Square Enix et le studio Alim annoncent Voice of Cards : The Beasts of Burden sur Nintendo Switch, PS4 et PC pour le 13 septembre 2022

En attendant de voir ce que nous réserve l’avenir de NieR en dehors de NieR Re[in]carnation, Yoko Taro nous propose de découvrir une série de RPG dont il est le directeur créatif : Voice of Cards. Après deux épisodes, The Isle Dragon Roars et The Forsaken Maiden, parus respectivement le 28 octobre 2021 et le 17 février 2022, un troisième jeu vient d’être annoncé. Intitulé Voice of Cards : The Beasts of Burden, il sera disponible en téléchargement le 13 septembre prochain au prix de 29,99 €. Les précommandes ont déjà commencé sur l’eShop et sur Steam, et pour tout achat avant le lundi 3 octobre à 23h59, deux DLC sont offerts : le pion noir et or et la silhouette de la jeune fille morose ajoutée au verso des cartes. Il y a aussi un bundle coûtant 37,99 €, qui comprend le jeu et un set comprenant tous les DLC (présentés ci-dessous). De nombreuses informations sur le jeu ont été communiquées, et nous vous les détaillons dans la suite de cet article. Pour commencer, voici la première bande-annonce :

 

 

Présentation du jeu

 

Voice of Cards : The Beasts of Burden signe le retour de l’équipe à l’origine du premier jeu. Il y a donc directeur créatif Yoko Taro (créateur de Drakengard et NieR, mais aussi plus récemment de SINoALICE), le directeur musical Keiichi Okabe (fondateur du studio de production de musique MONACA et compositeur pour une grande variété de jeux vidéo et d’anime, tels que Tekken, toute la série NieR, Drakengard 3, Working!!, Yuki Yuna Is a Hero, Garo : The Carved Seal of Flames, Crimson Moon et Divine Flame, SINoALICE et bien d’autres), le producteur exécutif Yosuke Saito (qui travaille avec Yoko Taro depuis Drakengard 2, toujours sur la production) et le character designer Kimihiko Fujisaka (Drakengard, Terra Battle, Bakumatsu Rock, The Last Story, Roy dans Fire Emblem : Awakening, plusieurs personnages dans Heroes et Melissa dans Another Eden : Le Chat au-delà du Temps et de l’Espace). Alors que Yuuki Matsuo s’occupait du scénario pour le premier jeu, et Yuki Wada pour le deuxième, il y a cette fois-ci deux scénaristes pour le troisième épisode : Yoshiko Akabane et Agata rokuro. Le réalisateur reste cependant Maasa Mimura (Final Fantasy : Brave Exvius). Dans Voice of Cards : The Beasts of Burden, il y a cette fois-ci une maîtresse du jeu, qui est jouée par la célèbre seiyuu Yui Ishikawa en japonais et par la doubleuse Carin Gilfry en anglais. Il sera possible de choisir entre la voix d’Ishikawa et celle de Gilfry. Le jeu sera sous-titré en français, anglais, italien, allemand, espagnol et japonais.

Il est important de noter que même si Keiichi Okabe est mentionné en tant que directeur musical, il n’a composé aucune musique pour The Beasts of Burden. En effet, Square Enix Music a déjà annoncé que l’OST sera disponible en téléchargement le 13 septembre prochain, et la liste des 14 musiques permet d’apprendre qu’elles ont été composées par Shotaro Seo et Oliver Good de MONACA. Ces deux compositeurs avaient déjà travaillé sur les musiques des deux premiers Voice of Cards (mais Keiichi Okabe avait lui aussi composé des musiques). La bande originale du premier jeu avait été publiée en novembre dernier. Concernant le deuxième épisode, l’OST est sortie en mars.

The Forsaken Maiden n’était déjà pas la suite de The Isle Dragon Roars, et The Beasts of Burden n’est donc pas non plus une suite d’un des autres jeux. Il sera donc possible de jouer à cet épisode sans avoir fait les précédents. Cependant, The Beasts of Burden fait partie de la même série et conserve son concept, où l’on suit une aventure racontée sous la forme de cartes uniquement, comme dans des jeux de rôle que l’on retrouve sur papier ou dans des livres.

