TimeSplitters 2

En résumé

  • Support : GameCube
  • Nombre de joueurs : 1 à 4
  • Sorties :
  • 31 Octobre 2002
  • 16 Octobre 2002
  • Non prévue

L'avis de Pierrick

TS2 est vraiment un jeu plaisant et un FPS d’un niveau tout à fait correct. Dire qu’il ne répondra pas à nos attentes serait pur mensonge, mais, toutefois, il n’a pas la trame d’un Perfect Darl ou d’un Goldeneye ; les multiples approximation que ce soit dans le mode principal du jeu qu’en arcade nous font ressentir un léger effet de fouillis et de gentil bâclage.

Les plus

  • Une facilité à s'immerger dans le jeu exemplaire.
  • Un voyage dans l'histoire et l'immaginaire.

Les moins

  • Les ennemis ne semblent pa réaliser encaisser des balles.
  • Difficulté mal dosée.
  • Maniabilité à revoir
  • Nintendo-Difference

    par Pierrick

    le 29 novembre 1899 23:50

Développé par d’anciens membres de Rare réunis dans l’équipe de Free Radical Design, TimeSplitters 2 est attendu par tous les possesseurs de Gamecube qui ont eu la joie de s’adonner au plaisir de jouer à Goldeneye, comme sa suite technologique. Comprenez par là qu’ils attendent un nouveau bond en avant dans le domaine du FPS comme le fit Goldeneye, premier FPS de la Nintendo64 qui avait révolutionné ce genre, renvoyant Duke Nukem et Blood au fin fond de la galaxie. Le premier opus de cette série sortie sur Playstation 2 à ses débuts demeurait assez médiocre qu’en est-il de ce nouveau soft ?

Le mode Histoire

Vous incarnez dans TS2 deux héros à la poursuite d’aliens en possession de 9 cristaux qui leurs permettent de voyager dans le temps. Alors que vous arrivez enfin dans leur base, vous les voyez choisir, afin de vous semer, de se jeter dans une faille de l’espace temps! Sans hésiter vous vous lancez à leur recherche afin que ces horribles Timesplitters n’aillent pas modifier le passé !
Ainsi, vous serez amenés à traverser moultes époques, du Far West en passant par le Chicago de la mafia pendant la période de la prohibition mais aussi un présent relatif en Sibérie et bien évidemment un futur lointain.
La force de ce mode réside dans la facilité que nous avons de nous immerger dans les personnages (ils varient selon les mondes afin de mieux coller à l’action bien sûr) grâce à de nombreux bons points travaillés par les développeurs.
Tout d’abord, il faut noter qu’outre la qualité certaine des graphismes, ceux-ci sont surtout remarqués par leur justesse.

L’architecture des bâtiments dans les époques que vous traversez, en correspondant exactement aux archétypes qui nous sont montrés dans les films ou lorsque nous les imaginons, nous aide particulièrement à nous sentir au coeur de l’action. A voir les pelotes d’épingles courir à travers les rues dans le monde du Far West les bâtiments tout droit sortis des westerns spaghettis, et en voyant accourir des hommes à forte moustache, chapeau de cow boy (de rigueur), chemise à carreaux et Winchester ou magnum, il s’en faut de peu que je ne me penche en avant pour essayer de mieux les voir lorsque je suis caché derrière un obstacle qui me soustrait plus ou moins à leur vue.

Enfin le choix des armes et la trame graphique des ennemis sont eux aussi fortement inspirés de nos livres d’histoires et histoires pour enfants de telle sorte que vous ne songerez à nul moment à vous réveiller du rêve dans lequel vous propulse ce mode, celui-ci étant dénué de tout paradoxe temporel.
Toutefois, il convient d’apporter une petite ombre à ce tableau idyllique et ce, malheureusement sur plusieurs points d’importances inégales.

On notera en premier lieu de la pauvreté des armes présentes dans le jeu. Issues d’une dizaine de mondes dont peu permettantla fantaisie vous aurez tôt fait d’en faire le tour. Leur banalité elle aussi est assez troublante, plusieurs types de pistolets sont présents contre aucun couteau ou grenades. Les armes issues de l’imagination des développeurs sont décevantes et n’égalent pas celles de Perfect Dark.
Seul le lance flamme, éloigné pour des raisons éthiques des derniers FPS de Rare fait ici une entrée assez remarquée et relève le tableau du travail décidément bien faible fourni sur ce point.

Ensuite, on remarquera que l’intelligence des ennemis n’est pas des plus élevée. Alors que ceux-ci sont capables de faire preuve de beaucoup d’intelligence en employant par exemple la technique de la couverture (à outrance !) pour vous déloger de votre abri, ou capables de se cacher afin de vous attaquer dans le dos, leur intelligence à proprement parler est assez stupéfiante ! Si vous tirez sur un ennemi au silencieux sans que celui-ci vous voit et que vous le ratez, quand bien même vous casseriez une vitre que votre présent adversaire ne broncherait pas. Tuez un ennemi, un autre rappliquera rapidement à l’emplacement du mort pour voir ce qui s’y déroule. Cachez-vous et tuez alors ce nouvel arrivant. Opérez ainsi jusqu’à l’épuisement du stock d’ennemi présent dans la zone ! Nulle idée de courir sonner l’alarme ou chercher des renforts ne leur traversera la tête. Si vous les laissez vivre, ils retourneront flâner à leurs précédentes occupations.

