Test de PARANORMASIGHT : The Seven Mysteries of Honjo sur Nintendo Switch

En résumé

  • Sorties :
  • 9 Mars 2023
  • 9 Mars 2023
  • 9 Mars 2023

L'avis de Skyward

PARANORMASIGHT : The Seven Mysteries of Honjo est un excellent visual novel, qui on l’espère donnera suite à d’autres épisodes. Ce jeu tire principalement sa force d’une narration très solide avec de multiples surprises et retournements inattendus. On apprécie également son ancrage assumé dans le folklore japonais avec l’intégration de légendes réelles et locales permettant de découvrir de façon très immersive un petit bout de Tokyo. Le gameplay est assez intéressant, sans être révolutionnaire, et intègre un système d'avancée dans l’histoire via de multiples scénettes rejouables, ainsi que l’utilisation astucieuse de pierres de malédiction permettant de garder la tension à son comble en permanence au cours des dialogues. On reprochera principalement une durée de vie un poil courte (une dizaine d’heures) et une absence de traduction en français.

Les plus

  • Le gameplay original
  • Les personnages attachants
  • L’utilisation de vraies ressources en collaboration avec l’office de tourisme de Sumida à Tokyo
  • La structure narrative passionnante

Les moins

  • La durée de vie un peu courte
  • Quelques énigmes un petit peu trop tarabiscotées
  • L’absence de doublages
  • L’absence de traduction en français
  • Un jeu très linéaire malgré les apparences
  • Nintendo-Difference

    par Skyward

    le 11 mars 2023 10:00

Alerte aux amateurs d’horreur et de visual novels, la nouvelle franchise PARANORMASIGHT pourrait bien devenir un nouveau standard du genre. PARANORMASIGHT : The Seven Mysteries of Honjo a été annoncé par surprise lors du Nintendo Direct japonais du 9 février 2023, et a su depuis cultiver un certain mystère. Ce nouveau projet co-développé par Square Enix et xeen Inc. semble marquer le début nouvelle saga ayant pour thème les légendes horrifiques japonaises. Ce nouveau concept saura-t-il trouver son public ? L’idée, bien qu’alléchante, est-elle proprement exécutée ?



Ancrage dans le réel


L’histoire de PARANORMASIGHT : The Seven Mysteries of Honjo se déroule exclusivement dans le quartier de Honjo, situé dans l’arrondissement Sumida de Tokyo. Le concept du jeu est de mettre en avant des légendes urbaines anciennes et locales, en se basant notamment sur des ressources réelles fournies par l’office de tourisme de Sumida, ce qui est assez intéressant d’un point de vue culturel. L’intrigue se focalise sur sept mystères spécifiques au quartier Honjo, qui semblent être transmis de génération en génération depuis l’ère Edo.


Pierres maudites


L’histoire se déroule vers la fin de l’ère Showa (1926 à 1989), avec une ambiance eighties très marquée. On incarne au départ Shogo, un jeune homme sans histoire. Il se prend d’amitié avec Yoko, jeune femme fascinée par le paranormal et notamment un certain Rite de Résurrection dont elle aurait découvert l’existence via des tabloïds spécialisés dans l’occulte. Ce dernier aurait un lien avec sept légendes mystérieuses liées à des évènements ayant eu lieu dans le quartier il y a bien longtemps. Shogo devient très vite propriétaire malgré lui d’une pierre imbibée de l’énergie d’une de ces légendes et comprend que cet artefact lui permet de tuer chaque personne qui remplit des conditions spécifiques. Il réalise aussi que tuer un certain nombre de personnes et notamment d’autres porteurs de malédictions lui permet de remplir sa pierre de fragments d’âme, condition nécessaire à l’activation du Rite de Résurrection.


