Bruce Lee Return of the Legend

En résumé

  • Sorties :
  • 21 Mars 2003
  • 11 Février 2004
  • Non renseignée

L'avis de Goonpay

Je ne le répéterai jamais assez mais ce jeu dispose de qualité indéniable, seul la durée de vie pêche. Pour le reste, c'est du tout bon !

Les plus

  • - le gameplay
  • - la panoplie de mouvement
  • - Bruce Lee
  • - les variations entre combat/plate-forme/infiltration

Les moins

  • Durée de vie
  • Nintendo-Difference

    par Goonpay

    le 29 novembre 1899 23:50

Après un passage sur Xbox plus que mitigé, le
petit dragon arrive sur la portable de Big N grâce à Vicarious Vision.
Le jeu vaut-il son pesant de cacahuètes ? Va t’il monter au Panthéon
des jeux utilisant correctement une licence ?

Une vengeance un point c’est tout !

Le maître de Hai Feng (incarné par Bruce Lee) a été
assassiné dans son temple par de mystérieux inconnus. Le jeune
disciple, furieux, cherche donc à sa venger. Il a trouvé sur les lieux
du crime un petit couteau appartenant à un groupe pratiquant l’art
martial nommé “Yakan”. Hai Feng décide donc d’intégrer cette bande pour
comprendre et venger ce crime. Peu de temps après son intégration, un
agent de police, Booth, le contacte. Ce dernier veut démanteler le
réseau terroriste des Yakanens mais il a besoin d’aide. Seul Hai Feng
qui est infiltré peut l’aider. En échange, Booth lui promet la
vengeance. Mais l’organisation dirigée par Diao finira vite par
découvrir ses intentions et vont tout faire pour barrer la route du
jeune dragon.

Action, infiltration et plates-formes

La comparaison de Bruce Lee : Return of the Legend
avec The Revenge of Shinobi est inévitable. On a d’un côté un ninja qui
se veut furtif et spécialiste des arts martiaux et de l’autre une
légende du Kung Fu. Par conséquent, le concept des 2 titres est assez
proche : des coups spectaculaires et une discrétion à toute épreuve. De
ce point de vue, on retire immédiatement Shinobi qui est une honte.
Bruce Lee prend largement la tête. Les phases d’action, d’infiltration
et de plates-formes s’enchaînent à merveille laissant l’ennui loin
derrière lui. Lors des phases d’action, la caméra zoome pour mieux
apprécier la qualité des combats et lors des phases d’infiltration,
cette dernière s’éloigne, élargissant ainsi le champ de vision et
permettant de mieux évaluer les risques de se faire repérer et on peut
le dire : c’est une vraie réussite.

Pourtant, d’un point de vue graphique, le jeu n’impressionne guère sans
pour autant être en dessous des productions actuelles. On n’en espérait
pas moins de la part de Vicarious Vision, studio très talentueux. Les
arrière-plans sont assez simples et les éléments du décor sont très
classiques : des portes, des caisses de bois, des échelles, des tubes,
des grilles … Les niveaux se situent parfois sur un quai, dans une
grotte, dans un labo mais, en général, les niveaux se ressemblent
assez. C’est au niveau de leur architecture, du placement de certains
objets qu’ils deviennent intéressants. Un mur sera placé à tel endroit
afin de pouvoir faire un rebond sur celui-ci et atteindre le tube qui
se trouve juste à côté qui permettra d’atteindre l’autre plate-forme où
circule un garde. Mais juste derrière lui, une zone d’ombre vous attend
pour vous cacher. Si complexe à décrire mais tellement simple et
impressionnant à réaliser, en une fraction de seconde, Hai est monté et
s’est défait du garde à l’aide d’un coup de pied retourné magistral. En
fait, dans ce jeu, tout est placé de manière à vous donner les moyens
de vous débarrasser d’un ennemi de manière spectaculaire et jouissive,
car après de telles prouesses, le sourire s’installe pour ne plus
repartir !

L’ambiance sonore est très bonne, on reconnaît bien là la petite touche
de Shin’en. Les musiques sont très bien inspirées tout en conservant
l’esprit chinois. Par exemple, en “mode infiltration”, vous entendrez
que la mélodie se rapproche de celle de Mission Impossible mais change
juste sur la fin. Durant les combats, elle devient beaucoup plus
rythmée et intense. Quant aux bruitages, on ne peut qu’applaudir. Bien
sûr, certains joueurs pourront les trouver un peu énervant à la longue
malgré leur très bonne intégration avec la musique, néanmoins, les cris
et les bruits sont réalistes (ah, le fameux cri du petit dragon
ouuuuuyyyyaaaaaa ! :-D).

