif
  • Un bestiaire qui manque sérieusement de variété
  • L’interface en dehors des combats
  • Pas de fonctions en ligne
  • La progression
  • Pas aussi fun que Puzzle & Dragons Z
0 commentaire(s)
Puzzle & Dragons : Super Mario Bros. Edition
Par Klaus, le mardi 2 juin 2015

Après le succès de Puzzle & Dragons Z au Japon, Nintendo et GungHo Online Entertainment ne pouvaient pas en rester là. Les deux sociétés ont donc décidé de collaborer à nouveau pour développer un titre très spécial : le crossover Puzzle & Dragons : Super Mario Bros. Edition. Sur le papier, le titre promettait un contenu complet et efficace. Mais qu’en est-il réellement in-game ? Le concept de P&D est-il respecté ?

Puzzle & Champignons

Même si Puzzle & Dragons : Super Mario Bros. Edition est un crossover, il conserve tout de même un scénario digne des Super Mario Bros., où Peach se fait donc enlever par Bowser. Ici, l’histoire débute au Royaume Champignon où les habitants remarquent l’apparition surprise de mystérieux orbes. Peach décide alors d’inviter Mario dans son château pour observer ces orbes de plus près… mais elle se fait rapidement kidnapper par Bowser et son équipe, qui cherchent à utiliser l’énergie des orbes afin de semer le chaos dans le Royaume Champignon. Mario part à l’aventure et décide, avec ses amis, d’utiliser les orbes en battant les ennemis se trouvant dans chaque monde jusqu’à retrouver Peach.

L’exploration, la progression et l’interface de Super Mario Bros. Edition sont différentes des versions smartphone et 3DS de P&D, mais le système de combat reste similaire. On explore des donjons appelés ici stages – Super Mario Bros. oblige - comme dans un donjon-crawler où des combats au tour par tour se déclenchent à chaque fois que des ennemis apparaissent. Lorsque tous les ennemis du stage sont vaincus, dont le boss de la fin du niveau, la victoire est remportée par le joueur.

Pour chaque combat, il faut donc aligner au moins trois orbes de la même couleur dans un temps imparti sur l’écran tactile pour qu’une énergie soit générée puis relâchée sur un ou plusieurs ennemis présents sur l’écran supérieur. Chaque orbe possède un élément : bois, feu, eau, lumière et ténèbres. Pour utiliser les éléments de ces orbes, il faut avoir une équipe composée de cinq monstres – correspondant bien sûr à un ou deux éléments - et d’un bras droit dirigé par l’intelligence artificielle du jeu (les bras droits sont de plus en plus nombreux en progressant), ou bien celui d’un joueur rencontré via StreetPass. Au fur et à mesure, différentes techniques nous sont expliquées, les combos et attaques groupées étant extrêmement importants et nécessaires pour remporter la victoire.

Ces orbes possèdent une particularité, comme dans les jeux Pokémon principaux (et c’est bien là un des seuls éléments repris de cette série avec l’histoire et l’apparence de certains monstres), puisque le bois est plus puissant contre l’eau, l’eau bat le feu et le feu bat le bois. Quant aux éléments lumière et ténèbres, ils sont tout simplement puissants l’un contre l’autre. Les éléments ne sont peut-être pas très nombreux, mais il y en a déjà bien assez étant donné que la stratégie est vraiment poussée pour la majorité des combats.

Il faut souvent faire preuve de réflexion pendant les combats puisqu’en plus de pouvoir infliger des dégâts aux ennemis, ces derniers peuvent également nous en administrer. En effet, le joueur doit faire très attention à sa jauge de points de vie et si elle se vide complètement, le combat est terminé. Toutefois, alors que dans P&DZ, tout était définitivement perdu (même si on gardait tout de même les objets récoltés), il est possible de continuer le combat dans Super Mario Bros. Edition grâce aux vies que l’on peut récolter dans différents niveaux. La difficulté de P&DZ n’est donc plus là et la version Mario se rapproche ainsi un peu plus du jeu sur smartphone. Toutefois, toutes les fonctions en ligne sont bel et bien supprimées. Mais de nombreuses nouveautés ont été ajoutées et le jeu reste toujours aussi fluide, mais pour éviter quelques rares lenteurs, il faut passer par les options en augmentant la vélocité et, éventuellement, en supprimant les animations qui ne sont pas vraiment utiles.

La bataille des éléments au Royaume Champignon

Comme dans P&DZ, les stages et combats de Super Mario Bros. Edition possèdent du challenge, de la difficulté et de la stratégie non négligeables. De plus, en explorant les stages, le joueur devra parfois faire des choix sur la carte en explorant des donjons, le joueur devra souvent faire des choix sur la carte en choisissant un embranchement puis en éliminant les orbes qui lui permettront d’y accéder. Il ne s’agit pas d’une fonction très pratique, mais elle a, là aussi, le mérite de proposer du challenge bienvenu pour un match-three. En choisissant la bonne destination, il est possible de tomber sur des monstres spéciaux et sur des trésors plus ou moins rares.

En plus d’infliger des dégâts aux ennemis grâce aux orbes, il est possible d’en cibler un en particulier et d’utiliser des compétences en remplissant la jauge correspondante. Ces compétences peuvent changer le cours du combat en donnant de sérieux dommages aux ennemis, en soignant l’équipe, en la protégeant, ou bien en améliorant les statistiques. La jauge peut être simplement remplie en alignant des orbes pendant l’exploration du donjon.

