Entergram diffuse le 1er opening d’Umineko no Naku Koro ni Chiru pour Umineko no Naku Koro ni Saku sur Switch et PS4, Occultics no Majo

Entergram a bien confirmé cette semaine que la compilation Umineko no Naku Koro ni Saku : Nekobako to Musou no Koukyoukyoku sur Nintendo Switch et PlayStation 4 sera disponible le 28 janvier prochain au Japon, et a diffusé au passage le premier générique d’ouverture qui se trouve à l’origine dans Umineko no Saku Koro ni Chiru (Umineko When They Cry – Answer Arcs), la « seconde partie » de l’histoire (à l’instar d’Higurashi no Naku Koro ni Kai / Le sanglot des cigales R ~cycle des résolutions~). Bien sûr, il s’agit de la version du remake Umineko no Naku Koro ni ~Shinjitsu to Gensou no Nocturne~ sur PS3 qui avait été développé par Alchemist, les séquences restent les mêmes que celles de l’opening d’origine, mais elles ont été remaniées avec les sprites et les décors utilisés dans le remake.

Sur Switch et PS4, ce générique est identique (les seules différences étant le visuel légèrement amélioré en 1080p et Entergram qui apparaît dans le générique à la place d’Alchemist), et la chanson d’origine est conservée. Nommée Occultics no Majo, elle a été interprétée par Ayumu (du groupe Zwei, qui était d’ailleurs sa première chanson publiée chez 5pb. Records avant de commencer avec Zwei en duo avec Megu), composée par Chiyomaru Shikura et arrangée par Koji Ueno. Étant donné que cette chanson a été utilisée aussi pour l’opening d’origine dans Umineko no Naku Koro ni Chiru sur PC et pour la première fois dans l’épisode End of the Golden Witch, elle a donc plus de 10 ans, puisqu’elle nous vient de 2009, le single contenant la version longue du morceau étant aussi sorti la même année.

Étant donné que cet opening correspond à la seconde partie de l’histoire d’Umineko When They Cry, nous vous déconseillons de le visionner si vous souhaitez découvrir la série par vous-mêmes avec la version d’origine ou le remake.

 

 

Entergram a aussi mis à jour le site officiel d’Umineko no Naku Koro ni Saku sur Switch et PS4, avec une petite présentation de l’histoire et des personnages apparaissant dans l’épisode 1 à 4, mais aussi une page regroupant différents bonus de précommande proposés par plusieurs boutiques japonaises, contenant des illustrations inédites. À noter qu’une présentation spéciale dédiée aux nouveaux projets de 07th Expansion a été annoncée pour la semaine prochaine. Elle sera diffusée sur la chaîne YouTube d’Entergram précisément le 10 septembre à midi, et le créateur des When They Cry, Ryukishi07, sera présent avec la seiyuu de Beatrice, Sayaka Ohara, ainsi qu’une autre seiyuu, Kyoko Namekawa. Umineko no Naku Koro ni Saku ainsi que Kaleidoscope of Phantasm Prison seront bien sûr les vedettes de cette présentation, mais il y aura peut-être quelques surprises.

Umineko no Naku Koro ni Saku : Nekobako to Musou no Koykyoukyoku sortira sous la forme de deux éditions : standard (8 800 yens) et limitée (13 200 yens). Les premiers exemplaires de chaque édition comprendront un code de téléchargement permettant d’obtenir Umineko : Golden Fantasia en version dématérialisée sur Switch et PS4. On imagine qu’il sera possible de l’acheter sur l’eShop et le PlayStation Store au Japon, soit le même jour, soit plus tard, mais à l’heure actuelle, rien n’a été confirmé.

 

 

 

Umineko : Golden Fantasia est un jeu d’action et de combat, spin-off d’Umineko et développé par 07th Expansion, studio qui est également derrère les When They Cry, qui est sorti sur PC en 2010 sous sa première version intitulée simplement Ogon Musokyoku, uniquement au Japon. Toujours seulement au Japon, 07th Expansion a sorti une extension, Ogon Musokyoku XAlchemist, studio à l’origine des premiers remakes d’Higurashi / Le sanglot des cigales et Umineko, avait ensuite sorti un portage du jeu avec l’extension sur Xbox 360. C’est en 2017 que le titre est sorti en Occident avec une traduction anglaise officielle sur Steam. Bien sûr, la version du jeu sur Switch et PS4 sera la dernière et comprendra bien le contenu de l’extension Cross, comme sur Steam (à savoir les différents équilibrages effectués par les développeurs et les personnages qui n’étaient pas inclus dans le jeu de base, pour un total de 19 combattants). De plus, il sera bien possible de jouer à deux en ligne.

