Une démo gratuite disponible pour le jeu d’aventure-enquête en live-action The Centennial Case : A Shijima Story du studio h.a.n.d. et Square Enix réalisé par Koichiro Ito (428 Shibuya Scramble, P.T.)

Square Enix a fini par sortir cette semaine une démo gratuite pour The Centennial Case : A Shijima Story / Haruyukite Retrotica, son jeu d’aventure et d’enquêtes en prises de vues réelles très largement apprécié lors de sa sortie le 12 mai dernier, qui a été développé par le studio h.a.n.d. (qui avait travaillé juste avant la sortie de ce jeu sur NEO : The World Ends with You) avec à la réalisation Koichiro Ito, le scénariste principal du très apprécié 428 Shibuya Scramble, qui avait également travaillé plus récemment sur P.T. de Kojima Productions avant l’annulation du projet. La démo permet tout simplement de profiter du début du jeu avec l’introduction et le premier chapitre. La démo est disponible sur toutes les plateformes où le jeu est sorti, à savoir Nintendo Switch, PlayStation 5, PS4 et PC via Steam. Cependant, les données de sauvegarde ne peuvent pas être sauvegardées vers le jeu complet. Par ailleurs, il y a une remise de 35 % sur The Centennial Case : A Shijima Story. Sur Switch, elle est valable jusqu’au 29 septembre (jusqu’au 28 septembre sur les autres supports) et le prix est de 32,49 € au lieu de 49,99 €. De plus, la vidéo des coulisses qui était offerte uniquement en bonus de précommande auparavant est désormais disponible à l’achat au prix de 5,99 € en téléchargement. Elle permet de découvrir le lieu du tournage, les coulisses, le travail des développeurs et des interviews avec les acteurs (dont Yuki Kaji).

 

 

Note : le jeu a reçu dernièrement une mise à jour (version 1.0.3). Voici ce qu’elle apporte :

 

  • Une partie des règles de réflexion a été révisée.
  • Les possibilités au sein de l’espace imaginaire de réflexion ont été approfondies, et le placement des pistes a été simplifié.
  • Les options suivantes ont été ajoutées : la possibilité de choisir de déplacer les curseurs libre et d’inspection avec le stick droit ou le stick gauche, la possibilité de modifier la vitesse de déplacement des curseurs libre et d’inspection, la possibilité d’activer ou désactiver les motifs d’aide pour mystères et pistes
  • D’autres corrections et amélioration non précisées

Grande présentation du jeu

The Centennial Case : A Shijima Story est mondialement le 12 mai sur Nintendo Switch, PlayStation 4, PS5 et PC via Steam, et a bénéficié le même jour d’une édition physique au Japon coûtant 7 480 yens qui comprend toutes les langues (français, anglais, espagnol, italien, allemand, japonais, coréen et chinois traditionnel/simplifié). Les voix sont en japonais et en anglais. La vidéo des coulisses est accessible dans l’option Bonus à partir du menu. Toutefois, il est à noter que ce bonus contient des spoilers et il est donc recommandé de le consulter après avoir fini le jeu.

Si vous aviez précommandé ou acheté le jeu avant le 19 mai sur toutes les plateformes, vous aviez accès, en plus de la vidéo des coulisses, à un autre bonus : une mini bande-son avec une sélection de 12 musiques composées par Yuki Hayashi, Daiki Okuno, Ryoshi Takagi, Shuichiro Fukuhiro et Shogo Yamashiro. Ce bonus a été livré sous la forme d’un code de téléchargement. Il est toujours possible de l’entrer à cette adresse, mais seulement jusqu’au 31 décembre 2022 à 23h59.

 

Illustration : Lownine / Kazuma Koda

 

L’histoire

 

The Centennial Case : A Shijima Story se déroule au Japon et se concentre sur les mystères complexes et entrelacés autour des Shijima, une famille malheureuse secouée par une série de morts inexplicables depuis un siècle. L’histoire débute au printemps 2022, lorsque Haruka Kagami, une autrice de polars, rend visite aux Shijima qui se trouve au pied du mont Fuji dans une propriété de Tenmamura, une ville de la région de Fujimine, dans la préfecture de Shizuoka, à la demande d’Eiji Shijima, le deuxième fils de la famille qui est rentré chez lui afin d’aider à élucider le grand mystère, et d’Akari Yamase, la personne qui a soutenu Haruka lors de ses débuts en tant que romancière et qui est d’ailleurs son éditrice. Car en plus d’écrire des romans policiers, Haruka est aussi très douée pour résoudre les énigmes.

