Le Roi Lion 1½

En résumé

  • Sorties :
  • Octobre 2003
  • Septembre 2003
  • Non prévue

L'avis de Goonpay

A la sortie du prochain opus (et à coup sur, il y en aura un, un jour ou l'autre), il faudra bien vérifier que c'est un entier et pas un ½, parce que les ½, çà ne comble pas une envie !

Les plus

  • La musique

Les moins

  • Trop fouillis
  • Manque de diversité
  • Nintendo-Difference

    par Goonpay

    le 1 mai 2006 22:00

Nous, braves et vaillants joueurs de Nintendo
depuis presque 2 décennies, avons pris l’habitude de voir arriver les
plus grands jeux d’antan sur GBA. L’annonce du Roi Lion dirigea donc
nos esprits vers une voie qui se révèle être inconnue. La question
cruciale est donc la suivante : ce titre inédit égale-t’il l’ancien ?

Aidons nous les uns les autres !

La logique voudrait que l’on présente un peu
l’histoire du jeu, cependant, cette dernière étant calée sur celle du
film, du mieux que possible, il serait dommage de vous priver de
l’effet de surprise… Quoiqu’il en soit, et ce dans les grandes
lignes, il faut savoir que vous dirigez Timon le suricate, et Pumba le
phacochère, 2 animaux fait pour se rencontrer !
En effet, l’un est limite maladroit et l’autre est triste d’être seul.
A tout problème une solution, nos 2 compères vont donc partager une
aventure riche en péripéties avant de trouver un nid douillet où se
poser et surtout aider le petit Simba !

C’est donc dans cette optique de double personnage que le jeu devient
un peu plus original qu’un simple jeu de plate-formes, sans toutefois
réellement impressionner puisque d’autres titres ont exploité le filon
avant.
Ainsi, en associant les capacités de chacun, vous pourrez traverser les
niveaux en récoltant tous les items pour débloquer les niveaux bonus.

Disney ½

Lorsque Disney cède une de ses licences à une boîte de jeu, on s’attend
toujours à des graphismes très colorés et bien léchés. Malheureusement,
ici ce n’est pas vraiment le cas. C’est d’autant plus surprenant que
c’est Vicarious Vision qui se cache derrière le développement du jeu,
connu entre autres pour sa série des Tony Hawk. Peut-être que le
développement de jeux plus “matures” les ont influencé, en tout cas, Le
Roi Lion ½, sans être moche, semble beaucoup trop chargé graphiquement
avec des couleurs qui manquent de piquant. A vouloir trop en faire, on
ne parvient pas à trouver le juste milieu. La végétation qui compose
l’essentiel des décors parait floue ou pixellisée.
Les niveaux sont très classiques – en même temps, essayez d’imaginer un
jeu de plate-formes sans stages en pleine neige, de l’impensable ! On a
sans cesse une impression de répétition. Avec Pumba, on brise les blocs
de pierre, avec Timon, on gratte les blocs spongieux. L’idée d’alterner
à chaque fois les personnages, de devoir passer là pour ouvrir l’accès
à son camarade est intéressante mais trop répétitive. En plus, les
ennemis n’aident pas vraiment à se sortir de la monotonie : des hyènes
ou des porcs-épics. #row_end

Afin de casser cette lassitude, les développeurs ont bien tenté de
diversifier les phases d’exploration par des phases de course-poursuite
plus intense, ce qui fonctionne bien au début mais finit par lasser à
son tour. On court, on saute, on accélère et c’est fini ! Pourtant, du
côté de l’animation, on ne peut pas se plaindre. Les personnages
bougent bien et naturellement, le jeu est fluide, la maniabilité ne
pose donc aucun problème. C’est d’autant plus vrai qu’à chaque bouton
est assigné une fonction (sauter, “vomir/gratter”, charger/faire le
pitre).

Chaque stage est rempli de petits items qu’il faut ramasser pour
débloquer les niveaux bonus. Toutes les 4 épreuves on obtient une
cinématique du film, assez bien retranscrite sur le petit écran. Bref,
le gameplay du jeu et sa simplicité montrent que ce titre cible
directement les plus petits d’entre nous. Mais à côté d’un splendide
Mario Advance 4, d’un féerique Magical Quest 2 ou encore d’un
“cartoonesque” Rayman 3, on peut se dire que le choix sera vite fait !

Hakuna Matata …

… Mais quelle phrase magnifique… Hakuna Matata … Quel chant
fantastique ! Cet air, maintenant si connu, que l’on rattache forcément
au Roi Lion, ne manque pas à l’appel, tout comme d’autres titres tout
aussi sympathiques. 
Le Roi Lion ½ propose un panel de musiques très plaisant tout comme les
bruitages d’ailleurs. Il aurait même été impensable de ne pas retrouver
ces mélodies qui ont bercé notre jeunesse et qui continueront encore
pendant quelques années.

Malheureusement, cette chanson qui signifie que l’on vivra sa vie sans
aucun souci sera de très courte durée. Tout débloquer se fait
rapidement, à condition d’être un minimum attentif dans les niveaux, et
au pire, on revient après pour achever le travail. Là encore, c’est
décevant, car les rééditions, elles, ont le mérite de venir (assez
souvent) de la Super Nes qui disposait de jeux longs et bien ficelés !
L’arrivée du grand public a gâché cette magnifique époque et qu’on le
veuille ou non, on dépensera toujours plus pour de moins en moins !

1/2 End

Le Roi Lion 1 ½ est à l’image de son titre, un jeu en demi-teinte. Pas
trop mauvais pour débuter, mais qui ne peut que souffrir de la
concurrence ! Un travail, non pas fait à moitié, mais qui ne risque de
plaire qu’à une moitié, celle qui empochera l’argent ! Alors, comme on
le dit si bien chez nous : passez votre chemin très cher, de l’autre
côté se profile le bonheur !

LES COMMENTAIRES
Les commentaires sont désactivés.
Les prochaines sorties

20

OCT.

Corpse Party

Nintendo Switch - Aventure - Marvelous Europe - Team GrisGris

26

OCT.

Shadow Corridor

Nintendo Switch - Aventure Survival-Horror - NIS America - Regista KazukiShiroma

28

OCT.

Okinawa Rush

Nintendo Switch - Beat them all Plate-formes Aventure - No Gravity Games - Sokaikan