Présentation du visual novel otome My Next Life As A Villainess : All Routes Lead to Doom ! -Pirates of the Disturbance-, maintenant disponible sur Nintendo Switch en Occident

Écrite par Satoru Yamaguchi et illustrée par Nami Hidaka, My Next Life as a Villainess : All Routes Lead to Doom !, aussi connue sous le nom d’HameFura (abréviation du titre japonais), est à l’origine une série de light novel mélangeant jeu otome / otome game, isekai et harem inversé qui a débuté sur le site de publication de romans Shosetsuka ni Naro en 2014 puis qui a été publiée à partir de l’année suivante en tant que véritable light novel chez Ichijinsha (13 volumes publiés jusqu’à présent), la série a fini par se décliner en manga (une adaptation qui est d’ailleurs disponible en France chez Delcourt/Tonkam sous le nom d’Otome Game : Tous les chemins mènent à damnation !), en anime avec deux saisons produites par le studio Silver Link (en France, l’anime est disponible sur Crunchyroll en VOSTFR) et en film d’animation (diffusé au Japon à partir du 8 décembre 2023). Face au succès de la saga et avec le cadre que nous détaillons ci-dessous, on pouvait facilement imaginer la création d’un véritable jeu otome adaptant simplement l’histoire ou offrant un scénario exclusif. C’est le cas de My Next Life As A Villainess : All Routes Lead to Doom ! -Pirates of the Disturbance-, un visual novel otome développé par la branche Otomate d’Idea Factory qui est d’abord sorti le 10 février 2022 au Japon et qui est arrivé en Occident avec une traduction anglaise ce 28 novembre 2023, via Idea Factory International/Reef Entertainment. Nous avons donc décidé de vous le présenter dans cet article.

 

 

Présentation de My Next Life As A Villainess : All Routes Lead to Doom ! -Pirates of the Disturbance-

 

Dans My Next Life As A Villainess : All Routes Lead to Doom !, on suit l’histoire de Catarina Claes, une jeune fille issue d’une famille noble qui, après avoir reçu un coup à la tête à l’âge de ses huit ans, est réincarnée dans le monde d’un jeu otome appelé Fortune Lover en tant qu’antagoniste. Elle retrouve ses souvenirs de sa vie antérieure, où elle était une otaku de 17 ans. Fortune Lover était en fait le jeu auquel elle jouait avant l’accident qui lui a coûté la vie au cours de sa vie passée. L’antagoniste en laquelle elle s’est réincarnée n’est autre que la rivale de l’héroïne de ce jeu. Par ailleurs, peu importe le chemin emprunté dans ce jeu, l’antagoniste est vouée à être exilée ou assassinée. Catarina va donc tout faire pour éviter des fins tragiques et pouvoir vivre paisiblement, mais cela ne sera pas facile puisque tous ses choix auront aussi des conséquences sur ses relations avec les autres personnages de Fortune Lover.

 

 

L’histoire de Pirates of the Disturbance se déroule alors que Catarina Claes a réussi à éviter chacune des fins qui menaient à l’exil ou à la mort. Elle a donc réussi à survivre toute l’année jusqu’aux vacances de printemps. Tout se passe bien : elle vit des jours paisibles, et un jour, elle embarque à bord d’un paquebot de luxe ultramoderne, le Vinculum, avec son frère adoptif Keith pour un voyage inaugural durant leurs vacances en dehors de l’académie. Une fois à bord du navire, l’héroïne découvre que ses amis sont également présents. Elle pouvait donc s’attendre à un luxueux voyage en mer… Soudain, tout change lorsque le bateau est attaqué par des pirates faisant partie d’un groupe appelé Weiss. Ils s’emparent du Vinculum et prennent tous les passagers en otage. Le risque était pourtant connu : le paquebot se trouvait sur la mer « Blanc Sea », une zone unique où le brouillard est constant, et où les navires qui la traversent risquent d’être attaqués par les pirates Weiss. Cependant, cette mer est la seule zone par laquelle pouvait passer le Vinculum, étant donné qu’il s’agit de la route directe entre le royaume de Sorcier et celui de Quid.

 

 

Cette situation rappelle quelque chose à Catarina, et elle se souvient rapidement qu’elle correspond à une intrigue d’un fanbook de Fortune Lover… La jeune fille prend peur : cela signifie-t-il qu’elle devra encore se battre pour éviter une nouvelle fin funeste ? Avec ses amis, elle va essayer de tout faire pour retourner au royaume de Sorcier sans encombre. Tout au long de l’aventure, en plus d’essayer d’éviter une fin funeste, Catarina pourra tisser des liens avec 6 prétendants, dont deux inédits. Le premier est Rozy Lind (voix Kenichi Suzumura), un ingénieur du royaume de Quid qui a été embauché pour travailler sur le Vinculum. Il est décrit comme quelqu’un de très gentil et qui s’entend bien avec les autres. Catarina est devenue son amie depuis qu’il lui a offert des bonbons faits maison. Le deuxième nouveau personnage est Silva (voix : Daisuke Namikawa), qui n’est autre que le capitaine des pirates Weiss. Il a un sens de style assez unique et, bien qu’il est rude en paroles et en actes, ses proches ont été témoins de son côté plus attentionné et plus doux.

