Persona 3 Portable et Persona 4 Golden : les traducteurs exclus des crédits

Persona 3 Portable et Persona 4 Golden sont sorties ce 19 janvier en téléchargement sur Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One, Xbox Series et PC (eShop, PlayStation Store et Microsoft, ainsi que Steam uniquement pour P3P, P4G étant déjà sorti sur la plateforme). Dès l’annonce de l’arrivée de ces remasters / portages, Atlus a précisé que les textes des deux jeux seront traduits en français, allemand, espagnol et italien pour la première fois. Depuis Persona 5 Royal et Persona 5 Strikers, les Persona sont devenus plus accessibles. Profiter de P3 P4 pour la première fois avec des traductions en français, allemand, espagnol et italien, c’est forcément un événement, d’autant plus que les deux jeux, disponibles au même moment sur de nouvelles plateformes, contiennent énormément d’éléments à traduire, et pas seulement dans les dialogues. Malheureusement, après une vérification dans les deux jeux, plusieurs personnes, dont @Tamslator et Katrina Leonoudakis, ont remarqué que les traducteurs sont complètement exclus des crédits de chaque titre. Comme l’explique Katrina Leonoudakis, la décision vient de l’agence Keywords Studios, déjà impliquée dans P5R, et de SEGA, qui ont uniquement crédité le producteur, Luca Artoni, et les chefs de projet (Leonardo Marcato et Federica Crucitti pour la traduction française). Aucun des traducteurs qui ont « réellement écrit les millions de mots » en français, allemand, espagnol et italien que l’on retrouve dans P3P et P5G ne sont mentionnés.

 

 

Dans une série de Tweets, Katrina Leonoudakis indique qu’elle a été coordinatrice de localisation sur le projet avant son départ de SEGA. Elle était constamment en lien avec les équipes chargées des traductions en français, allemand, espagnol et italien. Elle affirme avoir dit à l’équipe qui l’a remplacé de créditer les traducteurs, d’autant plus qu’ils ont travaillé incroyablement dur pour localiser deux jeux. Katrina Leonoudakis aurait insisté auprès de l’entreprise (SEGA) de créditer les équipes pour les deux titres. Pour elle, il était extrêmement important que tout le monde soit crédité. Elle indique que tout ce qu’il aurait fallu, c’était une conversation avec Keywords Studios. Katrina Leonoudakis fait référence à Scott Strichart, qui a fait la même chose avec la série Yakuza et avec la même agence. Elle continue en précisant que tout ce travail de localisation a duré une année entière, avec des réponses à des centaines de questions, et que les traducteurs ont probablement été payés beaucoup moins que les personnes comme Katrina Leonoudakis (les coordinateurs de localisation). Le moins qu’ils puissent faire est donc de les créditer. Katrina Leonoudakis explique que créditer les traducteurs est la seule chose qu’elle demandait et qu’elle continuait d’évoquer tout le long du projet au producteur qui le supervisait, ce qu’elle considère comme « un crachat au visage de chaque traducteur qui a travaillé sans relâche sur le projet ». Dans nos vidéos de gameplay montrant le début de chaque jeu, vous avez un aperçu de la traduction française, qui montre bien à quel point le travail d’adaptation et de traduction devait être colossal.

 

 

Le cas des crédits de P3P et P4G sur les nouvelles plateformes est loin d’être isolé, plusieurs agences choisissant de ne pas créditer les traducteurs. Comme l’expliquait @chapeauambulant dans une série de Tweets consacrée à la traduction et à l’invisibilité des traducteurs il y a quelques mois, ce choix est légal, et peut être indiqué dans le contrat. Cependant, en ce qui concerne P3P et P4G, Katrina Leonoudakis aurait bien insisté auprès des personnes concernées pour que les traducteurs soient crédités. Cela avait bien fonctionné du côté de Scott Strichart dernièrement pour Yakuza : Like A Dragon, où tous les traducteurs étaient correctement crédités, comme vous pouvez le constater ici. Étant donné que les traducteurs sont donc bien mentionnés dans d’autres titres récents de SEGA (où la même agence que pour les traductions de P3P et P4G est impliquée), on peut espérer qu’une mise à jour soit déployée pour les deux jeux, incluant les traducteurs dans les crédits.