L’édition limitée comprendra bien évidemment des bonus en physique, à savoir une couverture exclusive, un stand en acrylique avec la même illustration de la couverture, une collection des portraits illustrés des protagonistes, un badge représentant le papillon doré d’Umineko et enfin un dessous-de-verre où figurera le célèbre symbole de la famille Ushiromiya, l’aigle à une aile. L’édition limitée n’a pas encore été complètement présentée pour le moment, mais Entergram devrait en révéler petit à petit le contenu dans les jours à venir.

 

Umineko no Naku Koro ni Saku : Nekobako to Musou no Koukyoukyoku Umineko no Naku Koro ni Saku : Nekobako to Musou no Koukyoukyoku

Images de Umineko no Naku Koro ni Saku : Nekobako to Musou no Koukyoukyoku (plus d’images en fin d’article et dans la galerie à cette adressemais certaines contiennent des spoilers)

 

 

Image d’Umineko : Golden Fantasia (plus d’images dans la galerie à cette adressemais certaines contiennent des spoilers)

 

Pour rappel, la compilation avait été annoncée sous le nom d’Umineko no Naku Koro ni All-in-One Package en mars 2018 puis révélée et confirmée sur Switch et PS4 en novembre 2019.

Umineko no Naku Koro ni Saku sur Switch et PS4 comprendra des versions améliorées des remakes sortis sur PS3 par Alchemist et Kaga Create des sound novels Umineko no Naku Koro ni (When They Cry 3) et Umineko no Naku Koro ni Chiru (When They Cry 4) sortis à l’origine sur PC par 07th Expansion, mais aussi le contenu de Saku, une compilation sortie sur PC le 4 octobre 2019 (que vous pouvez découvrir sur le site officiel de 07th Expansion à cette adresse) et qui contient tous les épisodes d’Umineko no Naku Koro ni, y compris les fan discs Hane et Tsubasa, mais aussi des histoires entièrement inédites, toujours écrites par Ryukishi07, avec de nouvelles musiques.

Pour la première fois, Hane, Tsubasa et les nouvelles histoires comprises dans Saku seront remaniées dans le même style que les remakes des premiers épisodes sur PS3. Il y aura donc un doublage complet (Daisuke Ono a encore et toujours doublé Battler Ushiromiya, Sayaka Ohara a repris son rôle en tant que Beatrice, Kikuko Inoue joue toujours Virgilia…), de nouveaux sprites, des décors inédits, des animations, de nouvelles cinématiques et une chanson entièrement dédiée à la compilation. Nommée Kasaneawase no Nekobako, elle est interprétée par Rico Sasaki, et composée et écrite par Chiyomaru Shikura. La cinématique d’ouverture qui permettra d’écouter un extrait de la chanson devrait être dévoilée durant les prochains mois. À noter que la version longue de la chanson est déjà sortie dans l’album Curtain Call wo Yurashite de Rico Sasaki l’année dernière. La chanson de la cinématique d’ouverture d’origine, Silver Empireo, devrait être aussi incluse, tout comme toutes les autres chansons des remakes et de la version d’origine d’Umineko no Naku Koro ni (à l’exception d’Umineko no Naku Koro ni d’Akiko Shikata, qui avait déjà été supprimée du premier remake). Bien sûr, comme ce fut le cas pour les remakes, toutes les musiques d’origine seront conservées. De nombreux albums sont sortis à partir de 2007 comprenant une bonne partie des musiques, avec des arrangements, de nouvelles chansons et musiques inspirées de l’univers d’Umineko et bien plus encore. Une discographie se trouve sur VGMdb, mais il faut savoir que certains morceaux ne sont jamais sortis dans des albums.

 

 

L’an dernier, Entergram avait diffusé les premiers génériques d’ouvertures qui avaient été conçus à l’origine pour les remakes d’Umineko PS3, par Alchemist et Kaga Create. Ces génériques sont identiques, à la différence que c’est désormais Entergram qui apparaît en tant qu’éditeur dans les crédits, et que l’image a été adaptée pour la Switch et la PS4. Nous vous déconseillons cependant de visionner les génériques d’ouverture si vous avez pour intention de découvrir plus tard Umineko no Naku Koro ni, étant donné qu’ils présentent plusieurs illustrations avec des éléments importants de l’histoire.

