Nouvelles infos et images pour le RPG tactique Unicorn Overlord de Vanillaware et Atlus (histoire, personnages principaux, gameplay, niveaux de difficulté, mode en ligne, retour de Basiscape…)

Après avoir annoncé Unicorn Overlord lors du Nintendo Direct du 14 septembre, Vanillaware et Atlus ont pris le temps de présenter plus largement le jeu au cours du Tokyo Game Show 2023, que ce soit au niveau de l’histoire, des personnages et du gameplay. De plus, nous avons la confirmation que Basiscape est en charge des musiques du titre. Cette société de production musicale fondée par Hitoshi Sakimoto – dont nous avions dernièrement présenté largement le travail dans nos articles sur Tactics Ogre : Reborn – a été fortement impliquée dans les titres de Vanillaware, dès Fantasy Earth : The Ring of Dominion, à l’époque où l’entreprise fondée par George Kamitani (après son travail sur Princess Crown) était connue sous le nom de Puraguru. Basiscape a également œuvré sur tous les autres jeux de Vanillaware, à savoir Odin Sphere, GrimGrimoire, Kumatanchi, Muramasa : The Demon Blade, Grand Knights History, Dragon’s Crown et 13 Sentinels : Aegis Rim. Son retour pour Unicorn Overlord paraissait donc évident.

 

Voir l’illustration en haute qualité à cette adresse

 

Unicorn Overlord, c’est quoi ?

 

Unicorn Overlord est la nouvelle création de Vanillaware, qui est encore une fois éditée par Atlus / SEGA. Le projet avait été teasé en 2019 par le biais d’une courte vidéo dans le menu Extras de la démo Prologue de 13 Sentinels : Aegis Rim. Vanillaware recrutait d’ailleurs déjà de nouveaux talents en 2017 pour travailler sur ce projet. Par la suite, dans une interview accordée au site Nintenderos début 2023, le co-fondateur de Vanillaware, George Kamitani, indiquait que le développement du jeu touchait sa fin et qu’il allait s’agit de l’une des plus grandes productions du studio. Il ne travaille pas en tant que réalisateur sur ce titre, mais il œuvre sur un autre titre qui ne devrait pas être achevé avant plusieurs années. Toutefois, une fois qu’Unicorn Overlord, l’équipe de développement sur l’autre projet sur lequel il travaille grandira et son projet pourra avancer.

 

 

Avec Unicorn Overlord, Atlus se vante de proposer le renouveau du RPG tactique fantasy, différent de tout ce qu’il a précédé. Le titre célèbre aussi le 20e anniversaire du partenariat entre Atlus et Vanillaware. Leur défi était donc cette fois-ci de s’attaquer au genre du RPG tactique. On nous promet une aventure royale avec de superbes graphismes en haute définition, une exploration d’un vaste monde, une expérience de stratégie tactique intemporelle, un système de combat unique et innovant et des modes de combat en ligne qui sauront ravir les nouveaux joueurs comme les plus anciens, le tout dans le style classique de Vanillaware.

 

 

L’histoire

 

Alors que le monde est rongé par un mal sans fin, un prince déchu se relève, l’anneau de la légende éclairant son chemin…

Le jeu raconte l’histoire du continent Fevrith, marqué par des destins volés, des esprits dérobés et des nations asservies. Fevrith est une terre abritant cinq nations – Cornia, Drakengard, Elheim, Bastorias et Albion – habitées non seulement par des humains, mais aussi par d’autres peuples, tels que les elfes, les anges et les besthériens. Le général Valmore se rebelle contre la famille royale de son pays et déclenche une guerre qui va déchirer le continent tout entier. Alain, le protagoniste du jeu et prince de Cornia, s’enfuit de chez lui pendant ce soulèvement et est choisi pour diriger l’Armée libératrice, chargée de libérer toutes les terres assujetties de Fevrith.

 

Cornia
Nation de Cornia

 

Drakengard
Nation de Drakengard

 

Elheim
Nation de Elheim

 

Bastorias
Nation de Bastorias

 

Albion
Nation d’Albion

 

Dix années se sont écoulées. Alain, qui dispose de l’anneau de la licorne, un trésor ancestral qui appartient à la famille royale de Cornia, brandit le drapeau de la rébellion pour mener son peuple vers la liberté. La légende raconte que les ancêtres ont utilisé l’anneau de la licorne pour purifier le mal…

 

 

