Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #84
Switch, Pokémon et indés : la Triforce
Accueil podcast Télécharger le podcast
Sans être un ratage absolu, Toy Stunt Bike possède bien trop de lacunes pour que l’on puisse décemment recommander son achat. Moche, court et souffrant d’un level design des plus basiques, le titre de Wobbly Tooth pourra éventuellement occuper les plus jeunes et les moins exigeants pendant quelques heures, mais on leur conseillera plutôt de garder leur argent. En effet, quitte à claquer cinq euros sur l’eShop autant les investir dans un titre de qualité. Et pour les parents qui voudraient faire vraiment plaisir à leurs bambins, mieux vaut carrément leur acheter un vrai jouet.
Verdict !

Les +


  • Univers assez sympa au premier abord
  • Gameplay plutôt correct
  • Pas mal de niveaux et d’objectifs annexes
  • Classements en ligne
barre

Les -


  • Ça pique les yeux...
  • … et les oreilles
  • Level design sans génie
  • Très court en ligne droite
  • Manque de finition global
  • Il y a tellement mieux ailleurs...
0 commentaire(s)
Toy Stunt Bike
Par Kayle Joriin, le jeudi 5 mars 2015

Initiée au début des années 2000 sur navigateur, mais popularisée par l’épisode HD sorti en 2009 sur XBLA, la série des Trials a depuis fait la renommée du studio finlandais RedLynx. Accessoirement, elle a aussi permis de moderniser et de remettre sur le devant de la scène un genre assez particulier mélangeant course de motos et jeu de plate-forme. Un genre qui opte en général pour un gameplay en 2D, et dans lequel la conduite compte bien moins que la science de l’accélération et le sens de l’équilibre. Jusqu’alors cantonnée à la Xbox 360, la franchise a récemment pris son envol sur d’autres supports avec Trials Fusion et Trials Frontier. Des supports dont ne fait malheureusement pas partie la petite 3DS, cette dernière devant donc se contenter de clones plus ou moins réussis. Parmi eux, un certain Toy Stunt Bike, transfuge de l’iPhone qui aurait sans doute mieux fait de rester sur son support d’origine.

Les motards sont sympas !

Les plus perspicaces l’auront sans doute deviné, Toy Stunt Bike n’essaye pas vraiment de se la jouer « réaliste » ou « urban style » comme certains de ses collègues. Il opte plutôt pour un univers grand public et un poil régressif en nous offrant la possibilité de contrôler une moto-jouet dans des environnements familiers comme une salle de bain, une cuisine ou encore un salon. Bien entendu, les obstacles rencontrés sont à l’avenant et on sera ainsi amenés à sauter sur des canapés, des tables ou des cuvettes de chiottes, tout en évitant divers ustensiles de cuisine, punaises et autres télécommandes en équilibre instable. Un trip qui rappellera sans doute des souvenirs émus aux fans de Micro Machines, même si le jeu de Wobbly Tooth ne joue clairement pas dans la même cours que la mythique série de Codemasters.

Pas forcément désagréable dans l’absolu, le gameplay du titre reste en effet très basique et se contente d’appliquer une formule connue. Un bouton pour accélérer, un pour freiner ou reculer, un pour éjecter le truc rouge qui ressemble vaguement à un pilote, et enfin, ce bon vieux Circle Pad pour gérer l’inclinaison du véhicule. Les développeurs n’ont pas réinventé la roue arrière, mais ils ne se sont pas trop plantés dans la recette. Et c’est en tout cas suffisant pour donner un tant soit peu envie de parcourir la soixantaine de niveaux disponibles et de chercher à s’amuser un peu avec un moteur physique relativement efficace, même s’il a parfois de gros ratés. On se dit même qu’il y a vraiment de quoi faire avec ces objectifs annexes permettant d’obtenir des trophées (trois par niveau) et ces classements en ligne qu’il est toujours plaisant de retrouver.

Mais pas celui-là…

Malheureusement, on se rend rapidement compte que ce qui aurait pu être un jeu moyen, mais plutôt sympa, souffre de défauts assez rédhibitoires sur le long terme. Car ce n’est pas tout d’offrir des bases de gameplay à peu près correctes, encore faut-il savoir les exploiter avec à un level design pertinent. Or, dans Toy Stunt Bike, ce n’est pas vraiment le cas. Non seulement les niveaux sont relativement courts et faciles, mais surtout ils manquent souvent de relief, n’offrent guère de sensations, et finissent rapidement par tourner en rond. On remarque certes de temps à autre quelques sursauts d’audace, des tentatives pour jouer davantage sur la verticalité ou pour utiliser les décors de manière un peu plus originale. Mais tout cela a déjà été vu ailleurs, en mieux, et sans avoir à se taper une dizaine de niveaux paresseux avant d’y goûter.

L’expérience n’est pas catastrophique pour autant, et on peut même réussir à prendre du plaisir lors des passages les plus inspirés. Le problème, c’est que la soixantaine de niveaux évoqués précédemment se traverse en moins de deux heures, et qu’à partir du moment où on se lance à la conquête des différents trophées, on se prend le mur du manque de finition en plein dans la gueule. Si parcourir le jeu en dilettante peut ainsi s’avérer relativement agréable, tenter de le maîtriser est une autre histoire. C’est généralement dans ces moments qu’un titre révèle ses failles, et celui de Wobbly Tooth en est bourré.

Et puis bon… Difficile de passer l’éponge sur la réalisation, tout à fait indigne d’un jeu 3DS, même vendu sur l’eShop pour cinq euros. Décors extrêmement pauvres et offrant très peu d’interactions. Modélisation 3D basique au possible, avec un pilote manifestement inspiré d’une contrefaçon de PLAYMOBIL passée entre les mains d’une horde de marmots psychopathes. Fréquents bugs de collision, qui nous font parfois passer au travers d’éléments des décors, et parfois pas. Bande-son horripilante, avec des musiques insipides et des bruitages ridicules. Bref… Un véritable festival dans lequel seule la 3D relief arrive à tirer un tant soit peu son épingle du jeu en se mariant de manière plutôt efficace avec un angle de caméra jouant sur la profondeur. Mais pour le reste, il n’y a franchement pas grand-chose à sauver...

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Nintendo 3DS
Editeur
  • Wobbly Tooth
Développeur
  • Wobbly Tooth
Genre
  • Course - Action
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 3
Sorties
   jeudi 26 juin 2014
   jeudi 26 juin 2014
   Non prévue

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016