Famicom Detective Club : The Missing Heir & Famicom Detective Club : The Girl Who Stands Behind

En résumé

  • Sorties :
  • 14 Mai 2021
  • Non prévue
  • 14 Mai 2021

L'avis de Skyward

Un véritable travail d’orfèvre visuel et musical a été effectué dans la réadaptation des Famicom Detective Club. La qualité esthétique du jeu est indéniable et ce n’est clairement pas un simple portage retravaillé à la va-vite. Il est également toujours agréable de voir des histoires et franchises presque oubliées de la Famicom obtenir une seconde chance sur la Switch, surtout quand le scénario est aussi proprement écrit et doublé. En revanche, il faut admettre que le gameplay de ces jeux a vraiment mal vieilli et souffre de la comparaison avec des jeux d’aventure/enquête plus modernes, reléguant quasiment les Famicom Detective Club à de simples visual novels. Par ailleurs, bien que le pack inclue deux jeux, le prix de 59,99 euros sur l’eShop parait excessif pour un total d’une quinzaine d’heures de gameplay un petit peu poussiéreux.

Les plus

  • Les visuels complètement remaniés
  • La réorchestration avec un accès aux musiques originales
  • L’histoire et la narration mêlant surnaturel et thriller
  • Le doublage japonais excellent

Les moins

  • Pas de traduction en français
  • Pas de doublage autre qu’en japonais
  • Un gameplay un peu trop dans le jus
  • Une durée de vie un peu légère pour le prix
  • Nintendo-Difference

    par Skyward

    le 27 juin 2021 15:47

La folie des remakes et adaptations de jeux anciens sur Switch semble ne plus avoir de limites. Si cela en agace certains, frustrés par une stratégie commerciale qu’ils jugent abusive, cela a le mérite de remettre au goût du jour certaines franchises complètement oubliées des fans. Récemment, ce sont des jeux d’aventure/enquête disparus depuis l’époque Famicom/NES, Famicom Tantei Club I & II, qui ont été réadaptés par MAGES sous les noms Famicom Detective Club : The Missing Heir & The Girl Who Stands Behind. Bien que cela fasse toujours plaisir de voir ce genre de trésor ancien déterré et remis en forme, les joueurs sont en droit de se demander si d’une part la licence a suffisamment de coffre pour être toujours intéressante en 2021, et si d’autre part le portage a apporté suffisamment de fraîcheur pour en faire une expérience nouvelle.

Meurtres et fantômes

Dans Famicom Detective Club : The Missing Heir, le joueur incarne un jeune homme ayant perdu la mémoire après une chute d’une falaise, et qui se rend compte rapidement qu’il est détective privé, avec pour mission d’enquêter sur le décès de la matriarche d’une famille richissime dans un village perdu. Malheureusement, les meurtres ne font que s’enchaîner autour de lui tandis qu’une légende locale terrifie les villageois, qui sont persuadés que les décès sont causés par un fantôme. Dans The Girl Who Stands Behind, préquelle de The Missing Heir, le héros enquête dans un lycée où une légende urbaine provoque également des émois à la suite du meurtre d’une lycéenne. On aura bien compris que dans les Famicom Detective Club, enquête policière et paranormal sont toujours étroitement liés et les surprises sont nombreuses dans l’intrigue bien construite. Cependant, l’accessibilité de ce portage est limitée, étant donné que les jeux ne sont traduits qu’en anglais avec un doublage uniquement en japonais (néanmoins effectué par de brillants et iconiques seiyu, comme Megumi Ogata ou Yuko Minaguchi).

Fini les pixels !

Visuellement, les jeux ont été complètement dessinés en partant de zéro, finis les pixels et images sommaires (bien que très corrects pour l’époque) de la Famicom, les joueurs sont en présence de visuels délicats, magnifiques et contemporains. Les deux jeux sont très plaisants esthétiquement, ce qui représente un gros bonus, ainsi qu’une amélioration notable par rapport à l’expérience d’origine. On ajoutera que les tableaux dans lesquels on évolue ne sont pas des images complètement fixes, car certains éléments de décor, ainsi que les personnages, bougent légèrement et insufflent de la vie dans la mise en scène qualitative qui est proposée au joueur.
La musique a également été complètement modernisée et remaniée. Les joueurs peuvent même se payer le luxe de choisir entre les nouvelles orchestrations sublimes ou les musiques originales humant bon la nostalgie.

Gameplay simpliste

D’un point de vue gameplay, les Famicom Detective Club fonctionnent un petit peu comme les phases d’enquête des Ace Attorney, à savoir que le héros doit collecter des informations pour son enquête en discutant avec les autres personnages ou en interagissant avec des éléments du décor. Un menu est donc présent avec la possibilité de choisir entre parler, se souvenir d’éléments vus précédemment, montrer des objets, prendre des objets, analyser l’environnement, etc. Les éléments du menu varient au fur et à mesure de l’aventure et des découvertes.

Ace Attorney version 0.1

Malheureusement, c’est au niveau de ce gameplay que la bât blesse et que les jeux accusent réellement le coup de l’âge. Bien que pour l’époque, ce type d’enquête était certainement innovant, en 2021 les joueurs ont eu accès à bon nombre de perles en termes de jeu d’aventure, et on ne peut s’empêcher de comparer les Famicom Detective Club à des franchises iconiques comme Ace Attorney et Danganronpa. Dans Famicom Detective Club, l’enquête représente la quasi-totalité de l’expérience proposée au joueur, mais il est très frustrant de ne pas pouvoir utiliser les informations rassemblées dans une seconde phase plus épique (comme les procès que l’on retrouve dans d’autres licences), le débriefing se faisant au final très simplement.

 

Clic clic clic

Par ailleurs, même les phases d’enquête de Famicom Detective Club sont assez pénibles, car certaines actions à effectuer pour avancer dans l’aventure sont à la limite de l’aléatoire (comme deviner qu’il faut mentionner trois fois le même sujet avec un personnage pour qu’il daigne en parler, ou cliquer sur le rideau de la salle d’attente du médecin pour que l’option d’interagir avec un personnage apparaisse). Ce type de contrainte donne parfois l’impression de devoir effectuer des actions au hasard et cliquer partout pour réussir à trouver le geste insolite à effectuer pour aller plus loin. Il aurait peut-être fallu mettre à jour ces éléments pour éviter un type d’écueil que l’on n’a plus envie de voir dans le jeu vidéo contemporain.

LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

5

AOU.

Dodgeball Academia

Nintendo Switch - Aventure Sport RPG - Humble Games - Pocket Trap

5

AOU.

Dreamscaper

Nintendo Switch - Aventure Action - Afterburner Studios

10

AOU.

Black Book

Nintendo Switch - RPG Aventure - HypeTrain Digital - Morteshka

10

AOU.

Ever Forward

Nintendo Switch - Aventure Puzzle - P.M. Studios - Pathea Games

12

AOU.

art of rally

Nintendo Switch - Course Sport Simulation - Funselektor - Funselektor Labs Inc.

12

AOU.

Fire Tonight

Nintendo Switch - Aventure Réflexion - Way Down Deep - Reptoid Games