On pourra parcourir un vaste monde, rassembler des alliés, tisser des liens avec eux et mener l’Armée libératrice vers la victoire contre la domination de l’Empire zénoïrien. Il faudra reprendre le contrôle des villes et les reconstruire avec les matériaux que l’on collecte, entraîner les alliés et rassembler des forces pour faire face à des ennemis de plus en plus puissants. Notre rôle sera de prendre la tête d’une armée de plus de 60 personnages uniques, comme des humains, des elfes, des bêtes gigantesques et des anges célestes. On pourra utiliser les personnages comme bon nous semble pour former de puissantes unités. C’est à nous, le commandant de l’Armée libératrice, de décider qui envoyer et quelle stratégie adopter. On nous promet une expérience épique dans la pure tradition de Vanillaware, ainsi qu’un monde dynamique dans lequel on pourra assembler des unités et les diriger dans des batailles animées avec soin. En plus de reconquérir le royaume, le but du jeu sera aussi de réaliser des actes héroïques et de gagner en renommée parmi les cinq nations. Au total, plus de 100 personnages apparaîtront dans le jeu, avec des interactions uniques entre eux.

Les personnages principaux

 

  • Alain, le protagoniste (voix japonaise : Kazuki Ura) : prince héritier du royaume déchu de Cornia, et fils de la reine Ilénia. Après la perte de sa mère à un jeune âge au milieu de la rébellion du général cornien Valmore, il a été conduit sur l’île de Parévia par le chevalier Joseph, qui lui a enseigné le maniement de l’épée et la stratégie jusqu’à ses 17 ans.
Alain
« Le peuple de Cornia souffre, Lex. Si je faisais la sourde oreille à leurs voix… Je ne serais pas digne de porter cette couronne que je pense être mienne. »

 

  • Scarlet, alliée du protagoniste (voix japonaise : Hina Suguta) : une prêtre de l’orthodoxie parévienne. Elle s’est entraînée sans relâche depuis son plus jeune âge et s’occupe aujourd’hui de la cathédrale sur l’île de Parévia. Elle prend la décision de quitter l’île pour rejoindre Alain dans son périple.
Scarlet
« En tant que prêtre de l’orthodoxie parévienne… Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir. »

 

  • Lex, allié du protagoniste (voix japonaise : Miyu Irino) : ami d’enfance d’Alain, fils d’un pêcheur de l’île de Parévia. Après avoir étudié auprès de Joseph, il décide de se joindre à la quête de libération de Fevrith.
Lex
« Désolé, Alain, mais aujourd’hui, la victoire est à moi ! »

 

  • Joseph, allié du protagoniste (voix japonaise : Kazuhiro Yamaji) : chevalier sacré du royaume déchu de Cornia, il s’est réfugié à Parévia avec Alain il y a dix ans, à la demande d’Ilénia. Depuis, il a fait de grands progrès dans la formation de l’Armée libératrice.
Joseph
« Ma reine… Je fais le serment de protéger le prince Alain et l’avenir de la lignée royale de Cornia. Je regrette de n’avoir pu vous aider davantage… »

 

  • Ilénia, mère du protagoniste (voix japonaise : Yuko Kaida) : la reine de Cornia, qui gouvernait avec bienveillance et fermeté. Constatant qu’il est impossible d’endiguer la vague de rébellion, elle confie son fils Alain à son fidèle serviteur, Joseph.
Ilénia
« C’est moi et personne d’autre que le général veut voir morte. Je dois assumer ma position jusqu’au bout. »

 

  • Galvius, antagoniste (voix japonaise : Tessho Genda) : empereur du renaissant empire zénoïrien et ancien général cornien connu sous le nom de Valmore. Après avoir mené une rébellion victorieuse contre la famille royale de Cornia, il a revendiqué la domination de tout Fevrith.
Galvius
« Je ne convoite pas simplement votre trône, mais ceux de tous les royaumes. J’obtiendrai cette unité par la conquête, et je reprendrai ce qui me revient de droit. »

 

Les mécaniques de jeu

 

Dans Unicorn Overlord, on pourra parcourir librement la carte du monde pour recruter de nouveaux alliés, combattre des ennemis, libérer et reconstruire des villes, tout cela dans l’ordre que l’on souhaite. On décidera librement de notre destination, quel chemin adopter, et dans quelles batailles on s’engagera.

 

 

En battant les forces zénoïriennes qui contrôlent les villes et les forts, la loi et l’ordre seront restaurés sur le territoire et on aura accès à des installations telles que des armureries et autres commerces. Les ennemis vagabonds seront également vaincus, ce qui facilitera l’exploration et la libération de Fevrith.

Durant les combats, on pourra commander nos troupes, défendre notre poste de contrôle et frapper les lignes ennemies. Pendant chaque phase de bataille, les deux camps s’affrontent pour prendre les postes de contrôle de l’adversaire dans des combats en temps réel. En tant que commandant, on devra surveiller de près la situation et prendre d’importantes décisions telles que le choix des unités à envoyer, à quel endroit et à quel moment. La victoire est assurée une fois que l’on aura rempli certaines conditions, comme vaincre le général ennemi.

