Xenoblade Chronicles 3 : une tonne d’infos, vidéos et images pour le gameplay et l’histoire, longue bande-annonce, extrait de You Will Know Our Names – Finale et plus

Le Xenoblade Chronicles 3 Direct était très généreusement garni en révélations sur le jeu, mais il était impossible pour Monolith Soft et Nintendo de détailler absolument toutes les informations importantes à savoir. Pour cela, on peut compter sur les articles de la série Xenoblade Note, dont nous traduisons le contenu depuis le premier, mais aussi les nombreux détails divulgués sur le compte Twitter officiel de la série en japonais. Cette semaine, en plus du nouveau Xenoblade Note qui vient de sortir, de la longue bande-annonce d’introduction (qui ne dévoile rien de nouveau puisqu’il s’agit d’un résumé du Xenoblade Chronicles 3 Direct, mais avec quelques nouvelles séquences) et des informations habituelles révélées par le compte Twitter, nous avons pu nous servir des différentes previews publiées par différents sites en anglais afin de vous offrir encore plus de détails sur le jeu. Nous avons aussi regroupé des vidéos avec de nouvelles séquences de gameplay en anglais ainsi que de nombreuses images. Avant de lire ce qui suit, si vous n’aviez pas suivi l’actualité autour de Xenoblade Chronicles 3 sur notre site, nous vous invitons à jeter un œil à la liste ci-dessous. Par ailleurs, sachez qu’il y aura une présentation exclusive de 30 minutes du jeu à Japan Expo sur le stand Nintendo le 14 juillet prochain, Nintendo France promettant une découverte approfondie sur le système de combat et un avant-goût du vaste monde. Elle aura lieu précisément de 14h30 à 15h et sera filmée et diffusée en direct sur YouTube et Twitch.

 

 

 

Les nouvelles de la semaine sur Xenoblade Chronicles 3

 

Tout au long de la semaine, Nintendo et Monolith Soft ont dévoilé tout d’abord un nouvel extrait d’une cinématique ainsi que des détails au sujet des ennemis uniques, des points d’expérience et des colonies, puis de nombreuses informations, vidéos de gameplay et images concernant le système de combat en général, l’extrait d’une musique de combat et plus de détails au sujet de l’héroïne Alexandria. Nous avons tout regroupé dans la suite de cet article, puis abordé, dans un premier temps, après les informations officielles dévoilées par Nintendo et Monolith Soft au Japon, tout ce qui concerne le gameplay et d’autres éléments du jeu sans spoilers au sujet de l’histoire. Enfin, avant le rappel sur la sortie du jeu, vous trouverez les nouvelles informations concernant l’histoire. Étant donné qu’elles peuvent être considérées comme des spoilers, nous vous recommandons de faire attention en consultant l’article. Dans tous les cas, nous avons ajouté un avertissement. Avant de se lancer dans toutes ces révélations, nous avons désormais la confirmation que dans la version occidentale, il sera bel et bien possible de choisir entre les voix en anglais et en japonais. Contrairement à Xenoblade Chronicles 2, il ne sera pas nécessaire de télécharger un DLC, les voix japonaises seront directement implémentées dans le jeu. Voici d’ailleurs une vidéo qui permet d’entendre à la fois le doublage anglais et les voix japonaises :

 

 

Par ailleurs, en parlant du doublage anglais, nous connaissons enfin les noms des doubleurs des personnages principaux grâce à la vidéo de la preview de Nintendo Life (nous avons rajouté ci-dessous les noms des seiyuu pour les voix japonaises afin de comparer, mais nous les connaissions déjà depuis l’annonce du jeu) :

 

  • Noah : doublé par Harry McEntire en anglais / Ryohei Arai en japonais
  • Mio : doublée par Aimee-Ffion Edwards en anglais / Minami Tsuda en japonais
  • Eunie : doublée par Kitty Archer en anglais / Megumi Han en japonais
  • Taion : doublé par Olivier Huband en anglais / Ryohei Kimura en japonais
  • Lanz : doublé par Jack Bardoe en anglais / Kohsuke Tanabe en japonais
  • Sena : doublée par Rebecca LaChance en anglais / Miyuki Sato en japonais

 

 

Nous connaissons aussi désormais les trois scénaristes du jeu. Il y a bien sûr Tetsuya Takahashi, également directeur exécutif de Xenoblade Chronicles 3, mais aussi Yuichiro Takeda et Kazuho Hyodo. Ce dernier est de retour après avoir travaillé pour la première fois sur le scénario de la série avec Xenoblade Chronicles X, puis Xenoblade Chronicles 2. Quant à Takeda, il travaille chez Monolith Soft depuis très longtemps et avait été déjà impliqué dans l’écriture du scénario de tous les jeux de la série, y compris Torna – The Golden Country.

 

 

Xenoblade Note Vol. 7

 

Ce septième volume de la série d’articles Xenoblade Note revient notamment sur le système de combat, les Ouroboros, les héroïnes Fiona et Alexandria et plus encore. Tout d’abord, voici la bande-annonce d’introduction également diffusée aujourd’hui, pour le moment uniquement en japonais :

 

 

 

Les Ouroboros

 

Ce Xenoblade Note se concentre tout d’abord sur les Ouroboros. Noah et compagnie peuvent subir un phénomène étrange qui leur permet de fusionner : l’Interlien. Noah et Mio, Lanz et Sena, et Eunie et Taion, peuvent fusionner pour se transformer en Ouroboros, un être avec une puissance énorme.

 

 

De plus, pendant l’Interlien, on peut changer le personnage prenant le contrôle de l’Ouroboros. Par exemple, l’Ouroboros contrôlé par Lanz avec Sena se focalise sur la défense, tandis que l’Ouroboros de Sena avec Lanz se centre sur l’attaque.

 

 

Les Ouroboros et leurs arts

 

Les Ouroboros ont la capacité de lancer des arts spéciaux. Avant de pouvoir le faire, il faudra tout d’abord remplir la jauge correspondante. Pour y arriver, il faut utiliser plusieurs fois des arts Ouroboros normaux et en « annulant » des attaques.

 

 

Attention à la surchauffe

 

Prenez garde, après avoir déclenché l’Interlien pendant un combat, ce qui peut se faire à tout moment, on peut utiliser les arts d’Ouroboros autant de fois qu’on le souhaite, mais une jauge de surchauffe se remplit avec le temps. Si elle est pleine, l’Ouroboros sera en état de surchauffe et cela mettra fin à l’Interlien, ce qui nous obligera en plus à attendre une période de refroidissement. Le but sera d’utiliser les arts les plus puissants et un art spécial avant la surchauffe.

