Top Gear Rally

En résumé

  • Sorties :
  • 7 Novembre 2003
  • 27 Octobre 2003
  • 23 Juillet 2003

L'avis de Badi

Top Gear Rally est un bon jeu de course sur GBA, les joueurs en manque apprécieront et les néophytes se convertiront très certainement au nouveau jeu de Kemco, en attendant un Need For Speed qui s'annonce plus prometteur que jamais.

Les plus

  • - 3D sur GBA
  • - Durée de vie
  • - Conditions météo

Les moins

  • les bugs
  • pixélisation intempestive
  • jamais plus de 3 véhicules à l'écran
  • Nintendo-Difference

    par Badi

    le 1 mai 2006 22:00

L’un des premiers jeux de
rally de la Nintendo 64 refait surface, après quelques temps d’absence,
sur la petite portable de Nintendo. La version salon avait autrefois
remporté un bon petit succès en grande partie dû à sa réalisation
soignée et sa variété, pour l’époque en tout cas. Cette fois-ci, Top
Gear Rally arrive avec un gros argument en poche, être l’un des
premiers jeu de course en 3D du GBA. Pari réussi ?

Bref Rappel

Tous les possesseurs de Nintendo 64 doivent se
rappeler de ce qui fut le seul jeu de rally de la console du géant
japonnais pendant un long moment. Néanmoins, personne ne s’en plaignait
vraiment compte tenu de la relative qualité du titre (relative face à
des jeux comme Gran Turismo ou Sega Rally chez la concurrence). Depuis, quelques années ont passées et Kemco revient avec une version Advance de son titre.

Attention aux tonneaux!

Il faut noter que les premières informations, et surtout les premières
images du jeu ont fait sensation. Il s’agissait en effet de la première
fois que les fans voyaient se concrétiser la vraie 3D sur GBA. La
question en suspend concernait tout de même l’animation du titre, les
pires craintes des joueurs étaient en effet de se retrouver devant un
jeu qui ramerait lamentablement avec des bugs à tout va. Mais nous
allons voir dans ce test que le jeu ne s’en sort pas si mal que ça…

Le jeu

Une fois les écrans titres des développeurs, éditeurs et autre choix
des langues passés, on se retrouve devant les premiers menus du jeu.
Bien réalisés et animés, ils permettent de jauger les différentes
options possibles. On pourra donc s’adonner aux joies du Championnat contre des adversaires contrôlés par la machine, du Contre la Montre, ou encore de la Course Simple.
Un mode 2 joueurs est lui aussi présent mais il vous faudra 2
cartouches pour pouvoir en bénéficier, ceci se comprend aisément vu que
le jeu tourne en 3D.

Car quand on parle de 3D, il s’agit bel et bien de 3 dimensions, au
même titre que celle que l’on peut voir sur nos consoles de salon.
Certes les graphismes ne sont pas à la hauteur de ce qui se fait de
mieux actuellement mais la prouesse technique est telle qu’on est quand
même admiratif devant le travail des développeurs. #row_endLes voitures sont
bien modélisés et sont de belles retranscription de leurs homologues
réelles. Bien que Kemco ne possède pas de licence, il n’est pas
difficile de reconnaitre une Austin Mini
d’une 206 de chez Peugeot. Mais il n’y a pas que les véhicules qui
soient en 3D, contrairement à ce que l’on aurait pu penser, le décor
aussi est en relief, j’en veux pour preuve les nombreuses dénivelations
du terrain comme les grandes dessentes ou les énormes sauts qui
parsèment la route à divers endroits.

Mais
toutes ces belles choses cachent tout de même de gros défauts comme un
clipping digne des premiers jeux PSOne et une pixelisation des éléments
à faire piquer les yeux. Pour s’en convaincre il suffit de s’amuser à
longer les décors à allure réduite, vraiment très moche. Autre chose
qui a le don de m’agacer : toutes les voitures adverses sont identiques
sur certains parcours. Je m’explique, en mode championnat vous
concourrez contre 7 autres pilotes dirigés par l’ordinateur. Et bien
ces 7 concurrents rouleront tous dans un même modèle de voiture, seule
la couleur changera parfois. Ceci se comprend par le fait que pour
éviter que le jeu rame, le processeur gère moins d’éléments différents,
ainsi si il n’a qu’un seul modèle de voiture à charger, les
ralentissements et autres bugs ne se feront pas sentir. Le même
principe est utilisé lorsque vous jouez à Mario Kart sur une seule
cartouche, tous les joueurs doivent utiliser Yoshi et ce, afin de
soulager le processeur.