 

 

Eiji demande tout d’abord à la jeune femme d’enquêter sur un squelette qui a été découvert sous un gros cerisier par la police et de rechercher le fameux Fruit de jouvence, le Tokijiku, qui se trouverait quelque part dans le manoir Shijima. Les restes humains découverts appartiennent à une personne d’âge et de genre inconnus, et la police tente de déterminer l’identité du squelette. Avec l’aide d’Eiji, elle va devoir élucider les quatre affaires de meurtre qui se sont déroulées durant des époques différentes sur cent ans et percer le mystère du Fruit de jouvence. Alors qu’elle était peu convaincue malgré la demande très sérieuse d’Eiji, Haruka découvre au début de son enquête un livre intitulé Fruit de jouvence qui a été écrit il y a cent ans par une ancêtre d’Eiji, Yoshino Shijima. Ce livre est un roman sur une affaire de meurtre qui se serait réellement produite. Alors que la romancière pense avoir percé le mystère après avoir fini de lire le roman, un meurtre qui va ébranler le manoir des Shijima se produit devant ses yeux…

 

 

On raconte que le camélia rouge et le Fruit de jouvence présagent la mort. Autrement dit, le secret de la vie se cache dans les mystères de la mort… Ce sera à nous de découvrir la vérité en aidant Haruka, qui va devoir élucider quatre affaires de meurtre dans des époques différentes. Le jeu mélange mystère et aventure sur le thème de la vie éternelle. Il faudra penser avant tout à la logique, en utilisant des pouvoirs de déduction qui auront un impact direct sur le gameplay, en récoltant des indices et en émettant des hypothèses.

 

 

L’histoire est divisée en chapitres et demandera de faire des choix, en plus d’utiliser l’espace de déduction d’Haruka pour débloquer de nouvelles scènes, faire avancer l’histoire, rassembler des indices et plus encore. Le tout premier chapitre se déroule au printemps 1922, lors d’un événement commercial lié à des biens concernant l’immortalité. C’est dans cette époque qu’apparaît Yoshino Shijima, avec un mystérieux personnage du nom de Kusaka Josui qui apparaîtra également dans l’espace de déduction d’Haruka en tant que détective. Le deuxième chapitre prend place dans le présent, où Haruka rend visite aux Shijima. Ensuite, le chapitre 3 se déroule en 1972, lors de la période du miracle économique japonais. L’affaire de meurtre dans cette époque est liée à une diva immortelle, qui fascine les gens de la boîte de nuit Scarlet Camellia. Un incident se produit sur scène… On y verra Iya, employée de la boîte de nuit, et un détective ayant le même nom que le personnage rencontré par Yoshino en 1922.

 

 

Le chapitre 4 prend place en 1922, durant l’hiver, six mois après l’événement commercial. Yoshino est appelée par son oncle pour participer à un événement du clan des Shijima, le rite traditionnel de succession, la cérémonie des lanternes, où un incident va se produire… Enfin, le chapitre 5, le dernier présenté par Square Enix, se déroule en 1923. Yoshino a été enfermée et il faudra l’aider à s’évader à l’aide des objets autour d’elle et des indices récoltés au cours de l’aventure.

 

 

Le gameplay

 

Pour résoudre les énigmes et démasquer le(s) coupable(s), il faudra traverser le temps à partir de 1922 jusqu’à 2022 à travers le point de vue d’Haruka, ce qui permettra de rencontrer les différents membres de la famille Shijima liés dans chaque affaire et de récolter ainsi de précieuses informations. On nous promet une aventure à la fois immersive et temporelle.

 

 

Comme si on était dans la tête de Haruka, la progression de The Centennial Case : A Shijima Story se fera sur trois phases différentes. La phase principale du jeu est de découvrir les énigmes en suivant les premières scènes de l’aventure, ce qui permettra de former un puzzle. Les personnages rencontrés et les indices récoltés seront enregistrés et pourront être consultés à tout moment sans arrêter de visionner les passages.

 

 

La deuxième phase est semblable à un roman policier interactif, il s’agit de l’espace de réflexion de l’héroïne. C’est un immense puzzle où l’on devra combiner des mystères et des indices récoltés dans la première phase. Assembler des pièces permettra de créer des hypothèses qui seront reproduites sous la forme d’un diorama. Il sera possible de concevoir de nombreuses hypothèses, mais elles ne seront pas toutes nécessaires pour finir l’aventure. En effet, le jeu offrira la possibilité d’avancer plus vite si l’on a déjà réussi à réaliser la vérité au cours de l’aventure.

