Tang Tang

En résumé

  • Sorties :
  • 19 Octobre 2001
  • 1 Septembre 2001
  • Non prévue

L'avis de Goonpay

Un bon petit jeu sympa avec des idées très intéressantes et qui fait plaisir mais pas assez longtemps.

Les plus

  • - Original et attachant
  • - Pile de sauvegarde
  • - Maniabilité intuitive

Les moins

  • Un peu trop simple
  • Des persos trop petits
  • Nintendo-Difference

    par Goonpay

    le 30 avril 2006 22:00

Les jeux un peu spéciaux ou plutôt non-classiques commencent à voir le jour sur GBA. Voyons cela de plus près avec Tang Tang.

Les petits gars de chez Gamevision nous ont
préparé un jeu qui sort vraiment de l’ordinaire. Celui-ci vous fait
travailler les méninges et on est emballé dès la première partie.
Pourquoi? Suivez le guide.

Sommaire mais appréciable

On allume la portable et en quelques secondes on se trouve déjà plongé dans le jeu ! En effet, Tang Tang
ne nous propose pas de petites intros explicatives (c’est peut-être
mieux car on commence plus vite ^^) mais dispose en revanche d’un
design (pour les menus…) très simple et efficace.
Premier menu qui apparait et l’on voit déjà Continue
: vous avez compris et on dit merci pour la pile de sauvegarde car
croyez-moi, lorsque l’on est bien avancé dans le jeu, tout recommencer
serait vraiment très facheux.
Configure vous permet de configurer (très difficile de deviner
🙂 ). Mais attention, ce n’est pas une configuration des touches (c’est
inutile); c’est plus semblable à un mode Options avec tout ce
qu’il faut à l’intérieur : réglage du son, possibilité d’avoir de
l’aide, configuration des vies (3, 5 ou 7) et des continues (1, 3 ou 5).
Petit détail qui a son importance : une seule sauvegarde possible et si
vous voulez recommencer une partie, votre ancienne sauvegarde sera
effacée :(. Allez ne soyons pas triste, let’s go!

Bonne initiative

Avant d’entrer dans le vif du sujet, les
développeurs ont pensé à nous. Il serait triste d’être lâché dans
l’arêne sans connaitre les bases, surtout lorsque le temps nous est
compté. C’est pourquoi, une petite démo est incluse avant le
commencement et vous explique le rôle des boutons ainsi que le(s)
objectif(s).
Second point appréciable : 4 persos disponibles soit en fait 4 costumes différents car ils ont tous les mêmes caractéristiques.
Voici la règle du jeu. Vous détenez le rôle d’un petit perso dont le
but est de ramasser des pièces d’or. Le problème est que ces pièces
sont souvent dans des endroits inaccessibles ou entourées d’ennemis. De
plus, vos vies, et surtout le temps, vous sont limités. Mais grâce à
des blocs, une arme, vos petites jambes pour sauter et un cerveau qui
fonctionne vite, vous devriez pouvoir vous en sortir.

Mouvements simples

En règle générale, les jeux un tant soit peu hors du
commun ont toujours une prise en main aisée et mes dires sont pour le
moment confirmés, tout du moins par Tang Tang car vous n’utilisez que 2 boutons et la croix multidirectionnelle.
Une petit pression sur B pour construire un bloc et une seconde pression sur ce même bouton pour détruire ce bloc (si vous le désirez). A vous permet de sauter. Vous ne pouvez en fait que sauter la hauteur d’un bloc. Pour tirer il vous suffit d’appuyer sur Bas+A
mais vos armes sont aussi limitées (sauf contre les boss ^^). Rien de
très compliqué ! Ah c’est vrai, j’ai omis de préciser (quelle beau
langage ^^) qu’il est possible de faire une pause pendant la partie. Ne
négligez pas cette option car cela peut être utile de mettre en pause,
puis de calculer ces mouvements (où placer telle brique…) sans perdre
de temps surtout qu’il passe très vite.#row_end

Des graphismes simples

C’est certainement le gros point noir de Tang Tang. Un peu à l’image de Tetris,
les graphimes sont très basiques mais tout de même plus évolués. Ce
sont principalement des carrés de différentes couleurs. Derrière, il y
a un panorama représentant la nature (glace, forêt…) qui correspont
aux planètes que vous explorez.

