Mario vs. Donkey Kong sur Nintendo Switch : plus d’infos sur les musiques réorchestrées, des détails sur le développement et des courts métrages en stop-motion

Développé par Nintendo Software Technology Corporation, Mario vs. Donkey Kong est le remake sur Nintendo Switch du jeu éponyme, sorti à l’origine tout d’abord le 24 mai 2004 aux États-Unis, puis le 4 juin de la même année en Australie, le 10 juin au Japon et le 19 novembre sur Game Boy Advance. La nouvelle version sur Switch a bénéficié d’une sortie mondiale le 16 février dernier. En complément de notre test et de nos articles, il est temps de revenir sur le développement de ce jeu, qui succédait à l’époque au jeu Donkey Kong sur Game Boy (aussi appelé Donkey Kong ’94). Il devait d’ailleurs s’agir d’une version améliorée de Donkey Kong Plus, un titre qui existait réellement puisqu’il avait été présenté à l’E3 2002. Finalement, elle est devenue Mario vs. Donkey Kong, et ce jeu a donc lui-même fait naître une saga, qui n’était pas revenue depuis le spin-off Mini Mario & Friends : amiibo Challenge sur Wii U et 3DS.

 

 

Le remake sur Switch a été réalisé par Vivek Melwani (crédité en tant que « Game Director », qui avait commencé sa carrière en tant que game designer chez Electronic Arts puis chez Nintendo à partir de 2001, en travaillant sur 1080° Avalanche, Ridge Racer DS, Mario vs. Donkey Kong : Pagaille à Mini-Land !, Snipperclips – Les deux font la paire, Super Mario 3D World + Bowser’s Fury ou encore F-Zero 99. Au poste de « Design Lead », on retrouve Philip Brodsky, qui travaille lui aussi chez Nintendo en tant que designer depuis plusieurs années. Il est passé sur Mario vs. Donkey Kong : Pagaille à Mini-Land !, Mario vs. Donkey Kong : Tipping Stars, Mini Mario & Friends : amiibo Challenge, Snipperclips – Les deux font la paire et Super Mario 3D World + Bowser’s Fury. Trevor Johnson était à la direction artistique. Il a longtemps travaillé sur la série Forza jusqu’à Forza Motorsport 6 : Apex, ainsi que sur Ridge Racer 64, Wave Race : Blue Storm, 1080° Avalanche ou encore F-Zero 99 (pour lequel il occupait aussi le poste de directeur artistique).

Les crédits mentionnent aussi de nombreux artistes ainsi qu’un grand nombre de testeurs, tout en indiquant que le jeu se base sur le travail effectué par l’équipe d’origine sur le jeu Game Boy Advance. Aucun autre studio n’est mentionné, le remake a donc été développé entièrement en interne chez Nintendo Software Technology Corporation. Cependant, les cinématiques ont été produites au sein de Waterproof Studios. Par ailleurs, comme nous l’indiquions dans notre test, le remake conserve la voix de Charles Martinet. Il s’agit probablement du dernier jeu estampillé Mario qui comporte encore la voix de Charles Martinet, à moins que Nintendo se remette à porter d’anciens épisodes où on pourra donc la retrouver.

Visiblement, le « fait maison » vaut aussi pour la localisation américaine et européenne. On doit la traduction française à David Caussèque et Laurent Godinot, avec Damien Brichard et Laurent Siddi à la relecture.

Enfin, en ce qui concerne les musiques, Nintendo mentionnait simplement une « bande originale complètement réorchestrée », l’OST d’origine ayant été composée par Lawrence Schwedler. Désormais, on sait qu’à la tête de l’équipe en charge de l’audio, il y avait James Phillipsen, compositeur et sound designer chez Nintendo Software Technology Corporation depuis 2001. Les crédits indiquent ensuite deux personnes en charge de l’audio : Eric Pansulla et Ina Almacen. Les musiques ont été produites chez Schwedbeast Studios LLC, avec le retour de Lawrence Schwedler, ainsi que Bruce Stark, David Kitay, Tacket Brown et Greg Dixon. Huit musiciens sont également crédits :

 

 

Schwedbeast Studios LLC est le studio de Lawrence Schwedler. Les crédits ne mentionnent pas DigiPen, institut pour lequel Lawrence Schwedler travaille depuis 2012 après avoir quitté NST. Cependant, un article et une vidéo ont été publiés par DigiPen, détaillant le projet des musiques réorchestrées pour le remake de Mario vs. Donkey Kong sur Switch. L’article permet d’apprendre que Lawrence Schwedler était le directeur musical, que Bruce Stark était compositeur et arrangeur, que Tacket Brown était producteur de l’audio et que Greg Dixon était en charge du sound design des cinématiques ainsi que du mixage et du mastering. Les crédits mentionnent également un conseiller technique, Rory Johnston, ainsi que deux superviseurs chez Nintendo, Takahiro Watanabe et Mahito Yokota.

 

 

 

Autres actualités

 

Juste avant la sortie du jeu, Nintendo a diffusé trois courts métrages en stop motion sur YouTube et les réseaux sociaux :

 

 

La bande-annonce de lancement et une autre vidéo promotionnelle :

 

 

Un premier set d’icônes à obtenir contre des points platine via le service Nintendo Switch Online est également disponible jusqu’au 23 février à 01:59 (heure française). Un deuxième set sera proposé entre le 23 février à 02:00 et le 1er mars à 01:59. Dans un article publié sur le blog officiel de Nintendo, une peluche de mini-Mario a été également montrée. Elle est disponible sous trois tailles différentes dans les boutiques Nintendo TOKYO, OSAKA et KYOTO.

 

 

Pour finir, voici les deux vidéos avec des séquences de gameplay tournées avec le duo de comédiens Yowiko :

 

 

Article rédigé par Klaus, avec l’aide de Kalimari pour les listes des différentes équipes issues des crédits.

  • Nintendo-Difference

    par Klaus

    le 18 février 2024 à 21:14

Partager sur

  • Sorties :
  • 16 Février 2024
  • 16 Février 2024
  • 16 Février 2024
  • Sorties :
  • 16 Février 2024
  • 16 Février 2024
  • 16 Février 2024
LES COMMENTAIRES
Les prochaines sorties