 

 

La troisième phase est d’appliquer les hypothèses aux scènes de l’histoire afin de savoir si elles sont bonnes, ou bien mauvaises. Si les hypothèses sont bonnes, l’histoire continuera. Mais si elles sont mauvaises, Haruka se retrouvera bloquée et on atteindra une mauvaise fin, comme un game over. Dans certains cas, on pourra contrer les arguments des personnes qui ne seront pas coopératives ou bien revenir en arrière afin d’établir un meilleur raisonnement. Garder l’esprit vif, chercher des indices partout et parler aux suspects sera la clé pour démêler ce réseau complexe de secrets. Square Enix rassure les personnes qui ne sentiraient pas assez douées pour résoudre des mystères difficiles, le jeu est conçu de sorte à ce que l’on soit capable d’atteindre la bonne réponse si l’on n’abandonne pas.

 

 

Pour nous aider et faire en sorte que l’aventure ne soit pas trop compliquée à suivre, les développeurs ont pensé à ajouter différentes fonctionnalités utiles. Par exemple, il sera possible de vérifier les plans des lieux des scènes de meurtre que l’on visite. Cela permettra notamment de voir où les personnes liées aux affaires se trouvent exactement.

 

 

En maintenant le bouton de perspicacité enfoncé dans la deuxième phase, l’icône en bas à gauche de l’écran s’allumera pour mettre en évidence les indices correspondant aux mystères consultés. Cependant, il faut savoir que la perspicacité ne peut être utilisée qu’un nombre limité de fois. On gagnera une nouvelle chance de l’utiliser à chaque fois que l’on formera six hypothèses différentes. La perspicacité n’affecte par l’évaluation du raisonnement.

 

 

Il y a aussi une mécanique de jeu qui permet d’évaluer notre raisonnement dans chaque chapitre. Elle n’aura pas d’influence sur la progression de l’histoire, mais elle devrait nous aider à nous motiver à débloquer toutes les scènes et à formuler les meilleures hypothèses.

 

 

Si notre raisonnement se heurte à un mur et que l’on fait face à une mauvaise fin, une fonction d’indice nous donnant une révélation permettra de visionner une scène située un peu plus loin dans l’aventure. Tant que l’on n’abandonne pas, on sera donc sûr d’atteindre la conclusion de l’histoire. Toutefois, il faut savoir que l’utilisation de cette fonctionnalité fera baisser la note de l’évaluation de raisonnement.

 

 

Il y aura également la fonction d’analyse qui permettra d’avoir une explication détaillée de certains mots du jeu à partir de l’écran du menu. Enfin, le jeu permettra de choisir d’activer des informations d’accessibilité permettant d’afficher des détails supplémentaires pour les personnes sourdes, malentendantes et délatoniennes.

 

 

Il y a un autre aspect très intéressant et important dans The Centennial Case : A Shijima Story, à savoir le système de rôles multiples. En effet, entre 1922 et 2022, une personne joue plusieurs rôles différents. Par exemple, l’actrice de Haruka, Nanami Sakuraba, joue également le rôle de Yoshino, une ancêtre des Shijima. Par ailleurs, ces rôles ne sont pas dus au hasard, puisque dans le cas de Haruka, elle sera lié d’une certaine manière à Yoshino dans l’histoire, étant donné que Haruka trouvera le livre que Yoshino a écrit. Ce qui est particulièrement intéressant, c’est que le rôle d’une victime dans une des affaires de meurtre peut aussi être le rôle d’un criminel dans une autre affaire…

 

 

Les personnages principaux

 

Square Enix indique de talentueux actrices et acteurs japonais ont donné corps à cette énigmatique aventure en prises de vues réelles, dont le tournage a eu lieu le printemps dernier, et dans laquelle ils interprètent donc plusieurs personnages à chaque époque. On nous promet que la narration visuelle vise de nouveaux sommets grâce à une direction artistique unique et un gameplay haletant. Voici les acteurs et personnages principaux (à noter que l’on revoit donc certains acteurs dans le rôle d’autres personnages pour 1922, 1972 et 2022) :

 

  • Nanami Sakuraba dans le rôle de Haruka Kagami, la protagoniste et autrice de polars, ainsi que Yoshino Shijima et Iyo

 

 

