Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #81
E3 2017 : Ce qu'il ne fallait surtout pas manquer !
Accueil podcast Télécharger le podcast
La saga mythique des Donkey Kong Country est l'emblème même du jeu de plateforme et Tropical Freeze s'inscrit clairement dans cette lignée. Malgré son prix élevé et quelques défauts de gameplay, comme son multijoueur, le gros du titre reste extrêmement plaisant. L'ajout du mode Funky relève plus du gadget que de la nouveauté, mais le fait de jouer Funky Kong aura un certain charme pour les nouveaux venus, mais sera une curiosité sans nom pour les anciens. En outre, ce portage est une réussite tant au niveau de la technique que du design et il ravira les anciens comme les nouveaux joueurs qui souhaitent défendre l'empire de la banane. Cependant, ceux qui ont déjà fait Tropical Freeze sur Wii U ne trouveront pas forcément leur compte sur cette version Nintendo Switch...
Verdict !

Les +


  • Level design au top
  • L'ajout du mode Funky, fun pour certains...
  • Une fluidité à toute épreuve
  • Énormément de bonus
  • Très bonne rejouabilité
  • Les musiques
  • Les temps de chargements plus courts que sur Wii U
  • Difficulté au rendez-vous...
barre

Les -


  • ... mais vite amortie par la facilité d'obtention des vies
  • Un prix fort pour un portage
  • ... mais inutile pour ceux qui veulent de la difficulté
  • Le multijoueur très mal adapté
  • Très peu de nouveautés par rapport à la version Wii U
9 commentaire(s)
Donkey Kong Country : Tropical Freeze
Par Lordseth, le mercredi 2 mai 2018

Avec des titres comme Donkey Kong Country Returns et la saga Metroid Prime, Retro Studios s'est rapidement imposé comme un des développeurs les plus importants de l'écurie Nintendo. Souvent comparé au Rare des années 90, le studio texan reste toutefois de taille plus modeste et s’avère moins prolifique en matière de jeux. Chaque nouvelle production est donc très attendue et fantasmée par les fans, ce qui entraine fatalement quelques frustrations. D'aucuns purent ainsi être déçus par l'annonce de Donkey Kong Country : Tropical Freeze sur Wii U, le considérant sans doute comme une suite un peu facile de l'épisode Wii. Néanmoins, le titre s'étant instantanément imposé comme une référence du jeu de plateforme 2D, son portage sur Switch est à la fois logique et plutôt bienvenu.

Voici venir Funky Kong !

Pour commencer, il paraît important de rappeler que les ventes de Tropical Freeze sur Wii U ont été mitigées, pas forcément aidées par les ventes mondiales de Wii U. Le portage vers la Switch est donc parfaitement logique et pertinent afin de donner une seconde chance au jeu et remplir le planning. De surcroît, le titre original n'utilisait pas du tout le GamePad. En voyant ce second volet, il est totalement légitime de se poser la question d'un éventuel troisième épisode qui verrait le jour sur Nintendo Switch, sachant que le studio s'est rendu célèbre avec une autre trilogie, Metroid Prime. Par contre, les nouvelles aventures des primates fous de bananes ne cassent pas des briques en termes d'originalité. Très peu de prise de risque de la part de développeurs qui n'avaient pas hésité à fournir un travail dantesque sur Metroid Prime afin de proposer une approche ambitieuse et inédite, tout en respectant les origines de la série. Sans être une version 1.5 comme certains le crient, Tropical Freeze reste très proche de son grand frère. D'un autre côté, cela respecte un certain esprit qui était présent sur les originaux de la Super Nintendo. De plus, la version Switch vient compléter la version de base, en ajoutant un nouveau personnage et un nouveau mode de jeu.

Bande-annonce de lancement !

