Notre preview de Nintendo Switch Sports

Wii Sports a indéniablement été un des moteurs principaux du succès phénoménal de la Nintendo Wii. Fourni gratuitement avec la console, il permettait aux familles de s’amuser directement au déballage. Ce jeu est devenu le symbole du pouvoir intergénérationnel de la console en séduisant non seulement les plus petits, mais également les seniors grâce à son accessibilité. Nintendo a produit des suites plus complètes (mais payantes) sur Wii (avec Wii Sports Resorts) et sur Wii U (avec Wii Sports Club). La résurgence de la saga via Nintendo Sports Switch est la fois non surprenante (après le succès du très sportif Ring Fit Adventure) et un peu tardive, cinq ans après le lancement de la console. Nintendo Switch Sports saura-t-il séduire le grand public grâce à son côté ludique et accessible comme ses prédécesseurs ? Nous avons eu la chance de tester le jeu en amont de sa sortie, et voici un premier bilan de ce que l’on peut attendre. On notera que le mode multijoueur n’a pas été testé au cours de la séance, or c’est une dimension très importante qu’il faudra prendre en compte pour évaluer le potentiel du jeu à sa sortie.


Customisation

L’une des belles spécificités de Wii Sports était la possibilité de jouer avec son propre Mii et d’avoir l’impression de réellement affronter sa famille. Cela sera évidemment possible dans Nintendo Switch Sports comme il est possible de voir dans les bandes-annonces, mais lors de notre test, nous avons pu découvrir le jeu via les Sportsmates. Ces derniers sont des avatars spécifiques à cette version et customisables. On notera que ces personnages ont un design sympathique, mais que leur degré de customisation est bien inférieur à celui des Mii, on a plutôt quelque chose de l’ordre des derniers jeux Pokémon, quelques tenues, quelques coupes et éléments physiques ajustables.

Nintendo Switch Sports est agréable à regarder, avec des visuels bien entendu rafraichis, affinés et évolués par rapport à ce qu’on pouvait voir sur Wii et Wii U. Le jeu n’a pas vocation à être un diamant esthétique, mais pour une expérience familiale ludique, cela fait parfaitement l’affaire. En mode docké, Nintendo Switch Sports est parfaitement optimisé et fluide, mais nous n’avons pas eu l’occasion de le tester en portable, ni le mode multijoueur en ligne, ce qui ne permet pas de conclure dans l’absolu.

Musicalement, les joueurs se prendront une bonne dose de nostalgie, et reconnaitront les mélodies de la version Wii originale remixées et réorchestrées. Les musiques sont cependant très répétitives et peuvent casser les oreilles si on reste bloqué un peu trop longtemps sur le menu.

Tous les sports qui n’ont pas un fonctionnement hyper instinctif, tel que le chanbara, le volley-ball et le football, possèdent un mode tutoriel explicatif permettant de tester les différents mouvements nécessaires pour jouer. Les indications sont limpides et permettent de maîtriser très rapidement un nouveau sport sans se poser de grosses questions. Les sports plus basiques, tels que le badminton, sont exempts de ce type de présentation.

 

Volley-ball

Le volley-ball est un des sports les plus funs et réalistes de cette version. Le set de mouvements est très simple, mais permet de simuler un véritable match. Nous avons pu tester le volley en mode deux joueurs contre deux ordinateurs. Les mouvements qu’il est possible d’effectuer sont le service, la réception avec les deux mains jointes en bas, la passe avec les bras levés, le contre avec les bras levés rapidement, et le smash en donnant un coup sec et rapide avec la main qui tient le Joy-Con.
Comme dans un vrai match de volley, une des équipes sert, et l’équipe adverse a pour but de réceptionner la balle, de construire un échange en faisant une passe et de smasher pour marquer un point. On notera que grâce aux capteurs bien plus précis des Joy-Con, il est possible de viser avec un petit peu plus de précision lorsque l’on attaque. En résumé, beaucoup de fun, on se croirait presque au gymnase.

Chanbara

Le chanbara est certainement le sport le plus technique à maîtriser parmi les six qui sont présentés. L’idée est d’attaquer et de se défendre à l’aide d’un bâton de combat et de faire tomber son adversaire de la plateforme où l’on se trouve. Il est possible d’utiliser un bâton normal, un bâton « fantaisie » qui peut charger de l’énergie au cours des parades, puis de la renvoyer sur son adversaire, ou même deux bâtons si on possède deux Joy-Con. Lors du test, nous avons pu essayer le mode « fantaisie ».

Il est possible d’attaquer dans toutes les directions avec le bâton, mais on ne fait reculer l’adversaire que si on frappe dans l’axe de son arme lorsque celui-ci est en mode parade. Pour parer, il faut appuyer sur ZR et placer son arme de façon perpendiculaire à celle de son adversaire. Si on pare l’attaque d’un adversaire, ce dernier est déstabilisé et confus pendant un instant, ce qui permet de l’attaquer à nouveau très rapidement et prendre l’avantage. On peut donc gagner en utilisant habilement les parades ou bien en attaquant avec beaucoup de précision. C’est ainsi le sport qui demande le plus de technique et qui est en conséquence le plus exigeant du lot.