« The Centennial Case: A Shijima Story se présente comme un drama en prise de vue réelle axé sur les meurtres survenus dans la famille Shijima au fil des cent dernières années. Les joueurs aideront les personnages à éclaircir ces affaires de meurtre. Les séquences vidéo du jeu ont été filmées en prise de vue réelle, alors guettez bien les expressions, les gestes et les mouvements subtils impossibles à capturer dans des jeux en images de synthèse ! J’espère que vous passerez un agréable moment à élucider les mystères entourant ces incidents avec Haruka ! » déclare Nanami Sakuraba

 

  • Yuta Hiraoka dans le rôle d’Eiji Shijima, biochimiste et deuxième fils de la famille, ainsi que le détective accompagnant Haruka Kagami dans son esprit et un autre personnage apparaissant en 1922

« Ma première réaction face à cette histoire qui se déroule à plusieurs époques a été de penser “Est-ce seulement possible ? “, suivie de “Ce script est vraiment extraordinaire” ! » La quantité de dialogues et le calendrier de tournage donnaient le tournis, mais je pense que le choix de filmer des séquences qui auraient pu être créées en images de synthèse confère une ambiance rétro au jeu et apporte davantage de réalisme à l’interprétation. J’ai hâte de voir les joueurs se plonger complètement dans les mystères de la famille Shijima, dans ces meurtres et cet amour qui transcendent le temps et l’espace » ajoute Yuta Hiraoka.

 

  • Wakana Matsumoto dans le rôle d’Akari Yamase, l’éditrice de Haruka, ainsi que Towako Nagahama et Saya

 

 

  • Megumi Yokoyama dans le rôle de Yoko Shijima, l’épouse du chef de famille, Ryoei, et de deux autres personnages

  • Motoki Fukami dans le rôle de Kazunaga Shijima, consultant médical ainsi que fils aîné et prochain chef de la famille, et de deux autres personnages apparaissant dans les autres périodes

  • Gaku Sano dans le rôle de Mitsunori Shijima, étudiant en médecine et troisième fils de la famille qui enquête seul sur les mystères, ainsi que Saeita Shijima et Ryoei Shijima (jeune)

 

 

  • Mariko Tsutsui dans le rôle de Yayoi Kasuga, domestique des Shijima qui s’occupe de toutes les tâches ménagères et qui vit au manoir depuis trois ans, et de deux autres personnages

  • Ikeuchi Mansaku dans le rôle de Takehiko Kusakari, jardinier des Shijima qui gère l’ensemble du site de la résidence et qui connaît bien la végétation environnante, ainsi que Gen’ei Shijima et Buntaro Bito

 

 

  • Sei Matobu dans le rôle de Megumi Kiryu, médecin venant visiter le manoir des Shijima après le dernier meurtre, et de deux autres personnages

  • Takaaki Enoki dans le rôle de Ryoei Shijima, le chef de famille actuel qui organise la fête traditionnelle qui a lieu tous les 100 ans chez les Shijima et qui a invité ses trois fils

 

Les personnages des acteurs invités

 

Dernièrement, Square Enix a présenté trois nouveaux personnages incarnés par des acteurs invités.

 

  • Yuki Kaji dans le rôle de Makoto Nishimari, un détective apparaissant dans le chapitre 2 en 2022 qui emprunte le nom du protagoniste dans la série de romans écrite par Haruka, qui se nomme Détective Makoto Nishimari. C’est Ryoei qui l’a invité dans sa résidence afin de résoudre les nombreuses affaires de meurtre qui ont secoué la famille Shijima. Célèbre seiyuu et chanteur, Yuki Kaji a également incarné un personnage dans un autre jeu en prises de vues réelles : Death Come True.

 

  • Momo Asakura dans le rôle de Kanako, une apprentie-chanteuse apparaissant dans le chapitre 3 qui travaille au sein de la boîte de nuit Scarlet Camellia. Elle voue une admiration imense à Saya, connue sous le nom de diva éternelle. Comme Yuki Kaji, Momo Asakura est une célèbre seiyuu et chanteuse, depuis maintenant 10 ans. Elle est membre du trio TrySail avec Sora Amamiya et Shiina Natsukawa.

 

  • Manao Kagawa dans le rôle d’Ayame Shijima, l’épouse de Saeita Shijima qui apparaît donc dans le chapitre 4 en 1922. Comme Yoshino, elle assiste au rite traditionnel de succession de la famille Shijima, la cérémonie des lanternes. Manao Kagawa est une célèbre joueuse professionnelle de shogi. Elle est également vidéaste et écrit des chroniques de jeux dans le magazine Famitsu. Elle est passionnée de Pokémon, Détective Conan et Sherlock Holmes, mais aussi de mahjong et d’œuvres policières.

