Test de Persona 5 Royal sur Nintendo Switch

En résumé

  • Sorties :
  • 21 Octobre 2022
  • 21 Octobre 2022
  • 21 Octobre 2022

L'avis de Skyward

Dans l’ensemble, il n’y a pas grand chose de négatif à dire sur Persona 5 Royal. Persona 5 est déjà à la base un RPG quasiment parfait, les optimisations et le contenu de Persona 5 Royal ne font que soigner les détails et apporter plus de plaisir. Enfin, le portage sur Switch est excellent en tous points et on ne peut que saluer la présence d'une traduction française, qui était déjà incluse sur PS4. Son absence pour la version d'origine sur PS3 et PS4 empêchait beaucoup de joueurs non anglophones de prendre part à cette aventure incroyable.

Les plus

  • Plus de contenu : nouveaux confidents, nouveau palace
  • Un gameplay optimisé au niveau des combats et dans la vie quotidienne
  • Une traduction en français de qualité
  • Un portage qui tourne parfaitement sur Switch

Les moins

  • Quelques changements au niveau des caractéristiques des démons, déroutants pour ceux ayant joué au jeu original
  • Des mécanismes un peu complexes à appréhender pour ceux qui démarrent
  • Toujours une grosse part de hasard dans la gestion du quotidien
  • Nintendo-Difference

    par Skyward

    le 25 décembre 2022 11:00

Persona est désormais une saga RPG cultissime. Initialement un simple spin-off de la série Shin Megami Tensei (moins connue en Europe mais avec une fanbase très solide au Japon), Persona a su devenir en Occident plus populaire que la série principale grâce à son côté plus accessible. Là où Shin Megami Tensei se concentre sur de grandes questions métaphysiques et le combat entre les forces de l’ordre ou du chaos, Persona préfère mêler vie étudiante et exploration de la psyché humaine (tout en conservant le combat faisant usage des démons). Persona 5 est un épisode qui a particulièrement cartonné et a transporté la série dans l’univers mainstream, au point que le héros principal, Joker, soit même devenu un combattant dans Super Smash Bros. Ultimate. Le charme de cet opus vient très certainement du fait que l’on y découvre de façon authentique la vie d’un étudiant Tokyoïte, avec un soin particulier apporté à la représentation réaliste de la culture japonaise contemporaine. Comme certains des jeux précédents, Persona 5 a donc eu le droit à une version complétée et améliorée : Persona 5 Royal, qui après une sortie exclusivement sur PS4 a enfin eu le droit en novembre 2022 à un portage sur Nintendo Switch et d’autres supports. Notre petite console de Nintendo a-t-elle les tripes pour faire tourner convenablement cette aventure culte ? Les nouveautés de la version Royal sont-elles suffisamment intéressantes pour justifier un rachat ? On précise que ce test porte principalement sur les nouveautés de la version Royal et la performance du jeu sur Switch.



L’ancien et le nouveau


Le cœur de l’histoire de Persona 5 Royal n’a pas beaucoup changé depuis le Persona 5 original. On retrouve la bande des Voleurs Fantômes s’étant donnés pour objectif de changer le cœur de personnes malfaisantes en infiltrant leur psyché via le Métavers (une version psychologique parallèle de notre réalité), tout en menant une vie étudiante loin de tout soupçon à Tokyo.

Les nouveautés de Persona 5 Royal résident principalement dans le peaufinage et le fignolage de mécanismes existant déjà précédemment, et le développement d’une nouvelle portion d’histoire que l’on peut débloquer en faisant les bons choix en cours de partie. Ainsi, l’année scolaire qui s’étalait de Avril à Décembre dans le jeu original, se voit prolonger de deux mois supplémentaires si on déclenche les événements nécessaires.


Vie quotidienne


Dans la série Persona, la gestion du quotidien est essentielle, car les actions entreprises dans le monde réel permettent d’optimiser les compétences de combat et d’infiltration dans le Métavers. Le héros peut ainsi prendre part à de nombreuses activités, réviser, faire du sport, effectuer des petits boulots, passer du temps avec ses confidents, etc. La version Royal apporte quelques nouveautés notables en ce qui concerne la vie étudiante. Premièrement, un nouveau lieu majeur est débloqué, Kichijoji, contenant nombre de boutiques et d’activités complémentaires afin de renforcer l’équipe des Voleurs Fantômes.