 

 

Il n’y a pas que les traducteurs dont le travail est invisibilisé, que ce soit dans les crédits ou ailleurs. En plus de Bruce Straley qui s’est récemment exprimé au sujet de son absence des crédits de la série The Last of Us de HBO, on peut prendre l’exemple des crédits de Splatoon 3 et Bayonetta 3, qui ne mentionnent nulle part les musiciens, comme les instrumentistes et les vocalistes par exemple. Pour savoir de qui il s’agit, il faudra attendre une éventuelle sortie de la bande originale sous forme d’album (ce qui, heureusement, devrait arriver, compte tenu des historiques de chaque série). Ensuite, cet exemple peut être comparé aux crédits de Xenoblade Chronicles 3, qui contiennent des sections très longues et détaillées avec l’ensemble de toutes les équipes chargées des musiques, comme nous le montrons dans notre dossier dédié.

 

 

Les nouveautés de Persona 3 Portable et Persona 4 Golden

 

Persona 3 Portable et Persona 4 Golden sont vendus à l’unité à 19,99 €, et un bundle à 39,49 € est également disponible. Ils sont aussi inclus dans le Xbox Game Pass. Les deux jeux permettent de choisir entre les voix anglaises et japonaises, en plus des traductions pour les textes. Comme nous l’indiquions précédemment, chaque titre comprend, sans exception, des sous-titres dans les langues suivantes : Français, Anglais, Allemand, Espagnol, Italien, Japonais, Chinois et Coréen. Persona 4 Golden avait déjà été adapté sur PC, mais en ce qui concerne Persona 3 Portable, c’est la première fois qu’il est disponible sur des consoles de salon et sur PC. Atlus et SEGA affirmaient donc déjà que les graphismes ont été améliorés. Les visuels sont en haute-définition, et on nous promet des commandes fluides.

 

 

Dès le début du jeu, il est possible de choisir entre plusieurs niveaux de difficulté, dont plusieurs pensés pour les débutants ou les personnes qui veulent simplement profiter de l’histoire sans pression. Dans les versions d’origine, il était possible de changer le niveau de difficulté, mais il fallait d’abord terminer l’aventure une première fois (et seulement en New Game Plus). En effet, bien qu’il y avait le choix au début du jeu, il n’était par la suite pas possible de changer de difficulté à tout moment (ce qui sera donc enfin le cas dans les nouvelles versions). Désormais, il sera donc possible de choisir le niveau de difficulté librement avant de commencer le jeu et pendant que l’on joue, avec en plus l’ajout de nouveaux niveaux qui n’étaient pas présents dans les versions d’origine.

 

 

En plus des points de sauvegarde de base, les nouvelles versions de P3P et P4G offrent la possibilité de sauvegarder notre partie à tout moment grâce à la sauvegarde rapide.

 

 

Enfin, exclusivement pour P4G, une nouvelle fonction a été ajoutée : l’album, qui permet de revoir les scènes déjà vues, y compris les dialogues entre les personnages où il faut effectuer des choix. On peut également y choisir des réponses différentes de celles sélectionnées lors des dialogues à choix multiples, ce qui permet donc de voir les différences entre les différents choix.

 

 

 

 

Persona 3 Portable

 

Persona 3 Portable est la dernière version de Persona 3, mais il faut savoir qu’étant donné qu’elle est sortie sur PSP exclusivement, il y a des différences importantes par rapport à la version d’origine sortie sur PS2. Par ailleurs, une autre version était également sortie sur PS2, Persona 3 FES. Le Persona 3 d’origine est sorti en 2006 au Japon puis en 2007 aux États-Unis et en 2008 en Europe. La version FES, qui offre du contenu supplémentaire comme une version Director’s Cut, à savoir un nouvel épilogue avec Aigis, intitulé The Answer, ainsi que du nouveau contenu dans l’aventure principale, est sortie en 2007 au Japon puis en 2008 aux États-Unis et en Europe. Cependant, la version FES ne comprend pas le système de liens sociaux de la version d’origine pour le nouvel épilogue (elle le conserve pour l’histoire d’origine, avec des ajustements).

Quant à la version Portable, elle est sortie en 2009 au Japon puis en 2010 aux États-Unis et en 2011 en Europe. Il s’agit d’une autre version apportant des changements et des nouveautés. Par exemple, on peut avoir le choix de jouer une protagoniste, ce qui n’était pas le cas sur PS2, et cela change certains aspects de l’histoire et des liens sociaux (qui sont bien inclus dans Portable). Il y a aussi de nouveaux niveaux de difficulté, mais au niveau de l’histoire, seule celle du Persona 3 d’origine est incluse. Toutefois, il y a des changements dans l’histoire, mais aussi dans le système de combat pour correspondre à celui de Persona 4. Certains éléments ont été supprimés, comme les cinématiques animées, et en dehors du Tartarus, au lieu de diriger le ou la protagoniste, on se déplace d’écran en écran avec un curseur. Il y a également 10 nouvelles musiques composées par Shoji Meguro. La bande originale du jeu d’origine avait été composée par lui et Yosuke Uda.