 

L’équipe derrière le jeu

 

The Centennial Case : A Shijima Story est un projet ambitieux qui avait attiré l’attention de certaines personnalités dont Hideo Kojima (Metal Gear, Death Stranding, Snatcher, Policenauts…), Hiroshi Matsuyama (président de CyberConnect2, qui a travaillé sur les séries Little Tail Bronx, .hack, Naruto : Ultimate Ninja, Asura’s Wrath ou encore Dragon Ball Z : Kakarot), Kotarou Uchikoshi (Infinity, Zero Escape, AI : The Somnium Files, Punch Line, World’s End Club…) et Kazutaka Kodaka (Danganronpa, Death Come True, World’s End Club, Master Detective Archives : RAIN CODE…). Il y a aussi de grands noms derrière le développement du jeu :

 

  • Koichiro Ito, le réalisateur (compte Twitter) : c’est le scénariste principal de 428 Shibuya Scramble, sound novel de Chunsoft et SEGA acclamé par la critique et sorti à l’origine sur Wii en 2008 au Japon (un an plus tard sur PS3 et PSP puis en 2011 sur Android et iOS) qui a ensuite été remastérisé sur PS4 et PC dix ans plus tard. Il a également travaillé sur le visual novel Trick x Logic de Chunsoft sur PSP. Plus récemment, il s’est occupé de l’expérience d’horreur psychologique P.T., un teaser jouable de Kojima Productions sur PS4 qui devait correspondre à un nouveau jeu Silent Hills, mais qui a été finalement annulé. Pour Square Enix, il avait été scénariste sur Final Fantasy XV : Episode Ardyn. Il a également été manager pour Metal Gear Solid V : Ground Zeroes et The Phantom Pain.

 

 

  • Junichi Ehara, le producteur (compte Twitter) : il a été co-producteur pour NieR:Automata et producteur pour Babylon’s Fall, et quelques années avant, il a travaillé dans le marketing chez Capcom. Il a été crédité pour Ace Attorney Investigations : Miles Edgeworth et sa suite (Gyakuten Kenji 2), Monster Hunter Tri, Monster Hunter 4 Ultimate, Dragon’s Dogma, Zack & Wiki : Le Trésor de Barbaros, Onimusha : Dawn of Dreams, Street Fighter IV ou encore Street Fighter V.

 

 

  • Yuzaburo Maruyama, directeur du développement (fiche MobyGames) : l’un des principaux développeurs de Final Fantasy Fables : Chocobo’s Dungeon (également réalisateur du portage sur DS sorti uniquement au Japon), SEGA Ages 2500 Vol.14 – Alien Syndrome et Tamagotchi : Party On !. Il a également travaillé sur le développement de The World Ends with You : Solo Remix, Mister Mosquito et Universal Studios Theme Parks Adventure.

 

 

  • Seiji Hinohara, scénariste principal / en charge de la structure du scénario (profil officiel) : il a travaillé sur l’écriture du scénario d’origine du visual novel Dei Gratia no Rashinban et a écrit des chroniques pour Kono Mystery ga Sugoi!, un magazine de Takarajimasha spécialisé dans les œuvres policières et leurs histoires qui propose des analyses détaillées ou encore des interviews. Il est aussi écrivain qui se spécialise lui-même dans le genre policier et travaille dans une maison d’édition.

 

  • Maki Takahashi, scénariste principale / en charge de la structure du scénario (fiche AsianWiki) : elle a été scénariste pour les films The Sango Ranger, Kono Mystery ga Sugoi!, The Reason et Ashiteru – Kizuna – ainsi que pour de nombreux dramas tels que Aishiteru – Kaiyo –, Le Bateau de Thésée, Someday at a Place in the Sun, Fuyu no Sakura, Comes Morning, The Thorns of Alice, Pin to Kona, Ikemen Desu ne, Hammer Session!, My Girl, Oh! My Girl!! et Osen.

 

  • Yasuhito Tachibana, réalisateur du scénario et chef opérateur (compte Twitter) : avant de travailler sur The Centennial Case : A Shijima Story, il a été producteur de la série et biopic The Naked Director disponible sur Netflix et déconseillée aux moins de 18 ans.

 

 

  • Nemeton, en charge du scénario : la société de production de Yasuhito Tachibana, qui a créé Oh my Jump! Shonen Jump Saves Earth, Mario – AI’s Future, Futatsu no Spica, et bien d’autres séries.