Ensuite, deux nouveaux personnages, le psychologue scolaire Maruki, et la jeune gymnaste émérite Kasumi, viennent compléter la liste des nombreux confidents préexistants. Il faudra donc passer du temps avec eux et apprendre à les connaître pour débloquer de nouvelles compétences et découvrir de nouveaux pans de l’aventure. Maruki et Kasumi sont tous deux des personnages bien écrits et attendrissants. Enfin, de nombreux détails ont été optimisés, dont certaines interactions avec les confidents, et l’accès à de nouveaux lieux mineurs de Tokyo pour des sorties. Dans l’ensemble, tous les ajouts sont satisfaisants et contribuent à une aventure encore plus complète. Les deux mois supplémentaires sont notamment très appréciables – même si cela est difficile d’en dire trop sans spoiler – et permettent de débloquer les Personae de 3e catégorie de chacun des Voleurs Fantômes).


Palaces optimisés


En ce qui concerne les Palaces (c’est-à-dire les donjons principaux du jeu que l’on retrouve dans le Métavers), quelques nouveautés notables ont été intégrées. Premièrement, un nouveau palace, à explorer en Janvier/Février a été ajouté, de très bonne facture et conçu avec le même soin que les Palaces originaux. La colorimétrie de chaque palace a été légèrement revue pour une palette de couleurs plus satisfaisante à l’œil. Joker possède désormais un grappin, qui lui permet d’atteindre des zones précédemment inexplorées et de découvrir de nouveaux coffres cachés dans les Palaces. Enfin, chaque Palace possède désormais 3 graines de convoitise cachées, qu’il est nécessaire de trouver afin de débloquer des objets bonus forts utiles. Ces graines apportent un vrai plus car il est nécessaire de fouiller le moindre recoin des Palaces pour les découvrir, ce qui pousse à explorer de façon plus affinée.


Un Mémentos pimpé


Le Mémentos, à savoir le gigantesque donjon que l’on est tenu d’explorer tout au long du jeu pour pouvoir mener l’histoire à terme, a aussi eu le droit à quelques améliorations. Il comporte plus de requêtes, des étages bonus, et il est désormais habité par un nouveau personnage des plus curieux : José. Ce dernier demande aux héros de récolter des fleurs et des tampons dans le Mémentos, pour leur donner en échange des objets précieux ou une amélioration des récompenses obtenues en combattant dans le Mémentos.


Des combats peaufinés


Les combats ne sont pas en reste en termes d’ajustements. On note une amélioration de la recharge des armes à feu (effectuée automatiquement entre chaque combat), une modification des résistances et des faiblesses des ennemis (un peu perturbante si on se souvient de leurs caractéristiques préalables). Les héros peuvent aussi, après avoir interagi dans le monde réel à ce sujet, débloquer des Showtimes, c’est-à-dire des attaques puissantes à effectuer en duo, qui se déclenchent aléatoirement et qui sont fort utiles, notamment lors des combats de boss. Ces derniers ont par ailleurs aussi été améliorés, avec de nouvelles phases de combat et dans l’ensemble plus de difficulté, ce qui est toujours un plus.


Fusions inédites


Enfin, des nouveautés ont également été apportées au mécanisme de fusion de démons dans la chambre de velours, une des caractéristiques les plus iconiques des jeux Persona. De nouvelles fusions sont disponibles, et donc de nouveaux démons. Certaines Personae ont changé d’arcane (ce qui peut être perturbant pour les joueurs expérimentés). De nouveaux phénomènes ont également été implémentés et notamment un système d’alarme. Lorsque celle-ci résonne dans la chambre de velours, la possibilité d’accidents de fusion augmente fortement, ce qui de temps en temps permet de générer des Personae surpuissantes. De façon générale, les modifications de gameplay de Persona 5 Royal sont suffisamment subtiles pour ne pas être gênantes, mais assez importantes pour rendre l’expérience de jeu significativement meilleure que dans le jeu original, déjà excellent.


Portage Switch


En ce qui concerne ce portage sur Switch en particulier, réalisé en interne chez SEGA, il tourne à la perfection, sans aucun accroc que ce soit en mode portable ou en mode téléviseur. On rappelle que cette version Royal, comme sur PS4, comporte une traduction intégrale en français (au niveau des sous-titres, pas du doublage qui reste en anglais ou en japonais), qui si elle contient quelques fautes de frappe sporadiques, est extrêmement fidèle et bien exécutée. Enfin, le portage dispose du contenu de plusieurs DLC et permet de démarrer le jeu avec plus de cash et des objets intéressants, et de débloquer des fusions de Persona exclusives.

LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

3

FEV.

Helvetii

Nintendo Switch - Action Plate-formes Aventure - Red Art Games - Team KwaKwa

14

FEV.

Blanc

Nintendo Switch - Aventure - Gearbox Publishing - Casus Ludi

16

FEV.

Dust & Neon

Nintendo Switch - Action Shoot them up - Rogue Games - David Marquardt Studios