 

 

L’utilisation de l’Interlien

 

Étant donné que l’on pourra utiliser l’Interlien à tout moment, il faudra nous-mêmes faire face aux limites de ce pouvoir. Il est important de noter que l’Interlien a trois niveaux. Pour l’augmenter, il faut utiliser des arts de fusion (sans la forme Ouroboros des personnages). Plus le niveau est élevé, plus les arts Ouroboros deviendront puissants. Si l’on se bat contre des ennemis coriaces, il vaudra donc mieux augmenter le niveau d’Interlien avant.

 

 

La puissance des Ouroboros est incommensurable, mais ils sont aussi très utiles ans le domaine défensif. Par exemple, si le groupe n’a plus beaucoup de points de vie et qu’ils sont sous tension, on pourra vite se transformer en Ouroboros pour renverser la situation.

 

L’Arbre de l’Âme

 

Comme nous le savions déjà, il sera possible d’améliorer les capacités des Ouroboros grâce à une fonctionnalité, l’Arbre de l’Âme. Tout au long du jeu, on pourra récolter des points d’âme en effectuant diverses actions dans les batailles et en participant à certaines activités. On pourra ensuite utiliser ces points d’âme sur l’arbre pour améliorer les capacités de chaque Ouroboros. Par exemple, on pourra augmenter la puissance d’attaque, prolonger la durée de l’Interlien ou rendre possible « l’annulation » des arts, ce qui sera très pratique si l’on veut utiliser beaucoup d’arts spéciaux en tant qu’Ouroboros.

 

 

Les enchaînements

 

Les enchaînements, qui sont donc des attaques en chaîne spéciales lancées en coordination avec les alliés, auront toujours leur importance dans Xenoblade Chronicles 3, et il y aura bien sûr quelques nouveautés. Pour pouvoir lancer un enchaînement, il faudra d’abord remplir la jauge correspondante, comme dans les jeux précédents. Dans Xenoblade Chronicles 3, pour y arriver, il faudra effectuer des actions correspondant à chaque rôle des personnages (combattant, protecteur et soigneur), en enchaînant les combos et en « annulant » des attaques. Une fois la jauge pleine, on pourra lancer une série de coups spéciaux et très puissants avec les autres membres du groupe.

 

 

Une fois que l’on aura déclenché un enchaînement, il faudra sélectionner les personnages qui y participeront. D’abord, il faudra choisir une stratégie (l’ordre d’enchaînement) avec trois options possibles. Ensuite, il faudra sélectionner un personnage, puis un art à utiliser. Pour finir, il faudra répéter le choix du personnage et l’art à utiliser pour que l’enchaînement soit terminé.

 

 

Il y aura un élément important pour les enchaînements : les points tactiques (ou PT). Lorsque l’on sélectionne un personnage lors d’un enchaînement, ses PT sont ajoutés au total (en haut à droite de l’écran), et si ce total atteint ou dépasse les 100 % (100 PT), l’enchaînement sera terminé et déclenchera automatiquement des arts très puissants à la chaîne pour administrer encore plus de dégâts. Les ordres d’enchaînement ne seront pas tous les mêmes, chacun aura son propre score, et bien sûr, plus le pourcentage est élevé, plus il sera efficace.

 

 

Si des personnages se sont transformés en Ouroboros, ils pourront également participer aux enchaînements. Parfois, un ordre d’enchaînement comprenant un Ouroboros apparaîtra lorsque l’on déclenchera un enchaînement. Si on le sélectionne, on pourra utiliser des capacités encore plus puissantes que celles proposées par les autres ordres d’enchaînement. Il faudra s’assurer d’essayer différentes actions pour faire apparaître un ordre d’enchaînement avec un Ouroboros.

 

 

Les combos

 

Comme les enchaînements, les combos auront aussi leur importance dans Xenoblade Chronicles 2. En combinant les attaques avec celles des alliés et en connectant les bons arts, on pourra déclencher des combos. Il existe deux types de chaînes de combo. Il y a tout d’abord les combos en rafale, qui consiste à déséquilibrer l’ennemi pour détruire ses défenses, puis le faire chuter, l’étourdir et le faire exploser en le frappant avec un coup puissant. Le combo en rafale peut être suivi par d’autres coups en succession rapide si l’on parvient à effectuer une explosion. Cela calmera non seulement les ennemis enragés, mais cela leur fera également lâcher plus d’objets une fois vaincus.

 

 

Les adversaires puissants, dont les ennemis uniques, ont une ligne correspondant à leur niveau de colère sur leur jauge de points de vie. Si les PV descendent en-dessous du symbole ressemblant à une flamme, ils finiront par devenir enragés. Si cela se produit, il faudra redoubler de prudence, car les monstres enragés ont une puissance d’attaque accrue et peuvent lancer des attaques encore plus puissantes. Lorsqu’ils deviennent enragés, les combos avec explosion peuvent les calmer et les enchaînements donnent l’occasion de les achever rapidement.

 

 

Ensuite, il y a les combos permettant d’éjecter les ennemis. Pour les effectuer, il faut d’abord déséquilibrer l’adversaire, puis le faire chuter, l’éjecter et lui administrer une commotion. Il est ainsi violemment écrasé au sol et lui inflige des tonnes de dégâts.

 

 

Nouveauté particulièrement intéressante à noter et bienvenue, en utilisant le menu des tactiques sur l’écran de combat, on pourra demander aux membres du groupe de se concentrer sur un type de chaîne de combo plutôt que sur l’autre. Par exemple, on pourra donc se concentrer sur la possibilité d’infliger beaucoup de dégâts avec un combo commotion ou profiter des effets supplémentaires offerts par les combos explosion.

 

 

Les tactiques

 

Comme indiqué plus haut, il sera possible de donner des instructions aux alliés que l’on ne contrôle pas en utilisant le menu des tactiques. Si même avec cela, on n’arrive pas à obtenir l’effet voulu, il sera tout à fait possible d’alterner entre chaque personnage directement et à volonté pendant les combats. Dans la vidéo ci-dessous, on peut voir ce qu’il se passe lorsque les membres du groupe concentrent leurs attaques sur l’ennemi ciblé par le personnage que l’on contrôle. De plus, dans le coin supérieur droit de l’écran, un nombre indique combien il y a d’ennemis. Si l’on se bat contre plusieurs adversaires à la fois, il est recommandé de les éliminer un par un.

 

 

On pourra aussi choisir une tactique où les alliés se rassembleront autour du personnage que l’on contrôle. Ils cesseront alors d’attaquer automatiquement ou d’utiliser des arts jusqu’à ce que l’on sélectionne l’option qui leur permet de se reconcentrer sur le combat. Le regroupement est utile lorsque les membres du groupe n’ont plus beaucoup de points de vie ou que l’on souhaite qu’un soigneur puisse les sauver.

 

 

On pourra également faire en sorte que les alliés se concentrent sur les arts de fusion, ce qui sera très pratique pour augmenter le niveau d’Interlien. À noter que plus on attendra pour pouvoir utiliser les arts de fusion, moins on aura d’occasions d’utiliser des arts. Trouver le bon équilibre pourra donc être assez délicat parfois.