Persona 3 a été réalisé par Katsura Hashino, avec au character design Shigenori Soejima. Le scénario a été écrit par Hashino en collaboration avec Yuichiro Tanaka.

 

 

« Si je vous disais qu’il existe une heure « cachée » entre la fin d’une journée et la suivante… Me croiriez-vous ? Cette heure inconnue s’appelle l’Heure sombre. La ville est alors comme figée et les gens se transforment en de sinistres cercueils. Des monstres d’un autre monde appelés « Ombres » y grouillent. Une nuit, le protagoniste est attaqué par ces Ombres. Lorsque tout espoir semble perdu le pouvoir du cœur, les Persona, se réveillent. Proposant des graphismes améliorés, Persona 3 Portable bénéficiera également de sous-titres français, italiens, allemands et espagnols pour la toute première fois ! »

 

 

Persona 4 Golden

 

Persona 4 Golden est la dernière version de Persona 4, sorti à l’origine sur PS2 en 2008 au Japon puis sous le nom de Shin Megami Tensei : Persona 4 en 2008 aux États-Unis puis en 2009 en Europe. Persona 4 Golden était autrefois exclusif à la PS Vita, où il est sorti en 2012 au Japon et aux États-Unis puis en 2013 en Europe. Une version PC via Steam est sortie en 2020 mondialement, mais le 19 janvier prochain, il sera possible de le trouver également sur le Microsoft Store. Persona 4 Golden offre plus de contenu que la version d’origine sur PS2. On trouve par exemple de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux éléments dans l’histoire avec une nouvelle héroïne, Marie, de nouveaux Personae, des tenues inédites pour les personnages, de nouveaux dialogues, des cinématiques animées, de nouveaux Social Links pour Marie et Tohru Adachi, une fonction sans fil permettant d’obtenir l’aide d’autres joueurs si l’on se trouve dans une situation difficile au sein des donjons, et plus encore. Sur PC, il y a quelques petites nouveautés, dont la possibilité de choisir les voix japonaises et des améliorations graphiques.

 

« Il parait que votre âme sœur apparaitra à l’écran si vous fixez votre téléviseur un soir de pluie… Cette étrange rumeur commence à se propager à travers la ville rurale d’Inaba, le nouveau foyer de notre protagoniste, juste au moment où une mystérieuse série de meurtres commence. Tandis que le protagoniste et ses amis essaient de découvrir la vérité, ils se retrouvent à ouvrir un passage vers un autre monde. Pour la première fois, profitez de Persona 4 Golden avec des sous-titres français, italiens, allemands et espagnols ! »

 

 

Persona 4 a été réalisé et produit par Katsura Hashino, avec au character designer Shigenori Soejima et Susumu Nishizawa à la direction artistique. Yuichiro Tanaka et Akira Kawasaki ont écrit le scénario en se basant sur l’histoire imaginée par Hashino. Enfin, les musiques ont été composées par Shoji Meguro, Atsushi Kitajoh et Ryota Kazuka. Les nouvelles musiques pour Golden ont été aussi composées par Meguro et Kitajoh, mais sans la participation de Kazuka. Il y a aussi des chansons interprétées par Shihoko Hirata, Tamari, Haruko Komiya et Rie Kugimiya.

 

 

Persona 3 Portable
Persona 4 Golden
  • Nintendo-Difference

    par Klaus

    le 20 janvier 2023 à 22:19

Partager sur

  • Sorties :
  • 19 Janvier 2023
  • 19 Janvier 2023
  • 19 Janvier 2023
  • Sorties :
  • 19 Janvier 2023
  • 19 Janvier 2023
  • 19 Janvier 2023
  • Sorties :
  • 19 Janvier 2023
  • 19 Janvier 2023
  • 19 Janvier 2023
  • Sorties :
  • 19 Janvier 2023
  • 19 Janvier 2023
  • 19 Janvier 2023
LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

3

FEV.

Helvetii

Nintendo Switch - Action Plate-formes Aventure - Red Art Games - Team KwaKwa

14

FEV.

Blanc

Nintendo Switch - Aventure - Gearbox Publishing - Casus Ludi

16

FEV.

Dust & Neon

Nintendo Switch - Action Shoot them up - Rogue Games - David Marquardt Studios