 

 

Il est recommandé de faire les choix judicieusement au cours de l’aventure, car chaque décision affectera les affections des garçons et les branches de l’histoire. Un choix qui augmente le niveau d’affection d’un personnage cible affichera son « Love Catch », le niveau d’affection pouvant être vérifié dans l’écran STATUS. À noter cependant qu’il est possible de cacher le Love Catch dans les options. Chaque personnage principal a sa propre route, et il est possible de sélectionner leurs chapitres à partir d’un menu dédié, ce qui permet de recommencer à partir du point que l’on veut et ainsi effectuer des choix différents.

 

 

Durant l’histoire, Catarina devra aussi effectuer des choix encore plus importants que les décisions ordinaires, et lorsqu’il y aura plusieurs chemins possibles, une réunion stratégique s’enclenchera. Tout comme dans le light novel, le manga et l’anime, Catarina fait discuter en son for intérieur cinq versions d’elle-même menées par une présidente (elle-même) afin de décider de la route à suivre. De plus, en progressant dans l’histoire et en remplissant certaines conditions, on pourra débloquer les « Memory Scenarios », des épisodes spéciaux qui ont été également écrits uniquement pour le jeu, comme l’intrigue de base. On y découvrira le point de vue d’autres personnages par rapport à l’histoire, ce qui permettra d’en savoir plus sur les souvenirs d’enfance des amis et prétendants de Catarina ainsi que des récits de leur vie à l’académie.

 

 

L’équipe derrière le jeu

 

Bien que Pirates of the Disturbance se base sur le cadre imaginé par Satoru Yamaguchi, il faut savoir que le scénario a été écrit par Ririka Yoshimura, une grande habituée des jeux otome (Café Enchanté, Cupid Parasite, DesperaDrops, Matsurika no Kei -kEi- Tenmeiin Iden, Project Code Neon Mafia…). On trouve Akira Haruse à la réalisation, que le site Siliconera a d’ailleurs pu interviewer, et le jeu signe le retour de Nami Hidaka au character design, mais avec la participation de Mochiko Asada pour les personnages chibi et l’interface. Par ailleurs, les seiyuu qui avaient déjà prêté leurs voix aux personnages de l’anime étaient aussi de retour. Idea Factory International a d’ailleurs eu l’excellente idée d’inclure des interviews entièrement traduites en anglais des seiyuu des personnages principaux sur le site officiel du jeu.

Les musiques du jeu ont été produites par TEAM Entertainment Inc. (des extraits étant disponibles sur le site japonais), et il y a deux chansons respectivement pour le générique d’ouverture et celui de fin. Pour l’opening, il s’agit de Baby Steady Go!!, interprétée par Shouta Aoi (qui joue aussi le rôle du prétendant Geordo Stuart) avec une composition et des paroles écrites par Takuya Fujita et Hirofumi Hibino x Tohru Watanabe à l’arrangement. Pour l’ending, il s’agit de la chanson Fate, interprétée par mao, une chanteuse aussi connue sous le nom de Duca qui a chanté pour un très grand nombre de jeux otome (on en parlait déjà à l’époque de la sortie de Piofiore : Episodio 1926 en Occident par exemple) et qui fait également partie du groupe Linked Horizon. La chanson a été composée/arrangée par Toshinori Orikura et produite par TEAM Entertainment Inc.

 

 

Les éditions physiques

 

Idea Factory International propose deux éditions physiques, en plus de la version dématérialisée, qui coûte d’ailleurs 44,99 € au lieu de 49,99 € jusqu’au 11 décembre 2023. Il y a une édition Day One vendue dans le commerce qui comprend une couverture réversible, 10 cartes illustrées représentant les personnages, une feuille d’autocollants, un poster double face au format A2 et une boîte collector, ainsi qu’une édition limitée à 84,99 € vendue sur l’Official Idea Factory EU Online Store, qui comporte un SteelBook, une boîte collector, un artbook officiel, un album comprenant un Audio Drama et la bande originale (deux disques), une couverture réversible et une carte à collectionner.

 

 

Autres vidéos

 

 

Pour aller plus loin

 

  • Nintendo-Difference

    par Klaus

    le 10 décembre 2023 à 2:55

Partager sur

  • Sorties :
  • 28 Novembre 2023
  • 28 Novembre 2023
  • 10 Février 2022
  • Sorties :
  • 28 Novembre 2023
  • 28 Novembre 2023
  • 10 Février 2022
LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

14

MAR.

Dungeon Drafters

Nintendo Switch - RPG - DANGEN Entertainment - Manalith Studios