 

 

Il faut aussi savoir que les arts de fusion permettent de fusionner les arts d’une classe de Keves avec ceux d’une classe d’Agnus, et vice versa. Par exemple, la classe de base de Noah, qui est Épéiste, vient donc de Keves, ce qui signifie que l’on pourra fusionner ses arts avec les arts maîtres de n’importe quelle classe d’Agnus. Cependant, il sera impossible de fusionner les arts de classes d’une même nation.

 

Les héros

 

Comme nous le savions déjà, les héros sont des personnages spéciaux qui pourront rejoindre notre groupe pour nous aider durant l’aventure. Cependant, avant qu’ils nous rejoignent, et cela n’avait pas été précisé auparavant, il faudra se lier d’amitié avec eux. Cela se fera en accomplissant des missions spéciales, les quêtes de héros, qui permettront d’approfondir nos liens avec eux. Il faudra voyager à travers le monde d’Aionios pour trouver de nouveaux héros. Ci-dessous, vous trouverez la présentation de deux héroïnes. Fiona avait déjà été présentée la semaine dernière, mais c’est la première fois que Nintendo et Monolith Soft détaillent Alexandria.

 

 

Révélée dans le Direct consacré à Xenoblade Chronicles 3, Fiona a été présentée cette semaine par Nintendo et Monolith Soft. Doublée par la célèbre Aoi Yuuki en japonais, Fiona est une soigneuse spéciale qui peut utiliser des arts offrant des effets améliorant les capacités de ses alliés aléatoirement. Sa classe est Porte-étendard et elle soutient donc ses alliés de différentes façons. Fiona vient de la nation d’Agnus et agite une grande lame en forme de drapeau pour remonter le moral de ses coéquipiers.

 

 

On raconte que Fiona est une personne extrêmement gentille et douce, et les habitants de sa colonie natale l’appelle affectueusement « Fifi ». Très appréciée de tous, elle est très amicale, et probablement beaucoup trop gentille pour une soldate…

Nintendo et Monolith Soft ont diffusé un extrait de cinématique où l’on peut voir Fiona qui va à la rencontre de ses alliées de sa colonie. Elles sont en train de se battre contre des ennemis :

 

 

Alexandria est une combattante d’Agnus dont la classe est Force intrépide. Doublée par Ami Koshimizu en japonais, elle utilise son épée, couplée à une maîtrise sans précédent, pour abattre ses ennemis. Chaque fois qu’elle arrive à infliger un coup critique, sa puissance d’attaque augmente, et elle devient donc de plus en plus puissante au fur et à mesure que la bataille progresse. Alexandria est aussi une figure bien connue d’Agnus, grâce à sa maîtrise de l’épée et à sa capacité à bien jauger la situation. Comme certains héros, elle considère d’abord Noah et les autres comme des ennemis et décide de les attaquer avec son propre groupe. Cependant, on pourra finir par la recruter.

 

 

 

Extrait de You Will Know Our Names – Finale

 

Nintendo et Monolith Soft ont partagé un quatrième extrait de la bande originale de Xenoblade Chronicles 3 cette semaine. Visiblement composé par ACE (CHiCO, TOMOri Kudo), il est intitulé You Will Know Our Names – Finale, faisant ainsi référence à l’un des célèbres thèmes de combat du premier Xenoblade Chronicles. Le « Finale » correspond certainement au fait que l’histoire entamée avec le premier épisode des Xenoblade Chronicles va prendre fin avec Xenoblade Chronicles 3. Il se jouera en affrontant des ennemis uniques (les monstres plus rares mais puissants qui portent deux noms) que l’on rencontrera occasionnellement en explorant le monde.

 

 

 

Plus de détails sur les points d’expérience

 

Sur Twitter, Nintendo et Monolith Soft ont partagé plus d’informations au sujet de l’obtention de points d’expérience. De base, on pourra en gagner simplement après avoir vaincu des ennemis, mais comme dans Xenoblade Chronicles 2, il sera possible d’obtenir aussi des points d’expérience bonus à donner manuellement aux personnages. Pour cela, il faudra se rendre dans des points de repos. Les points d’expérience bonus pourront être obtenus en finissant des quêtes et en trouvant des repères.

 

 

Durant les combats, les personnages pourront aussi obtenir des points de classe, ce qui permettra d’améliorer leur rang de classe. De plus, toutes les classes débuteront avec un seul art maître, mais en augmentant le rang, le nombre d’arts et de compétences à maîtriser augmentera.

 

 

Extrait d’une cinématique au sujet des colonies

 

Avec l’extrait d’une cinématique, nous avons pu en apprendre plus sur les colonies. Agnus et Keves en ont plusieurs, mais toutes les colonies ne sont pas égales. Chacune a un rang, basé sur l’importance de leur château. Le rang le plus haut est or, celui en-dessous est argent et le dernier est terre.

 

 

 

Première publicité

 

En bonus, nous vous partageons la toute première publicité du jeu, qui contient quelques nouvelles séquences ainsi qu’une autre version de la musique « Le poids de la vie » :

 

 

Les informations des previews au sujet du gameplay et plus (sans spoilers sur l’histoire)

 

Nous avons tout d’abord décidé d’accorder une attention particulière à la preview de RPG Site, qui est l’une des plus complètes et l’une des plus riches en nouvelles informations. À noter que toutes les previews concernent le début du jeu et plus précisément les 10 premières heures. Dans la partie de cet article, nous n’évoquons pas l’histoire. Cependant, nous abordons des détails au sujet du gameplay et des nouveautés qui n’avaient pas été révélées jusque-là.

 

 

Tout ce qui a été révélé par RPG Site concerne ce qu’il se passe dans le jeu jusqu’à la fin du chapitre 1. La première information assez intéressante au sujet du gameplay est que si l’on a joué aux Xenoblade Chronicles précédents, on verra très bien comment les prouesses techniques des développeurs ont encore plus évolué avec cet épisode, notamment avec le début des combats importants qui se fait de manière transparente, de la fin de la cinématique jusqu’au gameplay, sans aucune transition. Pour masquer la transition de chargement, la cinématique zoome délibérément sur les ennemis juste avant que le combat commence, puis effectue un zoom arrière au début de la rencontre avec les adversaires.

 

 

Les premières mécaniques de combat de Xenoblade Chronicles 3 sont identiques à ceux des autres jeux de la série. Tout se passe en temps réel, comme dans un action RPG donc, et chaque personnage attaquera automatiquement avec ses armes une fois à portée de l’ennemi. Comme on le savait, ils peuvent utiliser des capacités appelées arts, qui se rechargent petit à petit avec le temps pour les personnages d’Agnus (c’est important à noter pour la suite des informations). Certains arts peuvent infliger une altération de statut ou infliger des dégâts supplémentaires si un personnage attaque par devant, par derrière ou sur le flanc de l’ennemi. Bien sûr, il y a aussi les combos pouvant entraîner déséquilibre et chute puis éjection et commotion, ou bien étourdissement et explosion, pour empêcher les ennemis d’agir momentanément. Chaque personnage dispose aussi d’un art spécial unique. Noah, qui a le rôle attaquant et la classe Épéiste par défaut, peut infliger une énorme quantité de dégâts supplémentaires à une cible étourdie. Quant à Eunie, avec son rôle de soigneuse et sa classe de base, elle peut invoquer un champ circulaire qui régénère progressivement des points de vie.

