Test de Pepper Grinder sur Nintendo Switch

En résumé

  • Sorties :
  • 28 Mars 2024
  • 28 Mars 2024
  • 2024

L'avis de Goonpay

Pepper Grinder ne manque pas de sel et, malgré une durée de vie faiblarde en ligne droite, de grain à moudre… Proposé à 14,99 € à son lancement, on peut trouver ça un peu chiche, surtout si l’on en reste au premier run, très agréable par ailleurs. Comme avec pas mal de petites pépites, on reste sur notre faim, non pas par déception, mais justement parce que le plat est bon, et qu’on aimerait en avoir encore. Il n’empêche que l’achat sera récompensé d’un bon moment, et pour le peu qu’une promotion advienne, comme la Nintendo Switch en propose régulièrement, alors là, c’est jackpot !

Les plus

  • Le gameplay dynamique
  • La difficulté bien dosée
  • Les combats de boss
  • Le time attack qui offre un nouveau souffle

Les moins

  • Court en ligne droite
  • Quelques petits bugs
  • Nintendo-Difference

    par Goonpay

    le 25 avril 2024 10:00

Edité par Devolver Digital, ce n’est pas un triple A, mais un simple A, A comme Ahr Ech, qui se cache derrière ce Pepper Grinder, jeu d’action-aventure en 2D qui a débarqué sur Nintendo Switch ce 28 mars 2024. À l’instar de cette jeune pirate en quête de fortune, voyons si ce titre saura également enrichir ses joueurs !


Artwork de Pepper Grinder


Ils nous ont volé notre recette…


La jeune Pepper, une pirate à la recherche constante de trésors, est victime d’un naufrage sur une île inconnue, où vivent les Narlings, de drôles de bestioles unicornes. À son réveil, elle s’aperçoit que tout son butin est en train d’être dérobé par des brigands. Malheureusement, une chute dans une grosse crevasse va l’obliger à parcourir l’île pour remettre la main sur sa cargaison. Bien aidée par son outil Grinder, une foreuse surpuissante, elle part donc à l’assaut de ce territoire !

Grâce à cette foreuse, Pepper peut ainsi s’enfoncer dans certaines zones de terre telle une taupe et y foncer comme une fusée, puis en sortir en se projetant au loin vers une autre zone. Il est même possible de déclencher une accélération qui fera jaillir la pirate encore plus vite et plus loin de ce terrier.



Naturellement, la foreuse permet d’occire le moindre ennemi qui se met en travers du chemin, à condition de taper dans la zone sensible, notamment ceux ayant des armures, boucliers ou autres armes de dissuasion. Dans certains cas, la foreuse servira aussi de système de connexion avec d’autres objets, comme un blaster, un scooter des neiges, un grapin ou encore un méga mecha bien badass.

Quelle que soit l’utilisation de Grinder, le gameplay se veut hyper dynamique, et, après quelques rotations de stick pour bien appréhender la physique de l’engin, l’ensemble se manipule avec une facilité déconcertante et grisante.



… Pix’ate !


Techniquement, Pepper Grinder tient la route sans faire de merveilles, puisque de petits bugs sont venus entacher notre découverte. Le pixel est propre, mais pas aussi impressionnant et fouillé que dans des titres comme Iconoclast, Dead Cells, Owlboy, The Messenger, etc. La sobriété assure la lisibilité de l’action et la bande son fait le job. On reste dans du classique, avec un environnement et une mécanique différents par monde, et un ensemble au final très cohérent.

Malgré tout, à la fin de l’aventure, nous avons pu constater en particulier qu’un bug permettait de boucler l’étape 1 de l’affrontement final sans effort, et que le son s’est même totalement coupé au moment du dernier pattern du boss. Un léger ralentissement s’est également fait ressentir lors du passage de l’ascenseur. On peut facilement envisager qu’un petit futur patch viendra corriger ces menus défauts.



Pourvu qu’on ait l’ivresse


Appuyé par ce level design simple mais efficace, on fonce donc à travers les niveaux en tentant d’amasser le plus de rubis sur son passage, à les enchaîner le plus vite possible pour faire grimper le score et à dénicher les grosses pièces qui permettent d’acheter plusieurs items à la boutique, notamment une clé dans chaque monde, moyennant 10 jetons dorés, pour accéder à un stage supplémentaire, ou encore de l’équipement.

Malheureusement, et ce sera bien là le principal (et le seul ?) défaut de Pepper Grinder, le nombre de mondes se compte sur les doigts d’une main, amputée d’un doigt ! Quatre mondes, composés de six niveaux chacun, c’est peu, et d’autant plus frustrant que le jeu est véritablement bien ficelé. Il y a de la diversité dans les actions à effectuer avec des mécaniques de gameplay qui viennent s’ajouter petit à petit, offrant toujours un peu de renouvellement. Chaque monde s’achève sur un combat de boss bien sympa qui peut s’avérer un peu retors au départ, le temps de comprendre le pattern et appliquer la bonne stratégie.



Quand la fin de l’aventure arrive, au bout d’à peine quatre heures en ligne droite, il y a forcément de la déception, car le « parkour » – puisque c’est un peu ainsi que l’on peut voir la traversée des stages – est vraiment très plaisant. Évidemment ce n’est pas au premier run que l’on parvient à amasser l’ensemble des items et c’est avec plaisir et une bonne dose d’observation que l’on retourne à la recherche des derniers collectibles. Ajoutons à cela le déblocage du mode Contre-la-Montre une fois le jeu terminé, qui est aussi un sacré défi et fera probablement le bonheur des speedrunners.


LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

30

MAI.

Umbraclaw

Nintendo Switch - Action Plate-formes - Inti Creates

30

MAI.

Xuan Yuan Sword 7

Nintendo Switch - A-RPG - eastasiasoft - DOMO Studio SOFTSTAR ENTERTAINMENT

20

JUIN.

Dicefolk

Nintendo Switch - RPG - Good Shepherd Entertainment - Leap Game Studios Tiny Ghoul