#row_end

Enfin sachez que si vous tirez à la roquette sur un ennemi près d’un bâtiment et qu’un autre se situe derrière le coin de celui-la, il ne bronchera pas, comme s’il n’avait rien entendu.
Ajoutez à ceci une gestion des impacts plus qu’hasardeuses (les ennemis encaissent parfois les balles comme Terminator sans broncher et ripostent aussitôt comme si vous les aviez ratés) et une difficulté mal gérée en mode difficile (il serait illusoire de parler difficulté dans les autres niveau) du fait de la présence de boss de fin de niveau beaucoup trop fort aux vues de la quasi facilité lassante du reste du monde et vous comprendrez qu’il ne vous sera pas facile de rester scotcher devant votre console sur ce mode à moins de manger votre pad (comme moi) après avoir recommencé une dizaine de fois un niveau en raison de la mort à la fin de celui-ci.

Les autres modes

Bien sûr afin de pallier à la lassitude que pourrait créer la disponibilité d’un seul mode de jeu en mono joueur, les concepteurs de TS2 ont eu la bonne idée d’y ajouter d’autres modes. Un mode ligue et un mode défi viennent ainsi relever le niveau du jeu à 1 seul joueur. Ces 2 modes vous permettront de débloquer de nouveaux personnages, de nouvelles arènes multi-joueurs et… de nouveaux chapeaux ! Basés sur le fun, les scénarios de chacun d’eux sont tous plus risibles les uns que les autres et c’est un réel plaisir que d’incarner un cuisinier chinois à la recherche de ses aliments qui s’enfuient à toutes jambes…ou tentacules !Vous devrez affronter des bots ou tout simplement remplir une mission comme briser des vitres, tirer sur des cibles et bien d’autres encore. Ces modes sont assez prenant même si parsemés de petits défauts qui nuisent au résultat final.

A plusieurs ça donne quoi ?

Comme nous pouvions l’attendre Free radical a apporté un soin tout particulier à faire sortir TS2 des rangs des FPS et ceci en renforçant le côté multijoueurs du jeu.
Ainsi le mode coopération (jouable uniquement à 2) vous proposera de parcourir le mode histoire à 2 joueurs (logique !) et ceci sans aucune perte de qualité contrairement à Perfect Dark.
Mais là où le mode multi-joueurs frappe fort, c’est par le choix des modes disponibles en arcade. En plus des modes habituels, capture du sac, capture de zones, match a morts, des modes tout à fait originaux autant que jouissifs sont déblocables allant du ravage du camp ennemi à la course au feu (je n’en dirai pas plus).
Ces multiples modes, tous très intéressants (on ne se lasse d’aucun) permettent de jongler d’un à l’autre et de sans cesse redécouvrir le jeu sous un autre aspect.
Ajoutez à ça des arènes très variées et travaillées, mais aussi un éditeur d’arène très simple qui vous permettra de réaliser de véritables bijoux (vous pourrez jouer sur vos maps en mode histoire ou multi-joueurs) mais aussi des ennemis au look plus déjanté les uns que les autres (Elvis, le bonhomme en pain d’épices, une seiche et j’en passe) et vous obtiendrez la un des jeux les plus divertissants à plusieurs ; idéal pour faire découvrir la Gamecube à vos amis.

Toutefois, encore une fois, on note un certain bâclage dans la réalisation finale du mode multi joueur, les ennemis sont désespérément, et ce même au meilleur niveau, stupides, et leur temps d’estourbissement après l’absorption d’un projectile beaucoup trop long ce qui en fait des cibles faciles une fois touché (avec le bon rythme un ennemi ne peut plus bouger après avoir encaissé un coup). L’absence de tableau de résultat digne de ce nom est également très frustrant pour les bons joueurs qui voudraient voir leur nombre de frags (impossible en équipe !)

LES COMMENTAIRES
Les commentaires sont désactivés.
Les prochaines sorties

19

MAI.

Deadcraft

Nintendo Switch - Action Simulation - Marvelous Europe - Marvelous First Studio

20

MAI.

Cotton Fantasy

Nintendo Switch - Aventure Shoot them up Action - ININ Games - Success

27

MAI.

Kao the Kangaroo

Nintendo Switch - Action Aventure Plate-formes - Tate Multimedia

27

MAI.

Pac-Man Museum+

Nintendo Switch - Compilation - Bandai Namco Entertainment

2

JUIN.

Card Shark

Nintendo Switch - Aventure Action - Devolver Digital - Nerial, Nicolai Trochinsky

2

JUIN.

LOOPERS

Nintendo Switch - Aventure - Prototype - Key