 

 

On le sait, l’écran lors des combats de la série peut paraître particulièrement encombré. Il faut parfois un sérieux temps d’adaptation pour s’y habituer, surtout dans les cas de Xenoblade Chronicles X et Xenoblade Chronicles 2, qui ont beaucoup d’éléments à assimiler. Cependant, la preview de RPG Site est rassurante dans le fait que Xenoblade Chronicles 3 présenterait aux joueurs correctement les données de combat essentielles. Il y a des icônes distinctes indiquant si le personnage que le joueur contrôle est à portée pour exécuter ses auto-attaques et sur quelle position il se trouve par rapport à l’ennemi, ce qui est très utile pour les adversaires les plus petits. Il y a également des lignes colorées indiquant quel personnage a l’attention de chaque ennemi, ce qui avait été déjà également abordé par Nintendo. Elle est bleue si l’ennemi cible un protecteur, rouge si c’est un protecteur ou un soigneur. Le rouge sert d’avertissement, car les combattants et les soigneurs ne sont pas des rôles défensifs et peuvent donc subir plus de dégâts que les protecteurs.

 

 

Il sera possible d’alterner entre chaque personnage en plein combat (les héros qui pourront être choisis comme septième personnage du groupe ne seront cependant pas jouables), ce qui sera très utile si l’on veut qu’un personnage puisse avoir un rôle vraiment spécifique. On sera libre de passer d’un personnage à l’autre à n’importe quel moment. Il y aura également les ordres tactiques pour faire en sorte que les membres du groupe contrôlés par ordinateur agissent en priorité sur la même cible par exemple, ou pour qu’ils se rapprochent du personnage que l’on contrôle.

 

 

Moins rassurant, les batailles peuvent être interrompues par des ralentissements brefs mais courants. D’après la personne qui a essayé le jeu, cela n’est pas à cause d’un problème de performances techniques, mais plutôt d’un problème intégré à la conception du jeu. À chaque fois qu’un « événement » se produit durant les combats, comme une ligne colorée qui se brise lorsqu’un ennemi reporte son attention sur un autre allié ou quand il finit par être déséquilibré ou autre, le jeu ralentira brièvement pendant une demi-seconde avant de revenir à la normale à pleine vitesse. Ce « problème », nous l’avions déjà vu à de nombreuses reprises dans les vidéos de gameplay et bandes-annonces, et vous pouvez d’ailleurs tout à fait le constater dans les dernières séquences de gameplay ci-dessus. On pouvait aussi le voir dans les autres jeux. Mais comme le précise la personne ayant essayé le jeu pour RPG Site, cela semble également être comme une forme de sécurité permettant aux joueurs d’enregistrement mentalement ce qui se passe à mesure que l’état de la bataille change. On peut clairement s’y habituer, mais comme le dit la même personne, on peut se tromper parfois en « annulant » les arts à cause d’un ralentissement inattendu.

 

 

Après l’absence de transitions dans les combats, y compris après les cinématiques, nous avons un autre détail particulièrement intéressant au sujet du système de combat. En effet, on apprend qu’il existe une option de combat automatique pouvant être activée librement qui est pratique pour les batailles plus faciles. Elle ferait généralement du bon travail puisqu’elle active tous les effets d’arts positionnels, bien qu’elle fonctionne toujours de manière « sous-optimale » (ce qui peut rappeler d’autres fonctions de combats automatiques dans des RPG modernes, qu’ils soient sur consoles, PC ou mobile, on peut prendre l’exemple de Pokémon Masters EX qui propose aussi une fonction de combat automatique qui est très utile pour les combats faciles, mais moins pour ceux plus complexes). Mais apparemment, les batailles automatiques sont plutôt efficaces si l’on veut juste se détendre un peu et se concentrer avant tout sur l’exploration.

 

 

Chaque tutoriel que l’on verra dans le jeu sera ensuite archivé dans la section « Conseils » du menu des options. On pourra toujours revoir les didacticiels si l’on a mal compris certains aspects des combos. De plus, on trouvera une fonctionnalité permettant de s’entraîner avec des exercices permettant de refaire n’importe quel tutoriel de combat. Cela permettra de s’assurer d’avoir bien compris un mécanisme spécifique, ce qui pouvait donc sérieusement manquer dans les jeux précédents.

 

 

Au niveau de l’exploration, on ne sera pas vraiment perdu au début du jeu si l’on a déjà joué aux épisodes précédents, mais il y aura bien sûr de nouvelles fonctionnalités introduites dès le début. Comme nous l’avions déjà appris précédemment, il y aura une fonction de navigation pour les quêtes qui apparaîtra sous la forme d’une ligne brillante sur le sol. On pourra l’activer et la suivre pour savoir où aller exactement. Attention cependant, cette ligne ne prend pas en compte les niveaux des ennemis qui se trouvent sur la route. On peut donc se trouver vite en danger, car comme dans les jeux précédents, des ennemis avec un niveau très élevé ou particulièrement puissants peuvent se trouver partout.

 

 

Il y aura visiblement toutes sortes de fonctionnalités pratiques, comme un menu de raccourcis auquel on pourra accéder en maintenant le bouton ZL enfoncé pendant que l’on explore le monde d’Aionios. Cela permettra d’accéder à une section particulière du jeu sans avoir à ouvrir d’abord le menu principal. Par exemple, ZL + B peut afficher immédiatement la liste des quêtes, tandis que ZR + X active la fonction de navigation des quêtes. Comme dans certains jeux Pokémon, seuls quatre raccourcis pourront être assignés à quatre boutons, comme le montre l’image ci-dessous. Cependant, on pourra donc les choisir librement et changer les raccourcis à tout moment.

 

 

Comme dans le premier Xenoblade Chronicles et Xenoblade Chronicles 2, chuter de très haut administrera des dégâts importants au personnage que l’on dirige, au point de le tuer et de le ramener au point de contrôle le plus proche. Un élément de gameplay qui pouvait être assez frustrant dans les jeux précédents, mais qui prend tout son sens puisque les chutes peuvent vraiment être mortelles (… sauf dans Xenoblade Chronicles X). Il y aura cependant une nouveauté importante : la possibilité de combattre dans l’eau. Le fait que les ennemis pouvaient battre en retraite dans l’eau ou ne pas s’approcher assez pour qu’on les attaque pouvait être assez frustrant dans les jeux précédents. Mais dans Xenoblade Chronicles 3, il n’y aura donc plus du tout ce problème.

