Super Mario Bros. 2

En résumé

  • Sorties :
  • 28 Avril 1989
  • Octobre 1988
  • 14 Juillet 1992

L'avis de Dwarfal

Un épisode différent mais qui n'est pas exempt de qualités, et qui grâce à son univers particulier et sa maniabilité innovante offre autant de fun que les autres opus de la saga.

Les plus

  • - Plein de nouveautés
  • - Maniabilité différente
  • - 4 persos

Les moins

  • Absence de challenge
  • Trop éloigné de l'univers Mario
  • Nintendo-Difference

    par Dwarfal

    le 24 mai 2007 22:00

Après Mario plombier, Mario jardinier ! Cet épisode est en effet placé sous le signe du légume et non plus sous celui du tuyau, ce pourquoi de nombreux fans considérent ce Super Mario Bros. 2 comme un intrus. Cela n’empêche pas le jeu d’être en tout point réussi…

Un peu d’histoire, ça fait pas de mal.

Si vous ne cédez pas à la tentation d’appuyer sur start à l’écran titre, vous pouvez lire un petit topo sur les aventures de Mario et ses amis. A savoir, Mario fait un rêve dans lequel il ouvre une porte après avoir grimpé un long escalier, porte le menant dans un autre monde, le royaume de Subcon, où il entend une voix lui demandant de l’aide. Après son réveil, Mario part faire un pique-nique avec ses amis. Ils découvrent une grotte et à l’intérieur ils voient exactement ce que Mario avait vu dans son rêve. Ça c’était la trame scénaristique du jeu. Voici maintenant la vraie histoire de Super Mario Bros. 2… certains la connaissent d’autres non, c’est donc à ceux-là que je m’adresse. Le fait est que Nintendo, suite à l’énorme succès de Super Mario Bros. au Japon, décida de créer un nouvel épisode, reprenant exactement le même moteur de jeu, mais avec des niveaux inédits et une difficultée accrue. Le jeu sortit au Japon seulement sur Famicom Disk System. Nintendo of America trouva que le jeu aurait été trop difficile pour les joueurs occidentaux (sympa…), en remplacement ils choisirent donc un jeu japonais de Nintendo (Yume Koojoo: Dokidoki Panic) et firent mettre Mario, Luigi, Toad et La Princesse à la place des persos originaux, le tout en changeant quelque peu le jeu pour le mettre à l’ambiance Mario. En passant ils ont amélioré le jeu graphiquement et musicalement (si si je vous jure), avantage des cartouches par rapport au Famicon Disk System. De ce fait le jeu est encore considéré comme un intrus dans la saga de la part des fans, bien que beaucoup des petits ennemis de ce jeu sont apparus et continuent d’apparaitre dans d’autres jeux Mario… Tournons ici la page histoire.

Et ça se présente comment tout ça ?

Le menu est dans le style de l’époque, à savoir sobre avec une seule option: appuyer sur start. Là la principale nouveauté apparaît, on vous demande de choisir votre personnage avant de commencer le niveau. Vous avez le choix entre Mario, son frère Luigi, Toad, et la Princesse. Chaque personnage possède ses défauts et ses qualités, le différenciant ainsi des autres. Mario est le personnage polyvalent, Luigi saute très haut, Toad lance le plus vite, et la Princesse peut flotter en l’air quelques secondes. Vous dirigerez le personnage que vous avez choisi tout le long du niveau. Mais attention, vous ne pourrez pas changer de personnage avant le prochain niveau, même si vous perdez une vie. Intéressons-nous à ces niveaux. Vous allez voir du pays, il existe en effet 7 mondes divisés en 3 niveaux chacun. Ces niveaux vont du paysage verdoyant classique au désert en passant par la glace pour finir dans le ciel. Le tout est joliment dessiné, bien plus beau que dans Super Mario Bros.. En plus de cela vous aurez accès à des grottes, accessibles en général par une porte.

Passons maintenant à la maniabilité. Elle est signée Nintendo, ce qui bien sûr se passe de commentaire… mais enfin vu sa différence avec les autres épisodes de la saga Mario je me vois obligé de la décrire. Bien entendu, le fait que la NES ait seuleument deux boutons limite les actions. C’est donc comme dans SMB, A = saut, B = courir. Un petit plus a été ajouté, si vous restez accroupi en appuyant sur le bas de la croix directionnelle, au bout d’un moment votre personnage se met à clignoter ce qui vous permet de sauter plus haut. #row_endLe bouton B possède une toute nouvelle fonction… vous n’êtes pas sans savoir que Mario avait pris pour habitude de tuer ses ennemis en sautant sur leur tête. Et bien dans ce royaume ça ne marche plus, vous pouvez sauter sur les ennemis cela ne les génera pas le moins du monde. Mario va donc devoir faire usage de nouvelles techniques, à savoir le lancer de légumes et autres objets. Les légumes se trouvent dans tous les niveaux sous la forme de touffes d’herbe, vous devez vous placer dessus et appuyer sur B pour sortir un légume ou autre chose. Ces légumes vont de la simple carotte au gros radis, mais vous trouverez aussi des bombes, des montres qui arrêtent les ennemis et des carapaces de koopa (petit clin d’œil). Vous pourrez même lancer les ennemis sur leurs comparses. Ne croyez pas que vous pourrez avoir des fleurs de feu comme dans l’épisode précédent, ici seul le lancer marche. Voilà, c’était la caractéristique principale du jeu… mais ça ne s’arrête pas là !