#row_end

Quelle maîtrise !

Pour traverser les niveaux, les développeurs ont mis
à notre disposition une panoplie de mouvements très large. Allant du
simple petit coup de poing au saut contre le mur en passant par la
balayette ou le ciseau, je peux vous certifier que vous allez vous
amuser ! Voici une petite liste des mouvements de base que vous pourrez
accomplir :

– le saut (une simple pression sur le bouton A)
– le coup de poing (B) que vous pouvez enchaîner de différentes façons
: par exemple, en appuyant 3 fois sur B, Hai enchaîne 3 coups de poins
à mi-hauteur. Si vous utilisez la flèche directionnel, il frappera en
bas ou en haut ou utilisera un coup de poing retourné (il tourne sur
lui même avant de tapper)
– le coup de pied (R) qui peut se combiner de la même façon que le coup de poing
– le bouton L permet de se protéger mais également d’envoyer des coups
plus impressionnants (en combinaison avec une autre touche). En
pressant simultanément L+R, on fait un saut grand écart et en pressant
L+B, on donne une petite claque par derrière accompagnée d’un petit cri
(très utile quand vous êtes assailli de toute part).

Voilà pour les mouvements de combats de base. En pressant 2 fois sur
une direction, M. Feng se met à courir. Appuyez sur R ou B et ce
dernier donnera un coup en allant très vite (coup de pied sauté, charge
au ventre). Si vous arrivez face à un mur et que vous sautez (A) tout
en maintenant votre course, il donnera une impulsion sur ce mur pour
repartir en salto arrière et pourra s’accrocher sur une plate-forme
située au-dessus. De même, en appuyant sur Haut + A, il restera
suspendu au bout de la plate-forme. Une pression sur la direction
opposée + A et il prendra de nouveau appui sur le mur pour sauter de
l’autre côté. Les roulades sont également de la partie. Mieux encore,
en les combinant avec un bouton d’attaque, vous faîtes un roulé-boulé
suivi d’une attaque des 2 pieds en plein dans la face de l’adversaire.
Attention, ce n’est pas fini puisque Bruce Lee peut aussi se servir des
tuyaux, des grilles et des zones d’ombre pour se cacher.
Des armes (bâtons, nunchakus, fléchettes) sont dispersées dans les stages. De nouveaux coups sont réalisables avec ceux-ci.

Bien entendu, et c’est là que le jeu devient incroyablement fun, le
tout s’enchaîne à une vitesse incroyable sans entraver la précision
(tout le contraire de The Revenge of Shinobi).

Pourquoi il y a toujours un “mais”

Bruce Lee : Return of the Legend avait tout pour
devenir un hit incontournable mais il a fallu qu’un élément se mette
sur la liste des abonnés absents :-(. En effet, la durée de vie est
vraiment trop misérable pour propulser le jeu au rang de hit. En à
peine 3 heures, le jeu est bouclé. Reste à débloquer les tenues
vestimentaires qui n’apportent pas grand chose. Pourtant, les
développeurs n’ont pas lésiné sur les moyens. 4 emplacements de
sauvegarde et une sauvegarde automatique (à chaque check point !) sont
présentes. Peut-être que les développeurs ont fait ce choix par peur de
devenir trop répétitif ou par manque de moyen, mais quand on voit un
tel studio qui réussit des merveilles (Tony Hawk, Crash Bandicoot) et à
côté de çà, un studio auquel Sega confie pas mal de licences (vous avez
reconnu THQ j’espère) et qui les gâche (Virtua Tennis, Shinobi, Crazy
Taxi), on est en droit d’être fortement déçu. En tout cas, espérons
que, si Bruce Lee 2 il y a, celui-ci soit plus long que son
prédécesseur.

Conclusion

Bruce Lee : Return of the Legend est un très bon jeu
dont la durée de vie trop courte l’empêche d’accéder au rang des très
bons jeux. Si toutefois, vous primez le fun à la longévité, vous ne
pouvez pas passer à coté de ce jeu. Après tout, de plus en plus de jeu
sont courts.

LES COMMENTAIRES
Les commentaires sont désactivés.
Les prochaines sorties

7

DEC.

Ever Forward

Nintendo Switch - Aventure Puzzle - P.M. Studios - Pathea Games

9

DEC.

Loop Hero

Nintendo Switch - Aventure RPG Stratégie - Devolver Digital - Four Quarters

9

DEC.

Super Impossible Road

Nintendo Switch - Course Action - Rogue Games - Gun Media Wonderful Lasers

9

DEC.

Wytchwood

Nintendo Switch - Aventure Puzzle - Whitethorn Digital - Alien Pixel Studios