Parler d'un nouveau mode de jeu est un peu gros pour Tropical Freeze... Lorsque le joueur lance la cartouche, ou recommence une partie, il a la possibilité de choisir entre les versions dites « Original » ou « Funky ». Concrètement, le jeu est exactement le même que sur Wii U en Original, alors qu'en Funky le joueur pourra incarner, au choix, Donkey Kong ou Funky Kong avec qui l'aventure devient bien plus facile. Funky Kong possède cinq cœurs au lieu de deux pour Donkey Kong, dispose d'un double saut, ne subit pas de dégâts en marchant sur la plupart des pics (grâce à sa planche), et peut ralentir sa chute. Pour ne pas s'arrêter en si bon chemin, il peut aussi rouler et faire la torpille indéfiniment, ainsi que respirer sous l'eau (mais non ce n'est pas cheaté...), sans oublier que les objets du magasin sont moins chers pour lui. Cependant, Funky ne bénéficie pas de l'aide des alliés de Donkey Kong (Diddy, Dixie et Cranky) pour la simple et bonne raison qu'il n'en a pas besoin, il fait tout tout seul et il le fait même mieux. Pour conclure, ce nouveau personnage jouable (assez inédit dans l'histoire de Donkey Kong d'ailleurs) s'adresse clairement aux joueurs qui ne veulent pas s'embêter et ne pas trop subir les niveaux. Car les anciens ne s'intéresseront pas à Funky (peut-être par curiosité), ce dernier facilite trop le jeu, et le joueur perd l'essence même de Donkey Kong : la rigueur et la précision.

Au commencement, il y avait un singe... 

Comme précisé plus haut, Tropical Freeze est très similaire à son aîné, cependant le titre apporte quelques nouveautés, dont des paysages assez inédits. L'aventure démarre par une superbe cinématique qui introduit l'histoire et les nouveaux ennemis qui sont d'ailleurs bien plus aboutis que les Tikis du premier opus. Les Givrés (c'est leur nom) remplacent les Kremlings des premiers épisodes sur Super NES, au grand dam des fans de la première heure. Pour autant, ils remplissent très bien leur rôle. Comme le montre la cinématique, cette horde de Vikings (pingouins, morses...) débarque sur l'île des Kong avec le projet de s'installer, et les Nordiques préférant le froid du Grand Nord plutôt que le climat tropical, leur chef invoque un dragon de glace géant qui gèle l'île et éjecte du même coup Donkey et ses amis. Le but sera de parcourir les six mondes qui composent le jeu, afin de récupérer leur territoire à grands coups de mandale, la finesse des Kong en somme...

Contrairement à Donkey Kong Country Returns qui proposait huit environnements différents, Tropical Freeze n'en a que six. Le nombre de niveaux a baissé, passant de plus de soixante-dix à seulement une soixantaine. Par contre, il faut en moyenne dix heures pour finir le jeu (comme Returns à peu près) sans se préoccuper des multiples secrets et objets à collecter, auquel cas le double est surement nécessaire afin d'obtenir le 100 %. Des étapes cachées sont aussi de la partie (comme dans chaque Donkey Kong) et il y en a une sacrée palanquée, quasiment autant que les stages normaux. Au-delà de tout ça, les différents mondes proposent des paysages variés et les niveaux semblent plus travaillés et plus longs que par le passé, notamment grâce aux passages aquatiques qui sont remis au goût du jour. 

Retro Studios préfère la qualité à la quantité et le montre bien dans Tropical Freeze, notamment avec un level design soigné et merveilleusement perfide. Chaque stage exploite la moindre mécanique de jeu possible en fonction de l'environnement et adopte une difficulté accrue qui rappellera les bons moments (et les moments de crise) passés devant le tube cathodique. La version Switch adoucit bien cette difficulté avec le mode Funky Kong, et même dans la version Original du titre, il est d'une facilité (trop ?) déconcertante d'obtenir un nombre de vies hallucinant (facilement 50 et plus, en moyenne). Il sera même possible d'en acheter au marchand. D'ailleurs, le bazar propose toutes sortes d'objets pour faciliter l'aventure, comme le perroquet pour trouver les pièces de puzzle notamment, ou encore le jus de bananes qui rend invincible lorsque le joueur est touché. En outre, pour atteindre le game over, même en perdant à chaque niveau, il faudra vraiment le faire exprès.