Votre perso est un pixel trop petit, il fait la taille d’un bloc
(décidemment le bloc est l’unité de mesure dans ce jeu 🙂 ). Vos
ennemis sont nombreux en apparence mais pas en caractéristiques : ils
changent de “look” avec les planètes mais sont souvent l’équivalent
d’autres monstres de la planète précèdente, c’est-à-dire qu’ils
tournent autour des blocs… Mais ne gâchons pas notre plaisir, ils
sont tous corrects, l’animation est sympa (même si on la distingue peu
à cause de la petitesse).

Pour résumer, on ne peut pas réellement dire que les graphismes soient
ravageurs, ils correspondent à ce genre de jeux (assez vide pour une
bonne compréhension). Le seul reproche possible est au niveau des
persos, un peu trop petits.

Une durée de vie simple

On va finir par croire que le maître mot de ce jeu
est “simple”. Mais là c’est un peu dommage car on en veut toujours
plus. Il faut compter 4 stages par monde ou planète et les planètes
sont au nombre de 5 soit un total de 20 stages (5×4). Pourtant, il
était annoncé pas moins de 120 stages (peut-être est-ce moi qui n’ai
pas tout vu mais cela n’empêche rien). Il ne m’a fallu que très peu de
temps pour en voir la fin. Au fil du jeu, vous comprenez certaines
astuces et le jeu devient tout de suite plus facile.

Au chapitre des choses intéressantes, on note la présence d’une
innovation très intéressante pour ce type de jeu : il y a des boss.
Oui, oui vous avez bien entendu. Ceux-ci sont gigantesques, variés
(bonhomme de neige, “boule sous cloche”, poisson, grosse plante
carnivore…), assez résistants mais ont malheureusement les mêmes
actions : ils bougent, s’arrêtent, lancent 4 projectiles puis refont un
tour, s’arrêtent… Pourtant ce n’est pas simple puisqu’il faut faire
attention aux autres ennemis “normaux” qui rodent dans les parages.
Mais une fois que vous avez bien analisé le mouvement de votre
adversaire, il suffit de vous placer là où il ne passe pas et lancer
vos projectiles à tout va.

Il ne faut pas oublier que le temps défile et il n’est pas rare de
“mourir” par manque de temps (sauf contre les boss, le temps est
illimité). En tout cas on y prend plaisir.



Une bande son plus que correct

Le son est vraiment en parfaite harmonie avec
l’action, c’est-à-dire un peu speed mais calme en même temps. Les
bruitages sont tout aussi bons : les cassements de briques, tir et
autres sont bien retranscrits.
Pas besoin de faire de longs commentaires, sans être magnifique, tout va bien de ce côté-là !

Conclusion

Tang Tang n’est pas un hit mais le seul reproche que l’on
peut lui faire c’est sa simplicité; pourtant “simplicité” ne
rime-t-elle pas avec “efficacité”? Un jeu auquel on joue avec beaucoup
de plaisir; si vous le trouvez d’occasion, tentez le coup.

LES COMMENTAIRES
Les commentaires sont désactivés.
Les prochaines sorties

20

OCT.

Corpse Party

Nintendo Switch - Aventure - Marvelous Europe - Team GrisGris

26

OCT.

Shadow Corridor

Nintendo Switch - Aventure Survival-Horror - NIS America - Regista KazukiShiroma

28

OCT.

Okinawa Rush

Nintendo Switch - Beat them all Plate-formes Aventure - No Gravity Games - Sokaikan