James Bond 007 : Quitte ou Double

En résumé

  • Sorties :
  • 17 Novembre 2003
  • 5 Decembre 2003
  • 11 Février 2004

L'avis de Badi

James Bond 007 : Quitte ou Double est bien entendu le meilleur jeu James Bond sur console portable, l'aventure se rapproche de ce que l'on peut trouver sur les consoles de salons et on ne va pas s'en plaindre. Multijoueurs, connection au GameCube, diversité du gameplay et beauté des graphismes, vous allez y passer de nombreuses heures...

Les plus

  • Graphismes et Gameplay
  • Multijoueurs
  • Les points de style
  • Connection au GameCube

Les moins

  • Lourdeur de certains passages
  • Maniabilité
  • Nintendo-Difference

    par Badi

    le 30 avril 2006 22:00

L’agent secret le plus célèbre de la planète débarque sur GameBoy
Advance dans un jeu dont on vous a beaucoup parlé sur Nintendo
Différence. La question que l’on était en droit de se poser est donc
tout simplement : l’attente en valait-elle la peine ?

Présentation

James Bond 007 : Quitte ou Double est le premier jeu sur GameBoy Advance à être sous licence exclusive de MGM Interactive. C’est à dire que le soft exploite l’image actuelle de James Bond, autrement dit Pierce Brosnan et que les logos ou personnages du films sont fidèlement reproduits.

Sur ce point, les fans seront donc comblés. On retrouve en effet M
durant chaquebriefing et Q apparait aussi lorsqu’un nouveau gadget
arrive en votre possession. De plus, comme dans tout James Bond qui se
respecte, un thème musical spécial a été créé, et entendre de la
musique sur GBA est assez choquantau début il faut l’avouer. Les
joueurs sont en effet habitués aux petites musiques sympathiques de
fond, mais entendre une jolie demoiselle chanter, c’est tout autre
chose.

Electronic Arts a bien fait les choses. Une fois la cartouche
insérée dans notre petite console et la langue choisie (Anglais,
Français ou Allemand), le fameux générique qui a fait le tour du monde
apparait. Pierce Brosnan fait alors son entrée pour mettre fin à ce
petit prologue et le jeu peut commencer. On remarque directement qu’une
connection au GameCube est disponible, elle devrait permettre de
débloquer des bonus sur la version de salon du jeu mais on n’en sait
pas plus pour le moment. Il est aussi possible de jouer à 4 pour des
combats en arène on ne peut plus sanglant. Mais nous allons plutôt nous
intéresser à l’essentiel, le mode solo.

Bond, James Bond

Le mode aventure se découpe en plusieurs missions qui ont toutes le même but, mettre la main sur Nikolai Diavolo,
un ancien membre du KGB. Avec ses nano-robots qui dévorent le métal,
l’armée privée de Diavolo menace en effet de déferler sur le monde
libre. Les seuls qui peuvent l’arrêter sont bien entendu Bond et Mya Starling,
agent de la CIA. Ces derniers affronteront Diavolov dans des lieux plus
exotiques les uns que les autres comme l’Égypte, le Pérou ou encore la
Nouvelle-Orléans. Le combat final se déroule sur la place Rouge de
Moscou. Bref, à la lecture du scénario, on comprend directement que EA est un développeur Américain, c’est l’éternel combat entre les gentils et les méchants…

Il y a plusieurs objectifs par mission. Parfois il s’agira simplement
de récupérer un objet ou de tout faire sauter, mais il faudra aussi
faire preuve de patience pour mener à bien les phases d’infiltration.
Selon que vous réussissiez plus ou moins bien vos objectifs, vous
récupérez des points de style. Ces points vous permettront d’acheter de
nouveaux gadgets à Q. Il existe par exemple des chaussures nouvelle
génération qui vous feront avancer plus vite ou encore un smoking à
l’épreuve des balles et bien sûr, des armes plus redoutables les unes
que les autres. #row_end

Le scénario est bien ficelé et il faut reconnaitre que l’on plonge
assez rapidement dans l’histoire du jeu. Dès les premières minutes il
vous faut vous infiltrer dans le quartier général de Diavolo et dès le
début on reconnait l’atmosphère particulière qui se dégage de cette
série. Bond sort ses habituelles feintes de temps à autre et son style
British est toujours présent, surtout lorsque Q le supplie de laisser
l’Aston Martin en un seul morceau. De plus, les graphismes sont fins et
détaillés. Les environnements en 3D isométrique sont bien réalisés et
très divers. On peut même se cacher derrière des éléments des décors.