Différentes difficultés peuvent apparaître pendant les combats, comme percer la défense d’un ennemi, affronter des attaques adverses trop dévastatrices ainsi que des altérations de statut qui empêchent d’utiliser certains éléments ou qui infligent des dégâts régulièrement. Encore une fois, certaines difficultés de ce genre n’apparaissent pas dans la version smartphone, ce qui fait d’elle, de P&DZ et de Super Mario Bros. Edition des titres très différents.

Bien sûr, on ne trouve plus la ville de Zed City dans Super Mario Bros. Edition. À la place, on retrouve plusieurs mondes dont la direction artistique rappelle forcément celle des New Super Mario Bros., ainsi que des maisons de Toad qui permettent de gérer son équipe de monstres et la boîte des alliés. Comme son nom l’indique, elle contient tous les monstres et autres alliés que l’on a pu obtenir suite aux combats.

Super Mario Bros. Edition possède aussi un mode bonus baptisé « course au score » qui permet de jouer à trois stages différents contenant chacun un niveau de difficulté : normale, difficile et bestiale. Les alliés que l'on peut choisir sont tous prédéfinis et il est impossible d'en choisir d'autres. Le but du jeu est simple : terminer le stage le plus vite possible avant que le temps imparti soit écoulé. La rejouabilité de ce mode est présente puisque l'on peut toujours améliorer son score en faisant encore plus de combos. Cependant, le mode est assez pauvre en contenu et on aurait aimé par exemple que Nintendo nous propose de jouer avec notre propre équipe, ou bien beaucoup plus de stages.

Voir la vie en orbes

Malheureusement, comme dans P&DZ, on remarque tout de suite que l’interface n’est pas très pratique et un (faible) temps d’adaptation sera nécessaire pour tout comprendre. La boîte peut donc afficher toutes les statistiques de l’équipe, d’un monstre en cliquant dessus, ses compétences, etc… Chaque monstre possède d’ailleurs une compétence plus ou moins utile en combat et surtout une compétence leader qui peut être enclenchée uniquement pour le monstre mis en tête de l’équipe. Tout est bien expliqué, mais l’interface reste minimaliste et perfectible.

La maison de Toad se développe au fur et à mesure que l’on avance dans l’aventure. Tout d’abord, en plus de pouvoir gérer son équipe et sa boîte à alliés, il est possible de transformer ses monstres en utilisant des objets récoltés dans tous les niveaux. Ils obtiennent ainsi des statistiques améliorées et une ou plusieurs compétences inédites. Il est également possible d’augmenter le niveau d’un allié, et même d’un bras droit, ce qui était impossible dans P&DZ, en le fusionnant avec un ou plusieurs monstres. L’amélioration des alliés est donc plus pratique que celle de P&DZ et Super Mario Bros. Edition se rapproche ainsi du jeu sur smartphone, cependant le bestiaire est très limité et cela reste fort regrettable quand on voit la variété des ennemis dans l’univers de Super Mario.

Autre chose intéressante à noter, une fonction permet d’améliorer aussi les compétences des alliés, avec toujours les bons objets. De plus, Super Mario Bros. Edition ressemble aussi un peu plus au jeu sur Android et iOS, car une loterie est présente et elle permet d’obtenir des objets-surprises (au lieu des monstres du jeu sur smartphone) en dépensant 100 pièces. Pour finir, il est également possible d’utiliser des gemmes étoiles pour obtenir la compétence d’un éveil d’un allié, qui se révèle très utile dans les combats difficiles. Toutefois, pour l’activer, l’allié doit avoir atteint sa dernière transformation.

Comme P&DZ, Super Mario Bros. Edition propose une fonction StreetPass qui permet de partager sa carte de joueur avec d’autres personnes rencontrées à proximité. En plus du partage de la carte, les alliés des « Puzzpotes » peuvent ensuite être choisis avant un combat. On regrette cependant l’absence de fonctions en ligne, ce qui faisait pourtant le charme de la version smartphone. 

L’exploration, la carte du monde et la direction artistique se rapprochent de New Super Mario Bros. Edition mais Puzzle & Dragons : Super Mario Bros. Edition est avant tout un jeu qui mêle casse-tête (match-three puzzle-game) et jeu de rôle avec une série de donjons à explorer (dungeon-crawler). En outre, alors que ce n’est pas vraiment nécessaire dans P&DZ, le joueur est pratiquement obligé de s'entraîner en refaisant les mêmes stages plusieurs fois pour ne pas être bloqué. Malheureusement, petit à petit, la progression se fait trop lentement, le fun disparaît rapidement et on ressent la répétitivité des combats facilement.

Malgré les défauts du gameplay, de la progression et de tout ce qui a été cité jusque-là, Super Mario Bros. Edition est tout de même agréable, plutôt joli et soigné, autant au niveau du son que visuellement. Les deux séries (P&D et SMB) sont très bien respectées et par ailleurs, le jeu respecte ses engagements. Il est assez amusant, mais il est préférable d’y jouer par petite dose, car on peut s’ennuyer rapidement et trouver le titre très répétitif. Quant à la 3D, sans surprise, elle n’est pas impressionnante, mais elle offre tout de même quelques effets sympathiques dans les stages.

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Nintendo 3DS
Editeur
  • Nintendo
Développeur
  • GungHo Works
Genre
  • Puzzle - RPG
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   jeudi 07 mai 2015
   vendredi 22 mai 2015
   mercredi 29 avril 2015

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016