Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier d'avantages membres exclusifs : un profil personnalisable et évolutif en fonction de votre participation à la communauté, vous recevez gratuitement la newsletter dans votre boite mail pour être prévenu des infos importantes...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #79
Nintendo Switch : nos avis pour un débat enflammé
Accueil podcast Télécharger le podcast
Super Mario Maker for 3DS porte l’ADN de son aîné, ce qui suffit à en faire un très bon jeu. Cependant, les possesseurs de la version Wii U n’auront rien à gagner de plus avec ce portage déconnecté. À l’inverse, ceux qui ne possèdent pas la version originale pourront clairement s’y intéresser, soit pour jouer à de nombreux niveaux, qu’ils soient savants, parodiques ou sadiques, soit pour s’amuser avec l’excellent éditeur à condition de connaitre des personnes dans son entourage proche pour bénéficier des trop rares options de partage.
Verdict !

Les +


  • MarioMaker sur portable
  • Interface de création largement accessible
  • Les 100 niveaux
  • Les défis
barre

Les -


  • Pas de partage en ligne
  • Pas de véritable plus value pour une version nomade
  • La suppression des infos en ligne
  • La suppression des favoris
  • La suppression des amiibo
0 commentaire(s)
Super Mario Maker for Nintendo 3DS
Par Godjira, le vendredi 9 décembre 2016

Annoncé, comme souvent avec Nintendo, à la surprise générale durant le Nintendo 3DS Direct de septembre 2016, Super Mario Maker for 3DS a la lourde tâche de compléter le pied du sapin des bambins et des moins bambins en les gardant plongés dans les deux écrans de la console portable aux 60 millions d’unités vendues. Il rejoignait ainsi une longue liste de jeux prouvant que Nintendo comptait bel et bien alimenter sa console jusqu’en 2018. Le problème est que, de leur côté, le frigo est quasiment vide et que toutes leurs ressources bossent d’arrache-pied pour le lancement de la Switch. En dehors des Pokémon et autres Dragon Quest, ils n’ont alors eu d’autres choix que de resservir quelques plats déjà consommés, avec, entre autres, la mise à jour du très bon Animal Crossing : New Leaf, un Yoshi’s Woolly World Prime 2 Turbo Alpha X et donc de Super Mario Maker for 3DS.

À l’heure de la grande refonte des comptes Nintendo Network, des comptes Nintendo et des usages nomades et sédentaires que promettent la Switch, le portage de l’excellent Super Mario Maker sur 3DS pourrait être l’embryon de ce nouveau Nintendo du futur. La question est donc de savoir si Mario Maker 3DS fait partie de ces plats qui sont aussi bons, voire meilleurs lorsqu’on les ressert le lendemain.

Mario brique à brac

Le portage de Super Mario Maker sur 3DS est, de tous les portages qu’ils auraient pu proposer, le plus pertinent. Il ne s’agit pas ici de transposer un univers en copiant-collant des assets comme dans les New Super Mario, qui avaient fini par donner une légère amertume à la série, mais de transposer un gameplay. Comme l’avait été le nouveau jeu Art Academy sur Wii U, c’est le rapport du joueur à l’écran tactile et dans une moindre mesure au double écran qui rend évident l’intention du portage. On pourra toujours trouver que l’interface réduite au ratio 4/3 de l’écran inférieur de la 3DS est un peu moins pratique que sur l’écran de la Wii U, mais ce serait franchement chercher la petite bête. L’éditeur de niveaux qui était proposé sur Wii U était excellent et le reste tout autant sur 3DS. Ce dernier brille non seulement par sa simplicité, mais aussi par son ingéniosité qui permet aux joueurs de créer simplement des niveaux poussés et complexes.

Jouer à Mario Maker, c’est un peu comme quand on entre chez Brico4000 : tous les articles alignés les uns après les autres réveillent en nous une irrépressible envie de faire. Chaque élément, chaque outil, semble pouvoir s’associer, et tout cela en usant juste de ses mains et de sa matière grise.

Or ce qui rend Mario Maker si simple, c’est son interface que l’on pourrait qualifier d’osmotique avec l’utilisateur. Faite de glisser/déposer et copier-coller, elle reprend cette linguistique désormais universelle que l’on utilise quotidiennement depuis plusieurs décennies pour communiquer avec l’écran. Ainsi, du bout de notre stylet, nous n’avons plus qu’à piocher des éléments aussi variés que divers et les disposer en utilisant uniquement son imagination pour organiser, assembler, composer et finalement : créer.

L'ultime raffinement de cette boîte à outils est de proposer aux joueurs une palette d'éléments issue des Mario 2D emblématiques. Ils donneront à chacune des créations ce petit cachet nostalgique en plus des petites différences de physique relatives aux épisodes.