On est donc face à un jeu James Bond qui a tout pour plaire et pourtant
il y a quelques problèmes qui viennent tout gacher. La première chose
qui rebutera les joueurs est la maniabilité du jeu. La croix
directionnelle est vraiment rigide et Bond se meut lentement et jamais
vraiment à l’endroit où l’on aurait désiré qu’il se dirige. Il ne sera
pas rare que vous pensiez être caché par un poteau et qu’au final vous
vous fassiez tirer dessus par une multitude de gardes. De plus, il est
extrèmement dur de bien viser lorsque vous utilisez votre pistolet. Un
système de visée automatique a été mis en place mais il n’est pas du
tout pratique. En fait, lorsqu’un ennemi se trouve devant vous, une
petite icone en forme de flèche apparait sur lui, cela veut tout
simplement dire que si vous tirez, la balle le touchera. Mais le
problème c’est qu’il y a toujours plusieurs ennemis à l’écran et comme
il est difficile de déplacer Bond on se fait souvent tirer dessus avant
d’avoir pu rien faire. Si 2 gardes se trouvent côte à côte, vous
abattrez le premier sans problème, mais lorsque vous utiliserez la
croix pour décaler Bond, vous vous retrouverez à faire un demi tour.
Vraiment agaçant. Les joueurs doivent alors trouver des alternatives.
La mienne consiste à courir constament et tirer lorsqu’une flèche
apparait sur un adversaire, de cette manière personne ne me touche,
mais il est aussi quatre fois plus long de venir à bout des ennemis.

Cette mauvaise maniabilité se retrouve à peu près dans toutes les
phases de jeu. Divers gameplay ont en effet été pensés, il y a des
passages où vous ferez du rappel sur les façades des immeubles,
d’autres où vous serez au volant de l’Aston Martin etc… Mais la
conduite de la voiture est vraiment difficile, on tape les murs sans
trop savoir pourquoi et le bolide explose souvent avant que la mission
ne soit terminée. Alors bien sûr, au bout d’un moment on s’habitue au
système et la maniabilité ne pose plus de problème, mais c’est quand
même un manque qu’elle ne soit pas plus intuitive.

Le verdict

C’est donc dommage que ce défaut vienne tout gâcher car James Bond 007 : Quitte ou Double
est un jeu vraiment sympathique et qui a de gros atouts en poche.
Heureusement qu’on s’habitue aux commandes rigides au bout d’un certain
moment car sinon le jeu aurait été complètement injouable. On en vient
quand même à vouloir aller au bout des objectifs car le scénario est
bien construit et l’enchainement des missions n’est pas lassant du tout
puisque la diversité du gameplay permet de faire autre chose que de
tirer tout le temps. Et puis ces points de style sont vraiment une
bonne idée, car réussir toutes les missions avec le maximum de style
demandera beaucoup de pratique, même aux meilleurs joueurs. James Bond 007 : Quitte ou Double est donc un bon jeu, ce sont ses quelques défauts qui l’empêchent d’atteindre le stade de Hit.

LES COMMENTAIRES
Les commentaires sont désactivés.
Les prochaines sorties

20

OCT.

Corpse Party

Nintendo Switch - Aventure - Marvelous Europe - Team GrisGris

26

OCT.

Shadow Corridor

Nintendo Switch - Aventure Survival-Horror - NIS America - Regista KazukiShiroma

28

OCT.

Okinawa Rush

Nintendo Switch - Beat them all Plate-formes Aventure - No Gravity Games - Sokaikan