Le premier générique d’ouverture était celui de Rondo of the Witch and Reasoning, sorti le 10 décembre 2010 (Rondo of the Witch and Reasoning était sorti également sur PSP en étant réparti dans deux deux versions : Portable 1 et Portable 2, sortis en 2011). Il correspond aux quatre épisdodes d’Umineko no Naku Koro ni (When They Cry 3). La chanson, intitulée Seikyou no Igreja, a été interprétée par KOKOMI (Asriel), composée par Chiyomaru Shikura (qui a aussi écrit les paroles) et arrangée par Masaki Mashimo. Le single contenant la version longue de la chanson est sorti le 26 janvier 2011 chez 5pb. Records (voir la fiche sur VGMdb). À noter que ce générique d’ouverture remplace totalement les différentes versions de l’opening d’origine, qui contenait la chanson Umineko no Naku Koro ni, composée, interprétée et arrangée par Akiko Shikata avec des paroles écrites par Noriko Mitose et Wataru Hano. Nous avions d’ailleurs fait une longue présentation d’Akiko Shikata en 2018.

 

 

Le deuxième générique d’ouverture était celui de Nocturne of Truth and Illusions, sorti le 15 décembre 2011. Il correspond aux quatre épisodes d’Umineko no Naku Koro ni Chiru (When They Cry 4). La chanson, intitulée Inanna no Mita Yume, a été interprétée par Zwei, composée par Chiyomaru Shikura (qui a aussi écrit les paroles) et arrangée par Shinichi Yuuki. Le single contenant la version longue de la chanson est sorti le 25 janvier 2012, toujours chez 5pb. Records (voir la fiche sur VGMdb). Note : le deuxième générique d’ouverture de Chiru est toujours inclus dans le remake. La chanson, Kiri no Pithos, interprétée par Nei Kino et E. Kida, composée par dai et Luck Ganriki, est identique, mais les visuels ont été remaniés dans le style du remake. 

 

 

La cinématique d’ouverture d’origine d’Umineko no Saku Koro ni Saku peut être visionnée ci-dessous. Elle contient la chanson Silver Empireo d’HiguUmiSound, interprétée par Zakuro Motoki, composée par daiLuck Ganriki et xaki (qui s’est également occupé des chœurs et de l’arrangement), avec des paroles écrites par Kanae Sakura et Luck Ganriki. La version longue est incluse dans l’album SOUND of WHEN THEY CRY Ciconia when they cry/Silver Empireo. Étant donné que cet opening peut contenir des spoilers, nous vous déconseillons de le regarder si vous souhaitez découvrir la série par vous-mêmes.

 

 

Une localisation de cette compilation n’est pas prévue à l’heure actuelle, mais il faut savoir que Saku, la compilation d’origine sur PC, est en cours de traduction en anglais par Witch Hunt, le groupe qui s’était également occupé de traduire intégralement tous les épisodes d’Umineko no Naku Koro ni et Umineko no Naku Koro ni Chiru en anglais sur PC. Dernièrement, ils sont sortis sur Steam via MangaGamer sous le nom d’Umineko When They Cry – Question Arcs et Umineko When They Cry – Answer Arcs, avec la traduction anglaise (remaniée) de Witch Hunt et la possibilité de choisir entre les sprites d’origine et les nouveaux sprites basés sur le design des personnages dans Pachi-Slot Umineko no Naku Koro ni. À noter que Saku n’est pas lié à Umineko When They Cry : Gold Edition, un projet à part produit par Catbox Creative. Une localisation de Saku sur Switch et PS4 reste possible, étant donné que tous les épisodes ont déjà été traduits et que ceux exclusifs à Saku sont en cours de traduction, mais les droits et la logistique représentent cependant un problème.

