Notre vidéo de gameplay maison de Divinity : Original Sin 2 – Definitive Edition sur Nintendo Switch

Fondée en 1996 par Swen Vincke, la société belge Larian Studios s’est fait connaitre sur PC dès 2002 grâce à Divine Divinity, un action-RPG en vue de dessus plutôt plaisant, inspiré de la célèbre série Diablo. Relativement bien accueilli à l’époque, le jeu s’est alors décliné en une série à part entière avec la sortie de Beyond Divinity en 2004 (toujours sur PC), suivi de Divinity II : Ego Draconis en 2009 et de son extension Flames of Vengeance en 2010 – tout deux ayant eu droit à une version console sur Xbox 360 et à une réédition conjointe sous le titre de Divinity II : The Dragon Knight Saga (2011) puis Divinity II : Developer’s Cut (2012).

Logo de Larian Studios
Après un petit détour, en 2013, du côté du jeu de gestion et de stratégie, avec un Divinity : Dragon Commander resté exclusif au PC, c’est toutefois Divinity : Original Sin qui a définitivement assis la réputation des développeurs lors de sa parution sur PC en 2014, puis sur PlayStation 4 et Xbox One l’année suivante – le projet ayant avant cela fait l’objet d’une campagne Kickstarter couronnée de succès. Laissant de côté l’action-RPG pour se concentrer sur des combats au tour par tour nettement plus tactiques, le titre proposait de replonger dans le monde de Rivelon en incarnant deux Traque-Sources, en charge de l’éliminer des Ensourceleurs, mages pervertis par la puissante magie de la Source. L’occasion de proposer une aventure jouable à deux en coopération et intégrant des mécaniques assez originales de négociation entre les personnages en cas de désaccord sur les choix à effectuer.

Artwork de Divinity : Original Sin
Désormais considéré comme un acteur majeur du milieu, Larian Studios a magistralement enfoncé le clou en 2017 avec l’excellent Divinity : Original Sin II, considéré par beaucoup comme l’un des meilleurs jeux de rôle occidentaux de son époque, voire de tous les temps. Un succès international qui a ouvert quelques jolies portes puisque le studio travaille désormais sur Baldur’s Gate III, en accès anticipé depuis octobre 2020 sur PC et Stadia. Quant à Divinity : Original Sin II, il a connu une adaptation sur PlayStation 4 et Xbox One en 2018, avant de débarquer par surprise sur l’eShop de la Nintendo Switch le 5 septembre 2019 – une édition physique limitée ayant même été proposée par Limited Run Games.

Artwork de Divinity : Original Sin 2 - Definitive Edition

L’histoire nous place désormais dans la peau d’un Ensourceleur ou d’une Ensourceleuse victime de la répression de l’Ordre Divin et en route pour la prison de Fort Joie. Sauf que le voyage ne va pas se passer comme prévu et nous laissera rapidement la possibilité de poursuivre nos propres objectifs. Avant cela, il faudra toutefois créer son avatar, soit en choisissant l’un des six personnages Origine, dont le background a bénéficié d’un boulot considérable, soit en partant de zéro, ce qui impliquera de faire son choix parmi quatre races différentes (Nain, Elfe, Humain ou Lézard) ou leurs déclinaisons mort-vivantes. En parallèle, on optera aussi pour l’une des quatorze classes proposées, sachant qu’à l’instar du premier Original Sin, celles-ci constituent surtout des archétypes de répartition pour les nombreuses caractéristiques de notre avatar, et en aucun cas des carcans limitant notre créativité.

Image de Divinity : Original Sin 2 - Definitive Edition

Qu’il s’agisse des attributs physiques (Force, Dextérité, Intelligence, Constitution, Mémoire et Perception), des capacités de combat dont dépendent les compétences utilisables lors des affrontements, des capacités civiles comme l’éloquence ou la furtivité (entre autres), des talents offrant divers bonus passifs, ou encore des mots-clés influant sur l’attitude des habitants de Rivelon à notre égard, tous ces éléments demeurent totalement paramétrables, tout comme l’apparence de notre personnage et même certains aspects de la bande-son. Petite coquetterie musicale, on pourra en effet choisir le type d’instrument (bansurî, tambûr, oud ou violoncelle) utilisé pour jouer les mélodies accompagnant nos aventures.

Des aventures qu’il sera d’ailleurs une nouvelle fois possible de vivre en solo ou à plusieurs, grâce à un multiljoueur jusqu’à quatre, en mode sans fil local ou en ligne. Or, si cette version hybride est forcément moins belle que les autres, avec sa définition d’image dynamique et son framerate qui prend un petit coup dans l’aile lors de certaines grosses batailles, pouvoir jouer à tel titre sur la console de Nintendo demeure une véritable aubaine. D’autant que le système de sauvegardes multiplateformes en fait un complément mobile parfait à la version Steam. On vous propose donc aujourd’hui cette longue vidéo de gameplay afin de vous donner un aperçu de la création de personnage et du prologue. Sachant que le jeu est en promotion sur l’eShop jusqu’au 14 août 2022 au prix de 24,99 € au lieu de 49,99 €, soit la plus grosse ristourne depuis son lancement. L’occasion peut-être d’en profiter !

0:00 – Introduction et options
3:58 – Création de personnage
21:04 – Cinématique et didacticiel
48:21 – Reste du Prologue

  • Nintendo-Difference

    par Kayle Joriin

    le 8 août 2022 à 17:00

Partager sur

  • Sorties :
  • 5 Septembre 2019
  • 5 Septembre 2019
  • 31 Octobre 2019
  • Sorties :
  • 5 Septembre 2019
  • 5 Septembre 2019
  • 31 Octobre 2019
LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

7

OCT.

Chaos;Child

Nintendo Switch - Aventure - Spike Chunsoft - MAGES.

7

OCT.

Chaos;Head Noah

Nintendo Switch - Aventure - Spike Chunsoft - Nitroplus Red Flagship MAGES.

12

OCT.

LEGO Bricktales

Nintendo Switch - Aventure - Thunderful Publishing - ClockStone