Galerie de personnages


Shogo est loin d’être le seul personnage que l’on incarne dans PARANORMASIGHT : The Seven Mysteries of Honjo. Une fois le prologue terminé, les histoires de trois autres héros se débloquent. On peut tout d’abord suivre les enquêtes et pérégrinations de Tetsuo, inspecteur de police faisant partie d’une unité spécialisée dans le paranormal et enquêtant sur la mort d’un confrère. Le joueur découvre aussi l’histoire d’Harue, une mère ayant sombré dans le désespoir à la suite de l’assassinat de son jeune fils par un preneur d’otages et prête à tout pour le ressusciter. Enfin, il est aussi possible d’incarner Yakko, jeune lycéenne qui n’accepte pas qu’une de ses amies ait pu se suicider et souhaite comprendre ce qui lui est réellement arrivé. Les trois personnages ont des objectifs bien distincts, mais leurs chemins se croisent en permanence, et il est donc nécessaire de parcourir simultanément leurs histoires spécifiques afin de percer tous les mystères de l’intrigue.


Le prix de la sorcellerie


Le gameplay de PARANORMASIGHT : The Seven Mysteries of Honjo est assez particulier. Tout d’abord, il intègre un mécanisme qui se focalise sur des pierres de malédiction. Chacune des pierres permet de tuer des gens selon des conditions très spécifiques et il faut bien les garder en tête pour éviter de se faire assassiner bêtement. En effet, si durant les phases de jour, les héros peuvent enquêter plus ou moins paisiblement sans risquer de mourir, la nuit les pierres sont actives et il faut faire attention à chaque interaction avec un autre porteur de malédiction. Par exemple, la pierre de Shogo lui permet de tuer n’importe quelle personne qui le quitte à la suite d’une conversation, celle de Tetsuo permet d’exécuter sommairement un menteur, tandis que le talisman de Harue peut immoler n’importe quelle personne qui porte sur elle un objet pouvant servir à démarrer un feu. Il faut donc adapter ses dialogues et actions en conséquence.


Scénettes en folie


Le jeu est décomposé en nombreuses scénettes formant un arbre scénaristique, chaque branche correspondant à l’arc narratif d’un personnage. Il est possible de débloquer plusieurs fins selon les choix que l’on effectue, et de jouer dans l’ordre que l’on souhaite. Souvent, il est nécessaire d’effectuer la bonne action dans une scène afin de débloquer l’histoire chez un autre personnage. Les actions à entreprendre pour résoudre certaines énigmes peuvent malheureusement être assez tordues, voire méta avec parfois la nécessité d’utiliser des fonctionnalités peu évidentes. Pour compenser, le jeu laisse rarement le joueur en plan et fournit des indices lors de morts répétées au cours des mêmes scènes. L’aventure est cependant assez linéaire, car il n’y a en général qu’une seule façon de se sortir d’une situation donnée.


Une narration poussée


Un des intérêts de PARANORMASIGHT : The Seven Mysteries of Honjo est sa force narrative, le joueur devant régulièrement consulter des dossiers culturels afin de comprendre toute l’histoire. Ces dossiers contiennent des informations intéressantes avec notamment des descriptions de lieux réels du quartier Honjo ou une analyse détaillée de chacune des légendes. Cet ancrage dans le réel est sublimé par les visuels urbains que l’on retrouve dans le jeu, inspirés de réelles photographies prises dans l’arrondissement de Sumida. Les musiques composées par Hidenori Iwasaki contribuent fortement à l’immersion via la mise en place d’une ambiance angoissante, pouvant aussi être plus enjouées en journée, avec des thèmes spécifiques à certains personnages. On notera en revanche l’absence de doublages (toutes langues confondues) et de traduction en français, avec uniquement la possibilité de jouer en anglais ou en japonais.

LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

30

MAR.

DREDGE

Nintendo Switch - Aventure - Team17 - Black Sail Games

30

MAR.

Lunark

Nintendo Switch - Plate-formes Aventure - WayForward Technologies - Canari Games

31

MAR.

Guns N’ Runs

Nintendo Switch - Action Aventure Plate-formes - PixelHeart - Statera Studio

4

AVR.

Road 96 : Mile 0

Nintendo Switch - Aventure Musique - Ravenscourt - DigixArt

6

AVR.

Marfusha

Nintendo Switch - Shoot them up - PLAYISM - hinyari9