 

 

Parmi les autres éléments plutôt pratiques, si un PNJ a un nouveau dialogue, on pourra le voir directement grâce à une icône sous forme d’étoile. Dans tous les cas, Xenoblade Chronicles 3 aura, dans ses premières heures, de nombreux tutoriels à lire, ce qui n’est pas étonnant pour un jeu de cette série. La preview de RPG Site se veut encore une fois rassurante, car même si ces didacticiels obligent à suivre tous les guides étape par étape, y compris dans les menus jusqu’aux équipements et aux accessoires, ils sont clairs et concis, et permettent de bien s’assurer de tout comprendre.

 

 

La région entourant la première colonie que l’on visitera (que nous ne citerons pas ici pour éviter les spoilers) donnera apparemment un léger avant-goût de la formule habituelle de la série au début de la partie, avec de nombreux monstres de bas niveau et quelques ennemis uniques occasionnels qui laisseront derrière eux, une fois vaincus, un lot bien garni de points d’expérience et d’objets. Rien de surprenant à ce niveau, mais une grande partie du chapitre 1 de Xenoblade Chronicles 3 permettra de se familiariser avec une portion du système des combats et d’essayer les premières quêtes secondaires du didacticiel pour les habitants de la première colonie visitée.

Certaines parties de la carte seront remplies d’ennemis de niveau nettement supérieur qu’il vaudra mieux explorer plus tard (on imagine d’ailleurs que de nombreux endroits seront bloqués et demanderont d’avancer suffisamment dans l’histoire pour y accéder). Les quêtes secondaires et d’autres activités permettront d’obtenir des points d’expérience supplémentaires, au lieu de l’expérience habituelle glanée au cours des combats. De plus, les points d’expérience peuvent être gérés sur les points de repos afin d’augmenter le niveau des personnages manuellement, comme dans Xenoblade Chronicles 2.

 

 

Après quelques péripéties importantes que nous évoquons dans la partie avec de potentiels spoilers plus bas, on aura accès à un deuxième trio, qui est donc celui de Mio, Taion et Sena. Il est important de noter que contrairement au trio de Keves, les arts de ces personnages venant d’Agnus se rechargent comme ceux de Xenoblade Chronicles 2. En effet, les auto-attaques rechargent les arts, il n’est donc pas nécessaire d’attendre plus ou moins longtemps. Cet aspect des mécaniques de jeu liées aux personnages avait déjà été évoqué auparavant par Nintendo et Monolith Soft. Peu de temps après la rencontre avec les derniers personnages principaux, on déverrouillera la fonctionnalité permettant de changer de classe pour chacun d’eux. Chaque classe a un rang pouvant aller jusqu’à 10. Une fois qu’il sera atteint, on ne gagnera plus de points pour cette classe, mais beaucoup plus tard, il sera possible de le dépasser.

 

 

Lorsqu’un personnage change de classe, il y a cinq nouvelles compétences qui se débloquent immédiatement, bien que seulement trois d’entre elles pourront être équipées pour les combats. Il y a un quatrième emplacement, mais c’est celui pour l’art spécial, unique pour chaque classe. Bien sûr, au fur et à mesure que l’on s’entraîne avec une classe, tous les arts deviennent de plus en plus puissants, et ce sera à nous de les améliorer dans le menu correspondant. Par ailleurs, quand les personnages passent à une autre classe, ils peuvent choisir des arts maîtres afin d’étendre les possibilités pour les batailles. Ces arts maîtres sont hérités d’autres classes, mais pour cela, il faut avoir maîtrisé ces autres classes. Autre chose importante à noter, ces arts maîtres peuvent être obtenus seulement avec des classes appartenant à l’autre nation. Par exemple, Noah a la classe de base Épéiste. Il pourra donc uniquement équiper des arts maîtres des classes par défaut de Mio, Taion et Sena, car ces trois personnages viennent d’Agnus. Il ne pourra donc pas équiper les arts maîtres des classes par défaut d’Eunie et Lanz, car ils viennent tous les deux de Keves.

 

 

Cela se justifie aussi par le fait que les classes qui rechargent les arts avec le temps ne peuvent pas équiper des arts maîtres qui se rechargent également lors d’un temps de recharge. Si les arts d’une classe se reconstituent via un temps de recharge, les arts maîtres qui l’accompagnent doivent avoir des arts qui se rechargent uniquement par le biais d’auto-attaques à la place. Ainsi, si Noah passe à la classe Zéphyr (la classe de base de Mio), il pourra alors équiper des arts maîtres des classes réservées à Keves, car les arts de la classe Zéphyr fonctionnent en se rechargeant via les auto-attaques, tandis que les arts des classes de Keves se rechargent avec le temps.

 

 

Lorsqu’un art maître sera équipé, le personnage aura aussi accès à un art de fusion, combinant les effets d’un art lié à une classe à un art maître, lorsqu’ils sont tous les deux rechargés complètement. Cela permettra donc de les associer et de déchaîner les effets combinés des deux arts en même temps. Ainsi, si un art lié à une classe déséquilibre l’ennemi à partir d’une attaque latérale et que l’art maître inflige une hémorragie, alors l’art de fusion infligera les deux effets en même temps.

 

 

« Annuler » les arts jouera aussi un rôle important dans le système de combat et les temps de recharge des capacités. Cela permettra de régénérer les arts qui se rechargent un peu plus rapidement grâce aux attaques automatiques. Les arts de fusion permettront aussi de recharger plus rapidement les autres arts. Par ailleurs, les personnages qui pourront rejoindre le groupe en tant que héros et choisis comme septième personnage du groupe pourront échanger et apprendre leurs compétences avec les protagonistes pour débloquer davantage d’options de combat.

Les héros auront un rôle, une classe et un équipement qui ne pourront pas être modifiés. Lorsqu’un héros rejoint le groupe, l’un des six protagonistes héritera automatiquement de sa classe et y aura immédiatement accès pour la choisir (ce qui rappelle forcément le fonctionnement des Lames dans Xenoblade Chronicles 2). Pour que la classe d’un héros soit déverrouillée pour tous les autres protagonistes, soit il faudra qu’ils se battent aux côtés de l’équipe pendant un certain temps, soit son héritier équipera la classe du héros en question et les autres personnages pourront ensuite la débloquer pour eux progressivement.

 

 

Autre information que nous connaissions déjà, les personnages qui changent de classes porteront également les vêtements de ces classes, ce qui donnera accès à une grande variété de tenues. De plus, on pourra choisir l’apparence que l’on préfère, sans que cela change notre classe, comme dans Xenoblade Chronicles X, les tenues additionnelles de Xenoblade Chronicles 3 qui s’obtiennent avec son pass d’extension et Xenoblade Chronicles : Definitive Edition. La seule condition requise sera d’avoir réussi à débloquer les classes en question. Nous avions déjà pu voir cette possibilité dans le Direct dédié à Xenoblade Chronicles 3.