Il était une fois, la ménagerie Kong

Dans Tropical Freeze, Donkey est accompagné de ses trois alliés, à savoir Diddy Kong et son jet pack fait-maison, Dixie Kong et sa chevelure blonde tourbillonnante, ainsi que Cranky Kong et sa canne salvatrice. Chaque allié prête ses pouvoirs à Donkey, ainsi Diddy le fait planer, Dixie l'aide à sauter plus haut en faisant l'hélicoptère avec ses cheveux et Cranky lui permet de rebondir sur des surfaces normalement blessantes (pics, ronces...) avec sa canne. De plus, pendant les virées sous-marines, chacun apporte une capacité additionnelle : le jet pack concède une accélération, la tignasse permet de remonter les courants les plus forts et la canne peut tuer des ennemis spécifiques. 

Tout cela paraît très alléchant et ça l'est, mais une déception subsiste, en mode solo seul Donkey Kong (et Funky Kong via le nouveau mode) peut être joué, les alliés sont contrôlables seulement par le deuxième joueur. Une fois sortis de leur tonneau, les petits potes vont directement sur le dos de Donkey et lui prêtent leurs pouvoirs ainsi que leurs cœurs (deux en plus). Une jauge se remplit au fur et à mesure que le héros ramasse des bananes, et une fois qu'elle est pleine, une attaque spéciale peut être réalisée. Cette capacité anéantira tous les ennemis présents sur l'écran et les transformera en objets (cœurs pour Dixie, ballon rouge pour Diddy et pièces pour Cranky), mais il faudra faire attention à ne pas trop l'utiliser, car certains monstres peuvent servir de plateforme pour atteindre certains bonus. Autre petit bémol qui ne concerne pas directement les alliés, mais plutôt les animaux, le seul jouable est le rhinocéros (bien que très sympa), certains joueurs regretteront les bestioles qui étaient présentes sur les cartouches de Super NES.

Autrement, le jeu se déroule comme un Donkey Kong « normal » avec les améliorations amenées par l'épisode Returns. Les mouvements et les actions sont les mêmes, mis à part que le héros ne peut plus souffler, mais le titre met l'accent sur le fait de chopper et lancer. Donkey sera souvent amené à tirer sur des poignées qui dépassent du sol ou à dégommer des cibles (avec des tonneaux, des ennemis étourdis, des bombes à eau, etc.) pour activer un mécanisme. Tropical Freeze ne réinvente pas la licence, mais il a le mérite de proposer un level design de qualité et des mécaniques différentes, dans des univers dépaysants et inédits, ce qui renouvelle et perpétue largement la série.

Et techniquement alors ?

La version de base du jeu étant celle de la Wii U et datant de 2014, un petit rappel s'impose. Retro Studios était attendu au tournant avec Tropical Freeze car le développeur devait prouver que la Wii U avait des chevaux sous le capot... Et le résultat ne fut pas vraiment à la hauteur. En effet, beaucoup y ont vu une simple version HD de Returns sorti sur Wii. Cependant, en y regardant de plus près, le nouvel opus avait réellement eu un upgrade graphique et était beaucoup plus fluide que son prédécesseur. Maintenant, la version Switch est réellement une version HD du titre, passant d'un 720p à un 1080p fort agréable (et 648p en mode portable), et un framerate stable à 60 images par seconde. En outre, mention spéciale pour le travail réalisé sur la fourrure de Donkey, et particulièrement sur celle de Funky Kong, qui est très réaliste.

Certains diront bien entendu « peut mieux faire » par rapport à des consoles Next-Gen, comme la PS4 ou la Xbox One, mais d'un autre côté ce n'est pas vraiment ce que les joueurs attendent d'un DK. Le jeu est beau, vivant et très agréable à jouer, et qui plus est, les musiques sont un réel plaisir pour les oreilles. Celles-ci sont réalisées par David Wise, le compositeur attitré des premiers Donkey Kong Country. De la douce mélopée à la mélodie guillerette, en passant par la symphonie épique, la bande-son accompagne chaque niveau et chaque action à merveille, notamment dans les passages sous-marins où celle-ci s'atténue. De nouveaux thèmes musicaux ont été créés, en particulier pour les boss, mais les fans de la première heure reconnaîtront surement les anciens morceaux.

Les bananes sont cuites !