 

Badminton

À l’opposé exact d’un point de vue complexité, on a le badminton, qui sera sûrement le chouchou de bon nombre de familles grâce à son extrême accessibilité. Pas besoin de tuto, il faut juste servir et renvoyer les volants dans la bonne direction en frappant avec son Joy-Con. La seule variation de gameplay consiste en la possibilité de faire des coups amortis en appuyant sur la gâchette.
Cependant, bien qu’il y ait peu de mouvements à maîtriser, c’est un sport qui ne pardonne pas les gestes aléatoires. En effet, si on choisit de taper par le bas ou par le haut au mauvais moment, l’avatar peut tomber par terre et ne se relève en général pas assez vite pour renvoyer le volant. Certainement le jeu le plus familial et qui fait le plus transpirer.

Bowling

Le bowling a peu évolué depuis Wii Sports, ce qui n’est pas étonnant, car c’est un grand classique aimé de tous. Comme sur Wii, il est possible de choisir la position de sa boule de bowling au départ, ainsi que la direction du mouvement que l’on souhaite lui donner. Cependant, grâce à la précision accrue des Joy-Con, il est également possible de donner un effet à la boule. Néanmoins, contrairement au réflexe que l’on a acquis sur Wii, il ne faut pas lâcher la gâchette pour lancer la balle, celle-ci étant lancée directement à la suite du mouvement que l’on effectue.

Par ailleurs, très belle nouveauté qui sera assurément encore plus utile en mode multijoueur en ligne : il est possible pour les joueurs de lancer leur boule les uns après les autres ou en même temps, cette dernière option faisant gagner beaucoup de temps. Un grand classique, mais toujours aussi divertissant.

 

Football

Le football est le sport comportant le plus de modes différents. Nous avons pu tester le mode 4 vs 4 ainsi que les tirs au but. En 4 vs 4, le but est de vaincre l’équipe adverse en marquant des buts. La balle est géante pour plus de visibilité et il faut utiliser le stick du Joy-Con gauche pour se déplacer, et faire des mouvements avec le Joy-Con droit pour frapper dans la balle. Il est possible de frapper dans toutes les directions, de faire des passes avec la gâchette ou un coup de tête en agitant les deux Joy-Con en même temps. Bien entendu, c’est une version très simplifiée du foot et les amateurs de FIFA n’y trouveront pas leur compte.
Concernant les tirs au but, nous avons pu attacher le Joy-Con à la cuisse à l’aide d’une sangle (la même que dans Ring Fit Adventures). Il suffit donc de donner un bon coup de pied pour marquer un but. Plus on marque de buts, plus la cage se rétrécit et le challenge devient complexe. Basique, mais efficace.

Tennis

Enfin, nous avons pu tester le tennis en mode 2 vs 2 joueurs. Le sport a, tout comme le bowling, très peu évolué depuis sa première édition sur Wii. Il faut renvoyer la balle dans le terrain adverse en visant bien, et de façon générale, c’est bien plus nerveux que le badminton. Cependant, l’agitation aléatoire de la manette comme sur Wii n’est pas recommandée, les Joy-Con ne permettent pas les imprécisions et il faut apprendre à bien diriger ses coups pour gagner. Comme pour le bowling, un classique bien préservé dans l’ensemble et toujours très plaisant à partager.

Dans l’ensemble, l’expérience a été très amusante et régressive, le jeu tient ses promesses en mode local. Il faut toutefois noter quelques éléments d’importance, en attendant le test de la version complète. Premièrement, il ne faut pas s’attendre à un niveau de dépense physique similaire à ce qu’il y avait dans Ring Fit Adventures, ce jeu est clairement plus ludique et a une vocation de divertissement avant tout. Ensuite, le mode multijoueur semble être une composante importante de Nintendo Switch Sports, et on attend avec impatience de pouvoir l’expérimenter. Enfin, le succès de Wii Sports était en grande partie dû à sa gratuité, et il est légitime de se demander si le prix de 39,99 euros sur l’eShop pour seulement 6 sports au lancement (7 dès l’arrivée gratuite du golf cet automne), ne sera pas un frein à l’achat. Il aurait peut-être été intéressant d’intégrer plus de sports populaires tels que la boxe pour rendre le jeu plus attractif. Affaire à suivre…
  • Nintendo-Difference

    par Skyward

    le 11 avril 2022 à 15:01

Partager sur

  • Sorties :
  • 29 Avril 2022
  • 29 Avril 2022
  • 29 Avril 2022
  • Sorties :
  • 29 Avril 2022
  • 29 Avril 2022
  • 29 Avril 2022
LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

9

DEC.

Jitsu Squad

Nintendo Switch - Combat - ININ Games - Tanuki Creative Studio

14

DEC.

Lil Gator Game

Nintendo Switch - Aventure - Playtonic Friends - MegaWobble

15

DEC.

Aka

Nintendo Switch - Aventure Plate-formes Simulation - NEOWIZ - Cosmo Gatto

15

DEC.

Akai Katana Shin

Nintendo Switch - Shoot them up - City Connection - TAKE×0FF City Connection Cave