Les batailles individuelles commencent lorsque les unités entrent en contact avec l’ennemi au cours d’une phase de bataille. Il faudra coordonner la stratégie d’une unité en définissant des conditions qui déterminent quand et comment elles utilisent leurs compétences. Il faudra aussi trouver la bonne combinaison de classes et de compétences pour former les unités les plus puissantes selon la situation, pour ensuite observer le déroulement de la bataille automatique.

 

 

Les niveaux de difficulté

 

Unicorn Overlord comprendra trois niveaux de difficulté :

 

  • Facile : un niveau pensé pour les personnes qui veulent se concentrent avant tout sur l’histoire. On pourra remporter les batailles sans trop de difficulté.

 

  • Normal : un niveau qui se concentre sur la stratégie. Il est pensé pour les personnes qui ne sont pas très familières avec les jeux de stratégie, mais qui veulent tout de même faire face à un certain challenge.

 

  • Difficile : un niveau qui pousse notre esprit stratégie dans ses retranchements, pour les personnes qui ont une bonne expérience de stratégie.

 

 

Mode en ligne

 

Dans le colisée, il sera possible de participer à des batailles contre les unités d’autres personnes en ligne. L’objectif sera de créer la meilleure équipe possible pour viser les sommets.

 

 

Rappel sur la sortie du jeu

 

Unicorn Overlord sera disponible mondialement le 8 mars 2024 sur Nintendo Switch, PlayStation 4, PS5 et Xbox Series. La version PS4 sortira seulement en téléchargement, mais les autres versions auront droit à plusieurs éditions physiques. La version occidentale d’Unicorn Overlord comprendra des textes en français, anglais, allemand, espagnol et italien. Les voix seront en anglais et en japonais.Que ce soit au Japon, aux États-Unis ou en Europe, Unicorn Overlord sera vendu en téléchargement et en physique sous la forme de plusieurs éditions.

 

 

En Occident, on trouvera une édition Standard ainsi qu’une édition Collector sur Switch, PS5 et Xbox Series. La sortie de cette édition Collector est confirmée pour l’Europe. Elle comprendra, en plus du jeu sur la cartouche ou le disque, un coffret premium produit par Vanillaware, un album d’arrangements 16 bits produits par Basiscape comprenant deux disques avec chacun dix pistes, un artbook de 132 pages comprenant des illustrations de personnages, des arrière-plans, des dessins originaux et plus, et un jeu de cartes exclusif produit par Vanillaware contenant 239 cartes, des jetons et des marqueurs auquel on pourra jouer de deux à quatre personnes. Elle inclura également le pack de blasons Atlus x Vanillaware, un DLC de précommande qui permettra de personnaliser en jeu le drapeau de l’Armée libératrice avec des emblèmes tirés d’Odin Sphere, de Dragon’s Crown et de 13 Sentinels : Aegis Rim. Atlus/SEGA précise que les quantités de l’édition Collector seront limitées. En ce qui concerne les arrangements 16 bits, ils pourront être distribués et publiés séparément sous forme de CD après la sortie du jeu.

 

 

À noter qu’une édition deluxe numérique sera également proposée. Elle comprendra tout simplement le jeu complet au format dématérialisé, les arrangements 16 bits en téléchargement et l’artbook de 132 pages au format numérique. Au Japon, la version standard du jeu coûtera 8 778 yens (que ce soit en physique ou en téléchargement), tandis que l’édition Collector est nommée là-bas Monarch Edition. Elle coûtera 17 578 yens. Une version numérique de la Monarch Edition, qui est donc l’équivalent de l’édition deluxe numérique chez nous, sera aussi proposée au prix de 13 178 yens. La Monarch Edition a le même contenu que l’édition Collector.

 

 

Note : le code de téléchargement des bonus pourra être utilisé une seule fois et sa date d’expiration est fixée au 7 mars 2024 à 23:59. Seuls les premiers exemplaires de l’édition limitée et de l’édition standard de la version physique seront accompagnés des bonus. La version numérique sera accompagnée des bonus si elle est téléchargée avant le 7 mars 2024 à 23:59.

 

 

  • Nintendo-Difference

    par Klaus

    le 24 septembre 2023 à 21:59

Partager sur

  • Sorties :
  • 8 Mars 2024
  • 8 Mars 2024
  • 8 Mars 2024
  • Sorties :
  • 8 Mars 2024
  • 8 Mars 2024
  • 8 Mars 2024
LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

14

MAR.

Dungeon Drafters

Nintendo Switch - RPG - DANGEN Entertainment - Manalith Studios