Comme pour les premiers épisodes, The Beasts of Burden a été développé par le studio Alim et est édité par Square Enix. Alim avait auparavant développé les jeux de la série de RPG Brave Frontier, et a également travaillé sur Final Fantasy : Brave Exvius.

 

 

Dans le monde de The Beasts of Burden, les humains et les monstres coexistent. Depuis mille ans, ils s’opposent et s’affrontent constamment. Une porte sécurisée empêchant ces monstres de pénétrer dans le village souterrain où vivait une jeune fille. Mais un jour, le village est attaqué. C’est alors qu’apparaît un jeune garçon. La jeune fille est prise par la main par ce garçon et voit le monde qui se trouve à la surface pour la première fois de sa vie. C’est l’histoire d’une jeune fille qui a perdu ce qui était important pour elle, cherchant à se venger des monstres, qui apprend à connaître le monde qui l’entoure grâce à son voyage avec un jeune garçon, et qui obtient quelque chose d’irremplaçable. Ensemble, ils dénoueront les fils du destin de ce monde brisé.

La progression de l’histoire se fait via la maîtresse de jeu, qui est donc aux commandes de l’action dans un RPG sur table. Que ce soit durant les scènes du scénario, ou quand on arrive dans des villes, des donjons, quand on explore une zone, tout est représenté par des cartes, et pour se mouvoir, il faut déplacer des pions. Par ailleurs, l’issue des combats et des rencontres dans les lieux que l’on visitera, et le destin, seront parfois déterminés par un jet de dé. Le jeu profite d’une nouveauté qui n’était pas présente dans les autres épisodes, à savoir la possibilité de piéger les monstres vaincus dans des cartes et de les utiliser en combat sous la forme de compétences.

 

 

La jeune fille, qui est donc la protagoniste de cette nouvelle histoire, se nomme Al’e. Elle a le pouvoir de contrôler les monstres à volonté. Pendant qu’elle était dans le village souterrain, elle avait pour objectif de voir le monde extérieur.

Le jeune garçon se nomme L’gol. Recueilli par un soldat, il a été élevé pour réprimer ses émotions et exécuter machinalement sa mission.

 

Au cours de leur aventure, Al’e et L’gol rencontreront de nombreux personnages, dont Pulche. Sa maison d’enfance a été attaquée des monstres et il a perdu ses parents, tous les deux chercheurs. Il devient lui-même érudit pour comprendre le sens des dernières paroles de sa mère.

Tralis est une jeune fille qui travaille dans un cirque en tant que dompteuse de bêtes. Elle rejoint la protagoniste et les autres dans leur voyage, afin qu’elle puisse perfectionner ses compétences pour contrôler les monstres.

Le Primal d’Acier est un monstre géant qui habite dans une mine au nord-ouest de Steelborough. Les attaques déclenchées par cette bête massive peuvent écraser n’importe quel intrus.

Le Primal de la Flamme est un monstre qui crache un feu brûlant. D’après des rumeurs, le feu qu’il respire peut même brûler de l’eau.

 

Le Primal de Glace est un monstre dont le corps entier est fait de glace. On raconte que personne n’a vu la bête ni vécu pour raconter son histoire. Par conséquent, elle est entourée de mystère.

Dans le monde de The Beasts of Burden, on traversera un vaste désert, une mine, un lac enflammé ou encore un champ enneigé. Comme dans les autres jeux, ces endroits sont représentés par des cartes, de même pour les personnages que l’on rencontrera tout au long du jeu et les combats. Il y a aussi des histoires derrière chaque personnage et ennemi dans le jeu que l’on découvrira au fil de l’histoire et des batailles.

 

 

On pourra également explorer des colonies et faire du shopping pour se procurer de nouveaux équipements à l’armurerie, faire le plein d’items qui aideront les personnages durant les batailles à la boutique d’objets et même acheter des monstres à l’animalerie. Cela permettra de les délivrer, et en fonction des bêtes recherchées par un mystérieux marchand errant, on recevra un certificat de dresseur de monstres.

 

 

Les combats se font au tour par tour dans un plateau dans le style d’un RPG sur table classique. Sur les cartes, les nombres sur la pierre rouge indiquent les points de vie d’un personnage. Le nombre en bas à gauche montre l’attaque, tandis que celui en bas à droite représente la défense. En haut à gauche du plateau, on peut voir les gemmes que l’on possède. On obtiendra une nouvelle gemme à chaque tour, chacune étant enlevée en utilisant des compétences. Cependant, le nombre de gemmes retirées dépend de la compétence. Sur l’image que vous pouvez voir sur ce lien, la compétence utilisée a demandé trois gemmes.

