Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
Opus censé redorer la mauvaise image que la série s’est donnée depuis sa sortie sur bornes d’arcade, Pokkén Tournament DX garde pourtant les mauvais travers reprochés par bon nombre de joueurs. Le titre n’est pas franchement mauvais, mais les amateurs de jeux de combat seront probablement déçus par le manque de possibilités (personnages, coups) et de profondeur du scénario du mode solo. Malgré l’apport de l’univers de la série Pokémon, le titre aura du mal à trouver sa place sur une console qui attend impatiemment de grands noms comme Super Mario Odyssey pour ne citer que lui à moins d’être fan de la série ou d’avoir envie de profiter de l’univers Pokémon d’une manière différente. 
Verdict !

Les +


  • L’aspect graphique travaillé 
  • La fluidité du titre, même en jeu en ligne 
  • L’univers de Pokémon 
barre

Les -


  • Le scénario solo peu étoffé
  • Une trop grande répétitivité
  • Le manque de nouveautés
5 commentaire(s)
Pokkén Tournament DX
Par Psychic, le vendredi 22 septembre 2017

Débutée en juillet 2015 sur bornes d’arcade, la série Pokkén Tournament (co-développée par Bandai Namco et The Pokémon Company) s’est vue débarquée sur Wii U et est désormais disponible sur Nintendo Switch grâce à l’itération nommée Pokkén Tournament DX. Alors que la version Wii U de Pokkén Tournament est passée aux oubliettes, ce nouvel opus restera-t-il plus longtemps dans les mémoires ?

On prend les mêmes et on recommence… ou presque.

Comme dans la version Wii U, nous nous retrouvons donc à Ferrum, île où les combats de Pokémon sont très populaires et  sommes toujours encadrés par Nia, dresseuse d’un Dimoret, qui en plus de nous prodiguer des conseils tout au long du jeu nous proposera aussi de découvrir les différents menus, mouvements et techniques disponibles dans ce jeu de combat. 

Tout d’abord, il faut savoir qu’un combat se déroule avec des phases de terrain et des phases de duel, qui changent plusieurs aspects, dont le point de vue et les actions des combattants. On débute un combat en phase de terrain où l’on peut se déplacer librement dans un stage en 3D et pour la changer en phase de duel (qui passe cette fois-ci à un point de vue en 2D), il suffit d’activer certaines attaques spéciales. La phase de terrain revient automatiquement après plusieurs échanges de coups entre les deux Pokémon. 

Il faut aussi compter sur l’aide des Pokémon de soutien, créatures non contrôlées par le joueur à qui l'on peut faire appel pendant le combat (une fois la jauge dédiée remplie). Ces paires de Pokémon permettent d’infliger des dégâts supplémentaires à son adversaire, de gêner ses mouvements, de contre-attaquer ou encore de récupérer des points de vie. Certains d’entre eux provoquent aussi des changements d’état, comme par exemple augmenter l’attaque, la défense et la vitesse de son Pokémon ou de réduire ces statistiques chez l’adversaire, le tout temporairement.

Alors que l’entièreté des modes de jeu est accessible dès le départ, il est fortement conseillé par Nia de s’initier, via le menu d’entraînement, aux différentes possibilités du jeu. En effet, le mode didacticiel propose de s’entraîner aux différents mouvements, à la palette de coups proposés ainsi qu’aux techniques spéciales comme l’éclat synergique, sorte d’attaque ultime qui diffère selon la créature utilisée. De ce point de vue, le titre n’apporte rien de nouveau sur la scène du jeu de combat, si ce n’est de le mêler à l’univers de Pokémon. 

Les différents Pokémon disponibles dès le départ sont au nombre de 21 : ceux déjà disponibles sur Wii U (Braségali, Pikachu, Lucario, Gardevoir, Pikachu Catcheur, Jungko, Ectoplasma, Mackogneur, Roussil, Lugulabre, Suicune, Dimoret, Dracaufeu, Carchacrok, Mewtwo et Shadow Mewtwo) mais aussi 5  autres créatures qui les rejoignent (Darkrai, Cizayox, Archéduc et Pingoléon). Alors que le manque de personnages jouables était pointé du doigt concernant les versions arcade et Wii U de Pokkén Tournament, Bandai Namco et The Pokémon Company ont effectué un léger effort à ce niveau. Notons aussi que chaque Pokémon possède des caractéristiques propres (attaque, défense, synergie et stratégie) qui peuvent être améliorées à sa guise en obtenant suffisamment d’expérience. 

