Bienvenue sur Nintendo-Difference

L'inscription sur Nintendo-Difference est totalement gratuite et vous permet de bénéficier de toute l'actualité des jeux vidéo et de la Nintendo Switch, de la Nintendo 3DS et de la Wii U. Accès aux commentaires de news, aux concours de jeux vidéo, etc...

Connexion :

Mot de passe oublié ?

S'enregistrer

Twitter Facebook Rss Rejoignez nous !
PODCAST #91
E3 2019 : le grand débriefing
Accueil podcast Télécharger le podcast
En reprenant le concept simple et efficace de ses aînés tout en ajoutant suffisamment de subtilités pour avoir sa propre personnalité, The Bug Butcher réussit parfaitement son pari : vous tenir scotché à l’écran jusqu’à l’éradication complète de la vermine spatiale. Un jeu d’arcade condensé, mais terriblement accrocheur.
Verdict !

Les +


  • Très addictif
  • Joli et fluide
barre

Les -


  • Un menu pas super ergonomique
0 commentaire(s)
The Bug Butcher
Par Winslow, le dimanche 10 mai 2020

Premier projet du studio autrichien Awfully Nice Studios, The Bug Butcher est un shoot’em up inspiré de la série Pang (à vrai dire elle-même plus qu’inspirée de Cannon Ball sur MSX) et modernisé juste ce qu’il faut. Le titre a-t-il gardé ce qui faisait le fun de ses illustres ancêtres ?

Starship Butcher

Harry est un exterminateur envoyé sur une planète éloignée pour s’occuper de l’infestation d’insectes extraterrestres dans un centre de recherche, et sauver au passage les scientifiques qui y travaillent. Voilà pour le scénario hautement négligeable, concentrons-nous plutôt sur ce qui fait la force du jeu, à savoir le gameplay.

The Bug Butcher reprend donc le concept de Cannon Ball/Pang : le personnage se déplace latéralement dans des environnements fermés et ne peut tirer que vers le haut. Il est également possible d’effectuer un bref dash, utile à la fois pour éviter les ennemis et pour prolonger son combo. Reste à remplacer le grappin par un blaster et les ballons par des insectes géants, et en avant. Le bestiaire est relativement varié, et les plus grosses bêtes se divisent une fois touchées en plus petites, façon poupées russes, jusqu’à disparaître complètement.

Pour dézinguer tout ce beau monde, Harry pourra compter sur son blaster de base, ainsi que tout un tas de gadgets et d’armes secondaires à débloquer et à améliorer avec les piécettes amassées dans chaque niveau. Du gain de puissance ou de vitesse au bouclier, ces améliorations s’avèreront vite indispensables, les ennemis devenant de plus en plus nombreux et dangereux. Si les premiers se contentent de bêtement rebondir devant vous, arriveront rapidement des bestioles pouvant tirer des projectiles, ou essayant de kidnapper un scientifique, qu’il faudra alors rapidement sauver sous peine de game over.

Chaque changement d’environnement s’accompagne également de nouveaux éléments de décors modifiant légèrement le gameplay. Jets de flamme, barrières et lasers compartimentant la salle, marteau tentant de vous écrabouiller... Autant de manières de vous compliquer un peu plus la tâche.

Oh yeah !

D’un point de vue technique, le jeu réussit à rester fluide malgré le nombre parfois indécent de créatures et projectiles à l’écran. Le style cartoon est très soigné, notamment les ennemis et leurs animations qui flattent la rétine, surtout au moment d’exploser dans une belle gerbe colorée. Les musiques sont quant à elles certes peu nombreuses, mais accompagnent parfaitement l’action qui devient rapidement frénétique. Le jeu demande par ailleurs de très bons réflexes, tout du moins si l’on espère obtenir les trois étoiles sur chaque niveau, ce qui oblige à ne pas se faire toucher pour maintenir son combo.

Avec 30 niveaux à nettoyer chacun en deux ou trois minutes, le jeu est forcément assez court, et pourra se terminer en une poignée d’heures en ligne droite, et une poignée supplémentaire pour ceux désireux de faire péter les scores afin d’apparaitre fièrement en haut des leaderboards. Cela reste honorable pour un jeu vendu 8 euros, d’autant qu’un mode survie jouable seul ou à deux (en local uniquement) est également de la partie.

Afficher / Masquer les commentaires
0 commentaire(s)
COMMENTAIRES

Plan du site | Nous contacter | © Nintendo-Difference 2016