Remontons dans le temps et concentrons-nous sur les origines d’Umineko no Naku Koro ni. Les huit épisodes, sortis sous la forme de « dojin » par 07th Expansion, comme ce fut le cas pour Higurashi no Naku Koro ni / Le sanglot des cigales, répartis dans When They Cry 3 et When They Cry 4, sont sortis entre 2007 et 2010 au Comiket. Ils ont rencontré beaucoup de succès et ont connu de nombreuses adaptations en tous genres, des produits dérivés et plus encore. La production a été comme d’habitude gérée par 07th Expansion, et le créateur, Ryukishi07, s’est occupé d’écrire entièrement l’histoire et de dessiner toutes les illustrations des personnages. Son petit frère, Yatazakura, s’est occupé de la production, tandis que le management était géré par BT, avant sa mort en 2009, qui a été ensuite remplacé par Jika.

Les génériques d’ouverture de la version d’origine (nous vous déconseillons cependant de les visionner si vous ne souhaitez pas voir des spoilers) :

L’équipe a continué de travailler de la même manière sur les fans discs Tsubasa et Hane (avec de nouvelles histoires, toujours écrites par Ryukishi07, dont plusieurs humoristiques), sortis en 2010 et en 2011. Les deux premiers épisodes d’origine sont ceux qui ont connu le plus de portages et d’adaptations, le tout premier ayant été porté par Taito sur mobile en 2009. Des groupes de fans ont également conçu des patchs permettant de jouer à la version d’origine des épisodes sur PC avec les éléments des remakes sur PS3 (doublage, sprites, décors…). Au niveau des jeux vidéo, en plus du Pachi-slot que nous évoquions plus haut, 07th Expansion avait donc aussi produit le jeu de combat Umineko : Golden Fantasia / Ogon Musokyoku.

Comme nous l’indiquions dans notre grande présentation dédiée à Ryukishi07 et Higurashi no Naku Koro ni, 07th Expansion utilise un format sound novel / roman sonore. Similaire à un visual novel, il s’agit d’un livre interactif, où le « gameplay » demande très peu d’action, puisqu’on ne fait qu’avancer le texte, sélectionner les épisodes dans le menu, etc. Il n’y a pas de choix et le lecteur n’a pas d’influence sur le déroulement de l’histoire, 07th Expansion préférant opter pour plusieurs arcs qui demandent simplement d’assister à tous les événements du scénario, tout en essayant de résoudre les énigmes complexes de notre côté. Très peu de personnes avaient d’ailleurs réussi à les résoudre avant que le dernier épisode d’Umineko no Naku Koro ni soit disponible. Comme Higurashi, Umineko construit son ambiance à travers la musique, les effets sonores et l’histoire en elle-même, et non via des scènes illustrées, des choix et des interactions avec l’environnement par exemple. L’aspect visuel est tout de même renforcé dans les remakes.

Une vidéo des premières minutes (nous vous déconseillons cependant de la visionner si vous ne souhaitez pas voir des spoilers) :

Contrairement aux remakes, les épisodes d’origine ont été créés avec le moteur NScripter, que 07th Expansion a pu faire évoluer avec le temps et plus de budget grâce au grand succès inattendu de ses œuvres. De plus, de nombreux compositeurs, professionnels ou amateurs, ont travaillé sur les musiques, extrêmement appréciées, d’Umineko no Naku Koro ni. Plusieurs d’entre eux – daiLuck Ganrikixaki et zts (avec en plus Morrigan, qui avait commencé à travailler pour 07th Expansion sur un autre sound novel Higanbana no Saku Yoru ni) – ont même créé le groupe HiguumiSound afin de travailler pour d’autres sociétés, mais principalement pour 07th Expansion.

Comme ce fut le cas pour Higurashi no Naku Koro ni, le titre Umineko no Naku Koro ni a une signification qui a été détaillée plusieurs fois par Ryukishi07. Il peut se traduire par « Quand les goélands pleurent », et le Na rouge de Naku fait entièrement partie du titre, une formule reprise pour les autres When They Cry. De plus, le mot umineko est basé précisément sur le goéland à queue noire. Ryukishi07 s’est également inspiré de plusieurs œuvres et auteurs, comme la Divine Comédie ou encore Agatha Cristie et Ronald Knox.

