Notre vidéo de gameplay maison de My Memory of Us sur Nintendo Switch

Depuis 77 ans et la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les horreurs du conflit et ses génocides programmés ont engendré le devoir de mémoire toujours le plus proéminent de notre époque, se matérialisant de diverses manières. Commémorations annuelles, documentaires dans le sillage de Shoah de Claude Lanzmann, sites historiques transformés en musées pédagogiques, rééditions de témoignages d’époque, et bien entendu cinéma, toutes ces initiatives ont apporté leur pierre à l’édifice, permettant de relater les évènements dont les souvenirs de survivants s’éteignent lentement. Et c’est bien ce dernier média qui a largement influencé My Memory of Us, jeu d’aventure de type point and click du studio polonais Juggler Games, sorte de revisite allégorique des événements survenus à Varsovie et son immense ghetto. Loin de la comédie à la Vie est Belle ou de l’horreur immersive du Fils de Saul, le titre reprend le graphisme de la scène poignante de la petite fille en rouge de la Liste de Schindler, marchant presque insouciamment au milieu du massacre, dont le corps sans vie réapparaît un peu plus tard. Mais dans My Memory of Us, il s’agit de survivre et de fuir, coute que coute.

Juggler Games choisit de raconter l’histoire de la capitale polonaise au travers des souvenirs actuels d’un vieux grand-père gérant d’une bibliothèque, remontant à la surface grâce à la visite de son petit-fils et d’une nouvelle amie rencontrée il y a peu, dont le visage lui rappelle étrangement ses périples. La voix du vieillard vous dira certainement quelque chose, puisqu’il est doublé par l’acteur Patrick Stewart, l’évident Professeur Xavier de la première trilogie X-Men et des films Wolverine (et du second opus de la seconde trilogie, Days of Future Past, enfin le vieux Professeur Xavier du film… c’est le bordel cette saga), une touche de plus-value bienvenue, la voix de l’acteur étant toujours dans le ton, sans en faire de trop. Comme tout grand-père narrant une histoire, aussi troublante soit-elle, celle-ci sera racontée de manière fictive et imagée, en noir et blanc, évitant les horreurs réalistes de la déportation des populations. Ainsi, l’aventure commence avec la rencontre amicale de deux enfants dans un Varsovie encore paisible, une sorte d’introduction permettant de comprendre le gameplay simple du jeu.

Absolument magnifique dans sa forme, notamment dans sa direction artistique, ses animations, sa bande-son, ses métaphores et le ton de sa narration, My Memory of Us reste une œuvre de commémoration soignée, avec une histoire idéalement conçue pour tout parent souhaitant narrer les évènements à ses jeunes enfants sans les noyer dans l’horreur de leur réalité. En guise d’illustration, voici une vidéo de gameplay montrant le tout début du jeu, ses phases d’infiltration, ses mini jeux et ses énigmes.

My Memory of Us est en ce moment en promotion sur l’eShop Nintendo Switch à 4,49 euros au lieu de 14,99 euros jusqu’au 22 mai prochain. Notre test est par ailleurs disponible à cette adresse.

 

  • Nintendo-Difference

    par Chozo

    le 16 mai 2022 à 15:05

Partager sur

  • Sorties :
  • 24 Janvier 2019
  • 24 Janvier 2019
  • Non prévue
  • Sorties :
  • 24 Janvier 2019
  • 24 Janvier 2019
  • Non prévue
LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

12

JUIL.

Time on Frog Island

Nintendo Switch - Aventure Puzzle - Merge Games Ltd. - Half Past Yellow