Par contre, ce que nous ne savions pas, c’est que visiblement, les développeurs ont décidé d’accorder beaucoup d’importance aux détails au niveau de l’apparence des protagonistes, ce qui renforce encore plus le fait que l’aventure se concentre beaucoup sur eux. En effet, les modèles des protagonistes deviendront de plus en plus sales au fil du temps, jusqu’à ce qu’un événement de l’intrigue se produise où ils pourront se nettoyer. De plus, il sera possible de les « laver » quand on le souhaite, en se rendant dans les points de repos. Par exemple, au début, les personnages deviendront de plus en plus sales car leurs corps seront pratiquement recouverts de saleté pendant les premières cinématiques. Cela se verra surtout au niveau de leurs visages.

 

 

Il y a bien d’autres previews qui ont été publiées cette semaine, toutes avec une bonne dose d’informations. Par exemple, grâce à la preview de Siliconera, on en sait un peu plus sur la fonctionnalité de combat automatique. Lorsqu’elle sera activée, il sera tout à fait possible de participer en même temps aux combats. Cela permettra souvent d’effectuer un très bon travail de coordination au niveau des arts, surtout pour les combos et les angles d’attaques. Cependant, étant donné qu’on laissera le jeu travailler à notre place à la base, il faudra faire attention à ne pas se trouver près de certains endroits pouvant nous mettre en difficulté, comme des précipices. Cette preview insiste également sur le fait que le jeu voudra absolument nous faire bien comprendre les différentes spécificités liées au gameplay, tout en offrant à la fois une aventure nouvelle et familière pour les personnes qui connaissent la série.

 

 

La preview du site My Nintendo News se veut également rassurante sur bien d’autres aspects, comma la maturité des thèmes de l’histoire et le fait qu’il ne sera pas souvent nécessaire de s’entraîner beaucoup pour maintenir la force du groupe. De plus, on ne sera apparemment pas constamment bombardé d’écrans montrant l’augmentation de niveau et de messages pouvant gêner l’immersion. On apprend par ailleurs qu’il y a beaucoup de fonctionnalités améliorant le confort de jeu dont, en plus des sauvegardes automatiques ou encore des options de navigation, les commandes de la caméra entièrement personnalisables en termes de distance et de position. On pourra par exemple jouer entièrement au jeu en vue à la première personne. Cette preview est aussi particulièrement enthousiaste, notamment au niveau du plan technique, la personne ayant essayé le jeu considérant qu’il s’agit du meilleur épisode de la série sur cet aspect, avec sa direction artistique et la beauté de ses graphismes qui poussent la Switch à ses limites (mais sans aller trop loin).

 

 

Les temps de chargement seraient également très rapides généralement et effectués en arrière-plan pendant de longues cinématiques. Le framerate serait généralement fluide et cohérent, ce qui est donc un pas en avant par rapport à Xenoblade Chronicles 2, même s’il y a toujours ce problème inhérent au système de combat qui ralentit le jeu. Elles ne donnent pas plus de détails que les autres et les informations déjà connues, mais vous pouvez aussi consulter les previews écrites de Nintendo Life et Eurogamer, qui se veulent elles aussi très rassurantes, du moins pour le début du jeu qui a visiblement bien conquis les journalistes et vidéastes.

 

 

Dans une des vidéos des previews, nous avons aussi remarqué un aspect intéressant qui fait d’ailleurs un peu penser à Xenoblade Chronicles X. Parfois, on sera amené à faire des choix avant les combats, qui demanderont d’assister de choisir entre deux groupes, comme par exemple des soldats ou des monstres. Comme on peut le voir ci-dessous, parfois il ne sera pas possible de faire un choix. Mais dans certains cas, cela sera possible et aura un impact sur le type de récompense. On suppose que cela pourrait également influencer la fin de certaines quêtes.

 

 

Au niveau des options, une vidéo diffusée par Shacknews montre tout ce qui concerne la caméra, le son (on pourra donc à partir de là changer le doublage ainsi que le volume de la musique, des effets sonores, des voix, des systèmes de jeu et chose assez intéressante à noter, des sons des environnements), les notifications (pour le lieu où l’on se trouve, les colonies, le sociogramme, les gemmes et la cuisine, les tutoriels, les modules d’entraînement et les systèmes de jeu), les messages (à savoir les sous-titres pour les cinématiques et d’autres parties du jeu, la vitesse à laquelle le texte se déroule…), l’affichage (pour la mini-carte, les informations sur les ennemis, les arts, etc), la luminosité et enfin d’autres options générales pour le jeu (vibrations, activation automatique des quêtes, ciblage, batailles automatiques…). Enfin, chose très importante à noter : Xenoblade Chronicles 3 permettra de choisir entre trois niveaux de difficulté : facile, normal et difficile.

 

 

Les previews en vidéos et nouvelles séquences de gameplay en anglais

 

Nous avons sélectionné plusieurs previews en format vidéo, qui contiennent toutes de nouvelles séquences de gameplay en anglais. Les musiques sont généralement cachées par les voix des vidéastes, mais nous pouvons en entendre certaines, de même pour les voix des personnages en anglais. Attention, chaque vidéo montre des extraits de cinématiques. Plusieurs d’entre elles sont coupées pour ne pas trop en montrer, mais si vous ne souhaitez pas en savoir trop sur le jeu, nous vous recommandons de ne pas les regarder.

 

 

Les informations des previews au sujet de l’histoire (attention aux éventuels spoilers)

 

Tout d’abord, on note que les journalistes et vidéastes ayant publié leurs previews semblent être d’accord sur le fait que Xenoblade Chronicles 3 a un ton plus sombre et mature au début de son histoire par rapport aux jeux précédents de la série. Celle de RPG Site insiste sur le fait que cela se remarque dès le début de l’aventure, et cela n’a jamais été vu dans un autre Xenoblade Chronicles, bien que les épisodes précédents décrivaient également des conflits dans leurs mondes. Toutefois, la représentation n’était pas aussi immédiatement apparente que dans la nature cyclique de la violence présentée par Xenoblade Chronicles 3 dans ses premières minutes de jeu.

 

 

La preview du site My Nintendo News donne plus d’informations sur comment l’histoire débute réellement. Elle introduit Noah dans une séquence de son passé où il n’était qu’un enfant. Lui et ses amis sont joyeusement en route pour assister à la célébration de l’anniversaire de la reine, quand soudain, le monde d’Aionios se fige dans le temps autour de lui alors qu’il aperçoit dans le ciel deux mystérieuses boules de lumières colorées alternées se heurter dans le ciel. La scène passe ensuite brusquement à l’époque moderne et présente l’état d’anarchie et de chaos dans lequel se trouve le monde. Noah a été littérallement créé dans le but de faire la guerre et sert d’arme pour la nation de Keves, conçue pour vaincre la nation d’Agnus. Mais pour revenir à Noah, cela amène à se poser plusieurs questions. Par exemple, s’agit-il vraiment du Noah du « présent » que nous connaissons, et serait-ce véritablement une scène exacte ?