À l’instar d’Higurashi, nous ne détaillerons pas beaucoup l’histoire d’Umineko dans cet article pour éviter les spoilers, l’intrigue étant bien évidemment au cœur du sound novel. Pour Umineko, Ryukishi07 s’est concentré avant tout sur le genre policier, mais de plusieurs façons particulières, ce qui fait partie des raisons pour lesquelles Umineko est devenu aussi apprécié au fil des années. L’histoire débute le 4 octobre 1986, près de trois ans après les événements d’Higurashi, où la famille Ushiromiya décide de se réunir sur l’île Rokkenjima (directement inspirée des jardins Kyu-Furukawa qui se trouvent à Kita-ku au sein de Tokyo). Le médecin de la famille vient d’annoncer que Kinzo, le chef de la famille, est mourant et qu’il ne lui reste plus que quelques mois à vivre. Ses enfants doivent donc négocier les parts de l’héritage, et également choisir celui qui remplacera le chef, tout en étant accompagné des petits-enfants de Kinzo et de ses domestiques. Mais alors que les derniers membres de la famille étaient arrivés sur l’île, la météo se gâte et un typhon se déclenche, ce qui empêche tout le monde de quitter Rokkenjima… C’est alors que petit à petit, des événements mystérieux et des meurtres se produisent, et le lecteur, ainsi que Battler, le héros, et les autres personnages, doivent donc résoudre les énigmes complexes notamment basées sur un étrange épitaphe, des lettres et surtout Beatrice, la Sorcière Dorée

 

Umineko a également connu une adaptation en manga illustrée par différents artistes, paru entre 2007 et 2015 au Japon et en cours de publication en anglais chez Yen Press en Occident. Un anime de Studio Deen (qui s’était également occupé de l’anime Higurashi) couvrant les quatre premiers épisodes du sound novel a aussi vu le jour en 2009 avec un total de 26 épisodes. Un roman publié chez Kodansha Box avec des illustrations de Tomohi couvrant tous les épisodes, dont la publication s’est terminée avec l’adaptation du dernier épisode en 2018, a aussi été écrit par Ryukishi07. En plus de Golden Fantasia, de nombreux produits dérivés ont vu le jour (peluches, poupée de Beatrice, figurines…) avec des drama CDs et même une émission de radio produite par Animate TV avec Sayaka Ohara (Beatrice), Daisuke Ono (Battler), Marina Inoue (Jessica), Rina Sato (Ange) et même Ryukishi07 en personne.

Aujourd’hui, la série des When They Cry continue, avec Ciconia. Le premier épisode, Ciconia When They Cry – Phase 1 : For You, the Replaceable Ones, est sorti le 4 octobre 2019, intégralement en anglais, chez MangaGamer ainsi que sur Steam. Trois autres épisodes seront disponibles dans les années à venir.

Voici tous les épisodes qui sont inclus dans Umineko no Naku Koro ni Saku sur PC (et qui le seront donc inclus dans la compilation sur Switch et PS4, mais sous forme de remake) :

Épisodes qui étaient déjà présents dans les remakes sur PS3

Umineko no Naku Koro ni :

– Legend of the Golden Witch

– Turn of the Golden Witch

– Banquet of the Golden Witch

– Alliance of the Golden Witch

Umineko no Naku Koro ni Chiru :

– End of the Golden Witch

– Dawn of the Golden Witch

– Requiem of the Golden Witch

– Twilight of the Golden Witch

Les histoires qui seront réalisées pour la première fois sous la forme de remakes

– Umineko no Naku Koro ni Tsubasa

– Umineko no Naku Koro ni Hane

Les nouveaux épisodes (qui seront eux aussi réalisés pour la première fois sous forme de remakes)

– Our Confession

– Last note of the Golden Witch

Attention : comme indiqué plus haut, les images ci-dessous montrent plusieurs scènes directement tirées du sound novel, nous vous déconseillons de les regarder si vous êtes sensibles aux spoilers et si vous souhaitez donc découvrir Umineko no Naku Koro ni par vous-mêmes.

  • Nintendo-Difference

    par Klaus

    le 5 septembre 2020 à 22:19

Partager sur

  • Sorties :
  • Non prévue
  • Non prévue
  • 28 Janvier 2021
  • Sorties :
  • Non prévue
  • Non prévue
  • 28 Janvier 2021
  • Sorties :
  • Non prévue
  • Non prévue
  • 28 Janvier 2021
  • Sorties :
  • Non prévue
  • Non prévue
  • 28 Janvier 2021
LES COMMENTAIRES
Les commentaires sont désactivés.
Les prochaines sorties

29

JUIL.

Eldest Souls

Nintendo Switch - A-RPG - United Label - Fallen Flag Studio