Mario Academy

La version Wii U avait eu la bonne idée de débloquer ses éléments au fils du temps afin que le joueur puisse s'accaparer la subtilité de chacun. Cependant, ce choix fut vivement critiqué par les joueurs et ce temps d'appréhension fut supprimé. Pour la version 3DS, ils n'ont pas lâché l'affaire et proposent de découvrir les différentes possibilités de chaque élément en les introduisant au travers d’une dizaine de tutoriels. Rapides et bien conçus, ils ne poseront pas de problème à ceux qui se contenteront de les boucler en vitesse, et seront de bons conseils pour ceux qui s'initieront aux joies du game design.

Le plus intéressant de cette version réside dans les 100 niveaux inédits créés pour la version 3DS.

Véritable pot-pourri du level design d'un Mario 2D, la difficulté est comme toujours dans un Mario, très bien dosée et la progression permet d'explorer différentes facettes du gameplay de la série. À cela, ils ont eu le bon goût d'ajouter des médailles que l'on obtiendra en réalisant des objectifs variés, comme terminer un niveau dans un temps donné, ou encore, en éliminant un certain nombre d'ennemis. Ce petit rien, déjà vu mille fois dans d'autres jeux, ajoute ici une relecture du niveau et alimente le joueur en idées de création.

Ceci dit, les idées de création ne manquent pas, comme en témoignent les niveaux qui sont accessibles en ligne. Même si les créations de la version Wii U ne sont pas toutes disponibles, sans que l'on ne sache vraiment pourquoi, la diversité des propositions force l'admiration. Super Mario Maker for 3DS permet donc aux joueurs d'explorer ces niveaux de manière indépendante ou en participant au défi des 100 Mario. Ce dernier se montrera particulièrement redoutable avec des niveaux allant du génial à l’exaspérant (que l’on pourra passer d’un coup de stylet). Cette multitude de niveaux se révèle être une des véritables richesses du jeu en plus du mode de création.

Stand alone complex

En dehors de tous ces aspects positifs, Super Mario Maker for 3DS souffre d'une amputation majeure : le partage en ligne. S'il est possible d'échanger ses créations avec d'autres joueurs en local ou par StreetPass, il est impossible de les partager en ligne. Pour couronner le tout, de nombreuses fonctionnalités comme l'ajout de favoris, le pourcentage de réussite ou le tri par région sont également absents. Ce type de suppression est tout bonnement incompréhensible, on peut comprendre que certains niveaux Wii U ne puissent être portés correctement, même s'il aurait pu être envisageable d'avoir un patch qui détaille la compatibilité entre les versions, mais le fait de supprimer des données et des options de tris déjà existantes laisse clairement songeur sur la capacité de Nintendo d'unifier les supports. Il est également impossible, malgré le fait de jouer avec le même compte Nintendo Network, de récupérer ses créations. Si on compte le fait, que le jeu ne soit pas crossbuy, ce qui n'est pas surprenant venant de chez Nintendo, Mario Maker 3DS apparaît plus comme étant une sorte de version fermée qui isole le joueur de la communauté. Ce qui d'une certaine façon est un comble sachant que la 3DS a fait ses lettres de noblesse en partie grâce à ses capacités d'échanges en local et en ligne. 

C'est un peu comme s'il existait une version de Minecraft PC bureau et une pour PC portable complètement déconnectée de l’online. La version 3DS devient au final une simple version de consommation. On peut jouer à de très nombreux niveaux, qu'ils soient édités par Nintendo ou par la communauté, mais on ne peut pas partager ses créations avec le reste du monde ou encore avec soi-même. Sachant qu'on ne peut même pas chercher un niveau par identifiant, on peut juste espérer connaître quelqu'un qui possède aussi le jeu sur 3DS ou encore croiser les doigts pour avoir un malheureux StreetPass, tout en sachant qu'on n’en aura jamais le moindre retour. Or s'il était si compliqué que cela de faire coexister les deux versions sur les mêmes serveurs, on aurait aimé avoir une plus-value pour cette version comme la possibilité de jouer en multi en plus de la création partagée. À la place de cela, Nintendo supprime la gestion des amiibo et supprime les commentaires sur les niveaux joués, alors que d’une certaine façon le deuxième écran aurait pu les afficher.

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Support
  • Nintendo 3DS
Editeur
  • Nintendo
Développeur
  • Nintendo
Genre
  • Plate-formes - Puzzle
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 3
Sorties
   vendredi 02 d?cembre 2016
   vendredi 02 d?cembre 2016
   jeudi 01 d?cembre 2016

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016