 

 

Comme on le savait, le scénario se déroule dans le monde d’Aionios, où l’on trouve deux gigantesques nations : Keves et Agnus, qui sont prises dans une guerre sans fin. Pour rester en vie, les habitants de ces deux nations n’ont pas seulement besoin de nourriture et d’eau, ils doivent également récolter l’énergie vitale des cadavres de la force adverse pour alimenter le cadran vital de leur camp, qui peut être perçue comme une sorte de compteur de points de vie de l’armée. Aionios présente un cadre plus familier que l’on pourrait croire pour les personnes qui ont déjà joué à Xenoblade Chronicles premier du nom et à Xenoblade Chronicles 2. En effet, il représente littéralement l’avenir des deux mondes.

Keves contient des races du premier Xenoblade Chronicles, comme des Homz, des Hayenthes et des Mékons, tandis que sur Agnus, on retrouve des habitants de Gormott avec des traits de félins ainsi que des individus ayant des caractéristiques physiques semblables à des Lames, comme des cheveux avec des flammes bleues faisant référence à Brighid. Savoir cela ne serait pas crucial pour bien s’immiscer dans l’intrigue, mais les personnes qui connaissent bien la série comprendront qu’Aionios est un endroit où les mondes du premier Xenoblade Chronicles et de Xenoblade Chronicles 2 se sont en quelque sorte heurtés. Désormais, leurs habitants sont en guerre, pour une raison que l’on ignore. Il est difficile d’imaginer que cela serait simplement dû à une simple collision entre les deux mondes.

 

 

La toute première bande-annonce débutait par Noah qui dit « Se battre pour vivre. Vivre pour se battre. », etc ette phrase, tout le monde l’a en tête sur Aionios. Elle incarne les conditions horribles dans lesquelles l’histoire commence. Bien que le début ressemble au premier Xenoblade Chronicles, où l’on pouvait aussi voir la guerre, la bataille sous nos yeux est représentée d’une manière beaucoup plus terrible, car les deux forces ont des personnes qui s’entretuent partout, pendant que leur énergie vitale est absorbée par deux machines colossales transportant le pouvoir de chaque armée. On appelle donc cela le cadran vital. Par ailleurs, ce qui rappelle aussi le premier Xenoblade Chronicles est le premier tutoriel de combat, qui est également introduit en plein milieu d’une bataille féroce. La différence est qu’ici, on incarne Noah, Eunie et Lanz de la nation de Keves, qui feront aussi partie des protagonistes de l’aventure, contrairement à Dunban et ses compères de l’époque. Les trois soldats de Keves que l’on incarne sont également accompagnés au début de l’intrigue d’un personnage secondaire du nom de Mwamba.

 

 

Après le premier tutoriel, le jeu nous présentera le fonctionnement de son monde déformé. Keves et Agnus servent tous les deux une reine masquée qui, comme on l’avait déjà aperçu, ressemblent étrangement à deux personnages emblématiques de la saga. Au début, nous ne savons rien sur leur réelle identité. Alors que de nombreux habitants des deux nations meurent des deux côtés, ces reines produisent apparemment des clones pour reconstituer leurs forces. Chaque personne au service de ces deux nations est un clone et ne peut vivre que pendant dix ans, bien que certaines d’entre elles vivent assez longtemps pour mener à bien toute leur vie. Dès leur « naissance », les soldats ont une morphologie qui leur permet de s’entraîner au combat et de devenir des soldats. Les protagonistes sont donc vraisemblablement tous des clones créés par les deux nations et sont désormais adultes. Mio est la plus âgée et n’a plus que trois mois à vivre.

Dans le même temps, les personnages expriment leur âge en « périodes ». Ainsi, quelqu’un qui a déjà vécu pendant dix ans serait plutôt considéré dans sa sixième période. Les personnes assez « chanceuses » pour arriver à la fin de leur dixième période subiront une cérémonie dans leur nation, au cours de laquelle leur être tout entier est béni par la reine, pendant que leur essence vitale est censée lui revenir. Ces « retours aux sources » sont perçus comme quelque chose de normal et il s’agit d’une pratique vénérée, une cérémonie pour célébrer la fin de la vie de quelqu’un après dix ans de combats continus.

 

 

Au début du jeu, il y a une cinématique qui explore le thème des enfants soldats issus de clones pendant que l’on voit une version plus jeune des héros s’entraîner contre d’autres dans une sorte d’installation militaire. Ainsi, en plus de ses premiers thèmes lourds qui entourent les conflits sans fin entre Keves et Agnus qui aspirent l’énergie vitale de l’autre encore et encore, Xenoblade Chronicles 3 nous plongera immédiatement dans le concept central des enfants soldats.

 

 

Xenoblade Chronicles 3 prend tout de suite une tournure bien différente par rapport à celles des autres jeux où l’on profitait des aventures de Shulk et Rex. Dans ce nouvel épisode, on tentera d’établir le statu quo particulièrement troublé du monde d’Ainios. Les habitants de la nation de Keves et Agnus portent un ensemble de valeurs et de priorités très différents de ce que nous considérerions comme la norme. Il sera facile de remarquer que durant les débuts de l’aventure, Aionios est un monde déprimant, et cela se verra aussi sur ses environnements.

 

 

Même l’occupation de Noah, qui est donc un passeur d’âmes, est ici pour nous rappeler les circonstances austères de ce monde. Comme nous l’avions appris récemment, parfois, on trouvera des cadavres. Il sera possible de demander à Noah (puis plus tard à Mio) de jouer de la flûte pour que les défunts puissent reposer en paix. La personne ayant essayé le jeu pour RPG Site note aussi que l’un des premiers aspects de Xenoblade Chronicles 3 qu’elle a déjà apprécié est son approche « terre-à-terre » du ton de l’histoire, surtout par rapport à Xenoblade Chronicles 2. Les personnages seraient traités avec une approche plus équilibrée et mature, bien différente de celle de Xenoblade Chronicles 2 qui, pour le testeur de RPG Site, pouvait ressembler à des caricatures inspirées d’histoires et d’œuvres shonen japonaises. Pour cette même personne, Xenoblade Chronicles 3 n’est clairement pas un jeu qui montrera beaucoup de personnalités et d’interactions exagérées. Si l’on a donc joué à Xenoblade Chronicles 2, on remarquera visiblement bien les différences de ton entre les deux jeux.

