Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #83
La Switch sur son petit nuage
Accueil podcast Télécharger le podcast
Little Dragons Café est un jeu de gestion mignon, original et bien pensé, qui permet de s’amuser pendant au moins 25 heures. Les personnages sont hauts en couleur, l’univers est frais et l’histoire est assez fun. Cependant, il souffre d’une certaine répétitivité (qui ne fera cependant pas peur aux fans du genre), mais aussi comme quantité de jeux Switch (on a véritablement l’impression de se répéter) d’un manque d’optimisation qui réduit fortement le plaisir de l’expérience. On espère vraiment des patchs à l’avenir, surtout que le jeu coûte quand même 49,90 euros sur l’eShop !
Verdict !

Les +


  • Des graphismes adorables
  • Des dialogues fun
  • Un gameplay original et varié
  • Une belle durée de vie
barre

Les -


  • Le côté répétitif de l’intrigue
  • Le prix
  • L’aspect non fini et les problèmes techniques
1 commentaire(s)
Little Dragons Café
Par Skyward, le mardi 16 octobre 2018

Qui n’a jamais rêvé d’élever son propre dragon tout en gérant un café à succès ? Pour tous ceux tentés par cette idée, Askys Games et Toybox Inc. ont développé Little Dragons Café. Dans ce jeu de gestion intégrant des éléments d’aventure et de rythme, il faut explorer, ramasser des ingrédients et cuisiner, tout en dorlotant un glouton saurien. Avec de nombreux éléments rappelant d’autres sagas réussies, comme Harvest Moon (pardon, Story of Seasons) ou Animal Crossing, Little Dragons Café apporte-t-il suffisamment de fraîcheur et d’originalité pour se distinguer et mériter un investissement ?

Couleur café

Le joueur incarne un ou une jeune préado (au choix) qui vit avec sa maman, ainsi que son frère ou sa sœur dans un mignon petit café de campagne qui attire surtout de vieux habitués. La vie de cette famille se résume principalement à tenir le restaurant et ramasser quelques ingrédients autour de la maison pour faire la cuisine (l’éducation n’étant apparemment pas obligatoire dans cet univers). Tout ce petit monde semble être heureux jusqu’au jour où la mère tombe dans le coma (rien que ça).

Un vieux sorcier flottant fait alors son apparition pour signifier aux enfants que leur mère était fille d’une humaine et d’un dragon (on ne juge pas !), et que les sangs des deux races ne se mélangent pas bien en elle, la rendant malade. Pour la sauver, il faut que les enfants élèvent un dragon offert par ce vieillard (pourquoi ? mystère !). Comme il faut bien se nourrir, les enfants doivent maintenir à flot le café et trouver de quoi sustenter la bestiole qui leur a été confiée. Heureusement ils seront vite épaulés par deux serveurs au fort caractère (un elfe musicien fainéant et une espèce de Gerudo colérique), ainsi que par un orque efféminé travaillant comme cuistot.  À partir de ce moment-là, le joueur doit partager son temps entre la cuisine, le choix des plats à mettre au menu, le service aux heures de pointe, mais aussi l’exploration du vaste monde autour du café pour récolter des ingrédients nouveaux, ainsi que des recettes.

L’esthétique du jeu est fort sympathique, avec un style volontairement brouillon rappelant un carnet de croquis. Les couleurs sont omniprésentes et les personnages sont des variations bien pensées et rigolotes des races classiques de l’héroïc-fantasy. On peut préciser que les dialogues sont drôles et souvent assez directs, dans le sens ou les NPC ne prennent pas de pincettes pour dire les choses comme elles sont (pas de métaphores colorées pour parler de quelqu’un de mort, notamment). L’alternance jour/nuit est bien pensée et la lumière extérieure travaillée pour évoluer en fonction des moments de la journée. La musique est agréable et poétique et rappelle par moments les sonorités d’un Wind Waker. Chaque secteur du pays que l’on explore possède sa mélodie propre.