Il n’est pas rare en effet que votre véhicule se mette à ramer lorsque
plusieurs véhicules arrivent à l’écran et que le terrain bouge dans le
même temps. Il suffit que vous donniez plusieurs coups de volant dans
des directions différents pour que la voiture saccade dangeureusement.
Votre vitesse n’en est en rien affecté mais l’effet est des plus
désagréables pour le joueur.

Le Gameplay

Laissons
de côté ces problèmes obligatoires pour revenir sur l’essentiel, le
plaisir de jeu. Le mode principal est bien entendu le championnat,
c’est là que vous débloquerez de nouveaux circuits ainsi que de
nouveaux bolides. En réalité, vous débloquez un lieu, et chaque lieu
possède 3 parcours, le désert par exemple vous proposera une course
dans le plus pur style safari, et deux autres plus classiques dirons
nous. Il existe un nombre de lieu assez conséquent, pour vous faire une
idée, il doit exister environ 30 parcours différents, soit 10 endroits
aussi dépaysants que divers ! Le tout avec 3 niveaux de difficulté .
Mais sachez tout de même que le mode le plus facile se finit d’une
traite, il est en réalité juste présent afin que le joueur se
familiarise avec le jeu et la maniabilité qui demande un petit temps
d’adaptation pour ne pas finir dans le décor à chaque virage.

Au niveau de la customisation des véhicules on est loin des réglages
fins et techniques que peuvent proposer certaines simulation. On se
contentera de choisir entre une boite manuelle et automatique ou de
régler la direction du véhicule. Vous l’aurez compris, Top Gear Rally
est définitivement axé arcade. Ce qui se ressent aussi au niveau de la
conduite où il suffit de ralentir aux endroits stratégiques afin de
prendre les virages dans les meilleures conditions possibles. A noter
qu’une vue internet est disponible mais elle n’est vraiment pas
pratique. Si les sensations sont mieux rendues, la caméra sortira du
véhicule automatiquement si vous sortez un peu trop de la piste. un
test amusant à faire est par exemple de prendre la route en sens
inverse, à aucun moment la caméra viendra se placer derrière vous !
Vous verrez donc votre voiture de face qui recule…

Le verdict

Malgré
tous les petites choses énumérées plus haut, le jeu n’en reste pas
moins extèremement agréable à jouer. On se surprendra à passer
plusieures heures devant son écran afin de booster ses chronos sur tel
ou tel circuit. La prise en main n’est pas évidente au début mais on
s’y adapte vite et la vitesse de pointe ne dessent plus en dessous des
200 Km/h après quelques courses effectuées. Par contre il faut signaler
les bruitages un peu lourd des moteurs même si ils diffèrent selon les
voitures utilisées. L’utilisation de diverses surfaces se fait
ressentir sur la conduite, on ne prendra pas un virage de la même façon
qu’il pleuve ou qu’il neige par exemple. Tous ces éléments font donc de
Top Gear Rally sur GameBoy Advance un jeu fort sympathique
auquel on se plait à jouer et qui surtout, ouvre la porte sur de
nouvelles possibilités sur GBA. Amis développeurs, nous n’attendons
plus que vous !

LES COMMENTAIRES
Les commentaires sont désactivés.
Les prochaines sorties

20

OCT.

Corpse Party

Nintendo Switch - Aventure - Marvelous Europe - Team GrisGris

26

OCT.

Shadow Corridor

Nintendo Switch - Aventure Survival-Horror - NIS America - Regista KazukiShiroma

28

OCT.

Okinawa Rush

Nintendo Switch - Beat them all Plate-formes Aventure - No Gravity Games - Sokaikan