 

 

Au début de l’aventure, cette tonalité serait plus ou moins maintenue tout au long, même dans une scène où Noah, Eunie et Lanz se lavent à la Colonie 9, qui est leur camp de base, dans un bain communautaire mixte, où ils sont entièrement nus ensemble dans une même piscine. À certains moments de cette scène, Eunie et Lanz se lèvent pour commencer à se chamailler à propos de l’insouciance de Lanz qui l’a conduit à se faire une légère blessure. Il n’y aurait aucun signe d’embarras ou de maladresse l’un envers l’autre alors qu’ils se parlent tous entièrement nus dans cette scène, qui serait donc gérée de manière complètement naturelle et établirait dans le même temps certaines visions du monde intrinsèques sans l’expliquer explicitement.

 

 

Les premières secondaires du tutoriel de l’aventure sont donc pour les habitants de la Colonie 9, ce qui rappelle donc forcément le premier Xenoblade Chronicles. Ensuite, à un certain moment du chapitre 1, Keves et Agnus décident de se rapprocher d’une mystérieuse source d’énergie inconnue. Comme on le savait, les six personnages principaux sont normalement les uns contre les autres, car la moitié vient de Keves et l’autre d’Agnus. Noah, Lanz et Eunie affrontent donc Mio, Taion et Sena. Cependant, aucun des deux groupes n’arrive à prendre le dessus sur l’autre. C’est alors qu’apparaît Guernica Vandham, un homme bien plus âgé que les personnages qui tente de les empêcher de s’entretuer. Avant qu’il ne puisse leur parler du « véritable ennemi », une autre entité étrange entre en scène. Il s’agit du Mystérieux Géant, dont le « nom » a été révélé lors du Direct dédié à Xenoblade Chronicles 3 : D. Tout le monde est donc forcé de se battre ensemble en raison de la puissance de l’ennemi énigmatique. En désespoir de cause, Guernica active un appareil qui libère la fameuse mystérieuse source d’énergie recherchée par Keves et Agnus.

 

 

C’est alors que chacun des personnages principaux a un aperçu des souvenirs, des expériences et des valeurs de quelqu’un d’autre provenant d’une autre nation. Noah et Mio parviennent ainsi à un accord et fusionnent pour devenir un Ouroboros et affronter le Mystérieux Géant, qui lui-même avait une autre forme avant d’apparaître. Il s’agit d’un Moebius. Cette première rencontre façonnera l’histoire qui va suivre. Alors que D se retire, un signal dans le ciel est lancé et retourne le monde entier contre les six protagonistes qui sont maintenant devenus des Ouroboros, qui sont considérés comme une menace pour le monde d’Aionios. Il y a d’ailleurs une autre chose importante à savoir. Leur nouvelle nature d’Ouroboros a radicalement changé la vie des protagonistes car elle a pu les libérer de leurs cadrans vitaux, de sorte qu’ils ne sont plus incités à essayer de récolter l’énergie vitale des autres pour survivre.

 

 

Noah et compagnie vont réaliser au fur à mesure que personne de leurs colonies respectives ne les reconnaît et qu’ils sont désormais traités comme des être hostiles de tous les côtés. Les six protagonistes vont être obligés de travailler ensemble pour continuer leur voyage vers la Marche de l’Épée, l’endroit éloigné décrit par Guernica qui pourrait les aider dans leur situation et à trouver leur véritable ennemi. Il est aussi important de noter que Guernica est la toute première personne « âgée » rencontrée par les héros. Que ce soit au cours de la guerre ou au début de leur vie, ils n’ont jamais vu quelqu’un qui a vécu plus de 10 ans. Guernica atteignait les 60, et tout ce qu’ils ont connu jusque-là est donc remis en question…

 

 

Rappel sur la sortie du jeu

 

Xenoblade Chronicles 3 sortira le 29 juillet prochain sur Switch mondialement, en physique et en téléchargement. Par ailleurs, une Édition Collector limitée sera également proposée. Elle sera disponible exclusivement via la boutique My Nintendo Store. Les précommandes ont déjà débuté au Japon et le prix de cette édition est donc de 12 078 yens (environ 87 €). En France, il est possible de s’inscrire ici avec une adresse e-mail afin de recevoir une notification lorsque les précommandes ouvriront. Elles débuteront plus précisément fin juillet. Cette Édition Collector comprendra une illustration de couverture réalisée par le character designer Masatsugu Saito, un livret d’illustration de 250 pages à couverture rigide et entièrement coloré ainsi qu’un boîtier en métal.

À noter qu’en réservant l’Édition Collector de Xenoblade Chronicles 3, on commencera à recevoir au plus tôt le 29 juillet la version physique du jeu uniquement. Les autres éléments de l’Édition Collector, à savoir le boîtier SteelBook, le livret d’illustrations et la boîte spéciale seront expédiés séparément à une date ultérieure, estimée à l’automne 2022. Nintendo précise que ces éléments seront expédiés gratuitement.

Les précommandes de Xenoblade Chronicles 3 ont commencé pour la version téléchargeable sur l’eShop et le site de Nintendo au prix de 59,99 €.

 

 

Le pass d’extension de Xenoblade Chronicles 3 est déjà disponible en précommande sur l’eShop de la Switch et le site de Nintendo au prix de 29,99 €. Il offrira tout au long de l’année jusqu’à fin 2023 quatre vagues de contenu additionnel. Dès le lancement, il y aura un lot d’objets utiles et de nouvelles couleurs pour les tenues des protagonistes. Avant le 31 décembre, on trouvera les Défis de l’arène, un nouveau héros et de nouvelles quêtes ainsi que des tenues inédites. Avant le 30 avril 2023, on aura accès à de nouveaux Défis de l’arène, à un nouveau héros et de nouvelles quêtes, et encore à de nouvelles tenues. Enfin, avant le 31 décembre 2023, le pass d’extension accueillera un tout nouveau scénario. S’il est similaire à Torna – The Golden Country, on imagine qu’il sera aussi vendu séparément en boîte.

 

 

Pour les personnes qui se posent des questions au sujet du doublage, nous avons désormais la confirmation que Xenoblade Chronicles 3 permettra de choisir entre les voix anglaises et japonaises. Comme dans le premier Xenoblade Chronicles sur Wii / Wii U et sa Definitive Edition sur Switch, elles seront directement implémentées dans le jeu. Contrairement à Xenoblade Chronicles 2, il ne sera pas nécessaire de télécharger un DLC gratuit sur l’eShop.

 

  • Nintendo-Difference

    par Klaus

    le 8 juillet 2022 à 23:14

Partager sur

  • Sorties :
  • 29 Juillet 2022
  • 29 Juillet 2022
  • 29 Juillet 2022
  • Sorties :
  • 29 Juillet 2022
  • 29 Juillet 2022
  • 29 Juillet 2022
LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

7

OCT.

Chaos;Child

Nintendo Switch - Aventure - Spike Chunsoft - MAGES.

7

OCT.

Chaos;Head Noah

Nintendo Switch - Aventure - Spike Chunsoft - Nitroplus Red Flagship MAGES.

12

OCT.

LEGO Bricktales

Nintendo Switch - Aventure - Thunderful Publishing - ClockStone