 

  • Hiroki Shibasaki (compte Twitter), directeur de la photographie / réalisateur des cinématiques : réalisateur du film The Diary About Ayame’s Easygoing and Aggressive Days et des dramas Love:Redux, Ouran High School Host Club et Bullet Train Bistro. Il a été également assistant réalisateur pour le film The Lady Shogun and Her Men et a réalisé une publicité signant une collaboration entre la marque Nagatanien et One Piece que vous pouvez visionner ici.

 

 

  • Yuki Hayashi, compositeur principal (compte Twitter) : nous l’avons régulièrement présenté dans nos articles sur Nintendo-Difference, car ses débuts ont été marqués par ses collaborations avec Hiroyuki Sawano. Il a également rencontré Yasunori Mitsuda, et nous l’avions aussi évoqué par rapport à son travail très connu sur l’anime My Hero Academia. C’est lorsque son travail sur l’anime Pokémon actuel en diffusion depuis 2019 que nous avions eu l’occasion de faire une très grande présentation de ce compositeur, qui a été mise à jour à plusieurs reprises via nos articles sur le nouvel anime Dragon Quest : La Quête de Daï (The Adventure of Dai), dont il s’occupe aussi intégralement de la bande-son. Notre dernière présentation sur Hayashi se situe à cette adresse. On peut penser qu’en plus de sa forte popularité, le choix de Hayashi pour The Centennial Case : A Shijima Story est également justifié par le fait qu’il est aussi spécialisé dans la composition de musiques pour des dramas, dont beaucoup de séries policières. Face au succès du drama Your Turn to Kill, son nom est de plus en plus souvent cité avec le titre de cette série, aux côtés d’anime comme Haikyuu!!, Pokémon (l’anime en cours de diffusion depuis le 17 novembre 2019), My Hero Academia ou encore Dragon Quest : The Adventure of Dai. En 2021, ses nouveautés étaient le nouvel anime Shaman King et Backflip!! en plus de la suite de My Hero Academia et Pokémon, les dramas Influence, Kyo Koto Hajime et Guilty Flag ainsi que les films The Door into Summer et Signal : Long-Term Unsolved Case Investigation The Movie. Il travaille en ce moment sur la bande originale de plusieurs œuvres à la fois, dont l’anime Love All Play. À l’instar de Sawano avec VV-ALKLINE, Hayashi a créé sa propre société après avoir quitté Legendoor, Hayashi Factory.

 

 

  • Daiki Okuno, compositeur (compte Twitter) : nouvelle recrue chez Legendoor (où Sawano et Hayashi ont longtemps travaillé) et claviériste pour divers groupes tels que rourourourous, BRADIO et Tele. Il a travaillé à plusieurs reprises avec Hayashi, notamment sur les musiques du drama Influence. Les revoir ensemble sur The Centennial Case : A Shijima Story n’est donc pas étonnant.

 

 

  • Ryoshi Takagi, compositeur (compte Twitter) : comme Okuno, il a également travaillé avec Hayashi. On le retrouve aux chœurs de la bande originale de Haikyu!! TO THE TOP. Il a travaillé sur des chansons pour divers groupes, dont BLOWIN’ pour Choshinsei et Bright Blue ~Watashi no Ruri-iro~ pour Happiness. Il a ensuite travaillé sur les musiques de plusieurs pièces de théâtre dont Sakurahime, NORA et Venus of Tokyo.

 

 

  • Shuichiro Fukuhiro, compositeur (compte Twitter) : contrairement aux deux musiciens précédents, Fukuhiro n’a pas travaillé avec Hayashi. Cependant, il est aussi spécialisé dans la musique de dramas, de films et d’anime. On le retrouve dans les dramas Dr. White, Mirai Nikki -ANOTHER:WORLD-, Akka, Itooshikute, Tachibana Noboru Seishun Tebikae, 5 Nin no Junko, Keishichou Kyokohangakari : Higuchi AkiraHot Mom et Laughing Under the Clouds ainsi que les anime Genshiken Nidaime, Robot Girls Z et World Break : Aria of Curse for a Holy Swordsman. Il est aussi le compositeur du duo petit milady (Aoi Yuki et Ayana Taketatsu).

 

 

  • Shogo Yamashiro, compositeur (compte Twitter) : comme Okuno et Takagi, il a aussi travaillé avec Hayashi. On le retrouve aux chœurs de la bande originale de Haikyu!! TO THE TOP et dans l’OST de l’anime Backflip!!. En solo, il a composé la bande originale du film Don’t Say That Word. Après cela, il a élargi ses activités et a travaillé sur la musique de plus de 20 films, publicités et représentations théâtrales.