L’important, c’est le classement !

Parmi les différents menus accessibles, il en existe des principaux comme la Ligue Ferrum, qui fait office de mode de jeu en solo. Dans cette partie du jeu, il faut combattre des adversaires contrôlés par l’IA afin de progresser dans le classement de ligue. Cette ligue se déroule en trois parties principales : les matches de ligue qui permettent d’augmenter son classement, la partie éliminatoire (accessible dès que la 8e place du classement est atteinte) et enfin, une fois la finale gagnée, il faudra affronter le Champion de Ligue afin de passer au rang supérieur et atteindre la ligue supérieure au niveau plus élevé. Ce mode solo fait office de mode histoire, mais malheureusement le scénario proposé n’est que peu profond et anecdotique. Un point négatif déjà évoqué sur l’opus de la Wii U mais qui n’a vraisemblablement pas été amélioré. 

On retrouve aussi les modes "Combat local" (qui permet d’affronter un ami sur une seule console), "Combat sans fil" (combat en mode sans fil local) ou encore "Combat en ligne" qui lui, propose d’affronter des joueurs distants, via une connexion Internet. Selon le résultat des matches, notre personnage gagne ou perd des points qui permettent de grimper dans le classement grâce à un système de rang. 

Un mode entraînement est aussi proposé et permet de tester différentes techniques avec tous les Pokémon disponibles ainsi que le mode Défi Quotidien, qui demande chaque jour de gagner un certain nombre de combats afin de débloquer des points de compétences à répartir dans les statistiques des créatures disponibles. Enfin, le Village permet de consulter ses données de combat ainsi qu’aux paramètres du jeu.

Un bon jeu, mais pas exceptionnel

Pokkén Tournament DX est un jeu sympathique, mais n’apporte pas grand-chose à côté des standards du jeu de combat : aucune révolution dans ce titre, même si des efforts ont été proposés par Bandai Namco et The Pokémon Company (comme le nombre de combattants disponibles), cet opus reste sobre et classique malgré l’univers Pokémon et la possibilité de personnaliser son avatar. Même si le jeu est agréable et fluide graphiquement, il risque fortement d’apporter une rapide lassitude au plus grand nombre du fait de sa répétitivité que ce soit en mode solo ou en ligne.

Afficher / Masquer les commentaires
5 commentaire(s)
COMMENTAIRES
a dit le vendredi 22 septembre 2017 à 22:58

Les graphismes sont plus fins que sur Wii U et les Pokémon un peu plus détaillés, notamment au niveau des pelages.

Pokkén Tournament s'est toujours fait tirer dessus, mais lorsque de bons joueurs l'ont entre les mains (probablement personne ici ), le spectacle est assuré. Comme par exemple lors des finales des championnats du monde cette année à Anaheim: https://youtu.be/oj6EmI8uRz4 (il faut aller voir au delà du 1er match qui ressemble plus à un jaugeage des adversaires qu'autre chose).
a dit le vendredi 22 septembre 2017 à 23:30

Tu as raison. Nous sommes sans doute trop mauvais pour apprécier la nouvelle référence du jeu de baston qu'est Pokken Tourmanent, mais au moins, on se balade pas en public avec un bonnet pourri. nerd.gif
a dit le samedi 23 septembre 2017 à 04:53

Je n'ai jamais dit que c'était une nouvelle référence, juste que c'était moins plat qu'on voulait bien le laisser penser. Et non, je n'espère pas trouver ici des cadors mondiaux de Pokkén, ni d'ailleurs de Street Fighter, de KOF, de Guilty Gear, voire même de Smash Bros. mais des monsieurs/madames tout-le-monde qui essaient de trouver leur contentement dans les jeux qu'ils achètent. smurf.gif

Quant au bonnet, c'est vrai que tu n'en as pas besoin: ton pelage de troll est suffisant. damnerd.gif
a dit le samedi 23 septembre 2017 à 10:22

C'est de l'entretien. cool.gif
a dit le samedi 23 septembre 2017 à 12:24

ptdr.gif ptdr.gif

Support
  • Switch
Editeur
  • Nintendo
Développeur
  • BANDAI NAMCO Entertainment
Genre
  • Combat - Action
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 7
Sorties
   vendredi 22 septembre 2017
   vendredi 22 septembre 2017
   vendredi 22 septembre 2017

Site officiel
http://www.pokkentournament.com/dx/fr-fr/
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016