Difficile de résumer un jeu d'un telle ampleur, mais Donkey Kong Country : Tropical Freeze s'inscrit très bien dans la lignée de ses ancêtres, malgré quelques petites déceptions citées plus tôt. La rejouabilité du titre est excellente du fait des nombreux niveaux cachés et des objets spéciaux à collectionner, comme les pièces de puzzle. De plus, les adeptes du speed running seront heureux, car un tableau des scores en ligne pour le mode chrono est présent. Il sera aussi possible d'uploader ses runs, et de regarder ceux des autres pour s'améliorer.

Pour conclure, il paraît important de préciser que, sur Nintendo Switch (et en dématérialisé), les temps de chargements sont très corrects, contrairement à ceux de la Wii U qui pouvaient avoisiner les vingt secondes en début ou fin d'un niveau. Le jeu est jouable aussi bien sur téléviseur qu'en mode portable, et la manette Pro réagit extrêmement bien, comme à son habitude. Cependant, le plus gros bémol réside dans le mode multijoueur, qui n'est pas adapté, ce qui rend le jeu plus compliqué et beaucoup moins fun. En effet, certains passages ne sont pas étudiés pour deux joueurs, cela rend le jeu brouillon, et encore plus mortel (dans le mauvais sens du terme) que d'habitude. De plus, chaque mort est comptabilisée individuellement, ce qui n'est pas logique du tout... La coopération était une très bonne idée, mais ne fonctionne clairement pas. Il aurait mieux valu l'ancienne façon de faire des Donkey Kong Country sur Super NES, à savoir : dès qu'un personnage est touché, c'est le second qui prend le relais. Comme le dicton le dit, c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures confitures.

 

 

Afficher / Masquer les commentaires
9 commentaire(s)
COMMENTAIRES
a dit le mercredi 02 mai 2018 à 12:45

Mon prochain achat ! La saga Donkey Kong est une des rares licences que ma femme apprécie, une bonne occasion de partager des sessions de jeu avec elle.
Content de savoir qu'en dehors de Funky Kong, d'autres améliorations ont été ajoutées. Je ne crois pas que j'utiliserai ce personnage, quitte à criser dans les niveaux les plus corsés.
a dit le mercredi 02 mai 2018 à 19:25

Il n'aurait pas du avoir un "Peut être" comme MK8 Deluxe ?? whistle.gif whistle.gif

Bon sinon, j'ai préco comme un faible alors que je l'ai retourné sur WiiU....mais c'était justement mon jeu favori sur cette console que j'ai revendu.
Donc là, même si je voulais pas vu le prix, j'ai craqué comme une merde. mario.gif
a dit le mercredi 02 mai 2018 à 20:36

Citation (Sabidbol @ mercredi 02 mai 2018, 19:25)
Il n'aurait pas du avoir un "Peut être" comme MK8 Deluxe ?? whistle.gif whistle.gif

MK8 avait eu un "Oui". MK8D a eu un "Peut-être".
DKCTP avait eu un "Oui" avec Award sur Wii U. Il perd son Award sur Switch.

Cela devrait convenir à ceux qui ne peuvent vivre sans hiérarchisation à la con. whistle.gif whistle.gif whistle.gif
a dit le mercredi 02 mai 2018 à 21:16

Citation (Kayle Joriin @ mercredi 02 mai 2018, 20:36)
Citation (Sabidbol @ mercredi 02 mai 2018, 19:25)
Il n'aurait pas du avoir un "Peut être" comme MK8 Deluxe ?? whistle.gif whistle.gif

MK8 avait eu un "Oui". MK8D a eu un "Peut-être".
DKCTP avait eu un "Oui" avec Award sur Wii U. Il perd son Award sur Switch.

Cela devrait convenir à ceux qui ne peuvent vivre sans hiérarchisation à la con. whistle.gif whistle.gif whistle.gif


Je trouve ça super con dans les deux cas perso.

Les deux jeux sont excellents, c'est stupide de les punir parce que ce sont des portages. Les gens qui y ont déjà joué sont déjà au courant je pense, et ça ne fait que confondre les nouveaux venus qui vont penser que les portages sont moins bons que les originaux (alors que non). C'est donc l'effet totalement inverse de l'intérêt de ce système de notation.
a dit le mercredi 02 mai 2018 à 21:45

Merci d'illustrer mon propos.
a dit le mercredi 02 mai 2018 à 21:52

Citation (Kayle Joriin @ mercredi 02 mai 2018, 21:45)
Merci d'illustrer mon propos.