Une autre chose que l’on remarque est l’apparition de cœurs de vie sur le côté gauche de l’écran. Les ennemis devront donc vous toucher deux fois pour vous tuer. Encore un clien d’œil à l’épisode précédent, quand il ne vous reste qu’un cœur vous rapetissez. Pour récupérer un cœur il faut tuer plein d’ennemis, ce qui fait apparaitre un petit cœur que vous devez attraper. Cette barre de vie est bien sûr “upgradable”, pouvant monter jusqu’à 4 unités. Pour ce faire, vous devrez trouver des potions magiques (potions se cachant sous de simples touffes d’herbe). Ces potions une fois lancées au sol font apparaître une porte, qui vous conduit dans un monde miroir. C’est dans ces mondes miroir que vous trouverez des champignons, champignons qui vous donneront un cœur supplémentaire. Mais vous y trouverez aussi des pièces, dissimulées sous des touffes d’herbe. Vous restez un temps limité dans ces mondes. Dans les niveaux vous verrez vite qu’il y a des cerises qui flottent en l’air, et si vous en attrapez un certain nombre, une petite étoile d’invincibilité apparaîtra, vous rendant donc invincible pendant un court instant. Ces étoiles pourront vous être utiles pour franchir des passages remplis de monstres… monstres qui seront vos seuls obstacles étant donné que le temps a complétement disparu. Oui vous pouvez rester aussi longtemps que vous voulez dans les niveaux… mais cela implique la disparition du score ! Le seul challenge du jeu est donc de le finir… Une fois que vous aurez exploré le niveau en entier, vous tomberez sur son gardien. Ce gardien est en fait un dinosaure qui crache des œufs, que vous devez attraper pour lui relancer dessus, ce afin de récupérer la perle qui vous permettra d’accèder au niveau suivant. Une fois la sortie franchie, vous vous retrouvez devant un écran “Bonus Game”, qui se présente en fait sous la forme d’un bandit manchot (vous savez le truc dans les casinos avec 3 symboles qui tournent). Ce bandit manchot permet de gagner moultes vies, mais attention il ne fonctionne qu’avec les pièces trouvées dans les mondes miroir… Une fois toutes vos pièces épuisées, vous devez choisir à nouveau un personnage pour le niveau qui suit.
Dans les niveaux qui suivent le 1er vous trouverez des jarres, dans lesquelles se cachent parfois des clés ouvrant des portes dans le niveau, mais protégées par un masque maléfique. Ces jarres pourront aussi servir de warp zone si vous trouvez comment faire…

Pas si différent que ça…

Les musiques sont sympa quoique peu nombreuses, pour tout dire il en existe à peine 5… mais elles ne sont pas déplaisantes, au contraire. Niveau effets sonores c’est du tout bon, ils sont bien dans l’esprit Mario (tout le monde se souvient du bruit du lancer d’objet). L’animation n’est pas en reste. Les sprites, qui sont tous très beaux (pour de la NES) possèdent même des contours, ce qui n’était pas le cas dans Super Mario Bros.. Ceux des ennemis n’ont pas été baclés, au contraire. A propos d’ennemis, j’ai omis de mentionner le fait qu’à la fin de chaque monde un boss vous attend. Ces boss nécessitent plusieurs coups pour être vaincus, certains 3 d’autres 5. Les affrontements sont variés, je pense par exemple à la souris géante qui vous jette des bombes, bombes que vous devez intercepter pour lui relancer dessus.
Le jeu en lui-même n’est pas trop difficile, mais certains piège sont conçus pour ne pas être franchis du 1er coup, ce qui vous obligera à perdre quelques vies. De plus les 3 cerises tombant très rarement au bonus game (elles donnent 5 vies), vous tomberez vite sur un Game Over si vous ne connaissez pas assez bien les derniers niveaux.
Bien qu’étant au départ un jeu non Mario, il s’avère que l’adaptation est réussie et que les 2 univers fusionnent bien. Le jeu est d’ailleurs un précurseur de Super Mario 64 qui abandonnera lui aussi le système de scores et de costumes comme la fleur de feu…

LES COMMENTAIRES
Les commentaires sont désactivés.
Les prochaines sorties

7

DEC.

Ever Forward

Nintendo Switch - Aventure Puzzle - P.M. Studios - Pathea Games

9

DEC.

Loop Hero

Nintendo Switch - Aventure RPG Stratégie - Devolver Digital - Four Quarters

9

DEC.

Super Impossible Road

Nintendo Switch - Course Action - Rogue Games - Gun Media Wonderful Lasers

9

DEC.

Wytchwood

Nintendo Switch - Aventure Puzzle - Whitethorn Digital - Alien Pixel Studios