 

 

  • Luna Goami, chanteuse et parolière (compte Twitter) : elle a travaillé à la fois avec Hayashi sur plusieurs anime, films et dramas, avec également d’autres compositeurs sur différents anime et dramas, ainsi que pour Square Enix auparavant. Côté anime, films et dramas, on la retrouve dans les bandes originales (au chant et/ou à l’écriture des paroles des chansons) de Gundam Build Fighters, Yoshiwara Ura Doushin, Asa ga Kita, One Piece Film : Gold, Pretty Cure Dream Stars! The Movie, Kira Kira☆ Pretty Cure À La Mode, Hug! Pretty Cure, Welcome to the Ballroom, Junji Ito Collection, Karakuri Circus, Dragon Quest : The Adventure of Dai et Shaman King avec Hayashi, ainsi que Dear,Sister, N no Tame, Seimei Daiyakushin, Plastic Memories, Rampo Kitan : Game of Laplace, Ange Vierge, March comes in like a lion, Osomatsu-san, Sarazanmai, Cop Craft, Shironeko Project Zero Chronicle, Enma-do Sala no Suiri Kitan, Hot Mom, Keiji 7-nin et The Honor at Magic High School. Elle a aussi chanté dans la grande reprise officielle de You Say Run. En dehors de tout cela, on la retrouve dans le Fate/Grand Order Orchestra Concert ainsi que dans les musiques du jeu The World of Mystic Wiz et donc du côté de Square Enix sur l’album X’mas Collections music from Bravely Default.

 

 

  • Jennifer Sumire, chanteuse (compte Twitter) : née à Honolulu à Hawaï, elle travaille au Japon en tant que chanteuse et dans des comédies musicales. Elle interprète la chanson thème de The Centennial Case : A Shijima Story en anglais et en japonais. Affiliée à Nippon Columbia, elle avait déjà travaillé avec Yuki Hayashi, aux chœurs de la bande originale de l’anime Dragon Quest : The Adventure of Dai.

 

 

  • Lownine / Kazuma Koda, illustrateur (illustrations conceptuelles) : un artiste japonais qui a notamment travaillé sur Bayonetta 2, NieR:Automata, Pokémon Ultra-Soleil & Ultra-Lune, Pokémon : Let’s Go, Pikachu & Let’s Go, Évoli, Le Jeu de Cartes à Collectionner Pokémon, Fire Emblem : Three Houses, Ace Combat 7 : Skies Unknown, Ingress : The Animation, Fate/stay night : Heaven’s Feel – II. Lost Butterfly, SINoALICE, NieR Replicant ver.1.22474487139…, Code Vein, Final Fantasy XIV, Sakugan, NieR Re[in]carnationJack Jeanne et Zenonzard. Voir son compte Twitter.

 

 

  • Jotaro Saito, costumier : un célèbre créateur japonais de kimono et yukata. Il travaille dans la mode depuis ses 27 ans et utilise la méthode traditionnelle de yūzen qui demande de dessiner à la main. Il participe à la Tokyo Fashion Week depuis 2006 et travaille également en tant qu’artiste et designer d’intérieur. Il a créé une œuvre d’exposition pour le complexe culturel Kanda Myojin Edo. Jotaro Saito est aussi membre du Council for Fashion Designers de Tokyo et le 20 octobre 2020, il a présenté ses créations lors d’un événement au Victoria and Albert Museum de Londres, intitulé The Unbounded Potential of Kimono, Kyoto to Catwalk avec l’Ambassade du Japon. Voir son site officiel.

 

 

  • h.a.n.d. (Hokkaido Artists’ Network and Development), studio de développement (site officiel) : depuis maintenant de nombreuses années, ce studio a aidé au développement de plusieurs jeux édités par Square Enix, dont Final Fantasy Fables : Chocobo Tales et Chocobo’s Dungeon ainsi que leurs portages, Kingdom Hearts : 358/2 Days et Re:coded et bien d’autres dont dernièrement The World Ends with You -Final Remix– et NEO : The World Ends with You. h.a.n.d. a travaillé sur beaucoup d’autres titres pour différentes sociétés (KID, Bandai Namco, Sony, Marvelous, SEGA, GREE, Level-5, Taito…) dont Treasure Strike, One Piece : Pirates Carnival, Tamagotchi : Party On !, Ape Escape : SaruSaru Big Mission, Flower, Sun, and Rain : Murder and Mystery in Paradise, Harvest Moon : My Little Shop, Puyo Puyo 7, Fantasy Life, Disney Magical World 1 et 2, JoJo’s Bizarre Adventure : Eyes of Heaven, Naruto Shippuden: Ultimate Ninja Storm 4, Snack World : Mordus de donjons – Gold, Digimon Story Cyber Sleuth: Complete Edition, Family Trainer, Layton’s Mystery Journey : Katrielle to Daifugou no Inbou DX Plus ou encore Megaton Musashi.