Bah perso j'en ai rien à secouer vu que je vais limite voir les notes après avoir joué aux jeux qui m'intéressent hein (j'ai changé nerd.gif).

Je pars simplement du principe que ce système de notation a été créé dans le but d'en faire un guide d'achat. Et que quelqu'un de mal avisé pourrait croire qu'il vaut mieux acheter MK8 sur Wii U plutôt que sur Switch puisque l'un est conseillé alors que l'autre bif bof.

Pas super utile le guide d'achat nerd.gif
a dit le mercredi 02 mai 2018 à 22:13

Si un lecteur refuse de lire, on ne peut malheureusement pas y faire grand chose. Et si même un habitué comme toi persiste à parler de "système de notation" et de "punition", à quoi cela sert-il d'expliquer les choses ? Donc je réponds à l'absurde par l'absurde et je prémâche une analyse à la noix pour tous ceux qui s'obstinent à mal interpréter notre système de verdict malgré tout ce qu'on a pu déjà dire dessus. Après c'est précisément parce que certains allaient prendre deux tests distants de plusieurs années en s'imaginant qu'on pouvait comparer des jeux sur la base d'un chiffre à la con que j'ai voulu qu'on arrête les notes. Mais apparemment, le conditionnement à la vie dure...

Je m'arrêterai là.
a dit le jeudi 03 mai 2018 à 09:58

Le problème c'est qu'on a du mal à trouver une cohérence au système.

Quand un Mario Kart 8 (ou un Bayonetta nerd.gif ) se prend un "Peut-être" alors qu'il s'agit d'une part d'un jeu au focus multijoueurs à durée de vie infinie et donc d'un intérêt indépendant du fait qu'on possède ou non l'autre version et d'autre part d'un "package" tout à fait viable économiquement (Mk8 n'est jamais passé en selects à ce que je sache et avec l'achat des DLC on pourrait facilement arriver à payer plus pour moins de contenu sur WiiU), on se dit que bon, c'est un avertissement fait aux fans de Nintendo qui peuplent majoritairement le site et que ça peut se comprendre.

Mais du coup on s'attend à ce que DKCTF, un jeu solo (dont l'intérêt dépend donc fortement du fait que le joueur y ait déjà joué ou non joué) au prix gonflé (de 20 balles en selects on revient au prix neuf) et aux ajouts sans intérêt pour les vétérans se prenne un verdict de même nature voire pire tant l'intérêt du portage est discutable.

Alors oui, c'est pas un concours, pas un classement ou quoi que ce soit, faut lire les tests et pas juste le verdict (mais soyons clairs, c'est ce qu'on voit en gros et parfois en premier selon la mise en page), mais dans la mesure où il s'agit de deux chef-d'œuvres qu'il serait insensé d'essayer de départager je n'arrive pas à comprendre la différence de traitement.
a dit le jeudi 03 mai 2018 à 10:46

Citation (R.Z. @ jeudi 03 mai 2018, 09:58)
Le problème c'est qu'on a du mal à trouver une cohérence au système.

Je l'ai déjà expliqué, mais le système n'a pas à avoir de cohérence globale, contrairement à une grille de notation. Nous donnons un conseil d'achat argumenté et contextualisé, pas une note absolue. En cela, le Oui/Non/Peut-être est INDISSOCIABLE du texte associé car c'est lui qui permet de l'interpréter. C'est lui qui explique à qui le testeur s'adresse.

Support
  • Switch
Editeur
  • Nintendo
Développeur
  • Retro Studios
Genre
  • Plate-formes
Nombre de joueurs
  • 1 - 2
Evaluation PEGI
  • 3
Sorties
   4 mai 2018
   4 mai 2018
   3 mai 2018

Site officiel
http://www.nintendo.fr/Jeux/Nintendo-Switch/Donkey-Kong-Country-Tropical-Freeze-1325706.html
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016