Test de Double Dragon Gaiden : Rise of the Dragons sur Nintendo Switch

En résumé

  • Sorties :
  • 27 Juillet 2023
  • 27 Juillet 2023
  • 27 Juillet 2023

L'avis de Goonpay

Double Dragon Gaiden : Rise of the Dragons ne fait pas un retour aussi marquant qu’un Streets of Rage 4 ou Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder’s Revenge, sans pour autant être totalement inintéressant. Il s’agit là d’un vrai revival au sens propre dans lequel on retrouve les éléments clés du gameplay de l’époque avec une touche de renouveau surtout graphique, qui, pour le coup, sera jugée opportune ou non. Qu’on soit d’accord ou pas avec la proposition de Secret Base, cette version 2023 de Double Dragon reprend bien le sel de la série et propose de quoi se défouler au moins une dizaine d’heures.

Les plus

  • Le paramétrage des sessions
  • Les différents personnages
  • L’intégralité des niveaux qui se dévoilent sur plusieurs sessions
  • La bande son

Les moins

  • Répétitif
  • La lisibilité pas toujours au top
  • Le pixel art un peu grossier ?
  • Nintendo-Difference

    par Goonpay

    le 23 décembre 2023 10:00

Il y a des noms et des titres qui, par leur simple évocation, attirent immédiatement l’attention et font vibrer le cœur des joueurs. Double Dragon fait partie de cette catégorie. Que vous ayez passé ou approché le cap du demi-siècle d’existence, ou que vous ayez tout juste les poils sous les bras qui commencent à pousser, il y a fort à parier que Double Dragon soit un nom connu pour vous. Quoi de plus normal puisque le genre du beat’em all est, pour ainsi dire, né (ou presque) en 1987 grâce à lui. Avec Double Dragon Gaiden : Rise of the Dragons, Secret Base veut nous faire revivre l’esprit d’antan, avec une touche de modernité. Etant donné que le nom de Double Dragon a été plus d’une fois entaché par des suites plus ou moins moyennes, la crainte de tomber sur un navet est légitime.


Le retour des frères Lee


Une guerre nucléaire a anéanti le monde, la population tente de survivre tant bien que mal… Le contrôle de New York City est disputé par quatre gangs et le taux de criminalité est en toute logique à son paroxysme. Alors que les frères Lee (Billy et Jimmy) s’adonnent à leur pratique favorite, les arts martiaux, le maire de la ville se pointe au dojo avec l’agent Marian dans les bras qui a été blessé dans un affrontement entre deux gangs. Il vient chercher de l’aide auprès de maître Lee mais ce dernier a disparu. Ce sont donc ses deux disciples qui vont partir au combat, accompagnés d’oncle Martin et Marian.


Insert a coin


À chaque session, le joueur est libre de paramétrer la difficulté via une série d’options (agressivité des ennemis, quantité de vie, puissance des coups, etc.), ce qui influe directement sur la récolte d’argent. Plus les paramètres tendent vers la facilité, moins on glane d’argent, et inversement, plus c’est difficile, plus c’est rentable. Inutile de préciser que l’argent récolté sera utilisé pour obtenir des jetons qui permettent eux-mêmes de débloquer différents bonus. Double Dragon Gaiden : Rise of the Dragons n’échappe pas aux règles des jeux modernes où la collectionnite est devenue une pratique courante pour gonfler le contenu d’un titre. Du fanart au petit conseil de gameplay en passant par la bande son, il y a de quoi faire et c’est évidemment du côté du déblocage de personnages que le joueur portera le plus son attention, d’autant que cet ajout n’est pas uniquement cosmétique, le gameplay de chaque personnage est réellement différent.

Une fois les critères de la partie choisis, un nouveau choix est à faire : celui du gang à affronter. Ce choix a un impact direct sur la suite puisqu’à chaque fois qu’un gang est réduit en miettes, les autres clans se renforcent. De plus, des sections viennent s’ajouter au parcours. Ainsi, le premier gang se résume à une section et un combat contre le boss, le second aura des ennemis plus coriaces et une section supplémentaire, et ainsi de suite jusqu’au combat final. Pour découvrir la totalité des niveaux, il est donc indispensable de faire plusieurs sessions en sélectionnant des ordres différents, ce qui tombe bien puisque, de toute façon, plusieurs parties seront nécessaires pour tout débloquer. Double Dragon Gaiden : Rise of the Dragons parvient donc à créer de la diversité alors même que le genre du beat’em all est très redondant. Bien entendu, à force d’enchaîner les runs, l’effet répétitif se fait ressentir mais il est agréable de pouvoir jouer plusieurs heures avec cette sensation de découverte et progression.


Une esthétique clivante


La tendance actuelle des remakes se scinde globalement en deux parties avec, soit l’utilisation du pixel pour appuyer le côté rétro, soit un traité illustratif plus proche du dessin animé pour apporter la modernité. Dragon Gaiden : Rise of the Dragons a donc fait le choix du pixel mais pas un pixel fin et délicat. Au contraire, le parti pris est d’aller chercher le côté Super Deformed aux couleurs bien vives. On s’éloigne clairement du style plus adulte du jeu d’origine, ce qui sera déroutant pour les fans de la première heure. Pour autant, si l’on retourne 30 ans en arrière, on peut constater qu’il y avait déjà un certain côté un peu caricatural dans les mouvements, appuyés par des décors parfois surprenants (l’Égyptomanie y étant probablement pour quelque chose). C’est exactement ce qu’on retrouve dans cette nouvelle mouture avec ce découpage en quatre univers qui alterne entre environnements extérieurs et intérieurs. On passe par tous les endroits badass où il fait bon de s’envoyer des mandales, à détruire tout ce qu’on peut dans les décors. Il reste néanmoins regrettable de constater que parfois, la limite entre les éléments interactifs et les fixes est trompeuse. Il arrive souvent que l’on veuille détruire un objet au premier plan sans que cela soit possible.

Les animations ont conservé le caractère saccadé de l’original et les messages qui s’affichent en plein écran pour l’obtention des bonus accroît le caractère arcade du titre. Le tout est bien entendu appuyé par une bande son nerveuse et bien pêchue qui colle à merveille au jeu.

LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties

14

MAR.

Dungeon Drafters

Nintendo Switch - RPG - DANGEN Entertainment - Manalith Studios