Exploring mama

En termes de gameplay, le jeu est un mix assez particulier et comporte donc plusieurs phases et activités distinctes. Dans le café, le joueur peut se rendre à la cuisine pour préparer des plats dont la qualité et les spécificités dépendront des ingrédients utilisés et de l’adresse du héros. Pour préparer un plat, il faut donc choisir une recette, les ingrédients les plus frais possible et lancer la cuisson. Un jeu de rythme se lance alors (assez classique, il faut juste appuyer sur le bon bouton au bon moment). Plus le joueur est bon à ce mini jeu, et plus le plat sera bon. Il est possible ensuite de le mettre au menu. Pour la plupart des recettes, il est conseillé de varier l’assaisonnement (salé, sucré, aigre, amer, etc.), afin de satisfaire au mieux les clients. Dans le restaurant, aux heures de pointe (donc surtout à midi et à partir de 19 h), le joueur est invité à prendre les commandes, servir les plats et faire la vaisselle, tout en réconfortant ses coéquipiers pour qu’ils travaillent de manière optimale (et dieu sait qu’ils sont faciles à déconcentrer). Plus le restaurant est populaire et plus les clients se pressent de venir. En fin de journée en allant se coucher, le héros reçoit un feedback des plats que les clients ont le plus commandés et appréciés, ce qui permet d’améliorer son menu.

Pour pouvoir concocter ces fameux petits plats le joueur doit se rendre à l’extérieur, dans le but de collecter ingrédients et recettes. Dans ce pays merveilleux, il existe plusieurs manières de faire les courses. Les légumes et champignons poussent dans les buissons, la viande peut être récoltée sur des poulets volants ou des courgettidons (créatures ressemblant à de gros sangliers), tous les basiques de l’épicerie (riz, farine, sauce soja, ketchup) poussent par miracle au creux de monticules de terre, et pour ce qui est fruits de mer et poissons, il suffit d’aller pêcher au niveau de spots spécifiques. La difficulté est surtout de retenir où pousse quoi pour aller chercher les bons ingrédients en cas de pénurie. Le fumier du petit dragon (que l’on peut récupérer dans sa panière) permet de stimuler la croissance des plantes et d’obtenir des aliments plus frais.

Le périmètre d’exploration est assez limité au début du jeu, mais devient de plus en plus conséquent au fur et à mesure de l’évolution de l’histoire. Pour progresser dans l’aventure, il faut aider les nombreux PNJ spéciaux qui viennent faire une halte à la taverne. Tout au long du jeu, le dragon grandit (les phases de croissance sont scriptées). Plus il se rapproche de l’âge adulte, et plus il est possible de découvrir de nouveaux secteurs, surtout à partir du moment où la créature est assez grande pour voler. À l’extérieur, les actions du saurien consomment de la stamina et il faut penser à régulièrement le revigorer avec de la cuisine maison. Élément un peu regrettable cependant : les cycles de soutien des PNJ des spéciaux nécessaires à la progression de l’histoire sont un peu trop répétitifs et il faut un sacré moment pour que l’exploration devienne réellement intéressante.

Little Bêta Café

Principal élément décevant : le jeu ne paraît pas tout à fait fini. Les textures sont souvent hasardeuses, les ennemis et les éléments de décor poppent quand on s’en approche et disparaissent dès qu’on s’en éloigne un peu, le framerate est bas, on rentre dans les murs, le joueur peut se coincer au cours d’un saut... Tout cela rappelle certains jeux du début des années 2000, sympathiques mais fort glitchés. Rajoutons à cela des temps de chargement entre chaque phrase de dialogue et on a parfois l’impression de jouer à une version bêta.

Afficher / Masquer les commentaires
1 commentaire(s)
COMMENTAIRES
a dit le mercredi 17 octobre 2018 à 16:13

Est-ce que je recommanderais Little Dragons Caf� � un enfant? Absolument. Est-ce que je vous recommanderais d'acheter Little Dragons Caf� pour un enfant � son prix actuel? Absolument pas. Il y a beaucoup de contenu et c'est un jeu d�cent, mais il y a beaucoup d'autres jeux qui sont � �galit� avec celui-ci qui se vendent � moiti� prix. Jusqu'� ce que le prix baisse, je ne peux pas, en toute conscience, vous recommander de l'acheter, et c'est dommage.


------------------
Appvalley AC Market Tweakbox

Support
  • Switch
Editeur
  • Aksys Games
Développeur
  • Toybox
Genre
  • Gestion
Nombre de joueurs
  • 1
Evaluation PEGI
  • 3
Sorties
   vendredi 21 septembre 2018
   vendredi 24 ao?t 2018
   jeudi 30 ao?t 2018

Site officiel
http://littledragonscafe.com/
Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016