 

 

Comme indiqué plus haut, l’une des grandes nouveautés de cet épisode est la possibilité de piéger les monstres vaincus au cours de l’aventure dans des cartes grâce au pouvoir de la protagoniste afin de les réutiliser en tant que compétences durant les combats. Il y a donc des cartes de monstres, qui s’obtiennent simplement après avoir remporté la victoire ou en les achetant dans les animaleries. Les cartes des monstres sont classées avec des étoiles, et celles qui en ont cinq sont les plus fortes. Lorsque des cartes de rang supérieur sont obtenues, les cartes de rang inférieur sont défaussées.

 

 

On pourra aussi faire des pauses dans un salon de jeu pour participer à des jeux de cartes avec jusqu’à quatre personnes en multijoueur local (il sera aussi possible d’en profiter en solo, les autres participants étant des PNJ contrôlés par ordinateur). Ces jeux utilisent à la fois des cartes normales et les cartes que l’on trouve dans l’histoire. Le but est d’obtenir plus de points que les concurrents pour remporter la victoire. Plus de règles se débloqueront au fur et à mesure que l’on jouer, ce qui nous invitera à revenir souvent pour voir ce qu’elles permettent de faire.

 

 

Le jeu dispose aussi d’un mode rapide permettant d’accélérer l’intégralité du jeu, que ce soit le retournement de cartes, l’exploration et les batailles. Cela sera donc idéal pour récolter des points d’expérience rapidement. Il sera possible d’alterner librement entre le mode normal et le mode rapide en restant appuyé sur un bouton.

 

 

Les DLC (vendus séparément ou tous compris dans un bundle avec le jeu)

 

Les DLC permettent de donner aux éléments de jeu, comme les cartes et les pions, une apparence inspirée d’autres titres imaginés par Yoko Taro, ainsi qu’un objet permettant de donner une apparence de type pixel art à tous les personnages et ennemis.

 

・DLC : Tenue des mis en Cage
Applique un visuel différent aux tenues de l’héroïne et de ses compagnons.
*Dans certains cas, le visuel ne sera pas appliqué.

・DLC : Motif du manuel
Applique le visuel d’un manuel de niveau avancé au verso des cartes.
*Dans certains cas, le visuel ne sera pas appliqué.

・DLC : Pion de Mama
Applique le visuel de Mama au pion.

・DLC : Dés des chercheurs d’histoires
Applique le visuel de Mama et du Carrier aux dés.
*Dans certains cas, le visuel ne sera pas appliqué.

・DLC : Plateau de la Cage
Applique le visuel de la Cage au plateau ainsi qu’à la boîte à gemmes.
*Ce DLC n’inclut pas de dés

・DLC : Table du soutien
Applique le visuel d’un écran de loterie à la table.
*Dans certains cas, le visuel ne sera pas appliqué.

・DLC : Thème de la réincarnation
Joue en musique de fond un thème évoquant l’histoire de la jeune fille et de la bête.
*Dans certains cas, le visuel ne sera pas appliqué.

・DLC : Lot de pixel art
Bascule le rendu des personnages et ennemis en pixel art.
*Dans certains cas, le visuel ne sera pas appliqué.

 

  • Nintendo-Difference

    par Klaus

    le 3 septembre 2022 à 22:49

Partager sur

  • Sorties :
  • 13 Septembre 2022
  • 13 Septembre 2022
  • 13 Septembre 2022
  • Sorties :
  • 13 Septembre 2022
  • 13 Septembre 2022
  • 13 Septembre 2022
LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

9

DEC.

Jitsu Squad

Nintendo Switch - Combat - ININ Games - Tanuki Creative Studio

14

DEC.

Lil Gator Game

Nintendo Switch - Aventure - Playtonic Friends - MegaWobble

15

DEC.

Aka

Nintendo Switch - Aventure Plate-formes Simulation - NEOWIZ - Cosmo Gatto

15

DEC.

Akai Katana Shin

Nintendo Switch - Shoot them up - City Connection - TAKE×0FF City Connection Cave