 

 

À l’occasion de l’annonce du jeu, le producteur, Junichi Ehara, avait déclaré : « Il s’agit d’un jeu d’énigmes dans lequel nous nous sommes jetés à corps perdu après une discussion intense entre le directeur du jeu, Koichiro Ito, qui a créé de nombreux jeux d’aventure, et Yasuhito Tachibana, producteur de The Naked Director sur Netflix, sur le thème du « jeu en prise de vue réelle conçu pour les gamers ». Une histoire à la trame élaborée, une expérience de jeu dans laquelle vous utilisez vos facultés de raisonnement pour démasquer le ou la coupable, et l’énorme secret qui relie plusieurs meurtres survenus à des époques différentes… Nous avons entamé la dernière phase du développement et souhaitons en faire un jeu d’énigmes dont tout le monde pourra profiter. J’espère que vous avez hâte de le découvrir ! »

 

 

Square Enix a également montré un des lieux du tournage, celui de la scène de cérémonie des lanternes où le personnel allait dans la rivière froide pour que éviter que les lanternes aillent trop loin.

 

 

Le script a été également montré (et on apprend au passage que le deuxième volume a été révisé, ce qui signifie qu’il a dû y avoir des modifications importantes par rapport au scénario d’origine) :

 

 

La bande originale

 

Square Enix Music a sorti le 25 mai un album qui comprend la bande originale complète composée par Yuki Hayashi, Daiki Okuno, Ryoshi Takagi, Shuichiro Fukuhiro et Shogo Yamashiro. Les différentes versions de la chanson interprétée par Jennifer Sumire sont également incluses. Cet album comprend trois disques et une page officielle est accessible à cette adresse, permettant d’écouter des extraits de toutes les musiques. Il est possible d’acheter l’album sur la boutique officielle de Square Enix française au prix de 26,99 € (en promotion actuellement).

 

 

 

Interviews et vidéos de gameplay

 

 

 

Il y a aussi une présentation spéciale avec des séquences de gameplay :

 

 

Autres informations

 

Il y a des différences entre les versions Switch, PlayStation et PC du jeu. La résolution maximale de la version Switch est de 1280 x 720 avec 30 images par seconde au maximum, contre une résolution pouvant aller jusqu’à 3840 x 2160 pour les versions PS5 et PC (1920 x 1080 pour la version PS4) avec 60 images par seconde au maximum. La version Switch est également compatible avec les vibrations HD. Square Enix a aussi tenu à préciser, compte tenu de la nature du jeu qui est donc en prises de vues réelles et qu’elle concerne la vie et la mort, que The Centennial Case : A Shijima Story comporte des descriptions et des actes de violence, de crime et de mort avec des scènes en rapport avec le sang, les drogues et des thèmes matures. Il y a aussi des scènes qui peuvent se montrer troublantes, d’où la classification PEGI 16 en Europe.

La difficulté est également évoquée, Square Enix promettant qu’il n’y a pas d’opérations difficiles à effectuer, ni d’étapes où il faut sélectionner des actions limitées dans le temps. Nous avons tout notre temps pour résoudre les énigmes, bien que plusieurs essais sont nécessaires dans le cas où l’on n’arrive pas toujours à formuler les bonnes hypothèses.

 

  • Nintendo-Difference

    par Klaus

    le 18 septembre 2022 à 20:42

Partager sur

  • Sorties :
  • 12 Mai 2022
  • 12 Mai 2022
  • 12 Mai 2022
  • Sorties :
  • 12 Mai 2022
  • 12 Mai 2022
  • 12 Mai 2022
LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

4

OCT.

Overwatch 2

Nintendo Switch - Action - Blizzard Entertainment

6

OCT.

Serial Cleaners

Nintendo Switch - Action - 505 Games - Draw Distance

6

OCT.

Youropa

Nintendo Switch - Plate-formes Réflexion - frecle

7

OCT.

Chaos;Child

Nintendo Switch - Aventure - Spike Chunsoft - MAGES.

7

OCT.

Chaos;Head Noah

Nintendo Switch - Aventure - Spike Chunsoft - Nitroplus Red Flagship MAGES.